[Warhammer - Chapitre 2] Dans la tourmente

Mémoire de la campagne | MJ Thalgrim
Avatar de l’utilisateur
Iris
Grand Ancien
Messages : 16621
Inscription : 14 févr. 2011, 17:31
Localisation : Nord-Est de Lyon
Contact :

Un prisonnier !

Message : # 5003Message Iris
13 août 2011, 16:12

La situation était pratiquement sous contrôle, enfin, à brève échéance :

" On a un prisonnier, il a essayé de me tuer. Il faut que je parle d'urgence au Capitaine Schiller."

(...)

" Capitaine Schiller, on a capturé un des leur qui voulait me tuer, mais j'ai pu repérer juste avant une aura magique. Il y a bien un autre sorcier non loin. J'ai besoin de soin et nous pourrons ensuite nous débarrasser du sorcier, sans lui les autres infiltrés éventuels seront incapables de recevoir des ordres du Graf Sternauer. Qui pouvez-vous mobiliser pour ça ? Il faut savoir qu'il ne peut pas lancer plus de deux sorts en même temps et certains sont longs à incanter... donc avec plusieurs adversaires au contact, il sera en grand danger."

...

En attente de soin pour être un peu moins mal en point et pouvoir repartir au combat en guidant cette fois une équipe bien armée et déterminée...

...
Meneuse : Ombres d'Esteren | Dragons
Joueuse : /

Avatar de l’utilisateur
Thalgrim
Vénérable
Messages : 1420
Inscription : 10 févr. 2011, 00:06

Re: [Warhammer - Chapitre 2] Dans la tourmente

Message : # 5004Message Thalgrim
14 août 2011, 14:04

Jill rencontra rapidement le capitaine Schiller, qui venait d'arrêter l'un de ses hommes qui portait le même tatouage que l'agresseur du chevalier. Il prit rapidement une décision après avoir écouté son rapport:
"Je te suis, guide moi jusqu'au sorcier, dit-il en faisant signe à six miliciens de le suivre, et reste ensuite à l'abri, nous devons agir au plus vite."

La jeune apprentie sorcière retourna vers le groupe d'homme dans lequel elle avait précédemment aperçut le sorcier. En s'approchant, elle réalisa que ce dernier n'était autre que Herr Hoffman, qui était en train de rassembler ses affaires à la hâte. Il leva la tête en apercevant le groupe de soldat et son visage se figea dans une expression de colère et de haine. Il prononça une incantation et une sphère d'énergie noire se matérialisa dans sa main, qu'il projeta aussitôt en direction des miliciens. L'un d'entre eux la reçut de plein fouet et commença à hurler alors que ses chairs commençaient à fondre. Les réfugiés autours de Hoffman s'écartèrent de lui en poussant des hurlements affolés, à l'exception d'un homme qui ramassa un gourdin et se plaça devant le sorcier, comme s'il souhaitait le protéger des soldats.
Le capitaine Schiller pointa son épée en direction d'Hoffman et de son compagnon:
"Sus aux traitres! Ne les laissez pas s'échapper!"
Même s'ils n'étaient guère rassurés, la présence de leur chef permis au cinq miliciens encore en état de combattre de trouver assez de courage pour charger, deux d'entre eux fonçant sur l'homme au gourdin tandis que les trois autres, accompagnés de Schiller, le contournait pour encercler le sorcier.
Que compatait faire Jill? Laisser faire les miliciens? Les soutenirs de loin avec ses fléchettes magiques? Prendre le risque de s'approcher pour user de son sort de Sommeil pour tenter de faire un autre prisonnier?
A moins que tu le souhaites Iris, je pense qu'on peut se passer décrire le combat round par round, je souhaite simplement connaitre l'attitude générale de Jill pour le combat.

Avatar de l’utilisateur
Iris
Grand Ancien
Messages : 16621
Inscription : 14 févr. 2011, 17:31
Localisation : Nord-Est de Lyon
Contact :

Pas de soin alors ? Snif

Message : # 5005Message Iris
14 août 2011, 14:22

Considérant que leur ennemi était vraiment puissant et que les miliciens mettaient leurs vies en péril en affrontant un adversaire trop fort pour eux, prenant par ailleurs en compte que dans ce combat, elle pouvait fort bien être tuée à distance elle se résolut à prendre sur elle alors qu'elle était vraiment effrayée et voyait d'ici le moment où elle allait mourir héroïquement (et stupidement). De manière générale, Jill ne peut rester sans rien faire, mais elle voudrait quand même éviter de mourir... Et Schiller lui avait dit de rester à l'abri... Donc ...

1 - Rester un peu cachée pour se faire oublier du sorcier et désarmement sur l'acolyte
2 - Si l'acolyte est hors de combat, elle peut tenter de s'approcher discrètement pour surprendre le sorcier, et sort de Sommeil, moins pour faire un prisonnier que pouvoir le tuer en un coup
3 - Si ça semble trop hasardeux, Projectiles magiques
4 - Si les miliciens tombent et sont en trop mauvais état, elle ira malgré tout au contact : Projectiles Magiques + Bâton

Et prier, parce que vu la puissance du sorcier et son état à elle, il ne lui faudrait pas beaucoup d'efforts pour la tailler en pièce... !
Meneuse : Ombres d'Esteren | Dragons
Joueuse : /

Crépuscule
Mathusalem
Messages : 5181
Inscription : 17 févr. 2011, 17:16

Re: [Warhammer - Chapitre 2] Dans la tourmente

Message : # 5006Message Crépuscule
15 août 2011, 09:33

En entendant les hurlements atroces du milicien, Johanna dit à Durdent :
"Viens, contournons par les bois, il se passe quelque chose, il faut aller voir."

Johanna part à vive allure par l'orée du bois pour éviter la foule des réfugiés (et au cas où le chevalier serait sur place, de se faire voir tout en pouvant agir). Elle se dirige en direction du hurlement. En fonction de la situation quand elle arrivera, elle avisera.
MJ:Warhammer, MektonZ
PJ:[AdC] Miss Louise Drywhite

Ainsi que d'innombrables PJ sacrifiés sur l'autel de la Fortune, Impératrice des Mondes ...

Avatar de l’utilisateur
ramb
Vétéran
Messages : 957
Inscription : 19 avr. 2011, 22:00

Re: [Warhammer - Chapitre 2] Dans la tourmente

Message : # 5009Message ramb
15 août 2011, 14:54

Morgan fait de même, il court vers le bruit, et il cri au garde,
"Restez à deux par chariots, tous ceux qui ne font rien avec moi"
CHAMPI VAINCRA !!!!
car il est légion!!!!!
enfin presque ......

Kenny
Vénérable
Messages : 1964
Inscription : 22 févr. 2011, 13:02

Re: [Warhammer - Chapitre 2] Dans la tourmente

Message : # 5011Message Kenny
16 août 2011, 11:50

Durdent posa donc son sac à dos (contenant ses précieux ustensiles de cuisine, rappelons le) et couru dans les bois à la suite de Joanna (qui devait surement courir plus vite avec ses grandes jambes ou sinon il avait une grande vélocité de brave halfeling )...

Dès qu'il pourrait, il comptait bien découvrir ce qui se passait et agir en conséquence...
Joueur : [Artland] Eulalie | [Oikouménè] Lame rouge et Démétrios | [Mekton] Théon | [Warhammer] Ulfang et Unien Ulgarys

Avatar de l’utilisateur
Thalgrim
Vénérable
Messages : 1420
Inscription : 10 févr. 2011, 00:06

Re: [Warhammer - Chapitre 2] Dans la tourmente

Message : # 5021Message Thalgrim
17 août 2011, 19:27

Jill réalisa que le sorcier était certe plus dangreux qu'elle, mais probablement pas si puissant qu'elle se l'était d'abord imaginé. En fait, sa force venait surtout du fait qu'au lieu de puiser dans un seul vent de magie son énergie, il mélangeait allégrement tous les vents dans un fatras discordant pour alimenter ses sortilèges. Grâce à son troisième oeil, la jeune apprentie sorcière percevait bien évidemment tout ça, et remarqua que la bouillie immonde créée et utilisée par le sorcier était en réalité la souillure qu'elle avait déjà perçut lors de l'attaque de Winsen, et que son vieux maitre avait nommé Dhar. Jill frissonna en voyant Hoffman canaliser cette énergie corrompue à travers son corps... en y repensant, elle se souvenait qu'il y a déjà bien longtemps, lorsqu'il lui avait enseigné son premier sort, Albéric l'avait mise en garde contre le fait de ne pas prendre le temps d'isoler un unique vent de magie pour y puiser de quoi alimenter le sort. D'après lui, l'énergie qu'on obtenait en voulant aller trop vite était beaucoup trop dangereuse et corruptrice.
Jill revint à la réalité en entendant les hurlements de douleur que poussait un milicien tandis qu'Hoffman lui appliquait sa main sur l'épaule. Sans plus attendre, la jeune femme tenta de désarmer l'acolyte du sorcier. Elle dut s'y prendre à deux reprises, mais l'homme finit par lâcher son gourdin. Ses trois adversaires (car Pieter s'était lui aussi joint au combat) ne firent pas de quartier et profitèrent de la situation pour lui planter leurs lames dans le corps. De son coté, Hoffman souffrait de plusieurs blessures mineures et ses forces déclinaient tandis qu'il tentait de résister à trois adversaires. Il poussa un ricanement de dément puis commença à incanter un nouveau maléfice, mais le pommeau de l'épée de Schiller s'abattit sur son nez avec un craquement sinistre, et il s'effondra le visage en sang.

Johanna, Durdent et Morgan, ainsi que qu'une poignée d'homme qui avait suivit l'ordre de ce dernier, arrivèrent peu de temps après la fin du bref combat.

Avatar de l’utilisateur
ramb
Vétéran
Messages : 957
Inscription : 19 avr. 2011, 22:00

Re: [Warhammer - Chapitre 2] Dans la tourmente

Message : # 5026Message ramb
17 août 2011, 20:59

Morgan en arrivant constata que la situation étais en main, et que Jill était blessé, il se dirigea donc vers elle pour la soigné.

"C'est bon que tous ceux qui m'on suivis retourne protéger les chariots, on ne sais jamais!"

après avoir soigné Jill il va soigner les autres, le noble en premier pour pas qu'il râle.
CHAMPI VAINCRA !!!!
car il est légion!!!!!
enfin presque ......

Avatar de l’utilisateur
Iris
Grand Ancien
Messages : 16621
Inscription : 14 févr. 2011, 17:31
Localisation : Nord-Est de Lyon
Contact :

FINI ?!

Message : # 5030Message Iris
17 août 2011, 22:59

Jill, qui apprécierait toujours autant des soins mais n'osait même plus les demander, soupira de soulagement quand enfin Hoffman s'effondra. Ce fut avec une réelle gratitude qu'elle accepta de se faire rafistoler par Morgan en le remerciant d'un trait d'humour douloureux :

" J'ai l'impression que ça commence à devenir une habitude dont je me passerais. Un coup de hachoir un jour, puis un coup de couteau, qu'est-ce que ce sera demain ? Une hache ?"

En un peu moins mauvaise forme, elle considéra la dépouille de Hoffman et par acquis de conscience regarda un peu autour d'elle pour s'assurer que cette fois-ci, c'était bon, pas de mauvaise surprise dans l'immédiat.

" Le prisonnier, l'homme qui m'a attaquée, on lui demande gentiment de dénoncer ses copains ou on a quelque chose d'autre d'utile à lui demander ?"

Sinon, il risquait fort de connaître une exécution arbitraire. Jill y répugnait, mais c'était absurde de disperser leurs forces en surveillant quelqu'un qui voulait seulement les tuer et ne servait à rien.

Si tout était désormais calme, Jill comptait retourner auprès du Chevalier Manfred von Grimminhagen pour tenir son engagement de ne pas le laisser sans renfort pour l'aider à survivre jusqu'à Middenheim... Cependant, l'apprentie sorcière de Winsen devait avoir un aspect assez effrayant : jeune fille ébouriffée, vêtements déchirés à deux endroits de larges entailles, des bandages, du sang de partout... C'était à se demander si on la laisserait même entrer dans un collège de magie, lieu qu'elle imaginait au moins propre et un peu chic, Or présentement, elle était tout le contraire.

Après ça, dodo, parce qu'en dépit des aventures de cette nuit, il y avait encore une à deux longues journées de marche forcée devant elle, avec deux blessures qui allaient la tirer plus ou moins en permanence, sans compter les conditions douteuses d'hygiène, les risques d'infection, le froid, les Hommes - Bêtes... Elle était tellement partagée entre douleur et épuisement qu'elle ne prenait pas encore bien conscience de l'horreur de la trahison d'un membre du CONSEIL d'Untergard. Après le Graf Sternhauer, Herr Hoffman. Et après ? ... Combien de réfugiés étaient des assassins en puissance ? Fallait-il vérifier les tatouages de tout le monde ? ... cela, seul le Capitaine Schiller pouvait le décider et l'organiser.


Vivement Middenheim !
Meneuse : Ombres d'Esteren | Dragons
Joueuse : /

Avatar de l’utilisateur
Thalgrim
Vénérable
Messages : 1420
Inscription : 10 févr. 2011, 00:06

Re: [Warhammer - Chapitre 2] Dans la tourmente

Message : # 5035Message Thalgrim
19 août 2011, 20:52

Au total, il y avait donc 3 prisonniers:
- L'agresseur de Jill
- Le milicien que Schiller avait fait mettre aux arrêts car il portait le tatouage étrange
- Herr Hoffman

Il était évident qu'ils seraient exécutés, probablement avant que la caravane ne reparte, cependant le capitaine souhaiter les interroger. Si ils le désiraient, Jill, Morgan, Durdent et Johana, ainsi que le chevalier et Sigurd pouvaient participer aux interrogatoires.
Comme précisé sur le sujet des absences, je ne suis pas très dispo en ce moment. J'aurais cependant un créneau dimanche je pense, aussi si vos personnages souhaitent interroger les prisonniers, je vous invite à préparer vos questions et à éventuellement expliquer les méthodes utilisées (sachant qu'il n'y a pas besoin d'être devin pour comprendre que Schiller se moque globalement de la manière dont les informations pourraient être obtenus, toutefois je préfère rappeller que pratiquer la torture peut se révèler un peu traumatisant).

Verrouillé