[Star Wars] Présentation du cadre

MJ - Darkbaron. Campagne création personnelle. Reprendra avec de nouveaux joueurs.
darkbaron
Vénérable
Messages : 3965
Inscription : 07 déc. 2012, 22:27
Contact :

[Star Wars] Présentation du cadre

Message : # 22515Message darkbaron
04 août 2013, 12:37

J'ai finalement choisi la période de jeu : nous nous situerons environ dix ans (sans doute un peu plus) après la trilogie originale, quand Luke Skywalker a recréé l'ordre Jedi sur Yavin IV. Le jeune "Maître" parcourt la galaxie à la recherche de disciples et de connaissances précieuses, partageant son temps entre certaines planètes ayant occupé une place importante dans l'histoire Jedi (Tython, Ossus, Coruscant) quand il n'est pas occupé par d'autres affaires.

Pour le moment, le Praxeum est encore jeune et la Nouvelle République elle-même n'a pas dix ans. C'est un ordre encore fragile et il y aura beaucoup de travail avant de reconstituer la glorieuse République galactique d'autrefois, d'autant qu'il reste encore des bastions impériaux.

Comme j'ai déjà dit, c'est plus une "alternate timeline" où je ne reprends pas tout ce que l'Univers Étendu a pu créer : certains PNJ de romans, comics ou jeux vidéo apparaîtront, comme Kyle Katarn, qui sera un des instructeurs de l'Académie, mais je me passe de certains éléments qui ne me plaisent franchement pas comme le retour de Palpatine cloné et ce genre de choses. Pour moi, Palpatine est mort sur l’Étoile Noire, point. Bien sûr, ça ne veut pas dire qu'il n'est pas ensuite devenu la version Sith d'un "Fantôme Jedi", donc un esprit encore doté de certaines capacités, mais c'est bien tout...

C'est une période propice pour la contrebande : l'Empire ne surveille plus vraiment le trafic, sa présence ayant été éradiquée sur les principales plateformes de la criminalité, et la République n'est pas encore en mesure d'assurer la sécurité de la galaxie parce qu'elle manque de moyens. D'ailleurs, elle ferme parfois les yeux sur les agissements des contrebandiers quand ils acceptent de travailler pour elle et de lui fournir ce dont elle a besoin. En ces temps de reconstruction, le commerce illégal et souterrain permet de récupérer du matériel de qualité correcte à un prix tout à fait raisonnable. Les contrebandiers font donc de bonnes affaires tant qu'ils veillent à rester corrects et ne commettent pas d'actes trop répréhensibles. Leur partenaire pourrait très bien se retourner contre eux...

C'est justement le problème de notre scénario : les pires criminels ne respectent pas toujours les règles du jeu...

Répondre