[Warhammer - Chapitre 4.1] Un nouveau départ

Mémoire de la campagne | MJ Thalgrim
Avatar de l’utilisateur
Maëlys
Vénérable
Messages : 4615
Inscription : 11 sept. 2011, 12:03
Localisation : Caen - Basse Normandie

Re: [Warhammer - Chapitre 4.1] Un nouveau départ

Message : # 16980Message Maëlys
18 mai 2013, 08:43

A l'auberge avec Tancrède :

"Dans tous les cas, même si je ne sais pas encore exactement où je vais le suivre, sache que si je passe non loin de ton village j'essayerai de prendre des nouvelles.
Il faudra juste que tu me détailles un peu où il se trouve.
"

"Et... si je repasse à Altdorf après que tu y sois arrivé, je viendrais sûrement vous voir toi et Jill. Qui sait, une nouvelle tâche nous fera peut-être voyager ensemble."

Sur cette dernière phrase, il sourit puis se leva.

"Bon, c'est pas tout, c'est agréable de parler avec toi mais ce n'est pas ça qui fera avancer les choses de mon côté, je vais faire le tour de la ville pour récupérer quelques informations."

Gobsama
Vénérable
Messages : 1137
Inscription : 27 nov. 2012, 17:34
Localisation : Montrouge

Petit cours de Théologie...

Message : # 17089Message Gobsama
21 mai 2013, 18:18

Chaque jour qui passait permettait à Tancrède de découvrir Jill toujours un peu plus et il se surprit à attendre avec impatience leurs rendez-vous quotidiens tant pour le fond que pour la forme. Bien sur en dehors de leurs heures de discussions sur l’astronomie la théologie et la magie, Tancrède n’hésitait jamais à convier Kharas à se joindre à eux. Il aimait se retrouver seul avec Jill et sa maladresse avait presque totalement disparu en sa présence, mais il avait senti que son ami traversait un moment difficile et il ne voulait pas le laisser seul.


De son côté Tancrède raconta son enfance au milieu des bucherons et chasseurs, il explique à Jill que ses parents étaient plutôt pieux et qu’ils lui avaient très tôt appris à rendre grâce aux dieux. Dans une communauté forestière il était fréquent de rendre grâce à Tall et Ryha, divinité intimement liée à la nature et à l’entrée de l’hiver on célébrait Ulric pour lui demander un hiver clément. Mais on vénérait aussi Sigmar dieux protecteurs de l’empire, demandant sa protection contre les bandes de peaux vertes et hommes bêtes qui hantaient les forêts. Tout cela lui semblait naturel et selon lui il n’y avait rien d’incompatible à tous leur témoigner le respect qui leur était dû.

Plus loin il lui raconta son premier contact avec un prêtre de Sigmar (cf historique de Tancrède) et comment rapidement il s’était retrouvé au temple. Il parla de ses corvées et de son apprentissage, de ses punitions et de ses escapades, du temple de Sigmar à Altdorf qu’il décrivit comme un endroit extraordinaire, de son affectation dans le nord et des horreurs qu’il y avait vus. Bref il fût d’une franchise probablement assez désarmante pour Jill qui eut égares à son passé avait probablement fait le tri dans ce qu’elle divulguait.
Jill a écrit : Et au fait, c'est qui Magnus le Pieux ?
(Suite…)
C’est aussi à lui que tu dois le fait de pouvoir exercer la magie sans risquer de te faire bruler dans chaque village que tu traverses… Il a ordonné que cessent les persécutions sur tous les magiciens inscrits aux collèges de magie et je crois qu’il est à l’origine de bien des choses sur les droits et devoirs des sorciers, mais tu dois mieux connaitre ça que moi
Jill a écrit : Pourquoi Sigmar ?
Peut-être parce qu’il a vécu parmi nous, souffert et saigné à nos cotés… Sans lui pas d’empire, et nous serions alors probablement né esclave des peaux vertes ou des tribus barbares du nord.. C’est lui qui a convaincu les hommes de l’empire de s’unir, leur démontrant que seul l’union faisait la force… et si encore récemment les hommes ont pu s’unir pour repousser la dernière invasion, c’est parce que Sigmar avait posé les bases de ce qui a facilité cette union.
Nous vivons dans un monde où nos ennemis sont légion, et Sigmar a besoin de nous pour continuer sa lutte, c’est ce double aspect de mon dieu qui m’a attiré chez lui, frapper sans pitié les ennemis de l’empire tout en prenant soin de ses habitants. Donner le courage aux hommes de se dresser face aux puissances obscures tout en étant capable de les soigner et les instruire…

Jill a écrit : Et comment les dieux s'entendent s'ils ne sont pas d'accord sur le dogme ?
Et bien disons que les dieux sont une grande famille, et que comme dans toutes les familles
il y a des disputes et celle-là ne fait pas exception. il s’agit donc de querelles sur les attributions et prérogatives de chacun sachant que les commandements de certain s’opposent à ceux d’autres divinités, ce qui ne rend pas la compatibilité facile.
Par exemple les suivants de Myrmidia utilisent les armes à feu au combat là où ceux d’ulric méprisent de telles armes et considèrent leurs utilisateurs comme des lâches.
Pour Sigmar c’est différent en tant que Dieu protecteur de l’empire il s’implique dans tous les aspects de la vie de ses citoyens ce que les autres divinités ne voient pas forcément d’un bon œil… surtout depuis qu’au sein de mon clergé un courant fort pousse à les reléguer à l’état de divinités mineur…

Au ton qu’employait Tancrède sur cette dernière phrase, Jill put sentir qu’il n’était pas particulièrement fan de cette tendance.

Le jeune initié tenta également de revenir sur la relation particulière entre Sigmar et Ulric en mettant en avant que cela dépassait largement le cadre d’une simple querelle de religion. Il tenta d’expliquer à Jill qu’il y avait également des aspects historiques, politiques et sociaux en jeu. C'est toute une opposition entre le nord est et le sud-ouest de l'Empire, entre Middenheim et Altdorf, entre Ulric et Sigmar, entre deux familles opposées (les ducs de Middenheim et les princes d’Altdorf) et que la situation d’aujourd’hui résultait de tensions millénaires au sein de l'Empire...

Jill a écrit : ... Et Morr dans tout ça ?
Selon une légende, au commencement des temps, Morr, Taal et Ulric se partagèrent le monde, Taal et Ulric exigèrent de régner sur le monde des vivants et ils se battirent pour sa possession, mais Morr dit qu'il se contenterait du royaume des morts encore désert. Les deux autres dieux l'ignorèrent jusqu'à ce qu'il traverse leurs royaumes en tuant leurs populations pour peupler son domaine. Alors, Taal et Ulric allèrent demander des comptes au dieu des Morts et le sommèrent de limiter ses attentions à son propre royaume, sans empiéter sur les leurs. Morr accepta à la condition que Taal et Ulric lui envoient tous les habitants de leurs propres royaumes lorsque leur temps serait venu. Une autre légende raconte que Morr apparut après la mort du premier être humain et qu'il défendit son âme contre les serviteurs des Sombres Puissances qui voulaient la dévorer. Tandis que les humains continuaient à mourir, Morr les prit sous sa protection.
Moor serait donc le protecteur des âmes et le fléau des nécromants et autres profanateurs de cadavres…
Plus intéressant pour toi, il est dit que dans leur sommeil, les dormeurs s'approchent des rivages de la mort et la mort est le futur qui attend tous les hommes. C'est ainsi que Morr serait également le dieu des rêves et des prophéties, ce en quoi il partage quelques points communs avec ton ordre il me semble..

HRP a écrit : On peut effectivement continuer un moment comme ça s’il le faut après tout ce type de phase contribue grandement à resserrer les liens entre les personnages

Avatar de l’utilisateur
Iris
Grand Ancien
Messages : 16621
Inscription : 14 févr. 2011, 17:31
Localisation : Nord-Est de Lyon
Contact :

Quelques réponses...

Message : # 17410Message Iris
26 mai 2013, 18:46

Jill & Tancrède

De son côté Jill appréciait également de pouvoir trouver en Tancrède un interlocuteur bienveillant, à l'écoute, plein d'anecdotes... Certes il avait un petit peu trop tendance aux bons sentiments, mais ce n'était pas un défaut rédhibitoire et c'était reposant de pouvoir visiter un ami toujours souriant. C'était un peu comme d'avoir un chez soi, un endroit où l'on est à l'abri, bien accueilli, attendu...

Concernant Kharas, Jill ne savait trop que penser : le nain était plutôt sympathique mais elle n'avait pas vraiment d'atome super crochu avec lui... elle ne le comprenait pas et avait un peu de mal à discuter avec lui... surtout parce qu'il n'y avait pas vraiment de réponse sérieuse... Elle conversait poliment, de bonne volonté, mais préférait tout de même quand elle était seule avec Tancrède...
Tancrède a écrit :Bref il fût d’une franchise probablement assez désarmante pour Jill qui eut égares à son passé avait probablement fait le tri dans ce qu’elle divulguait.
A se sentir chez elle auprès de son camarade, elle en venait à culpabiliser de ne pas lui dire la vérité... mais elle craignait aussi que les révélations détruisissent leur amitié. Elle ne savait trop comment se positionner...
Tancrède a écrit :C’est aussi à lui que tu dois le fait de pouvoir exercer la magie sans risquer de te faire bruler dans chaque village que tu traverses… Il a ordonné que cessent les persécutions sur tous les magiciens inscrits aux collèges de magie et je crois qu’il est à l’origine de bien des choses sur les droits et devoirs des sorciers, mais tu dois mieux connaitre ça que moi
"Il a bien fait ! Ce serait bien si les empereurs suivants poursuivaient le mouvement... Parce que les droits et devoirs qui me concernent... Si j'ai bien suivi... Je n'ai pas le droit de quitter l'Empire... Et si j'ai des enfants, je n'aurais pas le droit de les reconnaître ou leur laisser quoi que ce soit en héritage... On ne nous demande pas explicitement de faire vœu de chasteté, mais c'est pas loin. Pas que je me sente particulièrement portée sur la débauche, entendons-nous bien, hein... mais ça veut aussi dire que je vais avoir plein de complications pour mon futur. L'idée d'être la maîtresse d'un noble dont je serais la conseillère ou d'être une érudite perdue dans sa bibliothèque... Aucune de ces deux options ne me tente... Enfin... C'est pas aussi moche que de finir sur le bûcher... Y'a un progrès, mais lentement... "
Tancrède a écrit :Nous vivons dans un monde où nos ennemis sont légion, et Sigmar a besoin de nous pour continuer sa lutte, c’est ce double aspect de mon dieu qui m’a attiré chez lui, frapper sans pitié les ennemis de l’empire tout en prenant soin de ses habitants. Donner le courage aux hommes de se dresser face aux puissances obscures tout en étant capable de les soigner et les instruire…
" Vu comme ça, c'est pas mal en effet... Il vaut mieux un Empire que rien du tout et le Chaos... pourquoi agit-il comme il le fait ?.. Cela me paraît dément... "
Tancrède a écrit :Pour Sigmar c’est différent en tant que Dieu protecteur de l’empire il s’implique dans tous les aspects de la vie de ses citoyens ce que les autres divinités ne voient pas forcément d’un bon œil… surtout depuis qu’au sein de mon clergé un courant fort pousse à les reléguer à l’état de divinités mineur…
Au ton qu’employait Tancrède sur cette dernière phrase, Jill put sentir qu’il n’était pas particulièrement fan de cette tendance.
" Qu'est-ce que tu penses de Véréna ? .. je pense qu'elle pourrait apporter plus de mesure et d'équité... des lois plus justes... L'urgence de la défense de l'Empire n'est pas constante, qu'on garde des procédure exceptionnelle, en cas de danger, je veux bien, mais en l'état... torture, exécution... et puis malgré toute cette violence fort peu utile... après tout, on n'a pas tiré grand chose de la torture de l'assassin... le gouvernants ne prennent aucune précaution quand un danger réelle, comme ces hommes-bêtes-rats, sont repérés... les institutions n'échangent pas entre elles... c'est mal organisé, approximatif..."
Tancrède a écrit :Plus intéressant pour toi, il est dit que dans leur sommeil, les dormeurs s'approchent des rivages de la mort et la mort est le futur qui attend tous les hommes. C'est ainsi que Morr serait également le dieu des rêves et des prophéties, ce en quoi il partage quelques points communs avec ton ordre il me semble..
" Effectivement, ça a l'air très intéressant ! ... Tu en sais davantage ?..."

...
Meneuse : Ombres d'Esteren | Dragons
Joueuse : /

Avatar de l’utilisateur
Thalgrim
Vénérable
Messages : 1420
Inscription : 10 févr. 2011, 00:06

Re: [Warhammer - Chapitre 4.1] Un nouveau départ

Message : # 18528Message Thalgrim
11 juin 2013, 05:26

Désireux d'en savoir plus sur la relique, Tancrède et Kharas la firent donc examiner par un orfèvre réputé de Delberz. Après un examen minutieux, l'artisan arriva à la conclusion que le bijou qu'on lui présentait était en réalité constitué de deux pièces distinctes qui avaient ensuite étaient assemblées avec soin. Selon lui, celui qui avait ainsi enchâssé l'icône sur le médaillon avait tout fait pour dissimuler la supercherie, mais avec le temps, certaines de ses modifications étaient devenues un peu plus visibles, en tous cas pour l'oeil d'un expert. Bien sûr, si on le lui demandait, l'orfèvre pouvait tenter de retirer l'icône de sa châsse.... mais Tancrède était-il bien sûr de vouloir risquer que l'origine douteuse de la relique s'ébruite? Pour le moment, lui et ses compagnons étaient les seuls à suspecter qu'elle dissimulait une sombre histoire, mais si leurs doutes étaient fondés, l'artisan risquait de découvrir des choses potentiellement dérangeante en travaillant sur la relique....


Aussi dérangeant que soient les cauchemars d'Alexia, ils eurent cependant un effet inattendu. Lorsque Jill tenta de la réveilla, la jeune femme au cheveux noirs émergea de son sommeil en criant, agrippant des bras et les épaules de sa consoeur de manière frénétique et hystérique, pour finir par chercher à se blottir contre elle en quête de sécurité. Cette situation était probablement inédite pour Jill, peu habituée à devoir gérer de tel débordements affectifs mêlés de panique. À force de persuasion, elle parvint à convaincre Alexia de lui parler de ses cauchemars. Elle apprit ainsi que les songes de l'ancienne nécromancienne étaient depuis des années hantés par le spectre de sa défunte mère... qui lui avait entre autre permis de trouver son ancien journal. Bien sûr, depuis qu'Alexia avait abandonné sa quête de vengeance, le fantôme s'était montré nettement moins amical, et ses rêves s'étaient rapidement transformés en cauchemars durant lesquels sa mère lui reprochait de l'avoir abandonnée, alternant les menaces et le chantage effectif, et lui faisant régulièrement revivre les derniers instants de sa vie ou la confrontant à toute sorte d'horreur. Habituellement, la jeune femme parvenait à endurer ces mauvais songes, mais ils avaient ces deux nuits là été particulièrement intenses.
Dans les jours suivants, Jill nota que même si le caractère habituel d'Alexia reprenait le dessus une fois les affres de la nuit disparus, son attitude à son égard s'était encore amélioré d'un cran.... Mais dans le même temps, elle semblait aussi ressentir une certaine gêne à son égard et semblait parfois l'éviter.
Vis à vis de Tancrède en revanche, la jeune sorcière aux cheveux noirs était loin d'avoir adouci son attitude, bien au contraire. Elle se montrait aussi glacial que possible, et semblait chercher la moindre occasion de l'assaillir de remarque acerbe ou de le mettre dans l'embarras. À croire qu'elle cherchait à lui faire payer quelque chose.

Avatar de l’utilisateur
Thalgrim
Vénérable
Messages : 1420
Inscription : 10 févr. 2011, 00:06

Re: [Warhammer - Chapitre 4.1] Un nouveau départ

Message : # 18707Message Thalgrim
13 juin 2013, 06:14

Tancrède passa environ deux semaines à assurer le bien être spirituel de Delberz, une tâche bien difficile pour un jeune homme qui n'était encore qu'initié. Jamais il n'aurait imaginé avoir la charge d'un temple aussi rapidement, et encore moins dans une ville aussi grande... Mais comme le disait la sagesse populaire, c'est en forgeant qu'on devenait forgeron, et il était évident que Tancrède avait beaucoup apprit de cette première affectation forcée. Même si ses nouveaux fidèles l'avaient accueilli avec réserve, il était tout de même plus jeune que la grande majorité de sa congrégation, il avait rapidement comprit que ses actions auprès des autorités n'étaient pas passées inaperçues et lui valaient un certain respect. Bien sûr, le conseil de ville avait largement simplifié l'affaire auprès de la population, évoquant seulement la présence d'une secte à la solde du Chaos qui avait tenté de déstabiliser la petite cité en assassinant le clergé de Sigmar. Mais tous les habitants savaient que l'initié n'avait pas hésité à enquêter et combattre au côté des gardes pour mettre fin aux desseins maléfiques des vils cultistes. Néanmoins, malgré cette aura de prêtre guerrier héroïque, le jeune homme accueillit avec un certain soulagement le prêtre envoyé d'Altdorf pour prendre la relève qui arriva finalement à Delberz.
Dans le même temps, les obligations de Jill touchèrent aussi à leur fin. Les recherches qu'elle avait mené avec quelques gardes parmi les plus dégourdis avaient établi que Dralst se servait de son commerce de vin comme couverture pour transporter des marchandises moins légales, et qu'il était mêlé à un réseau de contrebande. Plusieurs personnes furent arrêtés à Delberz même, et les patrouilleurs fluviaux et ruraux reçurent des renseignements vitaux sur les méthodes et les cachettes utilisées par les contrebandiers dans la région. Les investigations de Jill sur la secte n'avaient de leur côté pas abouti à grand chose, mais avait au moins permis de s'assurer que le reste du conseil n'était pas impliqué. Quelques bribes de correspondance cryptée (selon le même code que Tancrède avait brisé) trouvées aux domiciles de certains membres de la secte laissaient supposer que le chef du groupe n'était pas du genre à s'exposer, et qu'il ne faisait certainement pas partie des cadavres. Quant à savoir où il était.... Après tout, peut-être avait-il subit le même sort que Dralst, qui avait été lui aussi un des cadres de la secte, puisqu'il en avait clairement assuré la logistique et le financement.
Pendant cette période, Kharas avait enfin pu profiter d'une véritable période de répit après sa difficile campagne. Jamais il ne pourrait oublier les horreurs du nord, et le destin semblait prendre un malin plaisir à lui rappeler en permanence ce à quoi il avait participé: durant ces deux semaines de repos, le nain vit passer à Delberz plusieurs groupes de soldats ou mercenaires qui descendaient vers le sud. Certains arboraient de terribles cicatrices ou étaient estropiés, tandis que d'autres avaient les yeux perdus dans le vague ou au contraire le regard en permanence affolé.... mais ce qui était sûr, c'est qu'ils étaient presque tous meurtris dans leur chair ou leur esprit. Au moins cette situation permit elle à Kharas de passer quelques soirées avec des gens qui avaient traversé les mêmes épreuves que lui.

C'est ainsi que Jill, Tancrède, Kharas et Alexia embarquèrent finalement à bord d'un chaland en partance pour Altdorf, emportant avec eux la précieuse relique qui avait causé tant de morts. Quel secret cachait-elle? Pourquoi était-elle aussi convoitée? Devaient-ils la garder? La remettre au clergé de Sigmar? À maitre Klimdt? Aux Collèges de Magie? Autant de questions auxquelles les réponses semblaient pour le moment encore bien mystérieuses.
Tandis que l'embarcation de nos vaillants aventuriers disparaissait au loin dans le brouillard matinal, un cadavre vint s'échouer dans les filets d'un pêcheur. Décidément, Delberz restait une ville dangereuse....

Verrouillé