[VtR] Intrigues nocturnes à Florence

Vous trouverez ici les parties inachevées et les campagnes achevées depuis longtemps.
darkbaron
Vénérable
Messages : 3965
Inscription : 07 déc. 2012, 22:27
Contact :

[VtR] Intrigues nocturnes à Florence

Message : # 34039Message darkbaron
10 mars 2014, 18:13

Depuis que l'Archevêque Maria Carmilla était au pouvoir, c'était depuis la basilique San Lorenzo qu'elle dirigeait lors des réunions solennelles et des cérémonies les plus importantes de son culte.

C'était aussi l'un des rares endroits où on la voyait revêtir des habits de cérémonie. C'était une erreur de penser que les clercs de la Lancea Sanctum portaient en permanence une soutane. Certes, ils arboraient généralement des symboles de leur Église, mais en dehors des événements officiels, beaucoup troquaient leurs soutanes ou leurs robes de bure contre des tenues plus laïques. L'Archevêque étaient connue pour préférer les tailleurs carmins ou pourpres qui rappelaient son importance tout en lui permettant aisément de se fondre parmi les mortels, contrairement à des vêtements plus anciens.

Pourquoi l'Archevêque avait-elle choisi San Lorenzo ? Il y avait plusieurs raisons à cela : premièrement, elle ne voulait pas exercer son pouvoir depuis Santa Maria del Fiore de crainte d'attirer l'attention de l’Église catholique et de briser la Mascarade par la même occasion. Deuxièmement, elle ne voulait pas "partager" son siège avec un autre archevêque, bien mortel cette fois. C'était donc définitivement hors de question de choisir la cathédrale. Troisièmement, en tant que Ventrue d'une noble lignée, elle ne voulait pas se contenter d'une petite chapelle ou d'un lieu de culte souterrain pour les événements importants. Enfin, et c'était sans doute l'argument qui pesait le plus dans la balance du point de vue de Maria Carmilla, c'était le principal lieu de sépulture de la famille Médicis, dont l'Archevêque était une descendante directe.

Quelques moines et des hommes en costume se tenaient calmement devant les portes de la basilique. Il s'agissait de goules, sans la moindre exception. Les vampires avaient probablement croisé certains d'entre eux par le passé, lors d'autres réunions importantes. Il était important de veiller à la sécurité des convives et de s'assurer qu'aucun mortel n'allait venir les déranger.

À la vue de Roberto Orzari, les hommes saluèrent le Conseiller et l'invitèrent à entrer avec ses trois compagnons, non sans leur avoir confisqué d'éventuelles armes et leurs téléphones mobiles (les habitués et les plus malins évitaient d'ailleurs d'amener leurs téléphones lors de ces réunions pour des raisons évidentes). Ce fut précisément à ce moment qu'une autre voiture arriva, avec à son bord le Primogène de l'Ordo Dracul, la Harpie principale de la ville et Nerio. Comme à son habitude, le Conseiller salua poliment les nouveaux arrivants en arborant un petit sourire et ne manqua pas de complimenter la Harpie.

"Ma chère, vous êtes fort belle, comme toujours..."

Il se tourna vers Nerio et lui demanda poliment :

"Monsieur, je ne crois pas avoir l'honneur de vous connaître. Vous êtes... ?"

Pendant ce temps, Alessandra observait le petit jeu du Conseiller avec admiration, visiblement impressionnée par son aisance, et restait timidement près d'Angelo, presque collée à ce dernier.

Crépuscule
Vénérable
Messages : 4903
Inscription : 17 févr. 2011, 17:16

Re: [VtR] Intrigues nocturnes à Florence

Message : # 34062Message Crépuscule
11 mars 2014, 03:04

A la sortie de la voiture, Enzo glissa à Alessandra sur un ton amical

"Méfiez vous Alessandra, si vous les écoutez, ils vont vous pôlir pour faire de vous un joyaux .... personnellement, je trouve que les plus beaux diamants sont les diamants bruts."

Enzo Viktorrio emboîta le pas au conseiller, prenant volontairement place à ses côtés, tout juste un pas en arrière. L'homme était soigné, et pourtant sur son visage se lisait une vie humaine forgée dans la violence. Avec une allure à mis chemin entre l'homme d'affaire et l'homme de main, il posait un oeil attentif sur l'assemblée laissant transparaître une attitude de stratège. Costume italien noir, chemise blanche et noeud papillon, ceux qui l'avait déjà rencontré auparavant été plutôt habitué à des tenues plus urbaines.

Contrairement à ce qu'on pourrait attendre de la part d'un gangster, il n'était pas venu armé.
Est-ce ma (notre) première réunion avec contrôle à l'entrée, je suppose que si ce n'est pas le cas, j'ai laissé mon télèphone à mon chauffeur (ou si pris de cours, j'ai retiré la puce ... oui je suis un peu parano ... )
Il saluât sans excès les nouveaux arrivants, laissant le conseiller exceller en mondanités, se présentant le moment venu.
MJ:Warhammer, Oikouménè, MektonZ
PJ:[TdF] Joango Noirécu|[FIM] Joe Le Béni

Ainsi que d'innombrables PJ sacrifiés sur l'autel de la Fortune, Impératrice des Mondes ...

Asdel
Vétéran
Messages : 916
Inscription : 25 janv. 2012, 14:16

Re: [VtR] Intrigues nocturnes à Florence

Message : # 34284Message Asdel
14 mars 2014, 16:48

Pas le temps de répondre à la dernière remarque, fort bien placée au demeurant de Viktorrio. Il fallait descendre, saluer l'Archevêque, et puis attendre de voir ce qui allait bien se passer.

Avatar de l’utilisateur
moderagio
Vétéran
Messages : 533
Inscription : 16 août 2013, 16:51

Re: [VtR] Intrigues nocturnes à Florence

Message : # 34294Message moderagio
14 mars 2014, 18:07

Plusieurs dizaines d'années qu'il était là, et encore aujourd'hui, certains conseillers s'amusaient à se genre de chose... Le conseiller ne pouvait ignorer son existence honnêtement. C'était une manière de le rabaisser clairement.

"Nerio Strozzi. C'est un plaisir d'être en votre compagnie ce soir, Conseiller Orsenna."

darkbaron
Vénérable
Messages : 3965
Inscription : 07 déc. 2012, 22:27
Contact :

Re: [VtR] Intrigues nocturnes à Florence

Message : # 34296Message darkbaron
14 mars 2014, 19:12

J'estime que vous connaissez les règles en vigueur, donc oui, vous avez pu laisser votre mobile ailleurs. En fait, pour être précis, tout appareil d'enregistrement ou de communication est confisqué, ce qui comprend donc les téléphones mobiles et les dictaphones. Pour des raisons évidentes, on se soucie moins des caméscopes et des appareils photo. On s'occupe avant tout de l'enregistrement sonore.
Petite idée de l'intérieur de la basilique
Alessandra, intimidée, se contenta d'incliner la tête en direction d'Enzo en restant près d'Angelo.

Le Conseiller ne sembla pas s'offusquer et corrigea poliment Nerio :

"Orzari. Conseiller Orzari. Nerio Strozzi... Ah oui, excusez-moi ! J'ai été tellement occupé par les affaires que j'en oublie certaines choses... C'est impardonnable de ma part. Inutile de s'attarder là-dessus, surtout que nous sommes attendus à l'intérieur... Entrons donc, mes amis ! Il y a quelques affaires à régler. Une fois que nous en aurons fini avec ces formalités, nous aurons tout le loisir de discuter."

Il se dirigea donc avec Alessandra et les autres à l'intérieur de la basilique San Lorenzo, où plusieurs vampires se trouvaient bien évidemment déjà. En dehors de quelques bougeoirs électriques, l'intérieur était relativement peu éclairé, lui donnant un côté un peu intimiste, ce qui était probablement l'effet recherché. Au bout de la nef, directement en face de la porte d'entrée, et devant l'autel, on avait installé un siège pour l'Archevêque. Elle était là, en tenue cérémonielle, et saluait poliment les convives en attendant le début de la réunion. Les deux Conseillers s'approchèrent d'elle pour lui baiser la main, tout comme les autres.

Quand ce fut le tour d'Alessandra, cette dernière eut du mal à s'avancer vers la dirigeante. Cette dernière afficha un léger sourire et s'adressa au Conseiller :

"Conseiller Orzari. Votre protégée est bien peureuse... Auriez-vous dressé de ma personne un portrait si intimidant ? J'ai pourtant autorisé votre ami à l’Etreindre.
- Au contraire... Je ne taris pas d'éloges à votre sujets. C'est simplement votre prestance naturelle qui lui fait cet effet. Elle est encore assez timide..."

La Gangrel se décida finalement à le faire, puis vint le tour de Rose, qui le fit très rapidement et sans la moindre sympathie. À en juger par la froideur de leurs regards respectifs, il était clair que les deux femmes se détestaient cordialement. Leurs caractères étaient assez différents, tout comme leurs convictions, mais il y avait apparemment d'autres raisons, plus personnelles et plus profondes.

Ce fut au tour de nos amis de saluer l'Archevêque...

Crépuscule
Vénérable
Messages : 4903
Inscription : 17 févr. 2011, 17:16

Re: [VtR] Intrigues nocturnes à Florence

Message : # 34305Message Crépuscule
15 mars 2014, 10:24

Enzo s'approcha à son tour pour le cérémonial baiser de main.

La reine de l'échiquier en imposait, quelle prestance, le ventrue appréciait cette aura, tout autant que connaissait sa puissance.
Il avait longtemps était un homme de l'ombre, dans l'ombre des chaques gangsters new-yorkais, puis en était sorti pour renaître dans un nouveau rôle à la lueur nocturne de Las Vegas, à présent, il cheminait sous les reflets éclatants des blanches statues florentines pour endosser un nouveau costume, au service de cette impressionnante ventrue, et c'était une sensation qui n'était pas pour lui déplaire.

Si elle lui demandait, il se présentera, même s'il aurait espérer être déjà connu d'un membre de son clan, même de son rang, mais il ne s'en offusquera pas cependant.
MJ:Warhammer, Oikouménè, MektonZ
PJ:[TdF] Joango Noirécu|[FIM] Joe Le Béni

Ainsi que d'innombrables PJ sacrifiés sur l'autel de la Fortune, Impératrice des Mondes ...

darkbaron
Vénérable
Messages : 3965
Inscription : 07 déc. 2012, 22:27
Contact :

Re: [VtR] Intrigues nocturnes à Florence

Message : # 34336Message darkbaron
15 mars 2014, 17:55

L'Archevêque tendit sa main et lui adressa la parole sur un ton cordial, bien que moins chaleureux que celui que pouvait adopter Orzari.

"Signore Viktorrio, j'ai entendu parler de vous en quelques occasions. Quelques membres de notre Clan m'ont rapporté que vous aviez quelques talents intéressants et que vous veniez des Amériques... Je dois admettre que c'est très intéressant et je suis assez curieuse à ce sujet. Je n'ai jamais quitté le Vieux Monde et je l'ai vu changer à un point que je n'aurais jamais imaginé.

Depuis combien de temps êtes-vous à Florence, déjà ?"

Comme il l'avait espéré, l'Archevêque le connaissait donc, de même que son statut ou quelques anecdotes de sa vie.

Crépuscule
Vénérable
Messages : 4903
Inscription : 17 févr. 2011, 17:16

Re: [VtR] Intrigues nocturnes à Florence

Message : # 34374Message Crépuscule
16 mars 2014, 23:53

"Ce serait un honneur pour moi d'assouvir votre curiosité.

Il est vrai que les nuits du nouveau monde ne sont pas les mêmes que celles sur nos terres romaines ... comme on dit, c'est une autre culture.

Je suis de retour au pays depuis le solstice d'hiver dernier".


Il répond à d'autres questions si nécessaire puis laisse la place à la personne suivante.
MJ:Warhammer, Oikouménè, MektonZ
PJ:[TdF] Joango Noirécu|[FIM] Joe Le Béni

Ainsi que d'innombrables PJ sacrifiés sur l'autel de la Fortune, Impératrice des Mondes ...

darkbaron
Vénérable
Messages : 3965
Inscription : 07 déc. 2012, 22:27
Contact :

Re: [VtR] Intrigues nocturnes à Florence

Message : # 34385Message darkbaron
17 mars 2014, 17:28

"Je pense que nous aurons l'occasion de discuter plus amplement lors d'une autre réunion, moins formelle. En cette nuit, certaines affaires nous appellent.
Sachez que ce sera pour moi un plaisir de converser avec vous. Je suis certaine que vous avez vécu des expériences enrichissantes."

Elle le laissa ensuite s'écarter afin de laisser un autre prendre sa place.

Derrière le "siège épiscopal", légèrement en retrait, se trouvait désormais une vieille femme en tenue de nonne ou, plus précisément, de prieure. Elle avait une apparence bien plus décharnée et cadavérique que la plupart des vampires, mais il se dégageait néanmoins d'elle quelque chose de particulier. Certes, elle était moins charismatique que l'Archevêque actuelle et offrait une image nettement moins agréable, mais il était clair qu'elle jouissait d'un statut important. Les "jeunes" vampires de l'Invictus et de l'Ordo Dracul ne l'avaient jamais vue jusqu'ici. Elle n'était jamais venue lors des réunions précédentes. Du moins, à leur connaissance...

Asdel
Vétéran
Messages : 916
Inscription : 25 janv. 2012, 14:16

Re: [VtR] Intrigues nocturnes à Florence

Message : # 34387Message Asdel
17 mars 2014, 20:47

Après Viktorio, ce fut donc à Angelo de présenter ses respects à son excellence, sur le même ton respectueux, il baisa la main tendu.

Verrouillé