[Artland 1.2] - Chemins du Destin - II - Réalités (août)

Retour sur les aventures achevées en Artland
Avatar de l’utilisateur
Iris
Grand Ancien
Messages : 16713
Inscription : 14 févr. 2011, 17:31
Localisation : Nord-Est de Lyon
Contact :

Super Asch

Message : # 6302Message Iris
06 déc. 2011, 22:08

Asch, se grattant la tête... une puce saute...

" M'a l'air bien compliqué tout ça... Attends, je récapitules lentement dans ma tête..."

" Empêcher Bobby d'aller quelque part, suffit de lui casser la jambe, ou n'importe quoi d'autre... je pense que c'est un détail pas bien problématique... enfin, je sais pas... moi ça me gêne pas quand j'y pense."

" C'est pas un braquage dont on cause, mais un cambriolage... et ça peut mal tourner, tu sais. Je veux dire, si on les laisse faire, ils peuvent juste rater leur coup, c'est possible, c'sont pas des pros. Donc tu construis sur un truc qui est pas sûr... enfin, moi, je compterais pas sur une bande de jeunots excités pour faire un boulot propre et sans bavure. "

" Dérober le butin, ça dépend de ce que c'est, je suis costaud, mais si ce sont des tas de trucs volumineux... "

" Sinon, la suite... tu sais que ça risque d'aboutir à un carnage... genre tout le monde règle ses comptes... moi j'ai pas trop de problème à ce que des salauds meurent, mais faut avoir conscience du fait que des voyous de moins de 20 ans ont un risque sérieux de rester sur le carreau dans ce montage. Les survivants auront droit à la prison, ça oui, et pour bien plus longtemps que s'ils avaient été chopé juste pour le cambriolage. En gros, avec ce plan, s'il réussit, tu en envoies potentiellement certains au cimetière et les autres en prison pendant longtemps. Je dis ça parce que s'ils sont arrêtés pour des trucs moins graves, ils pourraient avoir des peines qui visent plutôt la réinsertion. Y'en a par exemple qui sont vivement encouragés à faire l'armée ou passer un temps dans les comptoirs, ou d'autres trucs..."

" Ce plan, si le cambriolage marche, il peut marcher. Mais à quel prix ? "

...
Meneuse : Ombres d'Esteren | Dragons
Joueuse : /

Avatar de l’utilisateur
rolender
Jeune pousse
Messages : 285
Inscription : 01 mars 2011, 17:15
Localisation : Nice

Re: Chemins du Destin - II - Réalités

Message : # 6314Message rolender
12 déc. 2011, 21:26

- Je suppose que tu as raison... le plan est trop risqué.

*nouvelle réflexion de Peter*

- Pourquoi alors ne pas recourir à la peur comme arme de dissuasion ? Si cela fonctionne pour eux, cela devrait aussi fonctionner pour nous non ?

- Imaginons par exemple qu'en se levant de bon matin, en se reveillant dans leur chambre, notre chère bande de loubards et notre cher usurier découvre une lettre anonyme sur leur table de chevet leur expliquant qu'ils ont intérêt à quitter la ville dans les plus bref délais s'ils ne souhaitent pas mourir. Ils ont le genre de vie à se faire pas mal d'ennemis, cela ne devrait donc pas les étonner outre-mesure et ils auraient le plus grand mal à remonter jusqu'à l'origine du message.

- Que feraient-ils à ton avis Asch dans ce genre de situation ? Prendraient-ils le risque d'ignorer le message ? Leur faudraient-ils alors une bonne raison de ne pas en douter ? S'ils voyaient une vision de cauchemard, un monstre implacable qu'ils n'auraient aucune chance d'imaginer pouvoir vaincre, prendraient-ils le risque de lutter contre elle ?

- Où trouver un tel monstre ? Euh... et bien Asch, tu n'as rien contre les déguisements ?

Avatar de l’utilisateur
Iris
Grand Ancien
Messages : 16713
Inscription : 14 févr. 2011, 17:31
Localisation : Nord-Est de Lyon
Contact :

Où en sommes -nous ?

Message : # 6317Message Iris
13 déc. 2011, 10:59

Asch qui commençait à avoir la tête qui tournait avec toutes les ébauches de plan et cherchait à faire le point sur ceux qu'il arrivait à résumer...

" On en est où au final ? ...

" Plan A : Prévenir la police sur le cambriolage pour faire attraper la bande et en parallèle convaincre la fille et son père de se faire mettre la pression par l'usurier tandis que Peter est témoin puis tout le monde va à la police."

" Plan B : Laisser faire le cambriolage, puis s'arranger que la bande et l'usurier s'entretuent."

" Plan C : ... "

" Ton idée c'est que je leur donne des lettres anonymes pour leur faire peur ? S'ils n'associent pas la menace à un danger qu'ils perçoivent et craignent, ils risquent de croire à une mauvaise blague. La plupart des gens qui reçoivent des menaces de mort ne sont pas assassinés pour autant, y'a une quantité non négligeable de bluffeurs."

" Ensuite, la vision de cauchemar... ton idée... c'est que je leur fasse peur, mais que je les laisse s'échapper tout en leur faisant croire que je suis un monstre implacable ? ... Tu sais que je suis censé être mort ? Si jamais certaines personnes entendent parler d'un monstre qui a foutu le souk, le genre de monstre qui encaisse les balles... parce que faut pas se faire d'illusion, ils voudront se défendre contre un affreux cauchemar et tu vas sûrement vouloir que je les abîmes pas... donc ... bref... y'a un risque qu'il y ait des témoins, dans une ville on peut jamais tout contrôler, surtout si je dois courir après plusieurs personnes... une encore, on pourrait l'isoler dans un coin tranquille, sans témoin, mais là, une bande... je serais forcément vu et eux, ils vont forcément le dire... Et ce genre de rumeur a tendance à chatouiller la section Hellsing... et je veux pas les avoir au train. "

" Donc... je suis... un peu réticent... parce qu'à ce jeu, c'est surtout moi qui vais devoir d'urgence fuir la ville... ce qui serait comique : je fais fuir une bande d'idiots, et je me taille aussi parce que je fuis d'autres casse-pieds..."

" Ah, puis y'avait le plan aussi avec la fille qui change de ville..."

...
Meneuse : Ombres d'Esteren | Dragons
Joueuse : /

Avatar de l’utilisateur
rolender
Jeune pousse
Messages : 285
Inscription : 01 mars 2011, 17:15
Localisation : Nice

Re: Chemins du Destin - II - Réalités

Message : # 6344Message rolender
23 déc. 2011, 12:30

- Et bien dis comme cela, le plan A semble le plus sûr en effet. Ce que je lui reproche cependant, c'est que nous devrons dévoiler notre présence afin qu'ils puissent fonctionner.

- Ce n'est pas que cela m'empécherait d'accomplir mon devoir bien entendu s'il n'y avait pas d'autres choix. Cependant nous ne pouvons pas exclure que dans ce cas, les personnes impliquées ne décident de se venger à leur sortie de prison. Je préférerais éviter d'avoir à craindre pour la vie de mon père ou des animaux de mon refuge s'il y a moyen de l'empécher.

- Je pense qu'un moyen simple pour cela serait que la police arrête la bande avec sur eux une preuve accablante qui pourrait les relier à l'usurier... Cela pourrait aussi tout simplement être un objet qu'ils auraient précédemment volé, une lettre où l'usurier demande à la fille de manière explicite ce qu'il n'a précédemment jamais osé écrire...

- Comment faire en sorte que la bande ait cette lettre sur elle ? Et bien, Asch tu pourrais peut-être rentrer chez l'Usurier et lui voler une jolie veste, une veste en cuir par exemple, ainsi qu'une lettre manuscrite de sa main. On ferait après en sorte d'écrire une lettre et de la placer dans une doublure de la veste... Ensuite, on ferait en sorte que la bande trouve la dite veste et la garde. Même s'ils ne l'emportent pas avec eux lors du cambriolage, on peut supposer qu'ils la garderont dans leur planque... que la police ne devrait pas tarder à fouiller juste après les avoir arrété.


- Si pour une raison ou une autre ce plan ne fonctionne pas, cela n'empécherait pas de faire la suite du plan A comme prévu : ils ne sont pas incompatible.

- Qu'en pensez-vous ?

Avatar de l’utilisateur
Iris
Grand Ancien
Messages : 16713
Inscription : 14 févr. 2011, 17:31
Localisation : Nord-Est de Lyon
Contact :

Lettre compromettante

Message : # 6346Message Iris
23 déc. 2011, 12:47

Asch, toujours pragmatique et qui occupait le terrain du débat puisque Séraphine - Souris n'arrivait pas à réfléchir pour sa part... ou qu'il lui fallait anormalement plus de temps que d'habitude...

" Tu crois que ces abrutis n'auront rien de mieux à faire que venir se venger sitôt sorti de taule ou revenus d'un exil dans les comptoirs ? Je dis pas que c'est pas possible, mais quand même... si tous les voleurs, receleurs et maqu' se vengeaient en tuant des gens à leur sortie, y'aurait des cadavres plein les rues."

" Ensuite, ... tu sais faire des faux en écriture ? Non, parce que c'est un vrai métier, ça, si j'ose dire. "

" Et si jamais le gus arrive à prouver que c'est un faux, ça le disculpera bien plus ! Le but c'est pas de lui donner des moyens d'échapper à la justice en jouant les victimes de complot... "

...
Meneuse : Ombres d'Esteren | Dragons
Joueuse : /

Avatar de l’utilisateur
rolender
Jeune pousse
Messages : 285
Inscription : 01 mars 2011, 17:15
Localisation : Nice

Re: Chemins du Destin - II - Réalités

Message : # 6356Message rolender
28 déc. 2011, 14:06

- Disons que oui, je pense qu'une personne qui est persuadée qu'elle est victime d'un coup monté l'ayant envoyée en prison sera la plus propice à vouloir se venger une fois libérée.

- Je pense que notre usurier n'est pas un abruti et qu'il n'avouera jamais ses exactions en plein public. S'il le fait, ce sera uniquement chez la fille, une fois qu'il sera persuadé être dans la plus grande intimité. Par conséquent, comment vais-je bien pouvoir le recueillir ce témoignage ?

- Il faudrait que je sois dans une pièce adjacente ou bien caché dans un placard, qu'on me fasse passer pour un membre de la famille ou que sais-je encore. Toujours est-il qu'il le prendra pour un traquenard, ça c'est sûr.

- Où alors, il faut trouver une excellente idée pour que je puisse être témoin tout en faisant en sorte que notre usurier soit convaincu d'avoir fait une erreur. Mais là comme ça, je ne vois pas.



- Il est vrai que nous n'y connaissons rien en fausse lettre, mais comme je l'avais dit, il y a une spécialiste en graphologie au commissariat. Je me disais qu'on aurait pu refaire le coup avec Séraphine du roman pour l'interroger sur les méthodes qu'elle utilise pour confondre les faussaires. Une fois connues, il me semble qu'il sera plus simple d'en faire une convaincante...
HRP a écrit :Je suppose qu'il n'y avait pas de machines à écrire encore à l'époque ? Parce que là bien sûr cela serait plus simple : il suffirait d'écrire la lettre avec la même machine à écrire que l'usurier

Avatar de l’utilisateur
Iris
Grand Ancien
Messages : 16713
Inscription : 14 févr. 2011, 17:31
Localisation : Nord-Est de Lyon
Contact :

J'aimerais bien l'avis de Séraphine... un peu...

Message : # 6366Message Iris
01 janv. 2012, 15:27

Asch qui trouvait que ça durait :

" Bon, une chose à la fois. Y'a deux problèmes à régler. "

" En 1, qu'est-ce que je fais pour le cambriolage prévu par la bande de Bobby Brown ? J'espionne, je les dénonce à la police, il se font chopper en flagrant délit et j'assomme à côté Bobby Brown ?"

" Vous voulez pas essayer de le convaincre de pas participer ? Genre en lui disant que vous allez régler le problème de la fille ? Même avec une lettre anonyme... Comme ça, il les plante avant qu'on arrête la brochette d'abrutis. Parce que pour le coup, ses potes pourraient bien se dire "eh, y'en a un qui nous a lâché, et on est arrêté, il nous a dénoncé !" "

" En 2, quelle salade ! Des fausses lettres, des complots... y'a plus simple. Je le chope un soir, je le secoue un peu, je lui donne une partie de la somme que le père de la fille lui doit, enfin, cet argent il est à vous bien sûr, moi je suis fauché ! *rire* Ensuite je lui fais gentiment comprendre qu'il ne doit plus insister ni chercher à comprendre qui sont les mystérieux bienfaiteurs. De l'intimidation avec une demi-carotte et hop ! C'est quand même plus facile."

" Alors, on se décide ? "

" Souris ? Lester ? "

...
Encart de contexte a écrit :Si, les machines à écrire existent (c'est quand même "assez" ancien, il y en a pas mal fin XIXe), mais sérieusement une fausse lettre par machine à écrire, c'est juste pas crédible. Il est déjà très peu vraisemblable qu'un criminel un peu aguerri avoue quelque chose sur une note de papier de manière explicite, alors en tapant un message et en le signant bien gentiment, encore moins, tout se traite par oral (c'est toujours valable d'ailleurs).

Ensuite, pour vous épargner des recherches laborieuses sur la graphologie, le problème ce n'est pas la manière employée pour étudier un texte (regarder à la loupe notamment la formation des lettres et liaisons entre les mots), mais de réussir à faire un faux. Il faut parvenir à écrire sans hésitation (ça se voit dans l'écoulement de l'encre notamment et la formation nette de la lettre) et là, ça demande beaucoup d'entraînement, c'est pourquoi Asch disait que c'est un vrai métier, ça ne s'improvise pas.

Enfin, il n'y a pas que la forme des lettres qui est analysée, il y a aussi la syntaxe : les textes sont comparés à d'autres écrits de la même personne pour voir si le style est le même (utilisation des adjectifs, adverbes, temps verbaux, fautes d'orthographe & grammaire, ...)

Bref, faire un faux pour tromper la police, donc potentiellement des experts appelés sur l'affaire, c'est bien plus difficile que tromper une personne "normale", là, ce serait plus aisément jouable que ce que vous envisagez.
Meneuse : Ombres d'Esteren | Dragons
Joueuse : /

Kenny
Vénérable
Messages : 1964
Inscription : 22 févr. 2011, 13:02

Re: Chemins du Destin - II - Réalités

Message : # 6376Message Kenny
02 janv. 2012, 11:04

Séraphine répondit donc :
"Hum...Je trouve que cette affaire est vraiment trop compliqué pour nous, mais faisons déjà ce que nous pouvons, je pense que les choses vont s'emballer très vite dès que nous agirons, et nous allons vite être dépasser par les évènements. Nous ne pouvons pas prévoir les retombées de nos actions, et il faudra donc surement agir avec précipitation. Donc avant tout, il faut garder en tête que nous sommes là pour sauver Brown et son amie. J'irais voir Brown pour lui parler, je pense qu'avec beaucoup de tact, il pourrait comprendre que nous sommes là pour aider."

"Vous Peter et Asch débrouillez vous, comme vous pouvez pour que les petites frappes continuent même sans Brown, et nous n'avertirons pas la police pour les prendre en flagrant délit, car je doute que ce soit la bonne solution, ils pourraient croire que Brown les a vendu à la police."


"Concernant cette dette d'argent insolvable, il faut surement mettre la pression sur la personne. Je ne sais pas si des menaces seraient suffisant pour qu'il lâche cette fille mais il faut surement lui faire peur."
Joueur : [Artland] Eulalie | [Oikouménè] Lame rouge et Démétrios | [Mekton] Théon | [Warhammer] Ulfang et Unien Ulgarys

Avatar de l’utilisateur
Iris
Grand Ancien
Messages : 16713
Inscription : 14 févr. 2011, 17:31
Localisation : Nord-Est de Lyon
Contact :

Donc...

Message : # 6377Message Iris
02 janv. 2012, 11:15

Asch à Souris chérie :

" Tu t'inquiète trop ma puce." (ah, si seulement il n'en avait qu'une ! mais c'est un homme à puces...)

" Tu vas voir, ça va bien se passer ! Tu baratines Bobby Brown, on laisse faire le destin pour le cambriolage, et pour la fille... je secoue l'usurier... juste un peu..." (il avait l'air d'envisager de l'envoyer gentiment à l'hôpital, mais avec des blessures pouvant guérir, hein, avec presque pas de séquelles)

" Euh, Lester... tu tiens à m'accompagner pour l'expédition punitive ? "

...
Meneuse : Ombres d'Esteren | Dragons
Joueuse : /

Kenny
Vénérable
Messages : 1964
Inscription : 22 févr. 2011, 13:02

Re: Chemins du Destin - II - Réalités

Message : # 6380Message Kenny
02 janv. 2012, 11:43

Séraphine pointa ses yeux légèrement plus humide sous la pression des sentiments.
"Très bien mon aimée ! Fait attention à toi. Je sais que tu es résistant mais nous avons tous nos limites, il faudrait pas les dépasser..."

D'ailleurs Séraphine se sentait un peu coupable d'inciter Peter à suivre Asch, mais elle sentait qu'il avait besoin de ça pour découvrir son potentiel. Si son chien était là, elle s’accroupirait pour le regarder dans les yeux en lui caressant la tête : "Protège bien Peter, je te fais confiance." Séraphine entrevoyait que leur lien était si fort qu'ils pouvaient surement partager leurs aptitudes. Mabrouk était trop intelligent pour être normal, et cela lui paraissait étrange que leur lien ne marchait pas dans les 2 sens...En tout cas, elle pria pour que Mabrouk aide son maître et qu'ils ne leur arrivent rien.
Joueur : [Artland] Eulalie | [Oikouménè] Lame rouge et Démétrios | [Mekton] Théon | [Warhammer] Ulfang et Unien Ulgarys

Verrouillé