[LdlG] Automne 1152 - Prélude en Catastrophe Majeure

Vous trouverez ici les parties inachevées et les campagnes achevées depuis longtemps.
Avatar de l’utilisateur
Amnèsya
Vénérable
Messages : 3504
Inscription : 23 mars 2013, 13:52
Localisation : Quelque part le plus loin possible

[LdlG] Automne 1152 - Prélude en Catastrophe Majeure

Message : # 46342Message Amnèsya
14 juin 2015, 21:05

Journal de Gwendolyn, 11ème Matriarche de la Garde, Printemps 1153 .

Je prends en ce jour la plume pour retracer et transmettre l'un des épisodes les plus honteux qu'ait connu la Garde depuis sa création. Qu'on soit bien d'accord, après la guerre de l'hiver et les sacrifices qu'il avait fallu consentir pour cette pauvre victoire, je pensais avoir tout vu, tout connu... Avoir compris ce que pouvait signifier la notion de sacrifice...
Comme le médecin ampute pour sauver le malade, j'ai eu à prendre des décisions inavouables et impardonnables pour que la Garde et sa Mission vive. Pour que les souris connaissent le bonheur...

Cependant, des évènements comme ceux survenus pendant cet hiver tentent à prouver que tout cela est vain... Que toutes ces pertes, toute cette abnégation, cet altruisme dont fait preuve la plus petite Patte-Tendres de nos rangs, est versé dans le vide.

Je dois l'avouer... J'ai, pour la première fois, douté de moi. Douté de cette cause que l'on défend envers et contre tous. Contre notre propre nature... Qu'importe l’ennemi pourvu qu'on ait la cause..... Tel est notre devise. Est si l'ennemi n'était autre que nous même?
Que deviendrait alors notre sermon ?

"Nous, en tant que Garde, offrons à tous de protéger la sainteté de notre espèce, la liberté de nos parents, et l'honneur de nos ancêtres. Avec le savoir, l'épée et le bouclier, nous réalisons ces actes, ne plaçant jamais une souris seule au-dessus des besoins de tous ou nos propres désirs au-dessus de ceux d'un autre. Nous nous évertuons à ne servir rien de moins que le plus grands bien."

Le serment de la Garde. Plus que des paroles. Plus qu'un vœu... Et pourtant, moi, Gwendolyn Martriarche de la Garde, garante ultime de sa survie, ait la furieuse impression de l'avoir trahi. De n'en être plus digne.
Car cet hiver, c'est juste pour ma survie que j'ai lutté.

Alors pourquoi, coucher sur papier cet épisode si sombre que le temps ne peut indubitablement manquer de le conduire à l'oubli? Simplement pour donner de l'espoir. Pour rappeler aux souris futures que si insurmontable que paraisse la situation, que si déguelasse, je ne trouve pas d'autre mot, paraissent les décisions à prendre... Elles doivent être prises, et que d'elles naissent les aspirations des générations futures. Aux prochaines matriarches, rappelez-vous que maintes fois la Garde a failli à faillir à sa mission et tomber...
Et pour être tout à fait franche aussi, avec l'espoir que mes explications adoucisse le jugement que l'histoire portera sur moi.

Ainsi, tous a commencé avec, ironiquement, avec le silence de Conrad. ... Silence que j'ai tant réclamé chaque fois que ce malotru se trouvait en ma présence... Avec l’âge, je n'ai toujours pas appris qu'il faut toujours faire attention à ce que l'on souhaite. Conrad n'aurait jamais dû être Garde... C'est un brigand, un pirate... Un être vil qui n'aspire que le meilleur pour lui et s'en fichant des autres. Un classique pour les originaires de Port Sumac. Il faut dire que là-bas, se tirer d'affaire tous seul est déjà un exploit, alors s'en sortir avec les autres est plus qu'une gageure. Mais la Garde lui devait tant, car s'il a perdu son rôle de chef de Port Sumac tout seul, c'est à cause de la garde qu'il ne l'a pas reconquit. Alors lorsqu'il est venu nous demander de l'aide, je ne suis pas sentie le cœur à lui refuser notre patte.

Je l'ai affecté à la surveillance d'un poste avancé nommé Calogero situé en face de sa ville natale. J’espérais... Oui c'est vrai que son isolement éviterait qu'il contamine nos Pattes-Tendres, mais aussi que la présence de la mer, son élément, adoucirait ce sentiment d'isolement qui avait miné tant de nos gardes affectés à ce poste...
En dépit de son code de conduite pour le moins exotique, je n'ai jamais eu à me plaindre de Conrad.
Aussi lorsqu'il n'a plus donné signe de vie, j'ai fait ce que j'aurais fait pour toutes souris. J'ai dépêché une patrouille sur place.
Si j'avais su, j'en aurais envoyé une autre...

Non que je ne leur faisais pas confiance, juste qu'ils étaient trop jeune. Ce qui devait être leur dernière mission avant l'hiver, ne fut finalement que le prélude.
A ce moment là LockHaven était désert, comme souvent à la veille de l'hiver, on cours toujours partout dans l'espoir avant l'arrivé du froid, et j'avais été contrainte de former une patrouille avec des gardes qui ne se connaissait pas ou presque.
Placé sous le commandement du vieux Deucalion, qui s'il avait connu trop de perte, restait un de nos meilleurs chef de patrouille, j'avais réuni un groupe pour le moins hétéroclite. Il y avait Lannec, Sens-la-Pluie, avec l'arrivé de l'hiver, je m'étais réjouis qu'il fasse partie de la troupe car d'après la légende qui courrait auprès de nos frère, il avais le pelage qui frisait à l'approche de l'orage... Je n'ai jamais su si c'était vrai mais il demeurait qu'il avait bien compris l'utilité de connaitre le temps qu'il allait faire demain.
Venait ensuite Hank l'éclaireur... Pour une mission qui consister à comprendre ce qui avait pu se passer, un éclaireur aguerri c'est toujours utile pour éviter de foncer dans un piège. La patrouille se terminait par deux pièces maîtresses : Panzi, le protecteur, qui ne réfléchissait qu'en terme de groupe et Grosnard, chasseur émérite chargé d'approvisionner le groupe pendant le voyage.

Je réalise maintenant que j'avais réaliser presque une patrouille parfaite... En dehors d'expériences communes, mes gardes avait un panel de compétence plus que complet.
Peut être avais-je compris que ce n’était pas une mission de routine qui les attendait...
C’était compliqué alors j’ai tenté d’expliquer ce qu’était le Graal pour que tous comprenne. C’était difficile alors j’ai essayé de rigoler pour que personne ne s’ennuie. J’ai raté mais je veux pas qu’on dise que j’ai rien foutu parce que c’est pas vrai.

Avatar de l’utilisateur
Amnèsya
Vénérable
Messages : 3504
Inscription : 23 mars 2013, 13:52
Localisation : Quelque part le plus loin possible

Re: [LdlG] Automne 1152 - Prélude en Catastrophe Majeure

Message : # 46343Message Amnèsya
14 juin 2015, 21:17

Le soir tombait... On avait marché toute la journée sous un grand soleil plutôt inhabituel pour la saison.
Deuk était parti en éclaireur, on avait pas de nouvelles de lui mais on en attendait avant le lendemain ou le sur-lendemain, laissant à Panzi le soin de garder le monde.

Gwendolyn avait été laconique sur le contenu de la mission. On ne savais pas trop vers quoi on se dirigeait. On savait juste que Conrad avait cessé de communiquer. Que l'avant post était devenu muet, et les informations recueillies en cour du voyage étaient contradictoire. Selon certains, le phare de Calogero restait éteint la nuit, selon d'autre il n'y avait rien à signaler. En bref, on ne savait pas si l'on était dans une mission de routine, l'une des dernières avant l'hivers, ou si l'on était en mission de sauvetage, ou encore dans une autre mauvaise affaire.

Tous ce que l'on savait c'était que l'on avait maintenant quitter la forêt et que le paysage se modifiait petit à petit... Les dunes et leur végétation drue étaient devenue le quotient et rendait la progression difficile et périlleuse... Le sable s'effondrait sous vos pattes et des fois il fallait recommencer l'ascension.
Mais ce soir tout était calme. Les étoiles brillaient...

On savait qu'on attendrait bientôt Calogero... Mais qu'allait t'on y trouver?... Pour l'instant, il fallait surtout se préoccuper de la nuit à venir
C’était compliqué alors j’ai tenté d’expliquer ce qu’était le Graal pour que tous comprenne. C’était difficile alors j’ai essayé de rigoler pour que personne ne s’ennuie. J’ai raté mais je veux pas qu’on dise que j’ai rien foutu parce que c’est pas vrai.

Crépuscule
Vénérable
Messages : 4908
Inscription : 17 févr. 2011, 17:16

Re: [LdlG] Automne 1152 - Prélude en Catastrophe Majeure

Message : # 46351Message Crépuscule
16 juin 2015, 00:45

"Bon les poils-clairs, moi je suis vanné. Je prendrai le tour de garde à la lune haute."

Hank repère un buisson au pied duquel il s'enfouit dans le sable, de même de ses affaires, laissant que sa tête couverte de son capuchon grîsatre dépasser.

"Tâchez de garder l'oeil ouvert, je voudrais pas avoir à citer vos noms à la prochaine bataille ..."
MJ:Warhammer, Oikouménè, MektonZ
PJ:[TdF] Joango Noirécu|[FIM] Joe Le Béni

Ainsi que d'innombrables PJ sacrifiés sur l'autel de la Fortune, Impératrice des Mondes ...

Kenny
Vénérable
Messages : 1954
Inscription : 22 févr. 2011, 13:02

Re: [LdlG] Automne 1152 - Prélude en Catastrophe Majeure

Message : # 46353Message Kenny
16 juin 2015, 10:37

Laennec se félicitait d'avoir amené tout le monde déjà jusque là, la piste était fraiche et la carte encore à jour, cela avait été assez facile et il se plaisait dans ce groupe des souris expérimentées. Ils n'avaient pas trop parlé durant le trajet mais faisaient tous preuve de professionnalisme ça changeait de ne pas être avec des petits fous de pattes-tendres.

Laennec mit les moustaches vers le ciel, renifla pour humer l'air...l'air de la mer venait un peu perturber la sensation d'humidité mais il connaissait la région. Si le vent venant de la mer était calme et les étoiles bien visibles, il ne devrait pas pleuvoir.

Assis en tailleur, une main sur son bâton planté dans le sol, on aurait dit un bonze (si les souris savaient ce que c'était).
"Je peux prendre le premier quart si Chef est d'accord. Pour les suivants, regardez le vent qu'il fait maintenant, si vous sentez qu'il est plus fort vous devez me réveiller."

Laennec défit son paquetage, en plaçant chaque chose de manière méthodique devant lui. Il était très rigoureux, limite même trop, cela pouvait être apprécié comme détesté. Il respectait la hiérarchie, et attendait les ordres comme un bon soldat.
Joueur : [Artland] Eulalie | [Oikouménè] Lame rouge et Démétrios | [Mekton] Théon | [Warhammer] Ulfang et Unien Ulgarys

Avatar de l’utilisateur
Amnèsya
Vénérable
Messages : 3504
Inscription : 23 mars 2013, 13:52
Localisation : Quelque part le plus loin possible

Re: [LdlG] Automne 1152 - Prélude en Catastrophe Majeure

Message : # 46362Message Amnèsya
16 juin 2015, 21:34

Image
https://fr.pinterest.com/pin/141581982006620882
Laennec huma l'air par habitude, voir par nature.
Ses petites moustaches tressaillirent. Cependant, il ne pouvait se tromper. Joseff lui avait trop bien enseigné... Quelques gros cirrus à l'horizon, un coucher de soleil rouge sanglant sur l'horizon. C'était un ciel de traîne.
Image
https://fr.pinterest.com/pin/534802524473238594/
Il ne saurait vraiment être tout à fait certain pour la suite, mais pour cette nuit, et pour le lendemain, il le savait... Le temps serait clément.

En revanche la nuit risquait être fraîche....
Dernière modification par Amnèsya le 18 juin 2015, 21:26, modifié 2 fois.
C’était compliqué alors j’ai tenté d’expliquer ce qu’était le Graal pour que tous comprenne. C’était difficile alors j’ai essayé de rigoler pour que personne ne s’ennuie. J’ai raté mais je veux pas qu’on dise que j’ai rien foutu parce que c’est pas vrai.

Avatar de l’utilisateur
ramb
Vétéran
Messages : 906
Inscription : 19 avr. 2011, 22:00

Re: [LdlG] Automne 1152 - Prélude en Catastrophe Majeure

Message : # 46379Message ramb
18 juin 2015, 09:21

Gosnard quand à lui alla immédiatement se coucher.

"Je prend le dernier quart, j'en profiterai pour chasser au alentour immédiat du camps".
CHAMPI VAINCRA !!!!
car il est légion!!!!!
enfin presque ......

Avatar de l’utilisateur
Avrock
Vénérable
Messages : 2536
Inscription : 25 mars 2011, 20:37
Localisation : Trier, Allemagne

Re: [LdlG] Automne 1152 - Prélude en Catastrophe Majeure

Message : # 46390Message Avrock
19 juin 2015, 19:16

Panzi avait humé l'air puis avait secoué la tête et ses moustaches. Cette odeur ne lui plaisait pas.
Comment pouvait on aimer la mer et ces étendues d'eau ? Rien ne vaut la terre, sa sécurité et l'acier étincelant sortant des forges. Enfin, ce ne sont que des préférences personnelles et chacun peut aimer ce qui lui plait.

Le soir et la nuit arrivait, chacun émet son souhait pour les tours, lui même dernier à parler il récapitule alors :
" Bon, bon, bon... Nous avons donc Laennec pour le premier quart, je fais le second, Hank pour le troisième et enfin Gosnard pour le quatrième. Sur ce, bonne nuit et bonne garde. "

Panzi va alors se trouver un coin bien sec et protégé. Il s'enroule dans sa cape et se sert de son bouclier pour poser sa tête dessus. Assez rapidement il se laisse aller au pays des rêves.
><((((°>
........><((((°>
...><((((°>


MJ: Conan D6
PJ: [OdE] Arthwr (aka Garn Faernor) ** en pause **, [Mekton Z] Elbert "Storm" Falck - Jeune psionique & métalleu

Avatar de l’utilisateur
Amnèsya
Vénérable
Messages : 3504
Inscription : 23 mars 2013, 13:52
Localisation : Quelque part le plus loin possible

Re: [LdlG] Automne 1152 - Prélude en Catastrophe Majeure

Message : # 46410Message Amnèsya
21 juin 2015, 12:30

La nuit fut calme... Quoi que fraîche en raison de la saison. Est ce que les gardes avaient fait un feu, au risque d’attirer les ennuis, où avait-on préféré dormir à la belle étoile se reposant sur les solides couvertures.
Dans tout les cas, c'est avec les moustaches frisottantes et l'impression d'avoir passé la nuit dans une glacière que l'on se réveilla...
Et ce n'est pas les quelques grains de raisons qu'il y avait au petit déjeuner qui pouvait redonner le moral à ceux qui s'était levé du mauvais pied.

Il fallait espérer que l'accueil à Calogéro serait plus acceuillant et chaleureux.

Mais justement, à quel accueil devait-on se préparer?
Pour l'instant, il y avait une problématique à résoudre...

On était à une grosse journée de marche de la pointe... On pouvait donc y être ce soir, mais pas avant la tombé de la nuit et probablement un peu fatigué... Ou alors devait t'on attendre le retour de Deucalion n'avait pas laisser de consigne précise à ce sujet...
Et comme on ne savait pas vers quoi on marchait prendre une décision logique se révélerait difficile. Si c'était pour un sauvetage, le temps pouvait être compté... SI c'était pour autres choses... mieux valait être en possession de ses moyens.
C’était compliqué alors j’ai tenté d’expliquer ce qu’était le Graal pour que tous comprenne. C’était difficile alors j’ai essayé de rigoler pour que personne ne s’ennuie. J’ai raté mais je veux pas qu’on dise que j’ai rien foutu parce que c’est pas vrai.

Avatar de l’utilisateur
Cialf
Vénérable
Messages : 2462
Inscription : 16 avr. 2014, 23:58

Re: [LdlG] Automne 1152 - Prélude en Catastrophe Majeure

Message : # 46418Message Cialf
21 juin 2015, 16:04

Pas de doute: c'est froid et salé. Deucalion aurait sans doute préféré faire trempette à la lumière du jour, il faisait un beau soleil de fin d'automne, mais le temps de traverser les dunes, il faisait nuit noire. Le bon côté, c'est que les mouettes étaient endormies. Elles n'attaquent pas les souris sur la route, en tout cas pas celles de la garde qui ont toujours des tas de trucs métalliques et pointus sur le dos, mais une souris dans l'eau, toute nue et appétissante, il y aurait de quoi éveiller leur instinct vorace. Deucalion émerge du bain de minuit, s'ébroue, se sèche vite fait et se dépêche de tirer ses affaires vers le coin sec qu'il a repéré entre les genévriers.

Il se fait un creux dans le sable, hors de portée de la marée haute. Il aurait peut-être dû amener Laennec, qui est de Port Sumac et connaît très bien cette région, ou Hank. Mais Deuk a besoin d'être seul pour faire le point, et quand ils seront à Calogero, ce ne sera clairement plus possible.

Pas de phare en vue, allumé ou éteint. Deuk allume une dernière pipe avant de dormir. En faisant attention de bien cacher la lumière, Thom et vingt autres avant lui le lui ont assez seriné.

Qu'est-ce qui est arrivé à Conrad? Les réputations, on sait ce que ça vaut, mais il n'a encore trouvé personne qui dise du bien de Conrad. Pétage de plomb? Attaque ennemie? Pourquoi personne de la région n'a-t-il l'air de le savoir? Si Conrad avait eu des relations normales avec Port Sumac, ils auraient eu des échanges tous les jours et Port Sumac aurait eu vent de quelque chose, mais là...

Bref, la réflexion ne mène pas à grand-chose. Deuk éteint sa pipe, se pelotonne dans sa couverture, sa hache à portée de la main, et se prépare à dormir quelques heures. Demain, s'il n'y a pas de brume, le phare sera peut-être visible. En tout cas, il sera temps de rejoindre le groupe.
Joueur: Deucalion, garde de patrouille (Légendes de la garde). Iontaise Sul, chasseuse/guide (Ombres d'Esteren). Eccomar fils de Lucterios, druide (Oikoumenè). Haytham, voleur/soldat déserteur (Conan d6). Nakajima Koebi, mechapsychologue (Mekton Z).

Avatar de l’utilisateur
Amnèsya
Vénérable
Messages : 3504
Inscription : 23 mars 2013, 13:52
Localisation : Quelque part le plus loin possible

Re: [LdlG] Automne 1152 - Prélude en Catastrophe Majeure

Message : # 46421Message Amnèsya
21 juin 2015, 16:59

Effectivement, les réflexions du soir étaient toujours mauvaises. Elles allaient toujours trop loin.
Deucalion s'était un peu renseigné sur le "Conrad"...
Et on ne pouvait pas dire que le portrait soit flatteur... Un souris grise, aussi rêche de cœur que de corps. Sa seule qualité... Tenir l'alcool... Et tant mieux pour lui car il avait l'alcool mauvais. Sinon, c'était une grande gueule, un bagarreur... Bref dans la garde, on préférait se tenir à l’écart de ce Conrad.
Sauf ceux, et ils étaient pas jeunes maintenant, qui avait servit un peu sous ces ordres, Si le tableau n'était pas beaucoup plus flamboyant, en revanche, il était plus nuancé... Il avait ses défauts mais c'était un bon capitaine, et un excellant marin...
Qui a sa manière, avait son sens de l'honneur... Il avait perdu sa patte droite pour la garde... Mais n'en avait jamais tenu rigueur à personne... Il avait fait ses choix et accepté les conséquences de ceux-ci.

Bref, chacun s'accordait sur deux choses... C'était pas le camarade de comptoir avec qui tu appréciais de partager un verre de bière ou une partie de carte, cependant, dans la tourmente c'était quelqu'un sur qui tu pouvait compter et t’appuyer... En somme, un peu le genre de réputation que Deuk se tapait aussi... C'était peut être cela qui le troublait.

Et la deuxième chose, sur lequel tous était unanime, c'était que Conrad, avait été un héros... En revanche ce qu'il avait fait pour obtenir cette reconnaissance, personne ne voulait en parler... Il fait dire aussi que personne n'en connaissait vraiment la réalité... Peut être Gwendolyn... Mais elle avait mieux à faire qu'à raconter des légendes.

Quand à Port-Sumac, on avait simplement rayé le nom de Conrad du dictionnaire... Et comme la garde n'était pas forcement plus que la bienvenu la bas, il avait été impossible d'en apprendre plus étant donné le Temp imparti... Laennec lui avait raconté une histoire de politique... mais comme à Port Sumac, tout est politique, et comme tous ce qui est politique et plus ou moins douteux, chacun avait préféré ne s'occuper que de ce qui le concernait.

Pour Deucalion aussi, la nuit fut fraîche..
C’était compliqué alors j’ai tenté d’expliquer ce qu’était le Graal pour que tous comprenne. C’était difficile alors j’ai essayé de rigoler pour que personne ne s’ennuie. J’ai raté mais je veux pas qu’on dise que j’ai rien foutu parce que c’est pas vrai.

Verrouillé