[Warhammer - Chapitre 2] Dans la tourmente

Mémoire de la campagne | MJ Thalgrim
Avatar de l’utilisateur
Thalgrim
Vénérable
Messages : 1420
Inscription : 10 févr. 2011, 00:06

Re: [Warhammer - Chapitre 2] Dans la tourmente

Message : # 4990Message Thalgrim
11 août 2011, 13:46

Les anciens brigands se regroupèrent donc et s'installèrent pour la nuit, résigné à continuer à voyager avec le reste du convoi. Tout autour d'eux, les gens essayaient de dormir, où à défaut de somnoler pour récupérer de la fatigue des dernières heures. Des sentinelles avaient évidemment été placé à divers endroit stratégique et les chariots gardés sous surveillance.
En pleine nuit, un cri suivit d'une détonation retentirent, réveillant la plupart des dormeurs en sursaut. Rapidement, il s'avéra qu'ils venaient de l'endroit où le chevalier s'était installé. En se rendant sur les lieux (s'ils le désiraient), Jill, Morgan, Durdent et Johan, auquel s'était joint Pieter découvrirent la scène suivante:
L'un des soldats du chevalier, Gismar, avait une vilaine blessure entre le cou et l'épaule. Un réfugié gisait au sol, abattu d'une balle dans la poitrine. Une dague ensanglantée se trouvait encore dans sa main. Le chevalier Manfred tenait son pistolet à la main et contemplait le cadavre avec une expression de colère.
Le capitaine Schiller arriva sur ses entrefaits, accompagné de deux miliciens et demanda à savoir ce qui s'était passé. Pendant qu'on lui faisait un bandage, Gismar expliqua qu'il montait la garde près du feu couvert lorsqu'il avait entendu une branche craquer derrière lui. En se retournant, il avait perçut le bref éclat d'une lame et n'avait eu que le temps de dévier la dague qui visait sa gorge et l'avait finalement atteint à la jonction du cou et de l'épaule. Il était tombé à genou sous le choc et avait crié de douleur. Son agresseur s'était alors précipité en direction de l'endroit où dormait le chevalier en brandissant son arme. Ce dernier avait cependant été réveillé par le cri de la sentinelle, s'était immédiatement saisi de son pistolet qu'il conservait près de lui et avait tiré sur son agresseur à bout portant.

Avatar de l’utilisateur
Iris
Grand Ancien
Messages : 16624
Inscription : 14 févr. 2011, 17:31
Localisation : Nord-Est de Lyon
Contact :

???

Message : # 4991Message Iris
11 août 2011, 14:03

Jill fit confiance à l'organisation du Capitaine Schiller pour s'assurer que les chariots seraient bien gardés et s'endormit plus ou moins mal en boule enroulée dans sa couverture. Le cri et la détonation la réveillèrent et comme prévisible, elle se rendit sur place pour savoir ce qui se passait, armée de son bâton, sans bien comprendre la situation.

Il lui fallut quelques instants pour comprendre qu'un traître s'était révélé brutalement et avait été abattu.

"Qui était-ce ? Quelqu'un reconnaît le gars au couteau ensanglanté ? Avec qui voyageait-il ? "

Un regard vers le chevalier qui dormait avec un pistolet chargé... brr... Cela dit, dans l'immédiat, l'affaire était gérée par les "autorités du convoi", elle laissait faire le Capitaine Schiller, ce serait fort malappris de sa part de venir se mêler du problème comme si elle avait une quelconque légitimité pour s'incruster. Elle écoutait, si possible, ce qui se disait, regardait, et si quelqu'un pouvait lui dire qui étaient les compagnons de route du "réfugié", elle les chercherait pour savoir depuis quand il était à Untergard, qui il connaissait et établir un semblant de réseaux de connaissances en vue de peut-être retrouver les autres suspects.

" Une idée de pourquoi il s'en est pris au Chevalier plutôt qu'à quelqu'un d'autre ?"

Ses questions, elle ne les posait pas à quelqu'un en particulier, elle espérait qu'une bonne âme l'entendrait et répondrait.

...
Meneuse : Ombres d'Esteren | Dragons
Joueuse : /

Avatar de l’utilisateur
Thalgrim
Vénérable
Messages : 1420
Inscription : 10 févr. 2011, 00:06

Re: [Warhammer - Chapitre 2] Dans la tourmente

Message : # 4992Message Thalgrim
12 août 2011, 13:12

Après quelques instants, le cadavre fut identifé comme étant Bruno Hellgass, un artisan cordonnier résident à Untergard depuis sa naissance, une trentaine d'année plus tôt. Il n'avait rien de particulier sur lui, sa dague était un modèle de base sans aucune décoration. En revanche, un examen plus minutieux révèla un signe distinctif: tatoué en dessous de son sein gauche, se trouvait la représentation d'un oeil entouré d'un serpent (dessin de gauche). La veille, il avait voyagé avec un groupe de réfugié que se trouvait non loin du chariot d'Herr Konigsamen. Tous se déclarèrent surpris et même choqués de ce qu'avait fait leur compagnon de route. Quant à savoir pourquoi il s'en était pris au chevalier, le capitaine avait une théorie plutôt inquiétante qu'il ne partagea qu'avec quelques personnes (le chevalier, Sigurd, les deux miliciens qui l'avaient accompagné et Jill): selon lui, cela signifiait peut-être que les traitres présents dans le convoi avait un moyen de communication avec le Graf Sterhauer et ce dernier aurait pu les charger d'éliminer les témoins de sa trahison. Dans ce cas, le chevalier était logiquement le premier sur la liste, car son rang donnerait certainement plus de poids à ses accusations.

Avatar de l’utilisateur
Iris
Grand Ancien
Messages : 16624
Inscription : 14 févr. 2011, 17:31
Localisation : Nord-Est de Lyon
Contact :

Eh ! Je suis une privilégiée !!

Message : # 4993Message Iris
12 août 2011, 13:46

Jill qui sortait tout de même d'un trou perdu était assez perdue, son incompréhension dominant son inquiétude et sa curiosité son indignation :

" Vous avez une idée de ce que signifie ce tatouage ? Si c'est un signe distinctif d'une sorte de groupement clandestin, est-ce que tous ses collègues auraient le même ? "

La jeune fille réfléchissait : "Bon, quatre cent réfugiés, ça ferait quand même beaucoup à vérifier, même si on exclut les enfants du compte... Cela dit, si la question se pose sur la loyauté des miliciens... il serait peut-être possible de vérifier qu'au moins parmi eux et les soldats, il n'y a pas d'agent ennemi."

" Communiquer avec le Graf Sternauer ? "
Question a écrit :Que sait Jill des moyens surnaturels de communication ? Est-ce que cela demande un objet magique ? Si oui... Je vais partir du principe qu'il doit bien y avoir quelque chose de visible, un piaf qui vole ou une couleur magique quelconque.
" S'il y avait des objets magiques dans le convoi, je peux les repérer, ça prend juste un peu de temps, faire le tour et regarder tout et tout le monde avec attention."

" Chevalier... si j'ai bien compris, vous êtes avec le Vétéran Sigurd les seuls témoins directs de la trahison du Graf Sternhauer... Je ne doute pas que vous sachiez vous battre, mais peut-être qu'un peu de compagnie en plus pour éviter une nouvelle attaque surprise serait utile ? Si on compte qu'on a déjà des soldats et miliciens fiables qui surveillent les chariots, il ne reste plus grand-monde pour vous accompagner... euh... moi et Morgan sauf erreur ? ... et bon, c'est vrai que je ne paie pas de mine, mais j'ai quand même tué presque toute seule un gros mutant affreux avec des tentacules et un gros hachoir, alors entre la magie et mon bâton, je peux peut-être aider."

" Si vous êtes d'accord, je commence par chercher des éléments surnaturels éventuels qui irradieraient dans le convoi, et si je ne trouve rien et aucun suspect, je viens vous retrouver ? "

Dans son fort intérieur Jill espérait qu'on n'allait pas la laisser toute seule pendant des heures à scanner tout le monde et tous les chariots, mais elle pouvait le faire seule, ce n'était pas un problème, juste très ennuyant et susceptible de finir par attirer une attention malvenue sur elle.

...
Meneuse : Ombres d'Esteren | Dragons
Joueuse : /

Avatar de l’utilisateur
Thalgrim
Vénérable
Messages : 1420
Inscription : 10 févr. 2011, 00:06

Re: [Warhammer - Chapitre 2] Dans la tourmente

Message : # 4995Message Thalgrim
12 août 2011, 19:38

Communiquer à distance demande soit un objet magique, soit de lancer un sort en toute logique. Et comme la compétence de Sens de la magie permet de détecter et les premiers, ainsi que les personnes capable d'user de magie, il est effectivement tout à fait viable pour Jill de faire le tour du campement en espérant trouver un suspect.
Personne ne savait la signification du tatouage, mais il était raisonnable de penser qu'il puisse être le signe distinctif d'un groupement clandestin. En dehors de certains milieux très particulier (marin surtout), les tatouages étaient en effet plutôt rare et pas forcément utilisé dans un but esthétique.

Le chevalier possèdait toujours 3 soldats indemnes à son service, mais il accepta toutefois la proposition de Jill.

Sur ces entrefaits, la jeune apprentie sorcière commença à faire le tour du campement en compagnie de Pieter, usant régulièrement de son troisième oeil afin de repèrer des signes de magie. Cela faisait environ un peu plus d'une heure qu'elle était à l'ouvrage lorsqu'elle perçut une aura auquel s'accrochait les vents de magie au loin, indiquant la présence d'un utilisateur de magie. Alors qu'elle allait se diriger vers lui afin de l'identifier (il était à une cinquantaine de mètres), son oeil fut attiré par un mouvement à la périphérie de son champ de vision, ce qui lui permit de ne pas être totalement prise au dépourvue, lorsqu'un homme masqué surgit des ombres une épée à la main et se jeta sur elle. Grâce au léger effet de surprise dont il bénéficiait, l'assassin la toucha au bras et sa lame trancha douloureusement, quoique superficiellement, dans la chair (perte de 6 points de blessure, Jill est à 3/12). Pieter n'avait absolument rien vu venir et allait mettre une poignée de seconde à se reprendre, en revanche Jill pouvait réagir à l'agression.

Avatar de l’utilisateur
Iris
Grand Ancien
Messages : 16624
Inscription : 14 févr. 2011, 17:31
Localisation : Nord-Est de Lyon
Contact :

3/12 ? ... je suis bientôt H.S. !

Message : # 4996Message Iris
12 août 2011, 20:42

La courageuse petite sorcière qu'on laissait prendre des risques sans s'inquiéter plus que ça pour elle venait donc de faire les frais d'une tentative d'assassinat qui n'était pas loin de la mettre en très mauvais état.

ACTIONS : Attaque au Bâton + Projectile Magique.

Elle se serait sentie moins menacée dans sa survie à court terme, elle aurait tenté {Désarmement + Sommeil} pour avoir un prisonnier, mais là, elle tenait surtout à rester en vie un peu plus longtemps...

... La suite dépend de l'efficacité de son action et de l'aide qu'elle reçoit. Elle espère pouvoir rapidement désigner à ses secours la présence du mage à une cinquantaine de mètres, expliquer qu'elle devait rapidement le trouver pour qu'il puisse être arrêté... et là, elle éviterait quand même de monter au front, parce qu'elle ne ferait plus très long feu de toutes façons.

Sur le plan de l'apparence, ses vêtements étaient probablement à jeter : coupure & sang de sa blessure au hachoir + sang du mutant + coupure & sang de la blessure au poignard ! ... Elle avait manifestement l'air de quelqu'un qui a eu des mésaventures en première ligne.
Dernière modification par Iris le 12 août 2011, 20:43, modifié 1 fois.
Raison : Erratum
Meneuse : Ombres d'Esteren | Dragons
Joueuse : /

Avatar de l’utilisateur
Thalgrim
Vénérable
Messages : 1420
Inscription : 10 févr. 2011, 00:06

Re: [Warhammer - Chapitre 2] Dans la tourmente

Message : # 4997Message Thalgrim
12 août 2011, 21:49

La petite sorcière, qui n'avait pas demandé à être accompagné et s'était même vanté d'être une combattante tout à fait honnorable, flanqua un bon coup de bâton à son assaillant. Ce dernier ne parvint pas à parer l'attaque qui l'atteignit en pleine bouche, lui faisant sauter quelques dents. Pieter se porta au secours de son amie et toucha lui aussi l'assassin à la tête avec sa dague, lui ouvrant le cuir chevelu. Se voyant en danger, l'homme masqué perdit son sang-froid et fit volte face pour tenter de fuir. Pieter tenta de le frapper dans les jambes et échoua.
A Jill d'agir. Elle a gagné une attaque standard gratuite (elle peut elle aussi tenter de frapper dans les jambes ou lancer un sort de contact, comme sommeil, à la place) car son adversaire à rompu le combat sans prendre la peine de faire une action de désengagement. Si cette attaque ne suffit pas à stopper l'assassin, il effectuera donc son déplacement (en l'occurence 12 mètres) après quoi ce sera à l'apprentie sorcière de faire son round normal.

Crépuscule
Mathusalem
Messages : 5182
Inscription : 17 févr. 2011, 17:16

Re: [Warhammer - Chapitre 2] Dans la tourmente

Message : # 4999Message Crépuscule
12 août 2011, 23:30

Johanna avait approcher avec les autres après le coup de feu mais quand elle avait vu que cela concernait le chevalier et que l'agresseur était abattu, elle était restée en périphérie, probablement avec d'autres réfugiés qui s'étaient approchés laissant Jill et Morgan allez aux nouvelles.

Elle vit Jill partir avec Pieter et attendit Morgan pour avoir les détails de l'affaire et voir s'il y avait quelque chose à faire, sinon, elle retournera à la surveillance des chariots, dans le cas où l'attaque était une diversion pour quelques saboteurs.
MJ:Warhammer, MektonZ
PJ:[AdC] Miss Louise Drywhite

Ainsi que d'innombrables PJ sacrifiés sur l'autel de la Fortune, Impératrice des Mondes ...

Avatar de l’utilisateur
Iris
Grand Ancien
Messages : 16624
Inscription : 14 févr. 2011, 17:31
Localisation : Nord-Est de Lyon
Contact :

Ah ben si je suis au contact

Message : # 5000Message Iris
13 août 2011, 08:28

Eh bien on notera pour plus tard que la galanterie n'est pas de mise quand on voit une jeune fille déjà blessée se lancer dans une opération de recherche qui est absolument essentielle pour la sécurité du groupe et ce, alors même qu'il y avait déjà eu une tentative d'assassinat sur la personne d'un combattant expérimenté ! Les guerriers du coin manquaient cruellement à la fois d'imagination, de prudence et d'attention à autrui. Autant la dernière, ça peut se justifier par la guerre, autant les deux premières en revanche sont plutôt essentielles pour avoir une chance de survivre à cette guerre !

Enfin, il était trop tard ou trop tôt pour pester que seules les demandes explicites étaient parfois entendues.

  1. Jill avait voulu attaquer + lancer un projectile magique, de toute évidence, le sort l'avait lâché, encore une fois au pire moment
  2. Pieter intervient avec succès
  3. Fuite de l'homme
  4. Pieter rate son action


Jill décida donc les actions suivantes :
  • Action gratuite : Sommeil (puisqu'on lui signale bien gentiment qu'elle est suffisamment au contact)
  • Action normale (sachant que l'homme sera à 12m) : Projectile magique, et puis commencer à le suivre.
  • Ensuite :
    • SI le Sommeil fonctionne, on le désarme, ficèle rapidement, dès fois que ce soit un lâche qui puisse vendre ses complices
    • Si le Projectile magique le tue, il est mort, on le laisse rapidement pour demander des renforts et signaler l'autre lanceur de sort présent... (avec un peu de chance, un combat, ça attirer l'attention)
    • Sinon, mais que Pieter ou un autre le poursuit : Désarmement en premier lieu pour réduire la dangerosité pour ses alliés, puis, arriver sur place, et fonction du danger pour les alliés, de la possibilité de toucher au contact, Sommeil ou Projectile Magique.
HRP a écrit :Bien sûr, Jill a fait un topo à Morgan de la situation avant de partir silencieusement et fort mystérieusement faire le tour du camp, ça me paraît évident, mais je précise ;)

En dépit de la situation douloureuse et périlleuse dans laquelle elle se trouvait, l'héroïque (ou téméraire, ou inconsciente) Petite Sorcière s'inquiétait surtout de perdre de vue la position du sorcier qui était le danger principal pour l'ensemble des réfugiés. Dire qu'on n'avait pas arrêté de lui rabâcher que les sorciers étaient rares, elle avait fini par croire qu'elle ne tomberait pas sur un "collègue", même maléfique, avant bien longtemps et que l'autre sorcier de Winsen était en train de trainer avec son maître ou contact le Graf Sternhauer... Décidément, elle se faisait une idée bien floue de son monde. Si elle survivait, elle se faisait la promesse d'user systématiquement et largement de ses perceptions du surnaturel ! Une mauvaise surprise qui manquait d'être mortelle suffisait pour une vie entière.
Meneuse : Ombres d'Esteren | Dragons
Joueuse : /

Avatar de l’utilisateur
Thalgrim
Vénérable
Messages : 1420
Inscription : 10 févr. 2011, 00:06

Re: [Warhammer - Chapitre 2] Dans la tourmente

Message : # 5002Message Thalgrim
13 août 2011, 12:43

Non en fait le sort de Jill a bien fonctionné, c'est juste que j'ai oublié de le noter, mais ses effets ont bien été pris en compte. Techniquement, le coup de baton et le sort ont chacun fait perdre 5 pts de blessure à l'assassin, et le coup de dague de Pieter lui en a fait perdre 3. Bref, il est mal en point (il a subit un coup critique), ce qui explique qu'il ai paniqué et tente de prendre la fuite sans aucune précautions.
Il était en effet trop tard pour se demander pourquoi aucun soldat n'avait accompagné Jill, mais la jeune sorcière pouvait aisément se dire que vu qu'il venait d'y avoir une tentative d'assassinat, le capitaine Schiller avait réparti ses hommes de manière à couvrir le plus de personne de sachant que très moyennement se défendre, et qu'il estimait que ses miliciens savaient se défendre (rappellons que Jill fait parti de la milice). Quant au manque d'initiative des soldats, il ne fallait pas oublier que plus de 80% d'entre eux n'avaient jamais combattu ou participé à une bataille jusqu'à récemment, donc il leur manquait évidemment l'expérience qui permettrait d'en faire des vétérans. Et Jill pouvait aussi se souvenir de ses discussions d'avec Karl, que le manque d'imagination était en fait plutôt considéré comme une qualité dans l'armée, en tous cas chez les hommes de troupe. Après tout, c'était justement l'imagination de Karl qui l'avait poussé à déserter.

Chassant toutes ses pensées de son esprit, Jill puisa dans les vents de magie jusqu'à ce que sa main gauche soit auréolée d'une lueur verte et la posa sur l'épaule du fuyard, qui s'écroula instantanément. Pieter se précipita pour éloigner son arme et lui attacher rapidement les mains et les pieds. Durant ce laps de temps, deux miliciens firent irruptions, attirés par les bruits de combat et s'enquèrirent de la situation.

Verrouillé