[Artland 3.1] - Anatomie artistique (nov.)

Retour sur les aventures achevées en Artland
darkbaron
Vénérable
Messages : 3965
Inscription : 07 déc. 2012, 22:27
Contact :

Re: Artland Chap.2.1 - Le récupérateur de cadavre (5 nov. 12

Message : # 13572Message darkbaron
11 mars 2013, 15:19

Ce moment était assez curieux pour Lydia : elle était à peine dévêtue, portant toujours sa robe, et ne montrait finalement que ce que son amant avait bien voulu dévoiler, ce qui contrastait avec son amant, nu comme au premier jour. Elle conservait donc en quelque sorte une certaine décence jusque dans l'intimité de la chambre, tout en pratiquant avec son amant l'acte charnel. C'était à la fois étrange et plaisant car elle n'était pas (ou plus ?) habituée à ce genre de choses, son époux ayant été fort classique en amour. En outre, et c'était surtout ce qui lui plaisait dans cette situation, elle avait l'impression de dominer la situation, voire même même son partenaire. Au-dessus de lui, guidant leurs gestes, toujours vêtue de sa robe quand son amant était nue, elle se sentait telle une reine, à la fois belle et majestueuse, désirée et enviée. C'était un moment de pur bonheur qu'elle partageait avec lui et il ne s'acheva que quand l'extase s'empara totalement d'eux.

Quand ils eurent fini, Lydia s'allongea près de lui et, tout en caressant tendrement son torse, l'embrassa. Ce baiser était à la fois un geste de gratitude et d'amour car elle le remerciait pour tout ce qu'ils vivaient ensemble, mais exprimait également ainsi ses sentiments pour lui. Elle y mit elle-même fin après quelques instants afin de parler, ayant quelque chose à dire à son amant. Elle troublait certes un moment merveilleux en agissant de la sorte, mais elle en ressentait le besoin et pensait qu'il était dans leur intérêt d'évoquer de tels sujets avant de laisser le sommeil les prendre. Elle se sentait suffisamment sereine pour en parler.

"Thomas, je ne veux te gêner en aucune façon, mais... Je crois que notre relation doit être officielle. Je ne suis plus uniquement veuve, je suis aussi "mère adoptive" ou tutrice légale, ce qui implique des responsabilités et ne me permet pas de vivre ce genre de vie dissolue. C'est grisant de partager de tels moments avec toi, mais en tant que femme d'un certain rang et d'un certain âge, cela ne me suffit guère et je dois donc prendre une décision..."

Elle soupira, visiblement très sérieuse, avant de reprendre sur un ton presque grave :

"Je sais que nous ne nous connaissons pas depuis très longtemps, mais... Je veux que notre union soit officielle. Je veux que Juste soit à l'abri de tout. Je veux aussi être mère. J'aimerais aussi travailler sans craindre de me retrouver sans le sou. J'ai besoin d'une situation stable."

Elle se mordit la lèvre, gênée. Elle culpabilisait en agissant ainsi. Amener un tel sujet sur le tapis n'avait rien de très romantique...

Asdel
Vétéran
Messages : 916
Inscription : 25 janv. 2012, 14:16

Re: Artland Chap.2.1 - Le récupérateur de cadavre (5 nov. 12

Message : # 13589Message Asdel
11 mars 2013, 20:44

Thomas réfléchit un long moment, gardant son amante près de lui, à vrai dire, il prenait un plaisir tout particulier à passer du temps avec Lydia, et le jeune docteur trouvait normal d'aller plus loin avec elle. C'était sa première relation sérieuse, et maintenant qu'il était médecin, pour son statut social, le mariage semblait une obligation, certes effrayantes, mais il devait y passer, alors pourquoi ne pas le faire avec quelqu'un qui l'avait attiré dès les premiers instants, par son charme et ses qualités ? Et puis, il se rendait bien compte, plus matériellement, que Lydia était déjà établie, ce qui faciliterait certainement les choses, quant à Juste, il ne le connaissait pas assez, mais si le garçon l'embêtait trop, quelques mois en pension loin de Liberté devrait l'assagir; même si au fond Thomas appréciait le peintre en devenir. Cependant, tout cela allait...trop vite pour lui, quelques jours, même, quelques heures avant, il ne connaissait pas Madame Deighton, et là, elle voulait que tout soit officiel ? D'accord, il l'aimait, il était passionné par son corps et son âme, mais de là à se fiancer aussi vite...Cela risquait aussi de faire jaser dans son milieu. Et qu'en dirait sa sœur, si fragile ? Certes sa famille l'avait pressé d'aller un peu plus vite, surtout sa mère, un bon mariage, une bonne dot et certains soucis seraient réglés. Mais connaissait-il assez Lydia pour passer une corde à son cou, ou plutôt, une bague à son annulaire ?
Après avoir réfléchi au pour et au contre, il se décida enfin à dire, après avoir longuement regardé Lydia, ému par le tutoiement et la sincérité des paroles de son amante.

"Chérie...Ne crois tu pas que tout cela aille trop vite ? Je veux dire, nous nous connaissons à peine, et tu ne sais rien de moi, comme moi sur toi. Je veux dire...Je comprends parfaitement ce que tu peux ressentir, tu as des responsabilités, j'ai les miennes. Mais es-tu certaine de ton choix ? Je ne veux te forcer en rien trésor, t'offrir la paix que tu désirs comblerait mes plus chers désirs." Et aussi hypocritement, il pensait que cela allait certainement aider ses propres objectifs d’ascension social, lui l'orphelin de père, devenu médecin avec une bourse et qui n'avait pas grand chose de commun avec la Lady qui était son amante. Il s'enfermait tout seul, mais il se devait de saisir la chance qu'elle lui offrait, maintenant, ou il s'en repentirait peut être à jamais...Il reprit, sur le même ton sérieux que la jeune femme"Je vous aime Lydia Deighton, mais êtes vous certaine de vouloir faire de moi le plus heureux des hommes en acceptant de m'épouser ?"
Masquant ses pensées profondes, il s'était relevé, regardant droit dans les yeux cette femme qu'il connaissait à peine, mais que le destin lui avait offert comme un cadeau qu'il n'avait jamais osé espérer.

Avatar de l’utilisateur
Iris
Grand Ancien
Messages : 16212
Inscription : 14 févr. 2011, 17:31
Localisation : Nord-Est de Lyon
Contact :

Réorganisation... 9 novembre

Message : # 14198Message Iris
21 mars 2013, 09:28

Le Dr. Thomas Sullen & la veuve Lydia Deighton étaient désormais très occupés par leur vie affective, et finalement l'enquête passait pour eux à l'arrière-plan...


... tout le contraire du jeune Juste Louis qui y voyait une occasion d'aventures...


L'adolescent allait s'inscrire à la faculté de médecine, en bidouillant un peu, pour suivre les cours, même s'il n'avait pas son examen de fin de cursus secondaire, mais peut-être qu'en se plongeant dans le milieu, il aurait des informations utiles...
Meneuse : Ombres d'Esteren | Dragons
Joueuse : Hellébore [Symbaroum]

Verrouillé