[Warhammer - Chapitre 4.4] L'initiation de Tancrède

Mémoire de la campagne | MJ Thalgrim
Avatar de l’utilisateur
Thalgrim
Vénérable
Messages : 1420
Inscription : 10 févr. 2011, 00:06

[Warhammer - Chapitre 4.4] L'initiation de Tancrède

Message : # 12670Message Thalgrim
24 févr. 2013, 20:42

Ruminant de noires pensées, Alexia se leva et quitta la salle commune sans un regard en arrière. Montant les marches, elle avisait de ce qu'elle comptait faire maintenant. Deux options s'offraient à elle : retrouver Jill et essayer de dormir pour oublier cette soirée écœurante, ou bien régler ses comptes avec le sigmarite, y compris ceux qui ne le concernait pas forcément.
Dans la tête de la jeune femme, les images de la soirée tournaient en boucle. D'abord, une pique qui dérape sur un jeu de séduction avec Tancrède, mais ce lourdaud attise le feu et ne joue pas le jeu jusqu'au bout et la plante avec une remarque humiliante, comme quoi elle n'aurait d'assurance qu'en public ! ... Ensuite le nain Kharas se lance dans ... ??... il lui a proposé de ... berrk ! ... On peut être une ex-nécromancienne et ne pas pour autant avoir perdu toute estime de soi ! ... Et pourquoi pas faire ça avec ce halfling complètement bourré en prime ?... Pour qui la prenait-on ? Une fille publique ? Dès qu'une femme est fière de ses atouts, il faudrait que tout le monde puisse se servir ? ... Et maintenant deux pochetrons qui l'abordaient ? ... Mais si ça ne suffisait pas, Cleagan se la joue maintenant chevalier blanc, seul défenseur d'une faible femme incapable de se défendre ? Est-ce qu'elle avait jamais eu besoin des hommes dans sa vie ? A l'exception notable de son oncle membre du Clergé de Shallya, c'étaient des porcs et des traîtres manipulateurs, lâches et assassins.
Entre irritation et agacement, elle opta pour la seconde option. Cette fois pas question de le laisser prendre le dessus ou avoir le dernier mot ! ... Tout de même un peu nerveuse, mais ne supportant pas pour autant l'idée de finir la nuit sans avoir pu décharger ce trop plein de tension, elle ouvrit doucement la porte, et referma le verrou derrière elle, un regard sombre et brûlant en direction de Tancrède qui devait lever vers elle des yeux étonnés, interrompant l'écriture de sa lettre.

"Ne dis rien. Je t'ai assez entendu pour ce soir."
Voilà, avec ça, et un peu de chance, elle n'aurait pas à gérer ses réparties qui pouvaient lui laisser la possibilité de prendre le dessus. Elle ne lui laisserait pas cette opportunité. Et pour achever de le faire taire : "Tu ne voudrais pas qu'on réveille Jill qui dort à côté quand même ?" ... Alexia avait tout de même assez d'expérience du monde pour noter la tendresse et la bienveillance de Tancrède à l'égard de la sorcière céleste, un peu de chantage affectif ne peut pas faire de mal pour arriver à ses fins.
Dans la pénombre, seulement éclairée par la chandelle du bureau de Tancrède, elle défit ses cheveux qui cascadaient comme une soie noire qui semblait animée d'une vie propre. Pour le jeune initié, elle ressemblait de plus en plus à l'image de la sorcière par excellence. Séductrice et dominatrice, ombrageuse et tentatrice à la fois. Le contraste entre ce feu obscur qui animait Alexia était d'autant plus important s'il la comparait à Jill perdue dans sa mélancolie glacée. La nuit et le jour. Ses deux sorcières avaient l'air de pouvoir s'opposer point par point.

Le jeune femme avançait avec une assurance d'une lenteur sans doute étudiée, délaçant son corsage, se déchaussant d'un pied puis de l'autre tandis qu'elle se caressait de ses mains, avec un regard semblant indiquer qu'il s'agissait là d'un mode d'emploi à visée d'imitation. Parvenue tout près de l'initié, elle posa un pied sur une cuisse de Tancrède, et de là glissa entre ses jambes, frôlant les parties les plus tendres de l'anatomie du jeune homme. D'une voix plus douce, glissant vers le grave, tandis qu'elle relevait sa jupe : "Enlève moi mon bas." ... Comme seules les jeunes filles sages ou les femmes indisposées portent des sous-vêtements, et qu'Alexia n'était ni l'une ni l'autre, il ne fallait pas grand-chose pour que Tancrède ait un aperçu de l'intimité de la sorcière. Le haut du bas était d'ailleurs noué au milieu de sa cuisse... Pendant qu'il réfléchissait ou agissait, elle caressait d'une main le crâne rasé de l'initié, avec une manière presque indécente de le toucher, comme si elle pensait à d'autres parties de son corps ce faisant. Elle continuait de se déshabiller... songeant un peu aussi au moyen le plus rapide et efficace d'ôter les vêtements de son colosse de partenaire.

Gobsama
Vénérable
Messages : 1137
Inscription : 27 nov. 2012, 17:34
Localisation : Montrouge

[Warhammer - Chapitre 4.4] L'initiation de Tancrède

Message : # 12693Message Gobsama
24 févr. 2013, 23:34

Tancrède eut à peine le temps de se retourner qu’il vit Alexia fermer la porte derrière elle. Quand il croisa son regard il y lut une intensité et une détermination incroyable.
Alexia a écrit :"Ne dis rien. Je t'ai assez entendu pour ce soir."
Tancrède était bien trop abasourdi pour lui répondre de toute manière. Des milliers de choses lui passaient par la tête mais pas un mot n’arrivait à sortir de sa bouche…
Alexia a écrit :""Tu ne voudrais pas qu'on réveille Jill qui dort à côté quand même ?"
Jill ? Que venait-elle faire là-dedans. La dernière personne à qui Tancrède voulait penser à l’instant c’était elle, une image fugace de la jeune femme blonde se matérialisa dans sa tête, ses yeux bleus si tristes que dirait-elle si elle les voyait là tous les deux
Mais que… Tancrède déglutit légèrement quand il la vit avancer droit vers lui, ses mains crassant langoureusement son corps. Elle délaça les cordages de son corset avec une sensualité qui laissa le jeune initié sans voix , puis elle fût la proche … très proche, son pied s’approchant lentement pour frôler ... par Sigmar si c’était du bluff alors elle était très forte.

Un léger frisson le parcouru sous cette caresse … il fallait qu’il se reprenne, ce qu’il entraperçut sous la jupe et tout ce que cela impliquait manquèrent de lui faire perdre toute contenance
Quand la voix rauque lui ordonna de retirer les bas Tancrède du faire un immense effort de volonté pour se reprendre cela allait trop loin, elle n’aurait pas dû venir ça n’était pas prévu … à moins que … c’était encore le jeu, cela ne pouvait pas être du sérieux se raccrochant désespérément à cette idée et dans un ultime sursaut d’orgueil Tancrède relava la tête pour plonger son regard dans le sien elle venait de jouer sa dernière carte .
Saisissant délicatement le bas il le dénoua puis le fit lentement glisser le long de la jambe de la sorcière ne la quittant pas du regard elle allait se dégonfler maintenant il ne pouvait en être autrement sinon…

Avatar de l’utilisateur
Thalgrim
Vénérable
Messages : 1420
Inscription : 10 févr. 2011, 00:06

Re: [Warhammer - Chapitre 4.1] Un nouveau départ

Message : # 12752Message Thalgrim
25 févr. 2013, 19:55

Tancrède ne pipait pas mot, apparemment il était plutôt sonné, ... d'un côté qu'il n'ait pas son sens de la répartie de toute à l'heure était une bonne chose, rassurante... de l'autre, c'était presque frustrant, trop facile en un sens... au risque d'être ennuyant...
Il ôta son bas avec délicatesse et son expression ne semblait pas vraiment encore de celle de quelqu'un concentré à la tâche ... apparemment il allait falloir l'aider un peu... la barbe... pourvu qu'il ne faille pas y passer trois heures ! ...
Prenant sa tête entre ses main, elle l'embrassa à demi, pas vraiment sur la bouche, ... elle ne voulait pas vraiment de ce genre de contact, mais cet idiot devait croire qu'un baiser est l'étape n°1 pour ce genre d'activité. Malgré elle, elle y mit en fait plus d'elle qu'elle n'aurait voulu, se perdant un instant, pas plus d'une demi-seconde à chercher à connaître son corps au toucher et sentir son odeur, le goût de sa salive. Elle ne voulait pas le laisser prolonger ce moment, mais ondula et se frotta contre lui, qu'il comprenne un peu plus clairement l'idée, qu'il sente ses seins au travers de cette épaisse et pénible couche de vêtement dont il fallait le libérer.

Puisqu'il fallait vraiment tout faire soi-même, elle entreprit de déboutonner, délasser, défaire son haut, passant ses mains sur sa peau nue, dessous et l'aidant à l'ôter, sinon on n'en finirait jamais. Il y avait évidemment un peu d'agacement... mais Tancrède était indiscutablement bien bâti, un corps sculpté par des années d'entraînement, vigoureux et peut-être tout palpitant et troublé d'avoir une superbe créature assise à califourchon sur lui... Il dégageait une chaleur qui contrastait agréablement avec la fraîcheur d'une chambre qui n'était pas vraiment chauffée... Et de fait, exciter ses sens était aussi un moyen de ne pas elle-même commencer à avoir froid pratiquement nue. Ces considérations fort peu romantiques devaient échapper à l'initié, en revanche, il sentait bien et clairement que la manière dont elle se tenait et se mouvait avait tendance à forcer, accentuer le contact avec une partie de sa personne dont elle attendait beaucoup.
Tout son corps était appelé à répondre, à comprendre qu'il y avait quelque chose à faire, quelque chose qui était inscrit au fond de son esprit, du côté de l'instinct. Le froid de la pièce disparaissait et la flamme de la bougie devenait un brûlant feu de cheminée, des ombres inquiétantes courant sur son corps, le couvrant de motifs fantasmagoriques qui pouvaient presque passer pour une évocation de sombres vents de magie. Déjà le visage d'Alexia semblait inaccessible, une étrange expression, entre absence et quête, taillée dans une pierre froide, des fils noirs, semblables à une toile d'araignée qui dansaient, l'entouraient, le prenaient dans ses rets. La bête avait de nombreuses pattes, son être se démultipliait, partout à la fois... Et soudain quelque part en particulier, s'étant glissée sous le tissus de son pantalon, caressant, prenant et le tourmentant avec un soin raffiné qui hésitait entre douleur et plaisir, cherchant à lui arracher soupir et gémissements...

Gobsama
Vénérable
Messages : 1137
Inscription : 27 nov. 2012, 17:34
Localisation : Montrouge

Passif moi?

Message : # 12788Message Gobsama
26 févr. 2013, 01:05

Alors que leurs regards s’affrontaient, le bas descendait doucement le long de la jambe d‘Alexia. Le deuxième suivi sans qu’elle ait besoin de lui demander.
A ce moment précis Tancrède était très loin d’imaginer qu’il s’apprêtait à passer un moment d’intense intimité avec une femme que bien des membres de son ordre auraient brulée sans l’ombre d’un remords.

Quand elle saisit sa tête pour l’embrasser, la surprise laissa place à la passion, il lui rendit son baisé savourant le contact de ses lèvres sur les siennes tout en commençant à explorer ses courbes de ses mains. Il sentit que le baiser dura peut-être un peu plus que ce qu’elle avait prévu à sa grande satisfaction. Vu la tournure que prenaient les choses l’initié se doutait bien qu’il allait rendre les armes, mais pas sans combattre.
Quand elle commença à onduler contre lui et qu’il sentit la pointe de ses seins à travers le tissu il n’y tint plus et l’aida à faire passer sa robe de bure par-dessus sa tête. Le contacte de la peau pale et froide de la sorcière sur la sienne eut l’effet d’un électrochoc, mêlant frison de froid et d’excitation et la manière dont elle accentuait la pression sur une certaine partie de son anatomie eut l’effet escompter. Loin de se dérober Tancrède accentua le mouvement, sa respiration accélérant légèrement.
La simple bougie qui éclairait la scène créait une ambiance presque irréelle. Mais les ombres projetées sur le mur étaient autant de reflets qui prouvaient à Tancrède que ce qui se passait était bien vrais.

Même si les premiers gestes furent maladroits, Tancrède comme il l’avait avancé plus tôt était un élève appliqué qui apprenait vite et s’il profita dans un premier temps des multiples caresses qui lui étaient prodiguées, il décida bien vite de les rendre, continuant à la scruter dans les yeux guettant le moindre tressaillement sur son visage, le moindre soupir qui lui montrerait les zones où il fallait insister.
Une faible alarme loin dans sa tête lui rappelait les avertissements qu’on lui avait prodigués sur les sorcières, la façon dont-elle pouvait soumettre à leur volonté ceux qui avaient l’imprudence de les approcher sans méfiance, et de livrer leurs âmes aux chaos, mais d’autres instincts criaient plus fort en lui et le poussaient à aller de l’avant.

Alors que la main de la jeune femme lui prodiguait des soins intimes Tancrède laissa échapper un léger soupir, il sentait bien de petites pointes de douleurs mais la passion l’anesthésiait et le plaisir dominait largement.
N’y tenant plus il saisit Alexia par la taille et se leva, la laissant entourer ses jambes autour de lui. Puis il la coucha délicatement sur le lit la débarrassant en douceur de ses derniers vêtements…

Gobsama
Vénérable
Messages : 1137
Inscription : 27 nov. 2012, 17:34
Localisation : Montrouge

derniers états d'ames avant de sombrer....

Message : # 12814Message Gobsama
26 févr. 2013, 13:40

Leur petit jeu allait trop loin et avant de perdre totalement le contrôle un bref sursaut de conscience traversa la brume de passion qui lui envahissait l’esprit.
Pencher au-dessus d'elle, Tancrède approcha sa tête à quelques centimètres de la sienne d'elle plongeant son regard dans le sien. On pouvait y lire sans peine le désir, mais également une certaine douceur quand il lui dit dans un murmure :
Tu es sûr que c'est ce que tu veux .

Avatar de l’utilisateur
Thalgrim
Vénérable
Messages : 1420
Inscription : 10 févr. 2011, 00:06

Re: [Warhammer - Chapitre 4.4] L'initiation de Tancrède

Message : # 12892Message Thalgrim
26 févr. 2013, 23:26

Compte tenu de l'aspect plutôt coriace et rugueux de la toile de bure, ce dut être pour Alexia un soulagement que Tancrède ôte cette encombrante robe. Se frotter à demi nue et alanguie là-dessus tient du chemin de croix et il fallait vraiment être déterminée à corrompre l'initié pour s'infliger pareille entreprise ! … Quant à la tunique longue portée par-dessus des braies, c'était tout simplement un vêtement conçu comme un préservatif permanent contre la tentation, la luxure et la débauche. Autant dire que c'était une véritable plaie ! Ce qui protégeait le clergé de Sigmar du Chaos était moins leurs armes et leurs discours fanatiques que leur tenue à l'épreuve du vice !
Contrairement à ce à quoi elle s'était attendue au vu des débuts laborieux de Tancrède, il n'était pas si passif et attentiste que ça… Il suivait le mouvement, cherchait même à l'anticiper… Dans l'absolu, si l'objectif de cette nuit n'avait pas été la domination voire l'humiliation en cas de victoire écrasante, elle aurait pu se satisfaire d'une situation qui n'allait pas si mal que ça. Cependant, quelque chose demeurait ici intolérable, cette obstination à chercher son regard, à guetter ses faiblesses… Pour Alexia, les hommes étaient en majorité des rustres et des obsédés sans finesse, du genre qu'il fallait forcer à acquérir un peu de délicatesse par un long et tortueux jeu de séduction, sans quoi ils ne comprenaient rien.
… mais Tancrède était sensiblement plus intelligent que la moyenne et meilleur que beaucoup pour observer, être attentif aux détails… à quoi sa formation en soin s'ajoutait peut-être aussi pour avoir une approche intuitive facilitée de ce qu'était le corps et ses tressaillements. Il était si obstinément doux et délicat qu'elle … qu'elle … doutait ? … Non! C'était proprement hors de question ! Pourtant elle se laissa porter sans protester, s'attachant à lui et un peu étonnée, car à ce moment, elle avait déjà envisagé de se lever elle-même pour rejoindre le lit, une occasion de lui ordonner de finir de se déshabiller. Il la devançait et ça ne lui plaisait pas.

"Tu es sûr que c'est ce que tu veux?"

"Et toi alors ? Je crois que tu n'as pas idée !"


Alexia avait puisé en elle toute la noirceur des horreurs qu'elle avait vécu, et à chaque fois, la faute en revenait à un homme. Son oncle d'ailleurs, n'était-il pas si bienveillant justement parce qu'il avait un rôle traditionnellement féminin, ce qui ne manquait pas de lui attirer certaines moqueries dans une cité à la tradition aussi guerrière que Middenheim. Les hommes, ceux qui affirmaient leur virilité et leur pouvoir étaient des enflures. Pourquoi Tancrède serait-il différent ? A quoi bon laisser le bénéfice du doute à un bouteur de feu de sigmarite ? …

"Tu m'écrases." Dit-elle d'un ton cassant.

C'était faux, mais ça permettait de sortir de là où elle se retrouvait coincée sous lui, en position de faiblesse, en infériorité. Elle le repoussa de manière à reprendre le dessus. Pressant l'avantage, elle lui plaqua les mains au-dessus de la tête, sa poitrine arrogante pratiquement sur sa figure, les pointes de ses seins frôlant tour à tour les reliefs de son visage, frôlant et s'attardant près de ses lèvres.

"Tu es là pour apprendre, je prends ma charge d'enseignante très au sérieux. Quand je repartirai, j'espère bien que tu ne regarderas plus les femmes, et encore moins les sorcières de la même façon."
"Maintenant tu vas faire ce que je te dis, et écouter mes instructions."

Le ton employé était froid, mais contenait aussi la promesse de plaisirs que Tancrède n'avait fait qu'effleurer jusque là.

Gobsama
Vénérable
Messages : 1137
Inscription : 27 nov. 2012, 17:34
Localisation : Montrouge

Re: [Warhammer - Chapitre 4.4] L'initiation de Tancrède

Message : # 12934Message Gobsama
27 févr. 2013, 16:10

L’espace d’une seconde Tancrède crut percevoir au fond du regard d’Alexia comme une hésitation, mais il avait certainement dû se tromper car sa réponse provocante ne laissait elle pas de place au doute :
Alexia a écrit :"Et toi alors ? Je crois que tu n'as pas idée !"
Leur duel allait donc continuer ce qui tout compte fait n’était pas pour déplaire à l’initié et la passion reprit clairement le dessus, Il allait répondre à la pique quand la sorcière lui assena sur un ton cassant
Alexia a écrit :""Tu m'écrases.".
Un peu déstabilisé il recula aussitôt. Il pensait avoir clairement fait attention mais visiblement c’était montré trop pressant puis il réalisa trop tard que ce n’était qu’une ruse pour reprendre le dessus.
Quand elle plaqua sa poitrine contre son visage une vague de désir le submergea et il couvrit de baisés passionnés la peau de nacre de ses seins, frôlant légèrement de sa langue leurs pointes durcies.

Quand elle se recula un instant pour lui parler leurs regards se croisèrent de nouveau. Le ton de sa voix était froid et provoquant à la foi
Alexia a écrit :
"Tu es là pour apprendre, je prends ma charge d'enseignante très au sérieux. Quand je repartirai, j'espère bien que tu ne regarderas plus les femmes, et encore moins les sorcières de la même façon."
S’il y avait bien une chose avec laquelle ils étaient d’accord, c’est que la vision de Tancrède sur les femmes allait effectivement changer et sa vision sur Alexia en particulier.
Pour le reste le jeune homme voyait à cet instant en elle la femme à la beauté troublante et pas la sorcière.
Jill avait fait du beau travail. Elle et Alexia avaient pris soin de mettre en place une couverture efficace pour l’ex- nécromancienne et rien ne pouvait permettre à Tancrède de douter de la version officielle à savoir qu’Alexia était une future apprentie sorcière en route vers le collège gris.
Mais pour l’heure, loin d’être apprentie c’est en maitresse qu’elle se positionnait :
Alexia a écrit :
"Maintenant tu vas faire ce que je te dis, et écouter mes instructions."
C’est à ce moment-là que le piège se referma sur Tancrède. Entrant dans son jeu voulant la provoquer plus avant il la défiât du regard et lui répondit :

« Je t’attends maitresse »

Avatar de l’utilisateur
Thalgrim
Vénérable
Messages : 1420
Inscription : 10 févr. 2011, 00:06

Re: [Warhammer - Chapitre 4.4] L'initiation de Tancrède

Message : # 12990Message Thalgrim
28 févr. 2013, 01:24

"Maîtresse?!" … à la réflexion ce n'était pas pour lui déplaire… quitte à dominer, les humains apportent plus de satisfaction que les cadavres animés, froids et pourrissants… Ici, il était question de maîtriser un être chaud, brûlant, palpitant, mais dans les deux cas, le pouvoir était grisant.
Maintenant, il allait être temps de s'approcher du point final de cette initiation du sigmarite, non sans espérer le marquer assez pour qu'il ne puisse plus jamais avoir de relation intime avec une femme sans soupirer avec mélancolie au souvenir de cette nuit avec elle.
"Élève, tu vas être soumis à un exercice mettant à l'épreuve ta volonté et ta concentration."
Alexia acheva de dénouer les braies de Tancrède et les faire glisser le long de ses jambes, prenant le temps de les caresser en le regardant avec l'air de quelqu'un qui a peut-être une idée et qui espère qu'elle sera efficace.
"Installe-toi confortablement, mets un coussin dans ton dos... et pour le reste, laisse-moi faire. Mais ne t'abandonne pas. Je te l'interdis. Ce qui vient n'est qu'un avant-goût…"

Déjà elle se penchait vers lui, vers ce qui était au centre de ses attentes depuis le début. De là où il se tenait Tancrède voyait la chevelure noire d'Alexia tomber devant sa figure, ne laissant deviner dans la pénombre que des fractions de son visage… toute cette noirceur … le clair-obscur, le flamboiement de la bougie et les ombres malsaines qui dansaient sur la peau de la sorcière… Il discernait une gueule monstrueuse et une longue langue, elle le goûtait, le humait, le tenait étroitement entre ses deux mains, comme s'il allait s'échapper !.. et elle engloutissait désormais… Le repas de la bête était une expérience à laquelle le peu que Tancrède savait des relations intimes n'avait pu le préparer… et cette ardeur agressive était choquante, fascinante et repoussante à la fois. Il voyait et sentait, il devinait qu'elle cherchait définitivement à le faire capituler, à lui faire perdre la raison, le rendre fou de plaisir et de désir tout à la fois, tandis qu'il ne pouvait qu'être épouvanté par cette créature femelle, cette vampire, à la peau si pâle, en contraste avec sa chevelure qui se fondait dans les ténèbres, occupée à prendre possession de lui, chercher à concentrer tout sa vigueur pour se l'approprier tout en le soumettant à l'esclavage de ses sens.
Quoiqu'elle ait l'air de vouloir le pousser à bout, Alexia surveillait avec doigté la progression de son œuvre vorace, ne faisant qu'à demi-confiance en l'aptitude d'un novice à se maîtriser en la matière. Elle traitait la virilité de Tancrède comme si elle n'était précisément plus sienne, elle se l'appropriait, elle l'émasculait, il n'était plus désormais que la chair rattachée à ce qui devenait le bâton de son vol de sorcière pour se rendre à une cérémonie impie, défiant la raison, l'ordre et l'Empire d'un rire extatique. Il n'était plus question de partenaire, mais d'un objet, d'un jouet dont elle allait pouvoir jouir à sa guise.

Gobsama
Vénérable
Messages : 1137
Inscription : 27 nov. 2012, 17:34
Localisation : Montrouge

Re: [Warhammer - Chapitre 4.4] L'initiation de Tancrède

Message : # 13055Message Gobsama
28 févr. 2013, 17:30

Tancrède bascula d’un coup dans un monde de sensations totalement contradictoires.
La peur, l’excitation, l’horreur et le plaisir se disputaient en lui.
A travers l’épaisse chevelure de la sorcière il entraperçut l’espace d’un instant le regard malsain qu’elle lui lança avant de s’atteler de plus bel à sa tâche… Il y avait de la folie dans ce regard et le jeune homme en fût horrifié.

Son esprit le suppliait de fuir, que ce qui était en train de se passer pouvait dégénérer à tout instant compte tenu de l’extrême vulnérabilité dans laquelle la situation actuelle le mettait et de la voracité incontrôlable dont faisait preuve Alexia.
Mais soudain une vague de plaisir déferla en lui, tous ses sens lui dictant de se laisser aller et de jouir du moment…

Tout son être rationnel lui criait de partir... mais sa conscience était subjuguée par des milliers de sombres soupirs et murmures qui provenaient de chaque parcelle de son être... et peut-être aussi d'ailleurs ? ... Il était si tentant de se laisser glisser et emporter ...


Son corps et son esprit bataillaient alors que sa respiration s’accélérait et son cœur se mit également à battre plus vite. Les mots d’Alexia raisonnaient dans sa tête.
Alexia a écrit :« Tu vas être soumis à un exercice mettant à l'épreuve ta volonté et ta concentration »
Comment ne pas céder à cette vague furieuse qu’il sentait déferler en lui
Alexia a écrit :« Mais ne t'abandonne pas. Je te l'interdis. Ce qui vient n'est qu'un avant-goût…"
Un avant gout !!! Mais que pouvait bien lui réserver la suite ?

Tancrède s’était toujours montré curieux dans bien des domaines et alors que sa volonté et sa raison se fissuraient, il sentit une envie malsaine de connaitre la suite du programme, sentiment qui fût immédiatement remplacé par de la culpabilité. Mais pour le coup ces deux sentiments œuvraient de concert pour lui dire de résister et Tancrède se reprit, luttant pour contrôler la tornade de sensations qui se déchainaient en lui. C’est l’orgueil qui termina de combler les brèches dans sa volonté, l’orgueil qui l’avait mené jusqu’ici et le poussait à vouloir reprendre l’avantage. Contrôlant sa peur et profitant de l’instant et des sensations nouvelles qui animaient son corps Tancrède guettait la faille et le moment ou il pourrait reprendre l’avantage…

Avatar de l’utilisateur
Thalgrim
Vénérable
Messages : 1420
Inscription : 10 févr. 2011, 00:06

Re: [Warhammer - Chapitre 4.4] L'initiation de Tancrède

Message : # 13059Message Thalgrim
28 févr. 2013, 20:49

La folie! Un bref instant, Tancrède réalisa que c'était ça qu'il avait perçu dans le regard d'Alexia avant de quitter la salle commune, et qu'il avait sur le moment pris pour du dépit.....
Le jeune femme contempla son œuvre avec contentement comme si elle l'avait elle-même façonnée dans la glaise…
"Ne crois pas qu'il faille relâcher tes efforts, il va falloir tenir bien plus maintenant !... Tu n'as qu'à te dire qu'on reconnaît les véritables hommes à leur endurance en la matière." conclut-elle en guise d'encouragement et pour puiser dans l'orgueil de Tancrède qui faisait son possible pour ne pas exprimer trop nettement son plaisir… peut-être parce qu'il croyait qu'elle le verrait comme une victoire finale ?.. Mais elle doutait qu'il résiste encore bien longtemps avant de capituler sans condition.

Elle porta les mains à leurs parties intimes de manière ostensible et cru, guidant le mouvement, lentement, sans s'arrêter, laissant ce qui restait de la conscience de Tancrède regarder sa chute, à mesure qu'il plongeait dans cette chair suave et vénéneuse qui l'enveloppait et l'absorbait progressivement, jusqu'à disparaître totalement à sa vue. L'expression d'Alexia était un mélange qui évoquait douleur et extase, absence et absolu. Elle fermait les yeux à demi et soupirait en se mordant la lèvre inférieure. Prenant pleinement la mesure de ce qui commençait, l'initié percevait l'étrange danse, hypnotique et rythmée qui se déroulait. C'était bien pire que plus tôt, elle prenait possession de lui et se l'appropriait en elle, comme si le pal faisait parti du condamné au supplice…
Nulle élévation tandis qu'elle dansait dans les airs, ce n'était qu'une chute dans un abîme sans fond ! Le vertige autant que la perte de l'innocence, la brûlure et le froid, la frénésie… Une rage qu'il n'avait jusqu'ici connue qu'au combat et tout son corps qui répondait à des ordres extérieurs, intérieurs, peu importe : il lui échappait, il se perdait, il n'était plus.

Annihilé, enveloppé de ténèbres aussi repoussante que délicieuses, l'image de la sorcière qui le dominait restait, brûlait sa mémoire au fer rouge. Il la voyait, pâle, les ombres dansant sur sa peau, ses seins, son ventre, elle chevauchait, ne s'arrêtait pas, il était au bord de la rupture, et elle réclamait encore ! Ses cheveux longs étaient comme des racines soyeuses et animées qui se collaient à sa peau humide de sueur. Elle ne se préoccupait plus de lui que par les mouvements étourdissants de ses hanches et de ses cuisses.
C'était presque fini, la chute, l'impact, aussi violent que cette précipitation s'accélérant sans cesse…

Verrouillé