TDF - Chap. 17 - Péril à Port-Réal (2)

MJ DukeTogo
Date de début : printemps 2014
Abandon : printemps 2018
DukeTogo
Vénérable
Messages : 3855
Inscription : 31 déc. 2012, 19:28

TDF - Chap. 17 - Péril à Port-Réal (2)

Message : # 60178Message DukeTogo
01 sept. 2017, 14:54

Trouver le sommeil n'avait pas été une mince affaire. De tous, Myrosh était celui qui était le plus habitué à vivre à la dure pourtant lui comme les autres fut dérangé par le bruit des effusions nocturnes, entre rires et éclat de voix, bagarres et chant alcoolisés. Il fallait ajouter à cela la fraîcheur de la nuit contrastant considérablement avec la chaleur du jour. Aleth, Myrosh et Béric étaient des lève-tôt. Bien qu'ils savaient qu'ils avaient besoin de dormir un peu ce matin, ils avaient du mal à rester couché et rester allongés les yeux ouverts ne servaient à rien. Gyles, Joango et Darren était des lève-tard mais l'effervescence du camp des tournois ne pouvaient disparaitre en se roulant en boule sous sa couverture. Mais chacun d'eux était fait d'un bois solide et serait frais et alerte sitôt fait quelques ablutions. Hostella avait préparé bouillons et acheter du pain avec l'argent confié par la lady.

Tom ronflait grassement au fond d'une tente, murmurant par moment des lamentations "je vous ai laissé, mère, je voua ai laissé".

Le tournoi débuterait d'ici quelques heures, cela laissait le temps de se préparer, de parler, de flâner. Le sujet du risque éventuel de manquer le tournoi fut vite écarté. Des officiels étaient passés dans les campements informer que le son du cor retentirait pour prévenir les personnes distraites et annoncer le début imminent. Il en serait de même dans la capitale par les cloches du grand septuaire de Baelor.
"Seuls les singes et les pitres sollicitent l'applaudissement" Tywin Lannister

Avatar de l’utilisateur
Iris
Grand Ancien
Messages : 16783
Inscription : 14 févr. 2011, 17:31
Localisation : Nord-Est de Lyon
Contact :

Tiens la rentrée des classes et des forums ^^

Message : # 60181Message Iris
01 sept. 2017, 15:19

Aleth avait eu des envies de meurtre à l'égard de quelques abrutis alcoolisés qui n'avaient aucune idée de l'heure qu'il était. Elle leur souhaita de participer à la grande mêlée et que leur tête rencontre la masse de Lord Piète. C'était peu charitable, mais après une journée interminable, ce genre de vœu impie lui paraissait bien doux... de fil en aiguille cela l'amena à repenser à Ser Walton... et à la foi...

Enfin, le jour se présentait et elle avait au moins pu sommeiller un peu. Durant le petit déjeuner elle était aux prises avec toutes sortes de questions. Comment trouver la personne qui leur voulait du mal ? Fallait-il remonter la piste du Renard ? Fallait-il trouver Lady Silva Harte-Manning ce matin pour tenter de finir d'apaiser les tensions ? Cela aurait-il le moindre effet ? A qui devait-elle confier ses couleurs ? Ser Walton paraissait un meilleur candidat, mais...

Après un soupir, elle annonça : "Je vais tenter de voir Lady Silva dans l'espoir d'apaiser les tensions. Je sais que les Manning n'ont plus le droit de nous accuser, mais j'aimerais être sûre qu'ils ne feront vraiment rien... et Lady Silva me parait la plus à même d'être raisonnable et d'être capable d'influencer ses Maisons..."

Tout en disant cela, elle ne paraissait pas convaincue du succès de son ambassade, mais qui ne tentait rien n'obtenait rien non plus.

A moins que quelqu'un fût désireux de l'accompagner, elle n'irait qu'avec Hostella.

" Gyles et Joango, si vous entendez des choses sur le brigand - chevalier renégat dit "Le Renard", n'importe quoi, cela m'intéresse."
Meneuse : Ombres d'Esteren | Dragons
Joueuse : /

Avatar de l’utilisateur
Casaïr
Vénérable
Messages : 4313
Inscription : 28 avr. 2015, 19:10
Localisation : Arlon, Belgique

C'est pas bientôt fini tout ce raffut ?!

Message : # 60194Message Casaïr
01 sept. 2017, 17:56

Le réveil fut difficile avec tout ce tintamarre au dehors, j'avais oublié à quel point d'épais murs pouvaient vous protéger des agressions sonores de ce genre. Je me levai avec lenteur, rassemblant maladroitement mes affaires avant de faire un brin de toilette, plus pour me réveiller qu'autre chose, tout en évitant de maudire trop vite les gens à l'extérieur qui vaquaient à leurs occupations matinales.

Je rejoignis rapidement les autres pour le petit déjeuner, une faim d'ogre m'assaillant soudain alors que le reste du groupe avait déjà commencé à manger. Aleth me coupa presque dans mon mouvement lorsqu'elle prit la parole pour évoquer l'idée de rendre visite à Lady Silva pour "parlementer". Si son intention ne me coupa pas l'appétit, je ne pus m'empêcher de lui lancer un regard où se mêlaient surprise et scepticisme.

"Lady Hare-Manning, raisonnable ? On parle bien de celle qui a tenté de m'envoyer au Mur sous le prétexte futile que je ne lui avais pas accordé l'attention qu'elle estimait mérité ? Cette femme est une vipère intéressée uniquement par son propre profit, c'est toi-même qui me l'a dit au premier jour de Rubriant, me mettant en garde contre ses manigances. Si tu vas la voir aujourd'hui, tu ne feras qu'alimenter le feu de sa colère à notre égard -factice ou pas d'ailleurs, va savoir avec elle !- et lui donner une occasion de médire d'avantage sur les Castellane." Je soupirai puis croquai dans une pomme avant de poursuivre. "Je ne t'empêcherai pas d'y aller si tel est ton désir mais je te déconseille d'y aller seule. Si tu le souhaites, je peux t'accompagner. Et promis, je ne dirai rien qui puisse t'embarrasser. Je me contenterai de sourire."

Je lui décochai un clin d'œil avant de poursuivre mon repas, attendant sa réponse.
Il est toujours utile d'affronter un ennemi prêt à mourir pour son pays. Vous avez en définitive, lui comme vous, le même objectif en tête.

- Terry Pratchett, Va-t-en-guerre.

STORM001
Petite graine
Messages : 32
Inscription : 28 avr. 2017, 21:12

La Nuit est sombre...

Message : # 60218Message STORM001
02 sept. 2017, 23:33

... et pleine de terreurs. Mais pas seulement. Alors qu'il se levait pour aller changer l'eau des patates Myrosh se sentit attiré irrésistiblement par le feu mourrant. Il fit ce qu'il avait à faire et revint s'asseoir devant le lit de braises avec du bois... il n'eut aucun mal à le faire repartir. Il resta à méditer devant. Les flammes montrent parfois des choses... des lieux... Myrosh sut alors ce qu'il avait à faire. Il cracha dans le Feu non par dégoût ou par peur mais pour brûler sa peine...
Il avait fait ce qu'il n'aurait pas du faire. Il le savait depuis fort longtemps.
Il avait dit ce qu'il n'aurait pas du dire.
Tenir son frère mort dans ses bras lui avait comme permis la fusion des deux êtres. Du moins ce qui restait de l'ancien lui et de ce qu'il était devenu.
Mais taire son nom ne l'avait pas effacé. Loin de là et la mort de son frère lui avait rappelé une phrase entendu en Essos :
"Si tu crois en avoir fini avec le passé sache que le passé n'en a jamais fini avec toi..."

Il se lève. Il passe sa main dans les flammes.
Je suis Myrosh d'Ashai mais je suis aussi le légitime et dernier héritier de la Maison Hastwyck. Je suis Reswald Hastwyck.
La nuit se finit dans les deux heures... il va convoquer toutes et tous de la troupe pour leur révéler ce secret qui n'a plus besoin d'en être un.
Myrosh d'Asshaï - Par Rh'llor je vais te brûler vif.

DukeTogo
Vénérable
Messages : 3855
Inscription : 31 déc. 2012, 19:28

Re: TDF - Chap. 17 - Péril à Port-Réal (2)

Message : # 60219Message DukeTogo
03 sept. 2017, 01:34

Non, ils n'avaient pas rêvé. Alors qu'ils prenaient des forces, entre boisson chaude et pains aux lards, Myrosh les avaient regroupés autour du feu pour leur révéler son vrai nom.
"Seuls les singes et les pitres sollicitent l'applaudissement" Tywin Lannister

Avatar de l’utilisateur
Iris
Grand Ancien
Messages : 16783
Inscription : 14 févr. 2011, 17:31
Localisation : Nord-Est de Lyon
Contact :

Son "vrai" nom ?

Message : # 60220Message Iris
03 sept. 2017, 10:44

Aleth hésitait encore quant à son projet de parler avec Lady Silva, quant Myrosh manifesta son désir de leur révéler son véritable nom. Si le prêtre rouge avait un secret, fallait-il éviter que Tom le Bref, les gardes ou Hostella l'entendissent ? Ou était-ce une révélation publique, destinée désormais à porter un autre nom ? ...

Perplexe, Aleth s'installa, regardant les autres et cherchant dans l'attitude de "Myrosh" à déterminer si elle devait prendre des mesures pour protéger le secret ou pas.

Finalement Myrosh leur révéla son identité d'un simple : "Je suis Reswald Hastwyck."

Tous demeurèrent stupéfaits, accusant le coup. Personne ne songeât à accuser le prêtre rouge d'affabulations. Après un long moment, Aleth finit par lui demander :

" Pourquoi nous le révéler maintenant ? "

Jolan était mort, Alyse était désormais déclarée héritière. Que s'était-il produit pour que "Myrosh" avouât soudain son identité après avoir gardé si longtemps le secret, alors même qu'il savait que son cadet le recherchait désespérément.

Aleth était songeuse. Elle se rappelait à quel point Jolan avait idéalisé les talents d'archer de son aîné. Myrosh était bon, mais Jolan avait été bien meilleur au tournoi de Rubriant. Pauvre Jolan, il aurait tant aimé savoir son frère témoin de son exploit !

"Ainsi donc la rumeur de votre mort était exagérée... "

" Myrosh -- car je suppose que vous continuerez de paraître sous ce nom --, j'aimerais vous demander quels étaient vos projets au moment de votre disparition et quels ils sont à présent."
Meneuse : Ombres d'Esteren | Dragons
Joueuse : /

Crépuscule
Mathusalem
Messages : 5392
Inscription : 17 févr. 2011, 17:16

The night is dark and full of ... wall

Message : # 60256Message Crépuscule
05 sept. 2017, 10:07

Ce matin, le gamin avait de petits yeux et baillait aux corneilles toutes les deux secondes. La veille au soir, têtu comme un Noirécu sait l'être, il s'était éclipsé après avoir dit à Gyles qu'il allait traîner du côté du campements des Manning, le laissant voir pour trouver la maison de la Soie ou autre.

Mais il n'était pas aisé de se faire discret du côté de chez la vipère et Joango préféra pour l'heure la prudence à l'audace, restant hors de leur campement et l'observant, mais sans trouver comment il pourrait y amener ses yeux et ses oreilles sans être vu ... il finit par venir à la conclusion qu'il faudrait trouver les yeux et les oreilles de quelqu'un d'autre


Il partit alors dans ce labyrinthe qu'était Port-Réal peut être aurait-il plus de chance du côté du vrai-faux capitaine du Guet. La capitale de nuit était encore bien plus terrifiante que de jour, il hésita à faire demi-tour à peine avoir franchi la porte du Roi, mais pris finalement son courage à deux mains, attendit le passage d’une patrouille de manteaux d’or semblant visiblement retourner à la garnison et les suivi. Il ne s’était pas trompé mais dû s’arrêter au pied de la forteresse de Maegor, on ne rentrait pas là dedans comme dans un moulin. Il se trouva un coin discret et attendit longtemps pour voir si la chance lui souriait, si le prétendu ser Prédeaux sortait faire une balade nocturne. Mais il ne le vit pas, et finit par abandonner, c’était un plan idiot, il allait falloir qu’il se serve de sa tête ou il ne la garderait pas longtemps.

Suivre la patrouille avait été un jeu d’enfant, et le retour ne semblait pas plus compliqué, tout droit jusqu’à la grande place avec la grande porte puis encore tout droit jusqu’à la porte menant aux champs de tournoi. Sauf que dans les ténèbres percés ça et là de torche et de brasero, l‘angoisse se propageait dans ses tripes un peu plus à chaque pas. Les rues semblaient à ses yeux à présent receler des malfrats et des égorgeurs dans chaque recoin. Si bien que pris de panique voyant approcher un petit groupe il bifurqua dans la première ruelle et pris ses jambes à son cou … sans vraiment savoir où il allait.

Complément perdu et épuisé il trouva un endroit qui lui sembla assez sûr sous l’étal vide d’un marchand et finit par s’y assoupir. Un coup de pied le réveilla un peu avant l’aube, le pied du marchand venu préparer son étal qui le chassa de là. Les rues était déjà bien animées à cette heure et Joango était plus calme. Il finit par retrouver une grande rue et la descendit pour découvrir avec joie la porte du Roi. Il arriva au campement Castelanne, tenta de baratiner le garde qu’il croisa en lui disant qu’il était juste aller pisser dans la Nera (le suppliant s’il était pas convaincu de ne rien en dire à ser Béric ou à la lady), et se glissa comme une petite souris jusqu’à sa couche où il ne put rester bien longtemps.

Les mots de l’inquiétant fidèle de l'autre dieu d’Essos au nom imprononçable mirent du temps à atteindre le cerveau du garçon. Mais il finit par comprendre et dit après un nouveau bâillement.
Vous êtes donc le frère d’Alyse … je n’sais pas si Jared vous a dit, surement … en fait j’ferai bien de m’taire et d’parler que quand on me l’demande … mais bon, bref, c’est que lord Raynald l’a nommé héritière et lui a donné la gérance de votre domaine, et j’sais pas si vous l’saviez…”

Joango songea quelques instants au sourire qu’avait eu Alyse envers lui … puis la voix dure de son père sur les espoirs vains…. et il songea alors qu’il était peut être en train de l’entraîner à l’arc … l’entrainement ! C’était l’heure de prendre sa première rouste à l’épée face à ser Béric ! L’excitation lui donner une poussée d’adrénaline qui élargit son regard. Il attendit de voir si on lui demandait de parler, sinon, il était prêt à déguerpir pour préparer le nécessaire pour l’entrainement.
MJ:Warhammer, MektonZ
PJ:[AdC] Agent Irish

Ainsi que d'innombrables PJ sacrifiés sur l'autel de la Fortune, Impératrice des Mondes ...

Avatar de l’utilisateur
Casaïr
Vénérable
Messages : 4313
Inscription : 28 avr. 2015, 19:10
Localisation : Arlon, Belgique

Mufm ? *exclamation la bouche pleine*

Message : # 60272Message Casaïr
05 sept. 2017, 21:04

Le sourire que je venais d'offrir à Aleth ne se fana que l'espace d'une seconde alors que la révélation de Myrosh s'enfonçait dans mon esprit comme un bélier furieux forçait une clôture. La mine que j'offrai devait être quelque peu singulière, aussi me repris-je rapidement, m'efforçant d'éviter l'air ahuri -et passablement endormi- de Joango.

"Je ne sais pas si le moment est bien choisi pour de fracassantes révélations,
dis-je, sourire en coin de conspirateur sur le visage, mais puisque tu as lancé le sujet, pourquoi le faire maintenant ? Et, surtout... Jolan était-il au courant, ne serait-ce que sur la fin ?"

Je lançai un regard un peu inquiet en direction de ma cousine. Encore et toujours plus de questions empilées sur d'autres questions. Mais cette fois, comment allait-elle accueillir les réponses que nous apportait Myrosh/Reswald ?
Il est toujours utile d'affronter un ennemi prêt à mourir pour son pays. Vous avez en définitive, lui comme vous, le même objectif en tête.

- Terry Pratchett, Va-t-en-guerre.

STORM001
Petite graine
Messages : 32
Inscription : 28 avr. 2017, 21:12

Re: TDF - Chap. 17 - Péril à Port-Réal (2)

Message : # 60301Message STORM001
06 sept. 2017, 21:07

Myrosh / Reswald :"Je suis Reswald Hastwyck et Myrosh... Reswald a été comme endormi et protégé par Rh'llor et Myrosh. La mort de mon cadet a été comme une tempête sous cette vieille tête chauve."

Courte pause.

Myrosh :"Il ne l'a su qu'au dernier moment. Mourant dans mes bras mais je lui ai dit avant que sa flamme ne s'éteigne...
Pourquoi ai-je disparu ? J'ai refusé de continuer dans une voie dans laquelle je m'étais engagé.
Que s'est-il passé ? Je ne sais pas. Je me suis réveillé en Essos...
"

Courte pause.

Myrosh :"Comment cela à eu lieu ? Je ne sais pas. Je me suis réveillé Myrosh.
Il a peut-être mieux valu que je sois considéré comme mort durant toutes ses années...
Car les gens avec qui j'ai fait un bout de chemin sont des boursouflures de la pire espèce et celui qui a commandité tout cela est un serpent coprophage d'Asshai... coprophage oui mais ô combien dangereux et celui est sous une peau de lion... si vous souhaitez en savoir plus cela se fera dans un endroit plus sûr...
Quand à mon domaine si je souhaite le récupérer je ne souhaite pas non plus dépouiller Alyse. Je n'imagine pas qu'elle souhaite me dépouiller pas plus que moi. Deux têtes valent parfois mieux qu'une...
Mes projets ? D'abord revenir de cette fosse purulente avec le moins de perte possible. Après nous verrons.
"
Dernière modification par STORM001 le 07 sept. 2017, 02:35, modifié 2 fois.
Myrosh d'Asshaï - Par Rh'llor je vais te brûler vif.

Avatar de l’utilisateur
Iris
Grand Ancien
Messages : 16783
Inscription : 14 févr. 2011, 17:31
Localisation : Nord-Est de Lyon
Contact :

Articulation vers la suite ?

Message : # 60303Message Iris
06 sept. 2017, 21:47

... des serpents coprophages ? .. Aleth tiqua mais ne dit rien... Myrosh avait parfois des envolées lyriques assez inattendues, et violentes également.

La jeune Castellane ne commenta pas davantage la question de la succession au domaine Hastwyck ou de la direction de ses terres. Cela regardait cette Maison et personne d'autre. Pour leur avenir, ils auraient surtout besoin d'alliance et d'héritiers.

Reswald, vivant. Cette pensée poussa Aleth dans une forme de rêverie mélancolique. Dugal était bien mort. Aucun miracle, aucun coup du sort extravagant ne le ramènerait.

" Quelle heure est-il ?" demanda-t-elle finalement.

Darren, Béric et Joango avaient de quoi s'occuper et se préparer, et la discussion avait déjà beaucoup duré.

" Je serai intéressée de reprendre cette conversation plus tard, aux conditions de sécurité que vous jugerez nécessaires."

Sans doute reprendrait-elle plus avant plus tard, en comité restreint, ne serait-ce que pour en savoir plus sur les ennemis de Reswald. Il serait bon de savoir qui risquait de les frapper, et si l'hypothèse "Targaryen" se confirmait.

" Myrosh, souhaitez-vous me rejoindre sur les bancs des spectateurs du tournoi ? J'y retrouverai Oren Piète, le frère de Lord Piète-à-la-masse, le grand démolisseur d'armures. Ser Jonothor Wydma assure qu'il pourra en faire autant avec son marteau... mais passons. J'ai cru comprendre que vous ne participiez pas, autant vous installer confortablement avec nous."

Selon l'heure, Aleth tenterait une visite diplomatique chez les Harte-Manning, ou se contenterait de se dégourdir les jambes avant de s'installer sur les bancs des spectateurs du tournoi.

"Ah Gyles, j'aimerais faire passer un message à Ser Jacelyn Prédeaux à la porte de la Gadoue. Pourriez vous lui dire qu'il est inutile qu'il cherche davantage ? Nous avons trouvé l'identité de l'usurpateur grâce à un concours de circonstance. Il m'est compliqué de venir lui en parler de suite, mais je n'entreprendrais rien sans le tenir informé."
Meneuse : Ombres d'Esteren | Dragons
Joueuse : /

Verrouillé