JdRologie - Maîtrise, jeu, goûts...

Pour les discussions de fond ou pour s'amuser autour du JdR en général, c'est-à-dire concrètement tout ce qui n'est pas directement en lien avec une partie en cours sur le forum.
Avatar de l’utilisateur
Casaïr
Vénérable
Messages : 3972
Inscription : 28 avr. 2015, 19:10
Localisation : Arlon, Belgique

Re: JdRologie - Maîtrise, jeu, goûts...

Message : # 51128Message Casaïr
09 janv. 2016, 14:11

Il faudrait que je me motive pour faire plus qu'y jeter un œil distrait sur ce site. :P
Il est toujours utile d'affronter un ennemi prêt à mourir pour son pays. Vous avez en définitive, lui comme vous, le même objectif en tête.

- Terry Pratchett, Va-t-en-guerre.

Avatar de l’utilisateur
Iris
Grand Ancien
Messages : 16214
Inscription : 14 févr. 2011, 17:31
Localisation : Nord-Est de Lyon
Contact :

Re: JdRologie - Maîtrise, jeu, goûts...

Message : # 51634Message Iris
04 févr. 2016, 22:43

Aujourd'hui : la magie doit avoir un rôle important dans l'histoire

... même quand il s'agit de sorts mineurs et anecdotiques (idéalement ^^)


Exercice de style : http://irisdautomne.blogspot.fr/2016/02 ... sique.html
Meneuse : Ombres d'Esteren | Dragons
Joueuse : Hellébore [Symbaroum]

Avatar de l’utilisateur
Iris
Grand Ancien
Messages : 16214
Inscription : 14 févr. 2011, 17:31
Localisation : Nord-Est de Lyon
Contact :

De la conception d'intrigue inspirée de Jane Austen

Message : # 54280Message Iris
09 juil. 2016, 13:26

Un article assez sympa sur "Place to go, People to be" : http://ptgptb.fr/cinq-choses-qu-un-roli ... t-prejuges

L'auteur cherche à utiliser les techniques de suspense de Jane Austen (Orgueil & Préjugé, Raison & Sentiment) au JdR. L'ensemble me paraît bien senti, avec mise en avant d'aspects tels que
  • mesquinerie du mal (quelque chose d'assez proche de la description d'une personnalité narcissique)
  • ambivalence / lutte des contraires au sein d'une personnalité
  • l'impossibilité de s'en prendre à un "méchant puissant" voire la nécessité de composer avec lui
  • L'ignorance et l'impuissance comme dimensions compliquant l'histoire et suscitant anxiété & tension
Par rapport aux parties sur ce forum, je pense que le volet "ignorance & impuissance" est très proche de pas mal d'aspects de la campagne "Trône de fer" de DukeTogo. C'est une mécanique intéressante, mais j'ai l'impression qu'on pourrait aller plus loin en formalisation théorique - conception d'outils de création d'intrigue. Je vais y réfléchir, je verrais si j'arrive à quelque chose ^^
Meneuse : Ombres d'Esteren | Dragons
Joueuse : Hellébore [Symbaroum]

Avatar de l’utilisateur
Iris
Grand Ancien
Messages : 16214
Inscription : 14 févr. 2011, 17:31
Localisation : Nord-Est de Lyon
Contact :

Jane Eyre et les intrigues de bluettes

Message : # 54378Message Iris
20 juil. 2016, 19:40

M'étant découvert une marotte pour la littérature comparée, je prends à l'occasion des notes ou me casse la tête sur ci ou ça. L'idée est de voir si des analyses m'amènent à d'autres idées qui pourront peut-être, un jour, servir en JdR ^^

En trois parties, ce que m'inspire la lecture de Jane Eyre par Charlotte Brontë (1847), en soi et par rapport aux bluettes contempo-fantastiques ^^ (pis après Jane Austen, ça coule de source !)
Meneuse : Ombres d'Esteren | Dragons
Joueuse : Hellébore [Symbaroum]

Avatar de l’utilisateur
Fafi06
Jeune pousse
Messages : 399
Inscription : 25 mars 2015, 15:22
Localisation : Nice

Re: JdRologie - Maîtrise, jeu, goûts...

Message : # 54402Message Fafi06
27 juil. 2016, 09:21

C'est marrant, mais je n'en ai pas une lecture tout aussi complexe...

Postulat: Je n'ai pas lu ce livre (et probablement que je ne le lirai jamais, et encore moins après en avoir lu ces analyses) :mrgreen:
Je ne me base donc que sur ce que tu en as analysé.

Ma vision :
- La demoiselle, tout écrivain qu'elle fut appartenait à une classe très minoritaire qui marque fortement ses œuvres. Elle fut probablement "féministe" pour son époque, dans une société encore très bridée tant par la morale que par la religion.
Ceci marque cette œuvre tant dans la forme que dans le fond. Aspiration au romantisme exacerbé, à l'encontre d'une société monotone et plutôt banale dans le cercle confortable des bonnes maisons (donc aisées).
- La littérature de l'époque était encore relativement rare et chère, donc pas répandue comme actuellement. Ceci fait que peu d'exemples circulaient et donc peu de comparaisons/modèles. De plus, il n'existait que peu de "cercles" de discussions/débats sur les styles d'écritures comme nous le faisons de nos jours.

=> Cela donne une œuvre qui fut probablement un superbe bouquin pour l'époque mais qui est en définitive assez naïf encore sur la richesse de la réflexion avant écriture.
=> Nos standards actuels sont globalement plus élevés. Plus de production, il faut de meilleures œuvres pour émerger.
=> Dans nos "élites" de JDR, on est quand même aussi très critique sur toute la construction des histoires vis à vis d’œuvres générales. Combien de films avez-vous trouvés très bof parce que l'intrigue générale était linéaire, mal ficelée, visible dès le début alors que pas mal de critiques en étaient dithyrambiques ? De plus, combien de fois vous êtes vous déjà dits : "Oui mais là ça fonctionne parce que le film est tourné de façon à conduire les protagonistes en un sens, pas forcément très logique, mais c'est le propre du livre/film d'imposer les personnages, mais en vous disant que sur une table, avec vos joueurs, ça ne fonctionnerait jamais de cette manière ?
joueur: Ombres d'Esteren (Ténèbres à Kalvernach - Elhine) / Donjon de Naheulbeuk (l'affaire INB - Ilda)

Avatar de l’utilisateur
Cialf
Vénérable
Messages : 2462
Inscription : 16 avr. 2014, 23:58

Re: JdRologie - Maîtrise, jeu, goûts...

Message : # 54412Message Cialf
29 juil. 2016, 01:19

J'avais beaucoup aimé "Raison et sentiments" (le film), nettement moins "Orgueil et préjugés" (le film, je n'ai pas une passion pour Keira Knightley), j'ai assez vite renoncé à lire les romans de Jane Austen, c'est vraiment du style d'époque, d'une société oisive où les dames comme il faut avaient une douzaine de domestiques, consacraient cinq heures par jour à leur toilette et le reste à la lecture d'épais romans. Pour "Jane Eyre", je n'ai vu ni le roman ni le livre, et je ne pense pas que j'aimerais. Présenter une jeune fille qui décide d'être indépendante en gagnant sa vie comme enseignante, c'était assez subversif à l'époque, mais aujourd'hui, je le rangerais plutôt dans la catégorie "Bonne idée de départ délayée dans 500 pages d'eau tiède". Cela dit, "Les Hauts de Hurlevent" de l'autre Brontë, Emily, m'avait fait une forte impression. C'est un roman que je verrais beaucoup mieux en scénar de JdR : un huis clos forcé entre des personnages qui ont toutes les raisons de se détester (mais il faudrait que je le relise, ma lecture date un peu).
Joueur: Deucalion, garde de patrouille (Légendes de la garde). Iontaise Sul, chasseuse/guide (Ombres d'Esteren). Eccomar fils de Lucterios, druide (Oikoumenè). Haytham, voleur/soldat déserteur (Conan d6). Nakajima Koebi, mechapsychologue (Mekton Z).

Avatar de l’utilisateur
Iris
Grand Ancien
Messages : 16214
Inscription : 14 févr. 2011, 17:31
Localisation : Nord-Est de Lyon
Contact :

Embuscades & botanique

Message : # 55300Message Iris
15 sept. 2016, 11:18

Je partage ici une visite de sous-bois : http://ombresdesteren.blogspot.fr/2016/ ... ns-et.html

Avec prises de note "embuscades & botanique" :P
Meneuse : Ombres d'Esteren | Dragons
Joueuse : Hellébore [Symbaroum]

Avatar de l’utilisateur
Casaïr
Vénérable
Messages : 3972
Inscription : 28 avr. 2015, 19:10
Localisation : Arlon, Belgique

Re: JdRologie - Maîtrise, jeu, goûts...

Message : # 55301Message Casaïr
15 sept. 2016, 11:34

J'aime beaucoup, ça change de pouvoir "tester" sur le terrain du JDR ^^

Tu as évité les fourmilières ? :P
Il est toujours utile d'affronter un ennemi prêt à mourir pour son pays. Vous avez en définitive, lui comme vous, le même objectif en tête.

- Terry Pratchett, Va-t-en-guerre.

Avatar de l’utilisateur
Iris
Grand Ancien
Messages : 16214
Inscription : 14 févr. 2011, 17:31
Localisation : Nord-Est de Lyon
Contact :

Fourmillière

Message : # 55302Message Iris
15 sept. 2016, 11:57

Merci !

Vu les débuts de retours positifs, je vais sûrement tenter de poursuivre mes investigations quand les occasions se présenteront ^^


Fourmilière : Quand on marche au pas et prudemment avec le sol qui craque sous tes petons, la fourmilière (bien grosse au demeurant) est très facile à éviter :mrgreen:
Meneuse : Ombres d'Esteren | Dragons
Joueuse : Hellébore [Symbaroum]

Avatar de l’utilisateur
Fafi06
Jeune pousse
Messages : 399
Inscription : 25 mars 2015, 15:22
Localisation : Nice

Re: JdRologie - Maîtrise, jeu, goûts...

Message : # 55304Message Fafi06
15 sept. 2016, 12:59

Je me demande toujours ou est-ce que tu arrives à trouver le temps de faire tout ceci...

Je note aussi que c'est la première fois que je te vois d'ailleurs, fait rare s'il en est :D

En ce qui concerne les embuscades dans ce type de bois:
Le camouflage est bon, mais valable aussi dans l'autre sens. Archer pour viser sans se découvrir un minimum, c'est tirer au hasard.
Par contre, en cas de tir, je ne laisserai pas aux joueurs le loisir de déterminer avec efficacité la direction du tir. En gros, un bon quart de cercle, ce qui laisserai à l'archer la capacité à pouvoir flêcher au moins une fois à nouveau avant que les cibles aient une idée d'où se diriger...
Ensuite, vu la difficulté de progression, pour monter une embuscade, j'aurai choisi différemment. Archers à 50m dans les arbres en hauteur. Difficiles à localiser même si on a la vue possible. Flêcher les archers qui pourraient riposter rapidement. Cela laisse le temps de gérer ceux au corps à corps (50m dans un décors peu sûr, demi-vitesse) puis grimper à l'arbre pour être dangereux...

Bref, assez mortel comme type d'embuscade si les assaillants sont un peu compétents...
joueur: Ombres d'Esteren (Ténèbres à Kalvernach - Elhine) / Donjon de Naheulbeuk (l'affaire INB - Ilda)

Répondre