[Warhammer - épilogue] La cité du Loup Blanc

Mémoire de la campagne | MJ Thalgrim
Avatar de l’utilisateur
Thalgrim
Vénérable
Messages : 1420
Inscription : 10 févr. 2011, 00:06

[Warhammer - épilogue] La cité du Loup Blanc

Message : # 5111Message Thalgrim
26 août 2011, 17:19

En ce mois de Vorhexen 2521, Jill, Durdent, Johanna, Morgan, Magde, Pieter et Gerhart avaient trouvé refuge à Middenheim après avoir échappé à la vaste bande d'hommes-bêtes qui s'était abattue sur le Sud-Est du Middenland. Certains d'entre eux se retrouvaient désormais sans foyer ni famille, et il ne faisait aucun doute que cette épreuve les avait tous endurçits et aguerris. Ceux que l'on pouvait maintenant qualifier d'aventuriers, par la force des choses, avaient loué trois chambres à "La Tête de Porc", une auberge située dans les quartiers marchands de la cité. La soirée leur avait permis d'apprécier un repas chaud et nourrisant, ainsi que de se tenir au courant des dernières nouvelles en prêtant attention et en se mêlant éventuellement aux nombreuses conversations de la clientèle. L'auberge était en effet bien remplie, probablement une conséquence de l'afflux de réfugié qui avait convergé vers Middenheim alors que des hordes d'adorateurs du Chaos déferlaient sur le nord de l'Empire. La cité n'avait pas échappé à ces événements sanglants, et avait été la victime d'un siège qui avait été brisé quatre jours auparavant. Malgré la taille colossale de son armée, le chef des assiégeants, un dénommé Archaon qui s'était auto-proclamé Seigneur de la Fin des Temps, avait finalement dût battre en retraite en direction de l'Est, vers les Monts du Milieu. Les affrontements avaient cependant été particulièrement brutaux, et des milliers de combattants des deux camps étaient tombés, ainsi qu'un nombre conséquent de civils. Ironiquement, c'était probablement à cause de ce nombre accablant de perte que Middenheim pouvait se permettre d'accueillir autant de réfugiés. La cité en elle même avait aussi souffert des assauts d'Archaon, et plusieurs de ses quartiers avaient été la proie des flammes, et des brèches ouvertes dans ces murailles. On murmurait d'ailleurs que la ville n'avait pas été loin de tomber, une situation inédite de mémoire d'homme. Les combats avaient cependant fini par tourner à l'avantage des défenseurs lorsque des renforts venus de Talabheim s'était joint à la bataille, menés par un homme qu'on prétendait être la réincarnation de Sigmar: Valten. Ces troupes étaient reparties sitôt l'armée ennemis repoussée, en se séparant en plusieurs groupes, car d'autres problèmes requéraient leur intervention. En effet, d'autres armées à la solde du Chaos s'étaient attaquées à l'Empire, chacune commandée par un lieutenant d'Archaon. Melekh l'Obscur s'était ainsi aventuré dans les Monts du Milieu et avait selon la rumeur prit possession du Fort d'Airain, une place forte impériale. Haargroth le Sanguinaire avait pour sa part saccagé la ville de Wolfenburg, qui avait déjà été la cible de l'avant garde chaotique quelques mois plus tôt. Styrkaar le Dépravé s'était dirigé vers Talabheim, et ainsi empêché la cité de venir en aide à Middenheim plus tôt, et même si Valten lui avait infligé une cuisante défaite, ses troupes restaient une menace. Quant à Feytor, il était descendu vers le Sud en laissant mort et désolation dans son sillage, et certaines rumeurs prétendaient qu'il menaçait actuellement le Mootland. Enfin, on racontait aussi qu'Archaon avait envoyé son plus fidèle serviteur, Vardek Crom, dans les Montagnes du Bord du Monde, afin d'empêcher les nains de venir en aide à l'Empire.
Les aventuriers apprirent aussi que certaines zones de la ville était actuellement régies par un couvre-feu, et qu'il fallait possèder un laisser-passer pour se rendre dans les quartiers les plus riches. En se renseignant sur les possibilité de trouver du travail, on leur indiqua de se rendre sur une place située dans le quartier marchand, au milieu de laquelle tronait la statue d'un précédent Graf de la ville: des annonces étaient régulièrement placardées sur un grand panneau, et il était même possible de se les faire lire pour un modeste sous de cuivre. Évidemment, il était aussi certainement possible de se faire engager sur les divers chantiers visant à restaurer les parties endommagées de la cité.
Pour ce qui est dépense, le groupe doit donc payer 48 pistoles pour les chambres, ainsi qu'une pistole par personne pour le diner et le petit déjeuner. Pour ceux souhaitant un bain, il faut aussi débourser 2 pistoles de plus.
État de santé:
Jill: 5/12
Morgan: 12/12
Eloïse: 13/13
Durdent: 10/10
Maintenant que vous êtes dans une grande ville, je signale qu'il est possible d'accélèrer la guérison des blessures en utilisant des baumes ou des onguents par exemple.
Au matin, Jill se rendit donc avec Johanna vers les collèges de magie de la cité, que les locaux appellaient la guilde des magiciens et alchimistes. L'endroit était dans le Freiburg, un quartier bourgeois situé non loin de la forteresse du Graf. Pour y accèder, l'apprentie sorcière et sa compagne durent traverser le grand parc de Middenheim, et purent admirer au passage la magnifique arène et le grand lac qui s'y trouvaient. Une fois dans le Freiburg, elles réalisèrent assez vite que l'ambiance qui y régnait était assez particulière et plutôt bohème: de nombreux bateleurs divertissaient les passants, beaucoup de commerces étaient des librairies, des antiquaires ou des échoppes d'artistes et certaines bâtisses avaient un style assez excentrique et différent du reste de la cité (qui par ailleurs est assez austère, fidèle à son dieu tutélaire Ulric). Jill et Johanna finirent par s'arrêter devant un bâtiment de trois étages, auquel étaient accolées deux hautes tours qui s'élevaient gracieusement vers les cieux et culminaient à une trentaine de mètres. Vu leur relative finesse, elles n'avaient probablement pas une vocation défensive, ou alors limitée. Une troisième tour du même type était endommagée, et était détruite au delà d'une dizaine de mètres. Le bâtiment principal était lui aussi abimé, et l'une de ses façades en partie effondrée. L'entrée principale était bien visible et supportée de colonnes montants jusqu'au toit. Après que l'une des deux jeunes femmes eût actionné le heurtoir de la porte, celle-ci fut ouverte par un homme d'une quarantaine d'année, aux cheveux gris et à l'allure fatiguée. Il toisa les visiteuses avant de déclarer:
"Bonjours, qu'est ce qui vous amène à la guilde des magiciens et alchimiste?"

Avatar de l’utilisateur
Iris
Grand Ancien
Messages : 16621
Inscription : 14 févr. 2011, 17:31
Localisation : Nord-Est de Lyon
Contact :

C'était pourtant pas évident ?

Message : # 5112Message Iris
26 août 2011, 19:28

Notes mentales de Jill : " Ah, le seigneur de la fin des temps est passé, s'en est ramassé plein la poire, mais c'est bien loin d'être fini. Quelle barbe ! On peut voyager nulle part avec tous ces psychopathes sanguinaires qui ravagent tout... Il reste encore un coin en état ? Mais quel bordel ! Pourquoi cette obsession de la destruction ? Quelle tristesse aussi que des gens consacrent leur existence et leur âme à cela et imposent à d'autres ce malheur sans fin. "

...

Mais la jeune fille n'avait aucune intention de se laisser aller à la tristesse ou au désespoir et elle se réjouit de la journée qui venait en s'émerveillant du quartier du Freiburg. Et non, elle n'allait pas faire de dépense particulière pour guérir plus vite, elle se voyait déjà endettée jusqu'à ce qu'elle ait des cheveux gris. Elle était donc toujours blessée et toujours en piteux état. (5/14, merci, j'ai acheté 2pt de blessure en plus ;)) Mais tant de gens n'étaient pas au mieux de leur forme non plus, ça ne devait pas étonner plus que ça. Elle ne s'inquiétait pas plus que ça, pariant sur le fait qu'elle ne serait pas en danger mortel pendant les 9 prochains jours.

Arrivée à sa destination :

" Bonjour ! Mon nom est Jill de Winsen, apprentie du sorcier Alberic et j'apporte sa recommandation me concernant."

Un peu plus et elle racontait qu'en fait le village était détruit et le maître mort, mais ça cassait un peu l'ambiance et ça n'apporterait rien. Elle présenta donc la lettre de recommandation bien froissée par le voyage et la sortit avec un grand sourire en attendant de savoir si le destinataire était là.
HRP a écrit :C'était quoi son nom déjà ? Un gus du collège azur, mais me souvient plus :P
Meneuse : Ombres d'Esteren | Dragons
Joueuse : /

Avatar de l’utilisateur
Thalgrim
Vénérable
Messages : 1420
Inscription : 10 févr. 2011, 00:06

Re: [Warhammer - Chapitre 3] La cité du Loup Blanc

Message : # 5113Message Thalgrim
27 août 2011, 15:16

Hyeronimus Herz, et il est du collège céleste.
L'homme regarda avec circonspection la lettre froissée. Après un instant qui parut durer une internité à Jill, il releva la tête.
"Je vais voir si le Magister Herz accepte de vous recevoir. Vous pouvez attendre dans l'entré si vous voulez."

Jill et Johanna entrèrent donc dans un vaste vestibule décoré de manière assez ostentatoire. Des scènes impliquants des sorciers étaient gravées aux murs et au plafond, et des statues d'aigle aux ailes déployés (un symbole impérial courant) semblaient surveiller la pièce. Le tout était agrémenté de nombreuses dorures, pas forcément du meilleur goût d'ailleurs.

Image
(quelque chose dans ce style, avec les dorures en plus)

Au bout d'une dizaine de minutes, l'homme revint dans l'entré.
"Suivez-moi, le Magister va vous recevoir, lança-t-il à l'adresse de Jill. Quant à vous, ajouta-t-il pour Johanna, à moins que vous souhaitiez vous-même rencontrer quelqu'un, je vous demanderais de sortir."

Avatar de l’utilisateur
Iris
Grand Ancien
Messages : 16621
Inscription : 14 févr. 2011, 17:31
Localisation : Nord-Est de Lyon
Contact :

Ouahhhh ! Ooooh !!! ça doit être hors de prix !!

Message : # 5114Message Iris
27 août 2011, 15:25

Jill était partagée entre l'émerveillement (forcément, après un village de pouilleux et un convoi de réfugiés, même si c'était un peu kitsch, ça en mettait plein la figure !) et la détresse. Non pas de ne pas être à la hauteur ou d'embêter des gens importants, ça ne la dérangeait pas trop. Non, en fait, intérieurement elle était en larmes à l'idée des frais d'inscription !!

" A toute à l'heure Johanna. De toute façon un type aussi occupé me mettra sûrement rapidement à la porte, tu vas pas attendre longtemps et le quartier est sympa."

Sur quoi elle suivi son guide, constamment distraite par la décoration, trop de choses à voir, c'était à en donner le tournis !

Finalement, elle arriva à destination et fit une vague révérence maladroite à l'adresse de son interlocuteur avant de lui présenter la lettre de recommandation et de se tenir plus ou moins au garde à vous en attendant la réaction du bonhomme... Elle a eu plutôt l'impression que les huiles n'aiment pas qu'on leur parle sans qu'ils aient donné l'autorisation donc elle se tait et attend les questions ou les instructions tout en songeant à son endettement à venir. 15 ans ? 25 ans ? 35 ans ? ... faut pas chercher plus loin si les sorciers maléfiques se tournent vers le Chaos : c'est pour des raisons financières !!

... Et maintenant ? ...
Meneuse : Ombres d'Esteren | Dragons
Joueuse : /

Avatar de l’utilisateur
Thalgrim
Vénérable
Messages : 1420
Inscription : 10 févr. 2011, 00:06

Re: [Warhammer - Chapitre 3] La cité du Loup Blanc

Message : # 5117Message Thalgrim
28 août 2011, 01:45

Jill fut amenée jusqu'à un bureau situé dans l'une des tours du bâtiment. Des grimoires et des instruments étranges posés sur des étagères cachaient les murs de la pièces, et dans un coin se trouvait une étrange maquette composée de plusieurs petite sphères. Un homme se leva de son siège lorsque Jill entra et congédia son guide d'un geste de la main. Il était grand et mince, et avait de longs cheveux blancs lui arrivants jusqu'aux épaules. Ses yeux étaient intégralement d'un bleu étrange, comme un ciel d'été. Il portait une longue robe bleu roi.

Image
(pas les bonnes couleurs, mais le reste est bon)


Le sorcier prit la lettre que lui tendait la jeune femme et lut rapidement.
"Hum... tu as donc été l'élève d'Albéric... intéressant, je me demande ce qui l'a poussé à t'enseigner quelque chose, lui qui était si misanthrope. Au fait, connais-tu les circonstances de sa mort?"

Avatar de l’utilisateur
Iris
Grand Ancien
Messages : 16621
Inscription : 14 févr. 2011, 17:31
Localisation : Nord-Est de Lyon
Contact :

On est en pleine guerre et il demande ?

Message : # 5118Message Iris
28 août 2011, 10:03

Suffisamment blasée par les jours précédents, elle ne perdait pas son temps à s'effrayer de quelqu'un qui ne la menaçait pas... et d'ailleurs, avoir peur d'une menace n'aidait pas à y faire face. Par contre, elle s'interrogeait quand même sur ce truc bizarre avec les yeux du bonhomme... Et les sphères avaient l'air... très bizarres aussi... et assez amusantes à la réflexion.

Il fallait répondre à quelle question en premier ? ... Et il voulait la version détaillée ou courte ? ...

" Pour l'enseignement, j'imagine qu'il a dû se sentir obligé parce qu'il était dans le coin, ou qu'il a eu pitié de ce qui m'arriverait s'il ne me prenait pas comme apprentie, ou qu'il avait besoin de quelqu'un pour faire le ménage. Ou un peu des trois à la fois."

" Pour sa mort... vous voulez sûrement la version courte des événements..."

Elle prend deux secondes pour essayer d'ordonner ses pensées et souvenirs et faire un rapport à peu près efficace. La pensée l'effleura que le bonhomme savait qu'Alberic était mort... c'était peut-être dû au fait qu'il était sorcier et qu'ils se connaissaient ? ... Y'avait pas marqué "brigand" sur son front au moins ?

" Winsen a été attaquée par une troupe d'Hommes Bêtes soutenus par magie. J'ai appris par la suite que Grimminhagen... je suis désolée, je raconte tout dans le désordre... Je pensais partir pour Middenheim avec deux amis pour voir quel collège de magie m'accueillerait, je pensais d'abord aller à Altdorf directement, mais Albéric disait d'aller à Middenheim... Ils ont attaqué la nuit précédent notre départ. La maison était à l'écart du village, nous avons pu nous échapper et partir en direction d'Untergard avec Magde et Alberic. Mais ils n'ont pas... ils ont dû s'apercevoir qu'ils avaient perdu des villageois et ils ne voulaient de témoins à aucun prix, ils sont arrivés sur nous en nombre... Et en fait... Albéric... il nous a dit de partir, il nous couvrirait... il a été ...submergé je pense... "

Rien que d'en parler l'émotion et les souvenirs revenaient. Elle prit le temps de respirer pour reprendre un débit de parole plus fluide, ne pas se mettre à pleurnicher, c'était pas le moment ! (à la réflexion ce n'était jamais le moment) Évitant de croiser le regard de son interlocuteur, elle reprit, plus efficace, la partie la moins personnelle du rapport :

" Une troupe estimée à 500 Hommes Bêtes est partie de Grimminhagen pour prendre et détruire simultanément les villages qui en dépendaient, dont Winsen, et Rosche. La ville de Grimminhagen a été livrée au Chaos par le Graf Sternauer en personne. Il a sacrifié l'ensemble de la population pour servir ses ambitions et s'est révélé être un sorcier qui a formé un autre sorcier au maniement de la Dhar, à Untergard. Il s'agissait de Herr Hoffman faisant parti du Conseil de la ville d'Untergard. "

Et les précisions, de nouveau brouillonnes :

" ... En fait, c'est moi qui ait fini par l'identifier... Juste après avoir bénéficié d'un coup de poignard d'un de ses suivants fanatiques... Et le jour d'avant j'avais eu un coup de hachoir d'un affreux et gros mutant plein de tentacules... quand nous avons repris l'ouest d'Untergard pour préparer un replis sur cette rive... "

Après deux secondes :

" Ils se montent à combien les frais d'inscription dans un collège de magie ? Rien qu'à voir les bâtiments... y'a une chance d'avoir remboursé les emprunts nécessaires à les payer avant d'avoir des cheveux gris ?"

Une seconde elle eut une association d'idée : cheveux gris - cheveux blancs - Hyeronimus Herz... Avait-il fini par rembourser ? Ou le truc c'était d'accrocher à vie les sorciers à leur collège ? ... Bon sinon, l'autre point essentiel, c'était de savoir si elle partait ou restait, parce qu'elle avait une bourse de voyage à tenir et qu'elle ne savait pas si elle avait assez d'argent rien que pour arriver en bonne état au coin où elle se ferait saigner jusqu'à être tentée de faucher de nouveau l'argent des impôts... (humour, elle ne compte pas le faire, mais ça n'empêche pas de plaisanter dessus)

" Sinon, je sais comment si je dois finalement crapahuter jusqu'à Altdorf ? Les routes ne sont pas sûre et je n'ai pas récupéré des coups, il faudrait... "

Se rendant quand même compte que là, son interlocuteur s'en contrefichait certainement et n'allait pas pouvoir répondre relativement à ses bobos... d'ailleurs à une époque de guerre et carnage, la compassion était une denrée devenue introuvable, il allait falloir qu'elle se console seule, même Pieter qui était un soutien était lui-même passablement traumatisée d'avoir perdu sa famille et survécu de justesse. Elle ne pouvait pas demander une aide que les gens n'arrivaient même pas à s'apporter à eux-mêmes.

" Je parle trop, je me tais."

...
Meneuse : Ombres d'Esteren | Dragons
Joueuse : /

Avatar de l’utilisateur
ramb
Vétéran
Messages : 957
Inscription : 19 avr. 2011, 22:00

Re: [Warhammer - Chapitre 3] La cité du Loup Blanc

Message : # 5119Message ramb
29 août 2011, 13:07

Morgan quand à lui entrepris de visiter la ville et de se rendre sur la place du quartier marchand afin de trouver un travail, il lui restait pas mal d'or mais il préférait ne pas dépensé ces ressources.

Il allait donc proposer ses capacités de combattants.
Il propose à Gerhart de venir avec lui.
CHAMPI VAINCRA !!!!
car il est légion!!!!!
enfin presque ......

Kenny
Vénérable
Messages : 1964
Inscription : 22 févr. 2011, 13:02

Re: [Warhammer - Chapitre 3] La cité du Loup Blanc

Message : # 5122Message Kenny
29 août 2011, 15:51

Durdent aussi se rendit sur la place du marché pour voir qui achetait des peau et de la viande...
A moins qu'il y est une "guilde" de chasseurs ?

Ensuite, il visiterait la ville, en compagnie de Morgan et Gerhart peut être ?
N'ayant jamais vu de ville de cette taille, il fallait bien voir à quoi s'attendre s'ils voulaient un jour "reprendre les affaires"...
(autrement dit le brigandage).

Durdent pensait que chasseur ne permettait pas de vivre correctement, et il fallait bien faire autre chose pour gagner plus d'argent. Ceci dans le but d'assurer sa subsistance...
J'imagine qu'en tant que brigand il connait un peu le langage des voleurs même s'il n'a pas la compétence à proprement parlée ???
Joueur : [Artland] Eulalie | [Oikouménè] Lame rouge et Démétrios | [Mekton] Théon | [Warhammer] Ulfang et Unien Ulgarys

Avatar de l’utilisateur
Thalgrim
Vénérable
Messages : 1420
Inscription : 10 févr. 2011, 00:06

Re: [Warhammer - Chapitre 3] La cité du Loup Blanc

Message : # 5126Message Thalgrim
29 août 2011, 16:50

À la guilde des sorciers et alchimistes:

Hyeronimus Herz écouta attentivement les explications de Jill. Son regard était particulièrement déroutant, car ses pupilles et ses iris se confondait avec le reste de ses yeux, habituellement blanc chez les gens normaux. Du coup, la jeune femme n'arrivait pas toujours à déterminer ce qu'il regardait, et c'était assez perturbant et mettait mal à l'aise. Le sorcier réfléchit longuement après que Jill se soit arrêté de parler, et sembla se perdre dans ses pensées. Alors que l'apprentie commençait à se demander s'il n'avait pas oublié sa présence, il reprit la parole.
"Tu sembles débrouillarde et possèder une certaine pratique de nos arts..... des qualités appréciables, les gens qui arrivent ici sont rarement aussi avancés dans leur apprentissage. Tu dis que le Graf Sternauer et l'un des conseillers d'Untergard se sont révèlés être des sorciers usant de magie noire? Voilà qui est regrettable.... Malheureusement, l'Empire est vaste, et il est inévitable que certaines personnes possèdant le don échappent à notre vigilance. Enfin passons.
Les frais d'inscriptions? Cela varie en fonction du collège de magie. Mais ils sont rarement très élevé, tout au plus représentent-ils un premier engagement de la personne concernée envers son collège. Après tout, les apprentis accomplissent de nombreuses tâches pour leurs ainés, on peut donc estimer qu'ils payent les connaissances qu'ils reçoivent avec leur labeur. En revanche, une fois que tu auras accompli ton apprentissage, pour devenir compagnon et recevoir ta propre license, tu devras t'acquitter d'une certaines sommes, là encore variable. Sauf cas exeptionnel, elle n'excède pas les 50 couronnes d'or, pour autant que je le sache. Cependant, avant de nous préoccuper de ça, nous devons d'abord déterminer dans quel collège tu devras étudier. Je suis certain que contrairement à Albéric, tu ne possèdes guère d'affinité ou d'attirance pour Ghur, le Vent brun qui constitue l'esprit bestial de l'Aethyr, et qui permet à la Confrérie d'Ambre de maîtriser la magie sauvage des bêtes. Je n'ai pas non plus l'impression que l'étude de Ghyran, le Vent vert reflet de la vie dans l'Aethyr, te donnerais satisfaction. J'ai en effet le sentiment que tu trouverais la magie enseignée par les membres du Collège de Jade trop... rustique... et peut-être trop proche d'un environnement rural dont tu cherches à t'éloigner. Malgré tous les événements tragiques que tu viens de traverser, tu ne sembles pas laisser tes émotions te dominer, ni réclamer une vengeance brutale à l'encontre des responsables. Je pense donc que tu ne ferais pas une bonne recrue pour les pyromanciens de l'Ordre Flamboyant, qui utilisent Aqshy, le Vent rouge de la passion aethyrique, pour produire des effets dévastateurs. Quant à Shyish, le Vent pourpre de la mort, je ne perçois guère son influence sur toi. Et je crois que tu n'apprécierais guère le mode de vie des membres de l'Ordre d'Améthyste."
L'homme fit une pause dans son discours et Jill eut la sensation qu'il la scrutait avec attention.
"En revanche, je perçois l'influence d'Azyr, le Vent bleu porteur de l'inspiration aethyrique, sur toi. Du reste, d'après la lettre d'Albéric, tu es particulièrement curieuse et avide d'avoir des réponses à de nombreuses questions. Azyr représente justement le désir de comprendre et de trouver un sens à toute chose, ainsi que celui d'explorer l'inconnu et d'exprimer l'indicible. Tu ferais une recrue intéressante pour le Collège Céleste. Mais je perçois aussi la présence du Vent gris dans ton sillage: Ulgu qui est l'expression aethyrique de l'ombre, de la tromperie et de la confusion. Il me semble que certains éléments de ton passé vont d'ailleurs dans ce sens... quoiqu'il en soit, les magisters de l'Ordre Gris verraient certainement en toi une recrue potentielle, même s'ils se montrent souvent très sélectif dans leurs choix.
Mais après tout, la magie est certes une questions d'affinité naturelle, mais aussi d'attirance personnelle et parfois inexplicable. Peut-être souhaiterais-tu rejoindre l'Ordre Lumineux, dont les membres utilisent Hysh, le Vent blanc, afin de soigner et protéger, mais aussi de combattre les ténèbres? À moins que tu ne sentes poussée vers les magisters de l'Ordre Doré, qui étudient Chamon, le Vent jaune, pour manipuler les métaux?"

Sur la place:

Morgan et Durdent, en compagnie de Gerhart, se rendirent donc sur la place du quartier commerçant qu'on leur avait indiqué. Elle était en effet facilement repérable, grâce à la statue d'environ 4 mètres de haut qui trônait en son centre. Elle représentait un guerrier assez jeune arborant une expression de défi, et dont l'épaulière droite représentait une tête de loup. L'inscription suivante était gravée dans le socle:
"Graf Odric Drachenblut (2275-2303), mort à la bataille de Kislev en repoussant les armées du Chaos"

Image
(remplacer la tête de lion par une tête de loup)

Pas très loin de la statue, se trouvait en effet un grand panneau sur lequel étaient placardé de nombreuses affiches. Comme aucun des membres du trio ne savaient lire, ils déboursèrent une pistole d'argent pour se faire lire une douzaine d'annonces. Certaines n'étaient que des tentatives pour retrouver un ami ou un parent perdu de vu dans les combats ou même un animal domestique, et d'autres étaient des propositions de travail peut intéressante. Cependant, plusieurs attirèrent l'attention de nos aventuriers.

"Cherche des combattants pour escorter une caravane jusqu'à Altdorf. Départ dans 5 jours. Durée de voyage estimée: 2 semaines. Nourriture fournie. Rénumération: 4 CO à l'arrivée."

"Pour marquer la fin de ce terrible siège et récompenser la population de Middenheim pour sa ténacité, le Graf Todbringer annonce que des festivités auront lieux les quatre premiers jours de la semaine prochaine. Le soir de l'ouverture des réjouissances, ainsi que celui de leur clôture, des tables garnies seront dressées dans toute la ville, et les habitants invités à venir se restaurer gratuitement. En plus de diverstissements et spectacle de rues, une compétition de Rotzball sera organisée, ainsi que des tournois. Tous ceux désirant participer à ces événements sont invités à se présenter à l'arène."

"À l'occasion du prochain tournoi de Rotzball, l'équipe amateur les Vaillants du Fauschlag cherche trois autres joueurs pour compléter ses rangs. S'adresser à Griff Oberwald à l'auberge Les Dents d'Ursun, dans le Freiburg."

"Cherche personnes capable de mener à bien une enquête. S'adresser à frère Lanwin au temple de Morr."

"Envie de mener une vie aventureuse et riche d'action? Rejoignez la compagnie de mercenaires Les Lames du Middenland. Contacter Gunter Vogt à l'auberge Le Voyageur, près de la porte Sud de la cité."
Il y a effectivement des acheteurs de viande et de peaux à Middenheim, par contre, pas de guilde des chasseurs.
Non, Durdent ne maîtrise pas le langage secret des voleurs, car ce n'est qu'un brigand amateur.

Avatar de l’utilisateur
Iris
Grand Ancien
Messages : 16621
Inscription : 14 févr. 2011, 17:31
Localisation : Nord-Est de Lyon
Contact :

J'avoue tout ! On a fauché les impôts !!

Message : # 5127Message Iris
29 août 2011, 18:26

Après s'être demandée si son interlocuteur se rappelait de sa présence, vint enfin la réponse.

En premier lieu Jill s'étonna intérieurement que les autres apprentis arrivent plus tôt à l'école. A quoi servaient leurs maîtres ? ... Bon, en même temps, la pratique des arts, elle l'avait surtout acquise au péril de sa vie, alors à la limite elle pouvait imaginer que les autres ne tenaient pas à faire des tests de combinaisons de lancer de sort pour sauver leur peau contre des gobelins, des hommes-bêtes, des mutants ou des assassins. Ces derniers jours avaient été pour le moins mouvementés !

Frais peu importants a priori, et encore 50 couronnes pour la licence. Si elle considérait que 9 couronnes avait pendant longtemps été le sommet de sa fortune, elle allait devoir travailler dur et économiser sérieusement pour mettre cet argent de côté.

" La vie des membres de l'Ordre Améthyste est si étrange que ça ? "

... Jill, poser des questions par simple curiosité ? Quelle drôle d'idée !

" Gris ? Pour la... tromperie et la confusion ? Moi ? ..."

Il n'était pas impossible qu'elle ait progressivement perdu toute couleur à la mention de faits qui la marquaient et ne cessaient de tourmenter sa conscience. Elle n'en pouvait plus de garder ça sur le cœur :

" C'est fini ! C'est hors de question ! C'était la plus grosse bêtise de ma vie que d'écouter Karl ! Il disait que... et nous... enfin... et si j'avais pu imaginer que... Je m'en veux tellement et je ne peux rien faire pour réparer ! ... c'est que... "

Et l'image de la corde au bout de la potence qui se balançait... Et penser aux soldats qui étaient morts, tués par les gobelins parce qu'ils n'avaient pas d'armes... Et le Chevalier de Grimminhagen qui n'avait finalement échappé au sacrifice que par ce drame !.. Qu'est-ce qui était juste là-dedans ? Qu'est-ce qu'il aurait fallu faire ? Comment aurait-elle pu savoir les funestes conséquences de telle ou telle décision ?

Un profond soupir désespéré.

" Je crois qu'on peut oublier les métaux, je ne le sens pas plus que ça."

" Il resterait à choisir entre le Vent Bleu et le Vent Blanc ?"

" Soigner, hein ? Après tous les coups que j'ai pris, j'ai surtout envie de me soigner moi... mais dans l'absolu, je crois que je préfèrerais encore éviter les coups que d'avoir à réparer les dégâts. Quant à combattre les ténèbres... je ne sais pas comment je m'y prendrais, mais dit comme ça, ça a l'air bien. Intéressant en tous cas."

" Sinon, si on veut bien de moi ici et que vous pensez que ce serait bien... dans le doute, entre un tiens et un autre tu l'auras... à Altdorf, donc pas à côté,... je ne sais même pas comment on va m'accueillir là-bas, Albéric avait l'air de dire qu'être une femme était un gros handicap ... et puis j'ai envie de commencer le plus tôt possible. J'ai pu voir que je pouvais apporter un soutien, mais je suis sûre qu'il doit être possible de faire mieux que ça."

" ... et donc... vous voulez bien de moi, c'est ça ? ... Et ça se passerait comment alors ? ... je fais comment ? Il faut un logement en ville ? pour la nourriture ? Il faut un petit boulot alimentaire en plus ? "

...
Meneuse : Ombres d'Esteren | Dragons
Joueuse : /

Verrouillé