[VtR] Intrigues nocturnes à Florence

Vous trouverez ici les parties inachevées et les campagnes achevées depuis longtemps.
Avatar de l’utilisateur
moderagio
Vétéran
Messages : 533
Inscription : 16 août 2013, 16:51

Re: [VtR] Intrigues nocturnes à Florence

Message : # 34418Message moderagio
18 mars 2014, 14:45

Un peu plus loin, Nerio était encore accompagné de Rose. Nerio n'aimait pas énormément ces rencontres de groupe mais il avait appris à s'y habituer. Il avait remarqué Viktorrio et espérait pouvoir lui parler un peu plus tard.

"Je pense qu'il est temps de commencer à travailler. Un conseil, très chère ?"

darkbaron
Vénérable
Messages : 3968
Inscription : 07 déc. 2012, 22:27
Contact :

Re: [VtR] Intrigues nocturnes à Florence

Message : # 34454Message darkbaron
18 mars 2014, 18:28

L'Archevêque salua poliment Angelo en hochant délicatement la tête. Elle avait visiblement moins de sympathie pour ceux qui n'étaient pas de son Clan.

Rose jeta un coup d’œil en direction des différents présents et répondit :

"Pour s'illustrer en public, il faut entrer dans la danse et éviter le moindre faux-pas. Celui qui mène la danse est facilement remarqué et admiré.
Souvenez-vous qu'on n'a qu'une seule chance de faire une bonne première impression et qu'il est très difficile de rattraper ce genre d'erreur."

Crépuscule
Mathusalem
Messages : 5214
Inscription : 17 févr. 2011, 17:16

Re: [VtR] Intrigues nocturnes à Florence

Message : # 35242Message Crépuscule
10 avr. 2014, 01:09

Restant à proximité du conseiller de son clan, Enzo observa un petit moment les participants de la réunion arrivant au fur et à mesure, demandant éventuellement quelques informations à Orzari sur les visages inconnus afin de compléter sa connaissance des acteurs locaux.

En attendant (avec impatience, mais faisant le nécessaire pour ne pas le laisse paraître), que l'archevêque débute réellement le conciliabule, tant que cela ne trouble pas le discours d'une personne importante, il se rapproche de Nerio et de Rose, commençant par saluer cette dernière avec politesse, puis s'adressant à Nerio :

"Nerio, quelle coïncidence, il semble que le destin aime nous réunir devant notre archevêque.
Depuis notre dernière rencontre, vos activités sont elles florissantes ?"


Je pars du principe, comme évoqué il y a un moment par mp, qu'on serait revenu au pays à peu prêt en même temps, et qu'on se serait présenté le même jour à l'archevêque.

Pour le reste des propositions, si tu veux on peut en reparler par mp. Quand qu'il en soit (que ce soit vrai ou pas), en public, Enzo n'agira que comme une simple connaissance
MJ:Warhammer, MektonZ
PJ:[AdC] Miss Louise Drywhite

Ainsi que d'innombrables PJ sacrifiés sur l'autel de la Fortune, Impératrice des Mondes ...

darkbaron
Vénérable
Messages : 3968
Inscription : 07 déc. 2012, 22:27
Contact :

Re: [VtR] Intrigues nocturnes à Florence

Message : # 35330Message darkbaron
10 avr. 2014, 21:40

Orzari conseilla bien évidemment son ami et lui donna tous les renseignements dont il pouvait avoir besoin (tu auras des petites fiches de rappel quand il le faudra). Il était évident que le Conseiller mettait un point d'honneur à connaître les principaux membres de la société de Florence. On n'arrivait pas à sa position sans avoir une bonne vision d'ensemble de cette dernière.

Rose, qui était une jeune femme quelque peu exubérante, ne laissa pas à Nerio le temps de répondre :

"Oh, vous êtes un ami de Nerio ? Ou plutôt une connaissance ? C'est un honneur de vous rencontrer, dans ce cas... Mais je vois que vous connaissez aussi ce cher Roberto ! Vous êtes décidément plein de ressource, mon bon ami... Je suis désolée d'interrompre de la sorte vos retrouvailles et de m'introduire de façon aussi intrusive dans votre discussion, mais je n'ai pas tous les jours l'occasion de fréquenter ses amis."

Étrangement, elle parlait comme si elle était une amie proche du Caitiff. Peut-être était-ce là une illustration de sa méthode d'approche en société ? Elle était assurément audacieuse. Elle avait pris le Ventrue par le bras et s'était légèrement éloigné de Nerio afin de discuter un peu avec son nouvel interlocuteur, l'air de rien... Rares étaient ceux qui osaient autant qu'elle ici.

"Alors, il paraît que tout le monde vous a à la bonne ?"

Pendant ce temps, Alessandra observait les présents, en particulier la femme à l'apparence décharnée et cadavérique, semblable à celle d'une momie, qui était apparue derrière le siège.

"Qui est-ce donc ? Le savez-vous ?" demanda-t-elle au Mekhet.

Crépuscule
Mathusalem
Messages : 5214
Inscription : 17 févr. 2011, 17:16

Re: [VtR] Intrigues nocturnes à Florence

Message : # 35342Message Crépuscule
11 avr. 2014, 07:40

Je veux le portrait de la harpie !! :mrgreen:
Enzo se laissa embarquer par Rose et tenta d'apprendre à saisir cette fleur sans se piquer à ses épines.

"L'entendre de votre bouche est flatteur, probablement légèrement excessif, j'ai encore tout à prouver en cette ville, l'histoire d'une personne est une chose, qui suivant comment elle est racontée peux être une lame qu'on tient en main ou que l'on vous met sous la gorge. Les actes présents ont bien plus de valeurs à mes yeux, et je vais tâcher d'agir pour que les histoires de chacun puisse continuer d'être racontées, peut être aurais-je l'occasion d'entendre la vôtre une nuit."
MJ:Warhammer, MektonZ
PJ:[AdC] Miss Louise Drywhite

Ainsi que d'innombrables PJ sacrifiés sur l'autel de la Fortune, Impératrice des Mondes ...

darkbaron
Vénérable
Messages : 3968
Inscription : 07 déc. 2012, 22:27
Contact :

Re: [VtR] Intrigues nocturnes à Florence

Message : # 35368Message darkbaron
11 avr. 2014, 16:04

Rose sourit en observant son interlocuteur avec un regard étrange qui mélangeait tendresse et affection, avec une lueur de prédatrice qui ne faisait pas mentir la réputation des Daeva. Après tout, on les appelait "Succubes" (ou "Incubes", pour les représentants masculins) pour de très bonnes raisons. Les membres de ce Clan étaient en partie esclaves de leurs vices, mais ça ne les rendait que meilleurs pour exploiter ceux des autres, de la même façon qu'être soumis à une addiction permet de mieux comprendre ce que d'autres personnes accros ressentent. C'était là tout le talent de ce Clan... Mais aussi ce qui attirait sur eux un certain mépris.

La voix de la jeune femme était suave et trahissait un accent un peu démodé qui mélangeait des tonalités slaves et plus occidentales, sans doute françaises.

"Excessif ? Allons, mon bon ami, qu'est-ce que l'excès ? Néanmoins, vous avez raison, les actes présents ont plus de valeur. Quand à mon histoire, peut-être après cette réunion ?"

Crépuscule
Mathusalem
Messages : 5214
Inscription : 17 févr. 2011, 17:16

Re: [VtR] Intrigues nocturnes à Florence

Message : # 35377Message Crépuscule
11 avr. 2014, 21:38

Méfiance. .. Quand on voit que des bavardages ont causés à l'ex Magistrat, devenu tel un requin-tigre transformé en poisson-chat ... on se dit qu'ils sont dangereux et mal vus ces temps-ci . Néanmoins, approcher le danger était le seul moyen d'apprendre à le contrôler pour en user à son avantage.

"C'est une idée séduisante, néanmoins attendons de voir ce que nous réserve la suite de la soirée. "
MJ:Warhammer, MektonZ
PJ:[AdC] Miss Louise Drywhite

Ainsi que d'innombrables PJ sacrifiés sur l'autel de la Fortune, Impératrice des Mondes ...

darkbaron
Vénérable
Messages : 3968
Inscription : 07 déc. 2012, 22:27
Contact :

Re: [VtR] Intrigues nocturnes à Florence

Message : # 35378Message darkbaron
11 avr. 2014, 21:53

"Je pense que la soirée sera très prometteuse pour vous, mon cher. Du début jusqu'à la fin..."

Elle sourit d'un air entendu. Enzo n'eut pas le temps de répondre car l'Archevêque tapa sur le sol trois fois avec son sceptre en observant les présents avant de prendre la parole d'une voix grave :

"Sujets de Florence, nous avons entendu vos différentes requêtes et vos revendications. Nous avons eu vent des "révélations" de notre ancien Magistrat et nous ne démentirons pas ce qui fut dit. Il est bien celui qui acheva de ses propres griffes l'ancien Kogaion de l'Ordo Dracul en représailles des actes des Architectes du Monolithe. Néanmoins, vous avez ma parole que je ne fus pas celle qui lui en intima l'ordre parce que la présence de l'Ordo Dracul sur mes terres m'est très précieuse. Les érudits de cette Ligue disposent d'un savoir inestimable qui dépend de leur survie. Quand un des leurs meurt, c'est une partie de leurs connaissances qui disparaît. En conséquence, afin de sceller notre réconciliation, je vous présente mes excuses et ordonne une Chasse au Sang contre le responsable de ces actes pour trahison et destruction d'un membre vénérable de notre communauté."

Elle jeta un coup d’œil en direction du Primogène de l'Ordre et s'adressa à ce dernier :

"Cela vous convient-il ?"

Ce dernier resta silencieux un moment et regarda brièvement Rose avant de répondre :

"Cela va au-delà de nos espérances, votre Sainteté."

L'Archevêque esquissa un léger sourire et reprit :

"Dans ce cas, avant de conclure cette brève réunion, qui visait surtout à éclaircir la situation actuelle et à vous montrer que je vous ai bien entendus, il est temps d'aborder un point important : la nomination d'un nouveau Magistrat. Que les différents volontaires se manifestent. Je sais qu'il y a plusieurs candidats parmi notre assistance et j'aimerais les voir devant moi."

Crépuscule
Mathusalem
Messages : 5214
Inscription : 17 févr. 2011, 17:16

Re: [VtR] Intrigues nocturnes à Florence

Message : # 35382Message Crépuscule
12 avr. 2014, 08:09

Il était temps pour Enzo d'avancer sur l'échiquier, curieux de voir quelles seront les autres pièces à jouer face à lui.

Il sourit amicalement à Rose pour se libérer de son bras et s'avancer avec assurance devant l'archevêque, affichant un air protocolaire.
MJ:Warhammer, MektonZ
PJ:[AdC] Miss Louise Drywhite

Ainsi que d'innombrables PJ sacrifiés sur l'autel de la Fortune, Impératrice des Mondes ...

darkbaron
Vénérable
Messages : 3968
Inscription : 07 déc. 2012, 22:27
Contact :

Re: [VtR] Intrigues nocturnes à Florence

Message : # 35400Message darkbaron
12 avr. 2014, 14:27

Il n'y eut étrangement que deux candidats : Enzo et un Nosferatu en tenue de moine que certains connaissaient ici sous le nom du Pénitent. C'était en effet le seul nom qu'on lui connaissait en ville. La Lancea Sanctum devait connaître sa véritable identité, mais elle la tenait secrète pour on ne savait quelle raison. Des vampires avaient émis l'idée qu'il s'agissait là d'un individu qui avait commis des péchés dans sa vie mortelle avant d'être Étreint par un Nosferatu pour expier ses fautes. D'autres pensaient qu'il avait fauté en tant que vampire et perdu le droit de porter son nom jusqu'à sa rédemption. Dans tous les cas, cela faisait sans doute des décennies qu'il attendait son pardon. Il était réputé pour pratiquer l'auto-mutilation et la flagellation très régulièrement. Nul ne savait si, à l'instar de l'ancienne Archevêque, il avait arboré les stigmates dans sa vie mortelle.

C'était donc lui, l'autre prétendant au poste de Magistrat. Il était vrai qu'il faisait partie, comme certains Gangrels, des combattants de son Église.

L'Archevêque actuelle observa un moment les deux candidats et jeta un rapide coup d’œil dans son dos, puis prit la parole sur un ton ferme :

"J'ai longuement étudié vos candidatures. Je savais déjà que vous désiriez ce poste car vous m'avez tous deux été recommandés par des membres renommés de vos Ligues respectives. J'ai longuement médité et prié avant de parvenir à une décision qui me semble la sagesse incarnée. Je suis et resterai toujours fidèle et dévouée à la Lancea Sanctum, mais l'ancien Magistrat l'était également en théorie et il a pourtant révélé des secrets compromettants sur les miens et ma propre personne. Cela ne doit plus arriver. Il est donc préférable de nommer quelqu'un qui ne fait pas partie des nôtres, quelqu'un qui ne pourra pas être accusé de ne servir qu'une Ligue, mais servira bien la ville tout entière. De plus, il nous faut penser à nos alliés respectifs, ceux qui sont généralement les détenteurs du pouvoir temporel. Je veux bien sûr parler de l'Invictus.

En conséquence, indépendamment de mon allégeance, je confie la fonction de Magistrat à Enzo Viktorrio. Ce fut une décision difficile et je m'excuse auprès du Pénitent pour sa déception, mais je peux lui garantir qu'un poste lui sera offert au sein des nôtres. Je veux une personne indépendante de notre clergé pour rendre la justice au nom de la ville. Je ne remets aucunement en question ses compétences."

Le Pénitent semblait clairement déçu, à voir ses yeux jaunâtres et rouges, mais il ne dit pas un mot et s'inclina avant de reculer. L'ancienne Archevêque ne sembla étrangement pas mécontente de la défaite de son protégé. C'était toutefois difficile de lire une quelconque expression sur son visage parcheminé. Peut-être désirait-elle garder sa réaction pour un entretien privé...

"Enzo, jurez-vous de protéger les sujets de cette ville, de mener à bien les enquêtes afin de retrouver les coupables et de rendre justice ? Bien sûr, les païens, les hérétiques et les apostats ne sont pas nécessairement de votre ressort, sauf quand ils portent atteinte à l'un des nôtres. Vous connaissez d'ailleurs déjà votre premier criminel : votre prédécesseur, coupable de destruction de l'un des nôtres et de trahison.

Prêtez-vous serment devant tous les présents, au nom de l'Invictus et de la Lancea Sanctum ? Si vous l'acceptez, venez boire, que mon sang sacré scelle ce serment !"

Verrouillé