TdF - Chap. 20-21 : Intermède des soins

MJ DukeTogo
Date de début : printemps 2014
Abandon : printemps 2018
Avatar de l’utilisateur
Iris
Grand Ancien
Messages : 16828
Inscription : 14 févr. 2011, 17:31
Localisation : Nord-Est de Lyon
Contact :

Face - Pile

Message : # 62818Message Iris
10 janv. 2018, 18:21

Aleth s'assoit à califourchon comme précédemment, ses cuisses nues enserrent les flancs du jeune homme tout étourdi de langueur. Elle hésite un instant, puis d'un mouvement vif, ôte sa chainse et la laisse tomber au sol. Comme si de rien n'était -- si ce n'est l'émoi que tout son corps exprimait -- elle reprit le flacon d'huile, et de nouveau, en verse sur ses mains. Des gouttes glissent le long de ses avant-bras, elles brillent onctueusement, et soudain, dans un profond soupir, Aleth les pose, et les fait remonter jusqu'au sternum, et de là jusqu'aux clavicules dessinées avec délicatesses d'infimes pressions. Son regard est fiévreux, et son souffle chaud, profond, et parfois précipité. Elle ne s'en applique pas moins à suivre chaque muscle, chaque attache, lentement, avec une volupté de plus en plus prégnante, des cambrures qui évoquent un désir croissant.

Comme précédemment, elle dénoue, caresse, presse, relâche, et tend à nouveau. Les épaules, la poitrine musculeuse, les côtes, et tout le tour du nombril, délicatement. Insensiblement elle recule, et ce faisant repousse de plus en plus les derniers vestiges de tissus qui couvraient encore l'émoi du chevalier.
Meneuse : Ombres d'Esteren | Dragons
Joueuse : /

Avatar de l’utilisateur
Ser Walton Dulver
Jeune pousse
Messages : 208
Inscription : 08 nov. 2017, 18:45

Re: TdF - Chap. 20-21 : Intermède des soins

Message : # 62819Message Ser Walton Dulver
10 janv. 2018, 18:28

Si le mât sus-cité résistait encore à l'impérieuse envie de se lever, le voici désormais se rabattant dur en diable vers le ventre abdomineux du chevalier, enfin essayant de se rabattre vers le ventre, car un certain postérieur se trouve sur sa route et lui bloque le passage : Ô le fourbe! Notre preux Chevalier passé un temps de nouvelle passivité durant lequel il se laissait uniquement guider par les mains de sa dulcinée, a finalement commencé à s'activer. En effet ses mains se sont levées pour rendre lui aussi son lot de caresse à Aleth. Et le voici frôlant, palpant, massant ses épaules, sa nuque, ses seins, ses hanches. Double massage de rigueur donc!

- "Avec toi en docteur je vais avoir envie de me blesser tout le temps."

Clairelement la chaleur monte dans cette tente avec comme épicentre le corps d'un chevalier qui hier encore ne jurait que par la chasteté. Que de chemin parcouru! La chasteté? Y penserait-il en cet instant, que le contact chaud et humide d'une certaine anatomie féminine posée sur son bas ventre lui ferait oublier tout de suite.

Avatar de l’utilisateur
Iris
Grand Ancien
Messages : 16828
Inscription : 14 févr. 2011, 17:31
Localisation : Nord-Est de Lyon
Contact :

Emboîtage face B

Message : # 62820Message Iris
10 janv. 2018, 19:48

Aleth soupire d'aise, se cambre davantage, et s'offrant tant que possible aux mains désormais ardentes et vives de son amant si plein de vitalité que ses blessures paraissent guéries. Elle frémit de sentir derrière elle sa vigueur virile triomphale se heurter contre elle, elle se déplace et se baisse juste assez pour la laisser glisser contre, et finalement, la revoir entre ses cuisses.

" Walton ? Comment..." elle s'humecta les lèvres, tremblante et fiévreuse, et un sourire embarrassé : "Comment faut-il s'y prendre, là ?"
Meneuse : Ombres d'Esteren | Dragons
Joueuse : /

Avatar de l’utilisateur
Ser Walton Dulver
Jeune pousse
Messages : 208
Inscription : 08 nov. 2017, 18:45

Re: TdF - Chap. 20-21 : Intermède des soins

Message : # 62822Message Ser Walton Dulver
10 janv. 2018, 20:47

Est-il possible de devenir plus dur qu'il ne l'était déjà? Ah? On dirait bien que oui. Les ardeurs du chevalier surplombé redoublent pour celle qui est ci dessus. On ne lui avait jusqu'ici vu une telle ardeur qu'au combat ou en prière. Il accorde donc une troisième corde à son arc.

- "Tu veux que je te dise ce que j'ai vu en faire dans les lieux....?"

Il redresse un peu le dos et embrasse un sein qui passe à son niveau, le couvant d'une attention et d'un amour farouche allant jusqu'au mordillement de téton.

- "On utilise dessus entre autre les mains et la bouche..."

Il soupire d'aise et se relaisse tomber en arrière.

- "Moi tant que je te sens et que je suis en toi, tout me va mon amour."

Avatar de l’utilisateur
Iris
Grand Ancien
Messages : 16828
Inscription : 14 févr. 2011, 17:31
Localisation : Nord-Est de Lyon
Contact :

Ralenti image par image

Message : # 62828Message Iris
10 janv. 2018, 21:51

Aleth dut s'appuyer pour ne pas défaillir tant les attentions soudaines de son amant la transportait, mais l'instant d'après, elle se trouvait encore assez perplexe. Walton allongé, il attendait d'elle... elle avait son membre érigé devant elle, qu'elle voyait pour la première fois à la lumière du jour. Elle le trouvait d'une laideur étrangement désirable. Apparemment il était permis de le prendre en main... Elle l'empoigna des deux mains, se demandant ce qu'il fallait au juste. Ses doigts glissaient tout autour, une main vers cet étrange sommet, et l'autre explorant ses racines. Elle caressait, tâtait, manipulait, cherchait à reproduire ce qui paraissait avoir un effet... mais somme toute persévéra assez peu, car tout cela lui paraissait retarder inutilement ce dont elle avait envie. En même temps que son courage, elle dirigea à deux mains ce membre vers son intimité, et fut surprise de la facilité avec laquelle il glissait en elle...

Avec une lenteur infinie à savourer chaque nuance de sensation, elle se pénétra en lui -- ce mouvement faussait et confondait ses idées, renversait ses mots. Elle glissait dans les profondeur, elle faisait sienne cette ardeur. Ses mains caressaient l'intérieur de ses cuisses tandis qu'elle plongeait encore, et entreprit enfin un mouvement ascendant, lent. De ses doigts curieux, elle effleura encore la virilité de Walton qu'elle faisait sienne. Cette conscience aiguë de sa présence incarnée, tangible, visible, à la lumière du jour, presque entre ses mains, la troublait si intensément qu'elle en fut frappée. Elle plongeait à nouveau, soupirait, et laissait courir ses doigts à explorer cette part de son intimité qui l'avait tant animée hier. Elle la sentait comme tendue, avide, prête à se révéler. C'était la pesanteur d'un ciel chargé d'électricité avant le déferlement de l'orage.
Meneuse : Ombres d'Esteren | Dragons
Joueuse : /

Avatar de l’utilisateur
Ser Walton Dulver
Jeune pousse
Messages : 208
Inscription : 08 nov. 2017, 18:45

Re: TdF - Chap. 20-21 : Intermède des soins

Message : # 62834Message Ser Walton Dulver
11 janv. 2018, 11:00

Et l'orage gronde, en éclairs de plaisirs, en amoncellement de caresses, en trombe de baisers, en grondement des amants. Vous le savez probablement, quand la tempête se déchaîne, nombre de vaisseaux se renversent, chavirent. C'est le cas ici. Ou disons plutôt que le vaisseau s'envole, porté par des vents ascendants jusqu'à jouer au hollandais volant. Que faut-il y comprendre? Que Walton après un temps à savourer cette chevauchée, finit, par attraper Aleth, par les fesses et ignorant complètement la douleur et les côtes cassées se relève : les shoots d'endorphine ça vous tient un homme. Le voilà donc debout, soulevant celle qu'il aime, tout en continuant leur coït endiablé. Leurs bouches collées, leurs langues entremêlées. Combien de temps cette délicieuse acrobatie dure t'elle? Une minute? deux? cinq? dix? une éternité? Walton n'en sait rien, il est totalement à Elle, en Elle, pour Elle et a donc perdu complètement la notion du temps.

Quoi qu'il en soit cela prend fin, car la gravité finit toujours par jouer son oeuvre et qu'aussi haut que l'on s'élève on retourne toujours à un moment ou un autre au planché des vaches. Le voilà donc reposant Aleth sur la couche, pour reprendre là où ils en étaient, mais en sens inverse. Elle ci dessous, lui ci dessus. Les mouvements du bassin sont profonds, et de plus en plus rapide. La danse est intense. La respiration accélère, les cœurs s’emballent. Il murmure :

"Aleth.... oh Aleth... c'est si bon... tu es si belle..."


Le plaisir est une vague qui approche, qui ne demande qu'à déferler.

Avatar de l’utilisateur
Iris
Grand Ancien
Messages : 16828
Inscription : 14 févr. 2011, 17:31
Localisation : Nord-Est de Lyon
Contact :

Je ferais clairement pas ça avec 2 blessures :-P

Message : # 62837Message Iris
11 janv. 2018, 14:50

Déjà au bord de la jouissance, Aleth voit son cavalier la soulever, la transporter, et elle ne comprends plus vraiment le sens, le possible, les limites, l'acceptable... Elle s'agrippe, danse au rythme fou impulsé par un chevalier blessé transporté par la passion. Elle sent le vertige de l'ascension et de la chute sur la couche, n'a aucun contrôle sur le fil des événements, et n'en désire pas davantage. Tout au plus la tente qu'elle entrevoit la retient-elle de crier à chacune des secousses qui l'emportent, tandis qu'elle ressent la tension prendre possession d'elle en un sommet d'excitation, auquel elle s'abandonne.
Meneuse : Ombres d'Esteren | Dragons
Joueuse : /

Avatar de l’utilisateur
Ser Walton Dulver
Jeune pousse
Messages : 208
Inscription : 08 nov. 2017, 18:45

Re: TdF - Chap. 20-21 : Intermède des soins

Message : # 62844Message Ser Walton Dulver
11 janv. 2018, 15:52

Et à nouveau le vacarme et la fureur! A nouveau les tremblements et les renversements. A nouveau l'extase et le transport. Il ne peu se contenir notre preux Chevalier, il le devrait il ne le peut pas. Il laisse échapper un "Aaaaaah" que les autres membres de son campement auront très certainement entendus : hélas. Cela se retournera t(il un jour contre les deux amants? Peut être, peut être pas, c'est entre les mains des 7. De toute façon Walton ne se rend compte de rien, il est sur son nuage. Et tandis qu'il se remet de l'explosion des sens, du déferlement de plaisir il embrasse à nouveau, tendrement, lentement, celle qui est l'objet de son désir et de ses passions.

- "Je t'aime"
Lui souffle t'il doucement. Mais était-il besoin de le dire? Cela se lit en lui après tout. Quoi qu'il en soit là il l'a dit et tandis qu'il se glisse sur le côté, nu comme au premier jour, pour ne pas l'écraser de son poids, il ne fait qu'un avec ces deux mots "je t'aime". Il vibre à l’unisson avec leur sens profond, avec leur portée mystique et érotique. En somme : il est heureux.

Avatar de l’utilisateur
Iris
Grand Ancien
Messages : 16828
Inscription : 14 févr. 2011, 17:31
Localisation : Nord-Est de Lyon
Contact :

Bon, et maintenant on s'active ? ^^

Message : # 62848Message Iris
11 janv. 2018, 20:10

Le torrent de sensations laisse place à un lac aux eaux tranquilles et claire, la surface à peine ridée d'une brise légère. Des iris d'eau fleurissent sur la berge, le ciel est lumineux, serein et souriant.

" Ne trouves-tu pas tout cela étrange ?"

" Il me semble parfois que je perds la raison, ou que rien n'a de sens. Avec toi je me suis comportée d'une manière... J'en aurais rougi si on m'avait annoncé que je ferais ça... ainsi... moi !?"

" Ce désir me fait perdre la tête ! ... et je suis sûre pourtant que j'y reviendrai... Tes baisers m'ont transmis ta folie, Walton, celle qui t'a poussé à me chercher jusqu'à Port-Réal ! Si tu ne m'avais pas rendue folle, jamais je n'aurais accepté de me marier, et à présent j'arrive à me faire à cette idée qui me faisait horreur."
Meneuse : Ombres d'Esteren | Dragons
Joueuse : /

Avatar de l’utilisateur
Ser Walton Dulver
Jeune pousse
Messages : 208
Inscription : 08 nov. 2017, 18:45

Re: TdF - Chap. 20-21 : Intermède des soins

Message : # 62860Message Ser Walton Dulver
12 janv. 2018, 10:26

Reprenant toujours son souffle.

"cette folie là est bonne. Car elle fait bouger les montagnes. Je suis heureux d'être parvenu à te la transmettre."

Il se déplace un peu pour mieux s'installer sur sa couche et prendre Aleth contre son torse. Il grimace un peu : retour à la réalité de sa condition de blessé.

"Mon amour, j'aimerai que le temps se suspende et que dans notre bulle, nous puissions faire l'amour encore et encore. Loin du monde, du péché et de méchanceté des hommes... mais hélas..."

Il soupire.

"Et je n'arrive pas à m’ôter de la tête les complots qui s'ourdissent autour de toi et contre toi... Je souhaite être utile... agir... y a t'il quelque chose que nous puissions faire en plus des ordres que tu as donné à ta maisonnée hier soir?"

Verrouillé