[PN] Chap 1.0 Un Espadon sous le soleil.

Vous trouverez ici les parties inachevées et les campagnes achevées depuis longtemps.
Avatar de l’utilisateur
Amnèsya
Vénérable
Messages : 3904
Inscription : 23 mars 2013, 13:52
Localisation : Quelque part le plus loin possible

Re: [PN] Chap 1.0 Un Espadon sous le soleil.

Message : # 34083Message Amnèsya
11 mars 2014, 15:18

"Qui t'a donné ce travail, c'est ce Casse-Trogne ? Qui était la cible ?"

"- J'ai été recruté par ce Casse-Trogne pour compléter sa bande pour ce coup. Je ne crois pas que ce soit le commanditaire, c'est un bandit local... de ceux à qui on s'adresse quand on a un problème à regler... Quand à la cible, en quelques sortes nous avons rempli notre contrat... C'était votre capitaine qui devait mourir..."

...

"Je leur dois près de 15 louis..."
C'est une somme colossale, l'équivalent de deux ans de salaire d'un médecin...
C’était compliqué alors j’ai tenté d’expliquer ce qu’était le Graal pour que tous comprenne. C’était difficile alors j’ai essayé de rigoler pour que personne ne s’ennuie. J’ai raté mais je veux pas qu’on dise que j’ai rien foutu parce que c’est pas vrai.

Avatar de l’utilisateur
Maëlys
Vénérable
Messages : 4615
Inscription : 11 sept. 2011, 12:03
Localisation : Caen - Basse Normandie

Re: [PN] Chap 1.0 Un Espadon sous le soleil.

Message : # 34168Message Maëlys
12 mars 2014, 16:30

Manuel était embêté par la situation qui se présentait à lui... Cet homme avait tout fait pour mériter la mort, mais sa famille à la fois avait besoin de cet argent.
Empruntant une voix sombre, il lui dit :

"Je ne peux te garantir la vie sauve mais sache que je veillerai à ce que ta famille puisse s'en sortir après en les libérant de cette dette."

Tournant son regard vers Malthèse, il espérait avoir son assentiment, sachant très bien qu'il ne passerait pas la nuit de toute façon.

Avatar de l’utilisateur
Obsidian
Vénérable
Messages : 2623
Inscription : 11 avr. 2013, 20:00
Localisation : Lyon 6 ème

Re: [PN] Chap 1.0 Un Espadon sous le soleil.

Message : # 34178Message Obsidian
12 mars 2014, 17:33

N'Serengui écouta les échanges, tout en remettant sa précieuse petite statuette sénégalaise autour de son cou.

Son air jovial évanouit, l'esclave, torse nu et armé, ressemblait d'avantage à un gladiateur se préparant au combat qu'à un prêtre de la religion vaudou. Pourtant la notion d'une pauvre famille innocente en danger l'avait quelque peu calmé. Du moins un léger instant ... Jusqu'à ce que son regard ne se pose à nouveau sur la capitaine de Clichy.

"Se vrè ke se piti anyen fé. Vewa si tou pale... Kote Casse Trogne à Larmor Baden ? Byen vit, Komadan mouri ! Pale oswa mwen fé fas deton seks et de te je !"

Il effectua un large moulinet de hache tout en le transperçant d'un regard mauvais.
C'est vrai que les enfants n'ont rien fait. On verra si tu parles... Où est Casse Trogne, à Lamor Baden ? Vite, le commande se meurt. Parle ou je m'occupe de ton sexe puis de tes yeux.

Avatar de l’utilisateur
Amnèsya
Vénérable
Messages : 3904
Inscription : 23 mars 2013, 13:52
Localisation : Quelque part le plus loin possible

Re: [PN] Chap 1.0 Un Espadon sous le soleil.

Message : # 34195Message Amnèsya
12 mars 2014, 18:29

Je ne peux te garantir la vie sauve mais sache que je veillerai à ce que ta famille puisse s'en sortir après en les libérant de cette dette
Une marque de soulagement pu se lire sur son visage


"Se vrè ke se piti anyen fé. Vewa si tou pale... Kote Casse Trogne à Larmor Baden ? Byen vit, Komadan mouri ! Pale oswa mwen fé fas deton seks et de te je !"

N'Sérengui gesticulait devant les yeux du malheureux... Il ne comprit pas grands choses, mais des mots comme Komadan, Lamor Baden, Casse Trogne... lui parlèrent. Il assembla le reste avec la peur...

"Lamor Baden, c'est une taverne à Brest sur la rive nord de la Penhoet... Derrière le château à la limite de la ville... Je pense que vous le trouverez là-bas?..."

Puis Malthèse prit la paroles...

"-Si je suis le plus gradé ici, Je ne suis pas le seul lésé dans l'affaire... Aussi vous avez tous le droit à la parole, et en tant qu'officier je déciderais...
Pour ma part, les mauvais choix restent des mauvais choix... Et ce soir, cet individu en a fait un qu'il devra assumer... et Madame de Clichy a exprimer son souhait et celui de son mari que cet individu soit remis au autorité...
Mais je préfère vous écoutez d'abord"

Metajeu a écrit : Malthèse étant un Pnj, il ne décidera pas :lol: :lol: :lol: donc libre à vous, de défendre vos idées, celle majoritaire sera retenu... (a titre d'information, vous avez quand même un grand blessé sur les bras et pas de moyens rapide de le transporter...
C’était compliqué alors j’ai tenté d’expliquer ce qu’était le Graal pour que tous comprenne. C’était difficile alors j’ai essayé de rigoler pour que personne ne s’ennuie. J’ai raté mais je veux pas qu’on dise que j’ai rien foutu parce que c’est pas vrai.

Avatar de l’utilisateur
Obsidian
Vénérable
Messages : 2623
Inscription : 11 avr. 2013, 20:00
Localisation : Lyon 6 ème

Re: [PN] Chap 1.0 Un Espadon sous le soleil.

Message : # 34201Message Obsidian
12 mars 2014, 18:43

A la suite de la tirade de l'officier Malthèse, N'Serengui rangea sa hâche à sa ceinture et simula un garde à vous pathétique, signe de sa bonne volonté mais de sa méconnaissance de la culture militaire...

"Oke Mesye Malthez. N'Serengui Koupe pa l'asasen. Otorite deside"

Il se dirigea alors vers Lothar, bien décidé à vite mettre à l'abri son cher capitaine.

Avatar de l’utilisateur
Amnèsya
Vénérable
Messages : 3904
Inscription : 23 mars 2013, 13:52
Localisation : Quelque part le plus loin possible

Re: [PN] Chap 1.0 Un Espadon sous le soleil.

Message : # 34259Message Amnèsya
14 mars 2014, 12:46

Malthèse sourit sans se déconcentré sur du briguant. Mais pour la première fois de la soiré, il ressemblait plus à l'officier tel qu'on le connaissait, c'est à dire heureux qu'au millieux d'une tempête...

"Merci, N'Serengui, non Toi pas coupé lui... maintenant cela ressemblerait plus à de l’assassina qu'autre chose et je ne suis pas sûr que je pourrais t'éviter les ennuis...

Pendant qu'on discute de son sort puisque tu t'es exprimé, Va chercher le fiacre, voit s'il est encore utilisable... Sinon essaye de voir comment on peux trouver un moyen de transporter le capitaine jusqu'à chez lui...

Gui tu peux l'accompagner si tu veux..."


Dans sa tête, il n'y avais pas de temps à perdre quelques soit l'angle... Le capitaine qu'il fallait soigner, les commanditaires qu'il fallait trouver, les témoins, la femme et le fille, qu'il fallait soulager...
C’était compliqué alors j’ai tenté d’expliquer ce qu’était le Graal pour que tous comprenne. C’était difficile alors j’ai essayé de rigoler pour que personne ne s’ennuie. J’ai raté mais je veux pas qu’on dise que j’ai rien foutu parce que c’est pas vrai.

Avatar de l’utilisateur
Obsidian
Vénérable
Messages : 2623
Inscription : 11 avr. 2013, 20:00
Localisation : Lyon 6 ème

Dualité dans le choix :p

Message : # 34262Message Obsidian
14 mars 2014, 13:30

"Si Mesye Malthez otoriz, N'Serengui peu sokupe de la ché du Komandan.

Fwewe Marassa kapab koute Houagan... et treté aksidan...

Vot Bondye sewa pa kolé kont komandan.

Otoriz ?"


Le musculeux esclave avait parlé doucement, tripotant ses colifichets d'un air mystérieux...

Il attendit alors la décision de l'officier. Se rendre au Fiacre ou au chevet du capitaine ?

Avatar de l’utilisateur
Amnèsya
Vénérable
Messages : 3904
Inscription : 23 mars 2013, 13:52
Localisation : Quelque part le plus loin possible

Re: [PN] Chap 1.0 Un Espadon sous le soleil.

Message : # 34264Message Amnèsya
14 mars 2014, 14:14

Malthèse ne croyait pas à cela... Mais il avait vu l'esclave faire des chose qu'il n'était pas capable d'expliquer...

"-Faut comme tu préfère...
Il faudra de tout façon toutes les aides possible pour qu'il sorte.."


Pas sûr que Lothar soit du même avis
C’était compliqué alors j’ai tenté d’expliquer ce qu’était le Graal pour que tous comprenne. C’était difficile alors j’ai essayé de rigoler pour que personne ne s’ennuie. J’ai raté mais je veux pas qu’on dise que j’ai rien foutu parce que c’est pas vrai.

Avatar de l’utilisateur
Amnèsya
Vénérable
Messages : 3904
Inscription : 23 mars 2013, 13:52
Localisation : Quelque part le plus loin possible

Re: [PN] Chap 1.0 Un Espadon sous le soleil.

Message : # 34369Message Amnèsya
16 mars 2014, 23:08

"Ainsi soit-il"... Murmura Malthèse...
Personne n'avait pris la parole pour s'exprimer.
De la part des militaires, cela ne l'étonnait pas trop... Même si les initiatives étaient mieux tolérées à bord de l'Espadon qu'ailleurs, ils étaient avant tout plus disposés à obéir...

En revanche, il était plus intrigué de la part des nouveaux venus... et regretta que la bretonne ait finalement abandonné au moment où enfin, elle aurait pu terminer... Mais elle s'était pas mal débrouillée... C'était juste, qu'il n'y avait pas d'autre issue possible... Et à l'occasion, il le lui ferait savoir...

Ainsi, Malthèse organisa l'évacuation de la troupe et décida que le plus sûr était de transporter le capitaine dans son manoir... Pendant tout le temps du voyage, le noir psalmodia des incantations bizarre qui mit probablement les convives autour mal à l'aise... A l'angoisse et à la pression qui retombait, l'étrange et le mystique s'invitait dans cette atmosphère déjà tendue.
On récupéra le fiacre, on installa le capitaine du mieux qu'on pouvait...

Et tant bien que mal, on finit le voyage dans une autre ambiance que celle avec lequel on avait commencé...

...

Une heure plus tard, les compagnons se retrouvaient dans la grande salle du Manoir de Kermodan, belle bâtisse appartenant à Clichy...
Le capitaine avait été alité, sa femme était auprès de lui et Lothar veillait au grain (
Tant que le joueur n'est pas là
)... Un domestique avait été dépêché pour aller réveiller le médecin militaire de l'arsenal...
Le prisonnier avait été enfermé dans une remise... Demain, on enverrai quelqu'un querir la garde pour s'occuper de son sort...

La mine sombre Malthèse prit la parole...
"- Ce soir est à marquer d'une pierre noire... Un coup en traite à été porté à l'Espadon et il est de notre devoir de laver notre honneur... Il est tard, mais je pense que l'on retrouvera plus facilement la trace de ce Casse Trogne ce soir, plutôt que si l'on laisse les choses trainer"

"- S'agissant d'une affaire personnelle, je peux y aller seul, mais si vous voulez m'accompagner, je ne vous retirerai pas ce droit..."


Qu'allait faire maintenant les nouvelles et les anciennes recrue de l'Espadon... N'Serengui préférera t'il venger son capitaine ou plutôt s'occuper de le sauver...
Manuel allait-il profiter de l'occasion qui se présenter pour en savoir plus sur le brigand ou au contraire, saisir l'occasion de montrer qu'il méritait sa place à bord et pas seulement en simple passager...
Quand à Gwenaëlle, elle avait peut être l'occasion d'en avoir plus sur ce mystérieux Casse Trogne..; Ou simplement de se remettre tranquillement de son éprouvante journée.... La balle était dans leur camps de chacun...
C’était compliqué alors j’ai tenté d’expliquer ce qu’était le Graal pour que tous comprenne. C’était difficile alors j’ai essayé de rigoler pour que personne ne s’ennuie. J’ai raté mais je veux pas qu’on dise que j’ai rien foutu parce que c’est pas vrai.

Avatar de l’utilisateur
Maëlys
Vénérable
Messages : 4615
Inscription : 11 sept. 2011, 12:03
Localisation : Caen - Basse Normandie

Re: [PN] Chap 1.0 Un Espadon sous le soleil.

Message : # 34496Message Maëlys
19 mars 2014, 01:22

Régler la situation directement sur place était une solution mais remettre le prisonnier aux autorités en était une autre, certes plus cruelle d'un côté mais au moins il sera jugé par la société et par Dieu.
Par la suite, le retour jusqu'au manoir se fit dans une ambiance bien plus lugubre, bercée par les incantations de ce N'Serengui. Et c'est ainsi qu'entre deux arrêts requis par l'état du capitaine, il passa à côté du cocher pour ne pas entendre ces baragouinements qui lui hérissait les poils du dos... Qu’était-il exactement en train de faire ? Et surtout où avaient-ils dégoté un homme comme celui-ci ?

...

Une heure plus tard, ils se retrouvaient tous dans la grande salle du manoir, tous sauf le capitaine, sa famille et Lothar.
En entendant les paroles de Malthèse, Manuel ne pouvait que ressentir un écho, il savait très bien le genre de pensées qu'il devait ruminer. C'est pourquoi il se proposa directement :

"Même si je ne suis jusque-là qu'un invité à bord, je viens aussi. Les traitres n'ont jamais eu leur place dans mon coeur, d'autant que ce Casse Trogne m'a déjà menacé plus tôt dans la journée..."

Il continua néanmoins sur quelques paroles supplémentaires :

"Il faudrait par contre que certains restent ici ce soir. Vu leur témérité plus tôt, ils seraient bien capable de partir à l'assaut du manoir, quelques lames au sein de la demeure pourraient mettre en sécurité résidents et domestiques de cette sale engeance."

Verrouillé