[Artland 3.1] - Anatomie artistique (nov.)

Retour sur les aventures achevées en Artland
Avatar de l’utilisateur
Iris
Grand Ancien
Messages : 16292
Inscription : 14 févr. 2011, 17:31
Localisation : Nord-Est de Lyon
Contact :

[Artland 3.1] - Anatomie artistique (nov.)

Message : # 10848Message Iris
19 déc. 2012, 14:01

5 novembre 1232, 9h12


L'automne était bien installé à Liberté, avec de longues journées de pluies tempétueuses qui rendaient la navigation dangereuse et causaient des retards dans les liaisons maritimes ainsi que des inondations des canaux dans plusieurs quartiers de la ville. On ne déplorait aucune perte humaine, mais les pertes matérielles et les complications logistiques ne manquaient pas avec des problèmes sur la ligne de chemin de fer reliant Liberté à Dôme... et la pluie ne cessait toujours pas... Les services de la ville étaient mobilisés par cette urgence, veillant à circonscrire le moins mal possible les dégâts et parer aux différents incidents et accidents qui en découlaient.


Par chance le Dr Thomas Sullen, tout comme d'ailleurs Lydia Deighton dans un tout autre quartier, logeait assez en hauteur pour ne pas se sentir menacé par les égouts qui débordaient ponctuellement ou les caves inondées... De fait la vie continuait avec ses activités, ses invitations, ses dîners, ses conférences...


Justement aurait lieu très prochainement, cette après-midi même, un cours d'anatomie artistique qui prenait la forme d'un événement mondain d'un goût discutable. Il était question d'une dissection s'adressant aussi bien aux étudiants en médecine qu'à ceux en art, le tout accompagné d'une conférence sur les liens entre art et science. Le programme n'était pas inintéressant dans l'absolu :
  • Histoire de l'art et des sciences : l'anatomie, la sculpture et la peinture (15h-18h)
  • Dissection artistique : démonstration avec dissection de cadavre... (18h - 20h)
  • Cocktail (à partir de 20h, pour ceux qui auraient encore l'estomac en place)
Le Dr Sullen avait reçu une invitation... parce qu'il était médecin peut-être, ou parce qu'il était médecin ET presque une célébrité depuis l'affaire du Dernier Tableau d'Eric Reynolds... quoi qu'il en soit, c'était un événement mondain, une occasion de se distraire et sortir...

Lydia Deighton avait également reçu une invitation, mais pouvait plutôt supposer que la cause en était que l'un des organisateurs de la conférence avait dû être en bons termes avec son défunt époux... en tous cas, elle pouvait s'y rendre seule ou accompagnée, par exemple avec "Juste"...


...


La conférence et la démonstration avaient lieu dans un amphithéâtre circulaire de la faculté de médecine, les conférenciers et la dissection qui suivrait, se déroulerait dans une sorte de fosse à laquelle on accédait par une galerie qui évoquait vaguement un souterrain, assez sinistre au vu de l'éclairage. Il faisait sombre dehors, entre la saison et la pluie incessante, et les tons également sombres du bois des bancs et des tables n'aidaient pas à y changer quoi que ce soit.

Métajeu a écrit :Admettons, pour des raisons de commodité et d'heureux hasard, que le Dr Sullen et Lydia Deighton se retrouvent côte à côte, un peu bousculés par de nouveaux arrivants, de quoi poser les bases d'une occasion de bavardages courtois et à propos, tandis que tout le monde parle autour et que le jeu des échos tend à donner une impression de ruches...
Meneuse : Ombres d'Esteren | Dragons
Joueuse : /

darkbaron
Vénérable
Messages : 3966
Inscription : 07 déc. 2012, 22:27
Contact :

Re: Artland - Le récupérateur de cadavre (5 nov. 1232)

Message : # 10850Message darkbaron
19 déc. 2012, 15:47

Lydia avait tenu à se rendre à la conférence avec Juste (ou Louis, ou peu lui importait : elle trouvait en tout cas que sa cousine avait manqué de goût). Le garçon avait vécu un certain temps dans la rue et ce n'était probablement pas le meilleur endroit pour acquérir des connaissances solides. Certes, il avait sans doute dû faire preuve de débrouillardise, mais ce n'était pas un endroit propice à l'enrichissement culturel. Or, un garçon comme lui devait approfondir ses connaissances.

La pluie avait été particulièrement pénible. Rien qu'en regardant par la fenêtre de son domicile avant de le quitter, elle avait senti au fond d'elle l'envie de rester sagement chez elle, dans son nid douillet. Sans doute cela avait-il aussi mis à mal la motivation de Juste... Enfin, en tant qu'enfant des rues, il avait dû en voir d'autres. Dans tous les cas, ils allaient bel et bien y aller, et elle comptait être ferme en cas de vives protestations ou de refus de la part du garçon.

Bref, ils y allèrent donc, tout en veillant bien sûr à se protéger contre la pluie, ce qui était compliqué en raison des fortes rafales de vent. En tant que critique et lettrée, elle s'intéressait énormément à l'anatomie artistique : comment juger de la précision et de l'exactitude de la représentation d'un corps si l'on n'a pas étudié la question ? De plus, elle avait fait un peu de dessin par le passé, même si elle ne se considérait absolument pas comme une artiste.

Ils finirent tant bien que mal par y arriver. Après quelques bousculades, la jeune femme s'installa sur le banc libre le plus proche. Soulagée, elle soupira. Elle retrouvait un semblant de paix au sein de de chaos. Les abeilles humaines continuaient à bourdonner autour d'elle. Apparemment, le sujet de la conférence excitait bien des savants. Elle comprenait certes leur enthousiasme, mais tout de même... Cette agitation lui semblait quelque peu insensée.

En attendant le début de la démonstration, elle veilla à essuyer discrètement son visage et sa chevelure, qui n'avaient sans doute pas pu être totalement épargnés par les pluies battantes, en replaçant d'ailleurs quelques mèches. Elle portait une robe relativement élégante, sans paraître tape-à-l’œil. C'était à dire vrai une robe de sa période faste, avant les malheurs et les difficultés financières, quand elle pouvait presque se permettre d'être insouciante.

Au bout d'un moment, elle finit par se tourner vers son voisin, qu'elle ne connaissait sans doute pas (donc Sullen) afin de lui demander courtoisement :

"Excusez-moi, monsieur, mais est-ce toujours aussi agité ?"

Asdel
Vétéran
Messages : 916
Inscription : 25 janv. 2012, 14:16

Re: Artland - Le récupérateur de cadavre (5 nov. 1232)

Message : # 10874Message Asdel
19 déc. 2012, 20:20

Thomas avait maugréé contre la pluie qui l'empêchait de réaliser son passe temps favori: la marche à pied. Il avait donc du louer un fiacre pour ne pas arriver tremper, et se presser dans cette vaste foule de médecins et autres gens curieux. Cela l'avait fortement ennuyé, non que ce soit une question d'argent, depuis l'affaire du Dernier Tableau, il avait un petit pécule qui le gardait à l'abri de ses anciens jours de misères, mais il n'avait pas pu profiter des rues de Liberté en toute quiétude, en penser à cette nouvelle journée.
Quand il avait reçu le carton, il avait espéré retrouver Adrienne Destance, mais le fait est que vue la population hétéroclite qui remplissait l'amphithéâtre sombre et gothique à souhait l'avait amener à se résigner à ne pas chercher plus longtemps une belle aiguille dans une meule de foin. Ce qui avait ajouté à son humeur fluctuante une certaine apathie.
Il s'était donc posé sur un banc, plongé dans une rêverie solitaire, attendant de ce spectacle semi-mondain à but scientifique quelque chose qui le tirerait de sa rêverie quand une dame l'interpella.
Le jeune homme brun regarda la nouvelle venue, passant machinalement ses mains dans ses cheveux en brosse. Ses fines lunettes d'écailles glissèrent rapidement sur la silhouette entre deux âges et le jeune adolescent un peu bohème à coté d'elle. Une femme mariée ?

"Toujours aussi agité ? Surement plus que certains de mes cours à la faculté. Enfin, je vous avouerai que c'est la première fois que je viens assister à un telle spectacle Madame...?" répondit-il en laissant sa question en suspens, son habituel sourire charmeur aux lèvres.
Dernière modification par Asdel le 19 déc. 2012, 20:36, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Iris
Grand Ancien
Messages : 16292
Inscription : 14 févr. 2011, 17:31
Localisation : Nord-Est de Lyon
Contact :

Note descriptive

Message : # 10877Message Iris
19 déc. 2012, 20:29

Précisions :
  • Thomas Sullen : 25 ans environ, bien habillé, intellectuel
  • Lydia Deighton : 32 ans, bien habillée (une robe élégante quoique un peu passée de mode), intellectuelle & cultitvée
  • Juste : 16 ans, mais paraît plus vieux, allure "bohème"
Le temps que tout le monde s'installe et qu'on règle un problème apparemment de vitre mal fermée par laquelle l'eau dégoulinait, les voisins avaient un peu de temps pour causer. Ah, l'homme à tout faire arrivait pour éviter aux personnes en haut de l'amphithéâtre de prendre trop de gouttes d'eau tombant et s'insinuant obstinément... (ça fait tout de même négligé ce "goutte-goutte-goutte")


...
Meneuse : Ombres d'Esteren | Dragons
Joueuse : /

darkbaron
Vénérable
Messages : 3966
Inscription : 07 déc. 2012, 22:27
Contact :

Re: Artland - Le récupérateur de cadavre (5 nov. 1232)

Message : # 10878Message darkbaron
19 déc. 2012, 20:43

Lydia était une jeune femme encore jeune, semblant avoir à peu près la trentaine. Peut-être un peu plus, peut-être un peu moins... En tout cas, ses vingt ans étaient clairement derrière elle, même si elle conservait encore une certaine jeunesse et une certaine vigueur. Quelque soit son âge, elle restait encore une belle femme, même si elle ne cherchait pas nécessairement à paraître séduisante. La robe était effectivement passée de mode depuis au moins cinq ans (sans doute même un peu plus), mais convenait au goût de celle qui la portait et était plutôt bien assortie à la couleur de ses cheveux et de ses yeux.

Lydia veilla à répondre avec la même courtoisie, un sourire charmant sur son visage :

"Deighton. Madame Lydia Deighton. Vous avez peut-être entendu parler de mon époux, le regretté Stephen Deighton ? Peut-être pas, vous êtes sans doute un peu trop jeune, avec tout mon respect... Mon défunt mari nous a quittés il y a quelques années. Un peu plus de deux ans. À qui ai-je l'honneur ?"

Asdel
Vétéran
Messages : 916
Inscription : 25 janv. 2012, 14:16

Re: Artland - Le récupérateur de cadavre (5 nov. 1232)

Message : # 10884Message Asdel
19 déc. 2012, 22:13

"Enchanté Madame Deighton. Je me nomme Sullen, Thomas Sullen, pour vous servir. Je suis médecin dans cette belle ville." répondit le jeune docteur après quelques instants de réflexion sur ce nom de Deighton "Je n'ai malheureusement pas connu votre défunt mari...Pas par jeunesse non, je me considère plutôt comme un jeune arrivant à Liberté, malgré quelques années ici." après quelques secondes de pause "Et donc madame vous êtes attirée pas l'Art ? Sans vouloirs paraître indiscret auprès d'une si charmante représentante de la Société" demanda finalement Thomas, rougissant un peu de son inconvenance feinte.

darkbaron
Vénérable
Messages : 3966
Inscription : 07 déc. 2012, 22:27
Contact :

Re: Artland - Le récupérateur de cadavre (5 nov. 1232)

Message : # 10887Message darkbaron
19 déc. 2012, 22:28

Le rouge monta légèrement aux joues de Lydia. Elle n'avait pas eu l'occasion d'être complimentée ces derniers temps. Elle sortait moins depuis quelques années car elle avait passé le plus clair de son temps au chevet de son époux ou en deuil, quand elle n'était pas occupée par des affaires malheureuses. Elle avait donc quelque peu négligé son apparence et n'avait décidé de changer cela qu'il y a assez peu de temps afin de redevenir une femme présentable en société.
Elle restait toutefois bien moins coquette que les femmes de son rang en général... Pourquoi se faire belle quand le naturel suffisait ?

"J'ai poursuivi des études d'histoire de l'art et de philosophie. Je ne suis certes pas une artiste, mais l'art reste mon domaine et il m'arrive encore de rédiger une critique ou une réflexion de temps à autre. Je préfère juste la théorie à la pratique. Il fut un temps où je fréquentais même certains cercles d'artistes et d'amateurs d'arts. J'ai malheureusement dû m'en éloigner pour des raisons personnelles, mais j'ai pris la décision de m'y consacrer à nouveau."

Asdel
Vétéran
Messages : 916
Inscription : 25 janv. 2012, 14:16

Re: Artland - Le récupérateur de cadavre (5 nov. 1232)

Message : # 10896Message Asdel
20 déc. 2012, 16:05

"Oh intéressant, très intéressant. C'est un milieu que je côtoie très peu somme toute, bien que j'ai acquis quelques connaissances tout récemment. Non en fait, quand je parlais d"Art, je pensais aussi à la médecine, mais vous avez tout à fait raison de me reprendre, cette soirée va mélanger les deux genres...Et vous serez surement d'une grande aide pour expliquer toutes la réflexion artistique qui sous-tend ce projet au béotien que je suis".

darkbaron
Vénérable
Messages : 3966
Inscription : 07 déc. 2012, 22:27
Contact :

Re: Artland - Le récupérateur de cadavre (5 nov. 1232)

Message : # 10897Message darkbaron
20 déc. 2012, 16:15

"Navrée de vous décevoir, monsieur, mais je crains de ne pas être aussi douée en médecine que vous le pensiez. À vrai dire, j'ai de bien piètres connaissances dans ce domaine et je n'ai acquis quelques rudiments qu'afin de prendre soin de mon époux à domicile. Je serais bien incapable de sauver une vie. C'est indéniablement un noble savoir, mais ce n'est guère mon centre d'intérêt. Je respecte toutefois tous ceux qui ont poursuivi de telles études.

Si vous avez besoin de conseils et d'explications, je vous aiderai. Si vous le désirez, après cette journée, nous n'aurons qu'à dîner ensemble afin de débattre sur le sujet. Il me tarde d'entendre les réflexions d'un médecin chevronné sur la question. Bien sûr, nous aurons sans doute le loisir d'en parler un autre jour."

La jeune bourgeoise souriait doucement. Il est vrai que l'avis éclairé d'un médecin pouvait lui être utile et l'occasion était trop belle pour être manquée...

Asdel
Vétéran
Messages : 916
Inscription : 25 janv. 2012, 14:16

Re: Artland - Le récupérateur de cadavre (5 nov. 1232)

Message : # 10904Message Asdel
20 déc. 2012, 18:17

"Vous devancez avec promptitude mes pensées Madame, je mettrai ma faible science à votre service avec grand plaisir si tel est votre souhait. Et encore plus grand avec l'immense honneur de parler art avec une personne si naturelle et franche" répondit galamment ce cher docteur Sullen, qui continuait dans sa veine habituelle de fleurs échangés et autres sourires mystérieux.

Verrouillé