[Artland 1.2] - Chemins du Destin - II - Réalités (août)

Retour sur les aventures achevées en Artland
Avatar de l’utilisateur
Iris
Grand Ancien
Messages : 16713
Inscription : 14 févr. 2011, 17:31
Localisation : Nord-Est de Lyon
Contact :

La fille de la photo

Message : # 6477Message Iris
23 janv. 2012, 12:40

Séraphine Uriel qui marchait sur des œufs n'eut pas trop de mal à retrouver les jeunes gens qui bavardaient sur un banc, planche en bois sur un appui en briques, un petit peuplier et quelques herbes folles donnant un petit air bucolique au coin. Elle put voir que Robert Brown ressemblait aux souvenirs de son rêve, en plus jeune, châtain, plutôt bien bâti, des yeux bleu clair assez enfoncés et vifs, chemise blanc cassé aux manches retroussées, pantalon en épais coton brun puce, un peu usé. La jeune fille, Atoscha était celle de la photo, dans la même robe que sur l'image. Le couple avait dans son refuge, un air qui tranchait avec le quartier, surtout en ce qu'il portait encore des espoirs et une sorte de lumière, d'envie, et en même temps, il y avait une ombre, une fragilité, une vulnérabilité à tant de choses qui pouvaient encore mal se passer...

Robert Brown regarda les deux bourgeois bienveillants avec étonnement :

" Une étude sur les boursiers ? Si vous voulez... on peut en parler ici, ça me dérange pas. Qu'est-ce que vous voulez savoir ?"

Spontanément il ne prenait pas la présence d'Atoscha comme problématique dans une étude sociologique et ne songeait pas à s'éloigner d'elle. Le coin était assez tranquille pour le quartier et ne devait pas poser de problème sonore ou d'allées et venues.

...
Meneuse : Ombres d'Esteren | Dragons
Joueuse : /

Kenny
Vénérable
Messages : 1964
Inscription : 22 févr. 2011, 13:02

Re: Chemins du Destin - II - Réalités

Message : # 6478Message Kenny
24 janv. 2012, 11:17

Séraphine ne savait pas trop comment si prendre, elle hésitait...mais à mesure qu'elle parlait, elle essayait de faire preuve d'une grande compassion, et que sa personne exprime (physiquement) la bonté et la sincérité...
"En fait, je dois vous parler de...enfin...J'aimerai que vous me fassiez confiance, bien que le temps me manque pour qu'une véritable confiance s'installe entre nous...
Bon je me lance...Je ne peux pas vous dire comment, mais je suis au courant de vos difficultés mademoiselle. N'ayez pas peur, je ne vous pas de mal. Voyez-vous, je suis persuadée que vous allez faire de grandes choses monsieur Brown, et j'aimerai contribuer à ce que ces grandes choses se réalisent. C'est pourquoi,...j'espère vraiment..., vous serez d'accord pour que nous vous aidions."
Joueur : [Artland] Eulalie | [Oikouménè] Lame rouge et Démétrios | [Mekton] Théon | [Warhammer] Ulfang et Unien Ulgarys

Avatar de l’utilisateur
Iris
Grand Ancien
Messages : 16713
Inscription : 14 févr. 2011, 17:31
Localisation : Nord-Est de Lyon
Contact :

Yeux ronds

Message : # 6479Message Iris
24 janv. 2012, 11:51

Les deux jeunes gens ne manifestaient aucune agressivité ou inquiétude particulière à l'égard de la douce Séraphine mais elle pouvait lire de la stupéfaction, émotion qui dominait tout dans leur attitude :

Robert Brown : " De quoi ?! Mais ?! Comment ?!... et pourquoi ?! "

Atoscha : " Qu'est-ce que vous voulez faire ?!"

... bonne nouvelle, Séraphine n'était pas expulsée à coup de pierres... on l'écoutait avec une perplexité inquiète, comme si elle était une sorte d'apparition improbable...
Meneuse : Ombres d'Esteren | Dragons
Joueuse : /

Kenny
Vénérable
Messages : 1964
Inscription : 22 févr. 2011, 13:02

Re: Chemins du Destin - II - Réalités

Message : # 6480Message Kenny
24 janv. 2012, 15:13

Avec un sourire : "Je dois dire que je suis soulagé que vous me jetiez pas des pierres."

Avec un le ton plus ferme d'une personne déterminée :
"Pourquoi, c'est facile, vous êtes un bon élève et je serais peinée d'apprendre que vous n'avez pas pu poursuivre votre destin à cause de problèmes judiciaires. Deuxièmement le chantage que vous subissez mademoiselle est tout bonnement immonde.
Je suis venue vous trouver car je ne peux rien faire sans votre consentement. Les choix que vous allez prendre vont avoir des conséquences et il va falloir les assumer. Monsieur Brown, Je vous en conjure ne pas participer à quoique ce soit d'illégal, en échange, je vous promets de vous aider mademoiselle. Est-ce que ma proposition vous parait acceptable ?"
Joueur : [Artland] Eulalie | [Oikouménè] Lame rouge et Démétrios | [Mekton] Théon | [Warhammer] Ulfang et Unien Ulgarys

Avatar de l’utilisateur
Iris
Grand Ancien
Messages : 16713
Inscription : 14 févr. 2011, 17:31
Localisation : Nord-Est de Lyon
Contact :

Super Séraphine la mystérieuse

Message : # 6481Message Iris
24 janv. 2012, 19:15

Les deux jeunes gens ne savaient que penser, l'approche était brute de décoffrage, mais en même temps, ils n'étaient pas des amoureux des ronds de jambe ou des discours tournant autours du pot :

Bobby Brown : "Mais comment vous savez tout ça ? Qui vous a dit ? ..."

Apparemment il se demandait comment un ange pouvait soudainement débarquer dans leur quartier, juste comme ça... et il craignait un peu qu'on en sache trop sur ses amitiés douteuses...

" Qu'est-ce ... vous voulez en fait ? ... vous ne faites pas ça gratuitement ! Personne n'agit gratuitement !"

Il doutait tout de même pas mal encore qu'on puisse l'aider, comme ça, juste par pure bonté. Atoscha pour sa part était partagée entre espoir et inquiétude, serrant sans s'en rendre compte la manche de la chemise de Bobby : " Vous feriez ça ? Mais comment ? "

Une personne aussi habile en société que Séraphine devait se douter que l'acceptation des deux jeunes gens était pratiquement une formalité, ils voulaient être un peu rassurés en un sens, sans bien sûr être pris de haut par des bourgeois, cela va sans dire. Un petit rien et Melle Uriel remporterait enfin cette manche, ou du moins, elle aurait avancé de manière significative.
Meneuse : Ombres d'Esteren | Dragons
Joueuse : /

Avatar de l’utilisateur
rolender
Jeune pousse
Messages : 285
Inscription : 01 mars 2011, 17:15
Localisation : Nice

Re: Chemins du Destin - II - Réalités

Message : # 6482Message rolender
24 janv. 2012, 21:39

Peter était resté silencieux jusqu'à présent, Mabrouck au pied. Compte tenu des dernières déboires qu'il avait fait, il espérait de point en faire en cet instant crutial et il en profita pour saisir la balle au bond.


- Ces questions importent finalement peu. Vous auriez tord de sous-estimer la bonté d'une lady devant une flagrante injustice. Dame Séraphine n'a nul besoin d'autre raison que d'écouter son grand coeur pour motiver son geste.

- Elle a jugé que vous étiez digne de confiance et vous offre une chance. Je pense que la meilleure chose que vous ayiez à faire est de tout simplement accepter. La vie a des fois besoin d'un petit coup de pouce.

- Il n'y a rien d'obligatoire bien entendu, vous êtes seul maître de vos vies. Cependant, de ce que nous savons, un refus pourraient résulter en un sombre avenir pour vous deux... ainsi qu'en la tristesse de dame Séraphine de voir un si jolie couple brisé par un acharnement du destin.


Voilà, en espérant ne pas avoir mis les pied dans le plat...

Avatar de l’utilisateur
Iris
Grand Ancien
Messages : 16713
Inscription : 14 févr. 2011, 17:31
Localisation : Nord-Est de Lyon
Contact :

En marchant sur des oeufs

Message : # 6484Message Iris
25 janv. 2012, 09:20

Non, Peter Lester ne se fit pas non plus jeter des pierres. En revanche, il pouvait peut-être comprendre que Bobby Brown était plutôt fier et n'aimait pas trop l'idée d'une bonne fée, genre "lady" qui venait à son secours, il tenait à être maître de sa vie et accepter une bourse, c'était déjà un effort pour son ego. Sans doute qu'avec le temps ce trait s'atténuerait et qu'il deviendrait plus souple, plus pragmatique aussi (dans le meilleur des futurs possibles), mais pour l'instant, il était encore un peu susceptible, un problème de conscience de classe, l'appartenance à un groupe social inférieur qui avait l'impression de quémander alors qu'il se sentait capable et égal des plus grands.

Atoscha en revanche était plus facile à convaincre et elle interrompit son compagnon quand il fut sur le point de répondre du poil à gratter : "S'il te plait Bobby, laisse-leur une chance !"

Elle ne savait que penser de l'homme sévère avec son chien, un homme de main ? un garde du corps ? ... ? Et décida de relancer Séraphine Uriel :

" Que voulez-vous faire ? Qu'est-ce que vous pouvez faire ? "

...
Meneuse : Ombres d'Esteren | Dragons
Joueuse : /

Kenny
Vénérable
Messages : 1964
Inscription : 22 févr. 2011, 13:02

Re: Chemins du Destin - II - Réalités

Message : # 6486Message Kenny
25 janv. 2012, 10:37

Séraphine était très sérieuse à présent bien que sa bonté pouvait se voir aussi.
"D'abord je veux la promesse de Monsieur Brown de ne pas faire de choses illégales. Ensuite une de mes connaissances va essayer de faire entendre raison à l'usurier, et il peut être très persuasif vous pouvez me croire. Ensuite nous aviserons."

"Bon je conçois que tout ça est dur à digérer monsieur Brown, vous demandiez comment, pourquoi, que rien n'est gratuit.
Le comment, et bien, j'ai peur que vous le preniez mal, mais je veux être honnête avec vous, vous jugerez ensuite.
J'ai enquêté sur vous, et vos fréquentations. Le pourquoi je vous l'ai donné, vous êtes un bon élève, et votre ambition me porte à croire que vous allez faire de grandes choses."

A mesure qu'elle parle elle prend la main d'Atoscha pour la serrer tendrement.

"Et finalement le paiement, là l'explication n'est pas facile à vous donner car elle n'est même pas évidente pour moi. Pour tout vous dire j'essaye toujours de faire le bien autour de moi, et cela me comble de joie, mais je voulais faire plus. Il m'est apparu comme évident que je pouvais donner des coups de pousse afin que d'autres en fassent autant. Si je vous aide aujourd'hui, vous vous en rappellerez, et plus tard j'imagine que vous aiderez aussi d'autres personnes. Voilà mon paiement, je quitterai le monde dans un meilleur état que quand j'y suis arrivée. Je sais, c'est peut être une folie mais j'en éprouve le besoin. C'est comme votre envie de vous en sortir, cela vous fait vous lever le matin et travailler dur. Pouvez-vous comprendre cela ?"
Joueur : [Artland] Eulalie | [Oikouménè] Lame rouge et Démétrios | [Mekton] Théon | [Warhammer] Ulfang et Unien Ulgarys

Avatar de l’utilisateur
Iris
Grand Ancien
Messages : 16713
Inscription : 14 févr. 2011, 17:31
Localisation : Nord-Est de Lyon
Contact :

C'est... émouvant...

Message : # 6487Message Iris
25 janv. 2012, 11:02

Séraphine Uriel était en train de passer pour une riche dame un peu excentrique et surtout très mystérieuse, une vraie figure de roman !
Encart univers a écrit :Ne pas oublier que la figure du mystérieux bienfaiteur dont les motivations sont tirées d'expériences douloureuses comme de promesses tragiques, et dont les moyens sont presque surnaturels, providentiels en tous cas, est assez courante dans la littérature du XIXe siècle, et par voie de conséquence en Artland.

Dans ces conditions, c'est un peu comme si de nos jours on voyait surgir une sorte de Sam Fischer ou de James Bond dans notre quotidien, on est habitué à ce genre de figure, mais on ferait une drôle de tête en voyant un exemplaire réel, en chair et en os !
Bobby Brown était face à un dilemme. Il avait en tête un moyen d'aider Atoscha, mais ça impliquait de ne pas pouvoir faire de promesse, et il tenait mine de rien tout de même à tenir ses engagements. Il garda le silence un instant à peser le pour et le contre, quand Atoscha intervint :

" Attends, tu voulais..? Bobby, arrête ça de suite ! J'ai pas besoin que tu finisses en prison !"

" Je vais pas ..! Je suis pas stupide non plus, mais je peux pas rester sans rien faire !"

" Eh bien maintenant, c'est plus la peine ! Ecoute, laisse-leur une chance, on verra bien et si ça marchait... Non ?"

" J'en sais rien... Des gens qui débarquent, comme ça... C'est quoi votre problème Mme Uriel ? Vous êtes mourante et vous avez décidé de faire le "bien" avant l'échéance finale ?"

" Bobby, parle pas comme ça, elle veut nous aider !"

" ..."

" S'il te plait !"

" Je vous laisse trois jours !"

" Sois sérieux, à quoi ça rime ?"

" D'accord, une semaine, mais s'ils ne font rien faudra bien que je fasse quelque chose, je vais pas me contenter de promesses en l'air ! ... Et puis... moi je dois rien faire d'illégal, mais votre ami il est très persuasif, c'est ça ? "

Il avait l'air de trouver ça un peu hypocrite mais ne se lança pas dans une nouvelle diatribe.

" Bon, c'est quoi votre plan au juste ? Vous faites votre affaire et on vous attend ici ? "

...
Meneuse : Ombres d'Esteren | Dragons
Joueuse : /

Kenny
Vénérable
Messages : 1964
Inscription : 22 févr. 2011, 13:02

Re: Chemins du Destin - II - Réalités

Message : # 6491Message Kenny
25 janv. 2012, 14:39

Séraphine les laissa parler jusqu'à ce que Robert Brown lui pose la question :
"Et bien, je suis bien d'accord avec vous. Une semaine très bien ! Je vois que vous brûlez d'agir mais je ne veux pas vous mettre en danger, c'est pourquoi je vous propose que mon ami aille parler avec l'usurier seul. Il est prêt à user de la force pour lui faire entendre raison. C'est vrai, je vous demande de ne rien faire d'illégal alors que je m’apprête à faire le contraire.
Je peux vous affirmer avec certitude que si vous tentez quoi que ce soit, vous serez arrêté, voire tué. Comment aiderez-vous votre amie alors ? Et admettons, que vous réussissiez, vous savez ce que fera l'usurier ? Et bien moi, je sais qu'il fera pression sur vous pour faire d'autres choses encore plus grave. Vous savez bien que jamais vous ne le rembourserez , s'il sent que vous pouvez lui être utile pour avoir plus d'argent. Allons, c'est la vie que vous voulez ? Sincèrement ? ...Non... Donc laissez moi agir en votre nom... Mais le voulez vous ?"

Séraphine savait bien qu'elle ne pouvait pas aider les gens contre leur gré, elle en avait fait durement l'expérience avec Lysiannas Krane, elle donc voulait s'en assurer auprès du couple.
Joueur : [Artland] Eulalie | [Oikouménè] Lame rouge et Démétrios | [Mekton] Théon | [Warhammer] Ulfang et Unien Ulgarys

Verrouillé