[Anime] Fena, Princesse Pirate

Jeux vidéos, films, séries, musique, livres.....
Avatar de l’utilisateur
Amnèsya
Vénérable
Messages : 3901
Inscription : 23 mars 2013, 13:52
Localisation : Quelque part le plus loin possible

[Anime] Fena, Princesse Pirate

Message : # 75463Message Amnèsya
05 déc. 2021, 15:17

Salutation. Terrassé, par la fatigue et la fièvre, cela fait quelques jours que je suis couché. Je suis arrivé au bout de mes audiolivres en stocks et comme j'ai (encore) perdu ma carte pour en acheter d'autre, je suis contraint de trouver autre truc pour passer le temps.

Je suis tombé sur ce titre "Fena, Princesse Pirate" en gratuit sur Crunchyroll. Avec un tel titre, ma curiosité a évidemment été piqué et j'ai trouvé que cela valais le détour.

Je n'ai pas de pitch mieux que celui de wiki (Fena est une jeune fille orpheline qui vit dans un 18e siècle alternatif et fantastique. Élevée comme servante dans une maison close, elle tente d'échapper au sombre avenir qui s'ouvre devant elle.) car c'est le genre d'œuvre où l'on prend l'histoire en cour et qui est trop courte pour décrire son monde, son fonctionnement, etc. beaucoup d'éléments restent en supent.

Pas facile de faire fonctionner ce genre d'histoire, pourtant ici ca prend :

- Avant tout, par un graphisme magnifique et une bonne animation. Cela fait longtemps que je ne consomme plus de manqa/anime (par manque de temps pour lire et chercher), ou que du prêt à digérer type Fairy Tail, One Piece etc.. dont la puissance ne réside pas dans le graphisme, et qui avant tout me tienne compagnie pendant que je travaille sur mes rapports ou mes plans. Fena a été une claque visuelle comme j'en ai ressenti qu'avec la découverte des Miyazaki, ou l'intro des Chronique de Lodoss en son temps. En fonction des ambiances, on passe des tableaux impressionnistes, au gothisme allemand... Les ambiances des batailles navales sont dignes des graphismes des "Passagers du Vents" de François Bourgeon.

- Le mélange de univers qui fonctionne. Je ne saurais vraiment décrire le thème, l'ambiance de l'univers. C'est pas du Steampunk, car il n'y a pas de vapeur, ni de punk d'ailleurs, mais c'est ce que cela m'inspire en terme de mariage. Une sorte de 20 000 lieues sous les mers, au pays du soleil levant avec des enjeux à la pirate des caraïbes. J'aime les œuvres qui allient des inspirations différentes et pas toujours cohérentes et compatibles entre elles et qui ne se prennent pas les pieds dans le tapis.
Cela fait des univers uniques, et clairement ca peut servir d'inspiration pour un background de scénario.

Après c'est pas le manga du siècle.
- La gestion de l'humour est pour moi catastrophique. J'ai souvent lu comme critique pour Fullmetal Achelmist Brotherwood, que l'humour nuisait à la profondeur et à l'ambiance de la série. Que les scénettes en graphisme simplifié désamorçaient l'implication et l'impact des révélations ou des scènes dramatiques etc. Ce n'ai pas quelque chose que j'ai ressenti dans FMA Brotherwood (J'ai juste trouvé une volonté de cette série d'être moins "sans espoir" que la série initiale). Par contre là, j'ai systématiquement décroché, en raison du coté très "typiquement japonais" de l'humour, et aussi parce que la puissance et les questionnements proposés ne méritaient pas d'être atténué.

- Une gestion de la cohérence interne approximative. C'est sensé se passer partiellement en France, (St Malo, et Rouen)... mais on vois bien que c'est des japonais qui ont jamais les pieds la-bas... un peu trop de soleil et une architecture perse un peu trop appuyé, les temps de trajets très incompréhensif. Et je ne relèverais pas les erreurs maritimes car c'est finalement assez bien fidèle.

Voilà, 12 épisodes. et pour un scénario à la 7ème Mers, un peu libre de DD, ou très très libre de magientsite esterenien, je pense que cela resservira.
C’était compliqué alors j’ai tenté d’expliquer ce qu’était le Graal pour que tous comprenne. C’était difficile alors j’ai essayé de rigoler pour que personne ne s’ennuie. J’ai raté mais je veux pas qu’on dise que j’ai rien foutu parce que c’est pas vrai.

Répondre