[OdE Chap 8-30] Losgadh - 17e ceitean / 06 juin - matinée

Ici sont rassemblées les parties ouvertes.

Pour le HRP voir ci-dessous.
Avatar de l’utilisateur
Pwyll
Vétéran
Messages : 924
Inscription : 15 janv. 2016, 20:28
Localisation : Sur l'interweb mondial de Vélizy-Villacoublay
Contact :

Re: [OdE Chap 8-30] Losgadh - 17e ceitean / 06 juin - matinée

Message : # 71275Message Pwyll
09 sept. 2019, 00:15

Était-il vraiment en pleine discussion sans queue ni tête avec cette fille qui ne comprenait rien alors que Madennig avait disparu depuis des heures ? Vraiment ?

"Oregen. hilderins ou pas c'est exactement pareil à vrai dire. Ce sont des humains comme toi et moi et non, ils ne sont pas hilderins, Armel est un nocher de Moudenn et Kiddle un gamin sorti d'un terrier paumé et qui a besoin d'être entouré. Quant à Mad, elle n'est pas noble et n'a rien à faire de se marier avec un noble, tu ne les connais pas, pourquoi leur inventer une vie et des intentions ? Sur ce, je n'ai pas que ça à faire, mon projet c'est sans doute de courir à la catastrophe en essayant de la sauver. Si tu veux prévenir mes amis et les aider à partir d'ici en barque, ils sont chez le guérisseur, Elwin. Dis leur bien que je me débrouillerai et que ce sera mieux pour tout le monde qu'ils retournent à Moudenn. Faut surtout pas qu'ils essaient de me retrouver."

Il marqua une courte pause, saisissant Oregen par le bras, sans serrer très fort, mais fermement.

"Si tu fais ça, saches que tu cours un gros risque de réprimande ou pire. Le mieux, c'est peut-être que tu retournes chez toi, oublie tout ça et prépare ta journée en pensant à ton mariage. Personne ne t'en voudra. Il est pas garde ton futur mari ?"
On dirait qu'ça t'gêne de marcher dans la boue !

Avatar de l’utilisateur
Madennig
Vétéran
Messages : 896
Inscription : 10 mars 2018, 19:38

Re: [OdE Chap 8-30] Losgadh - 17e ceitean / 06 juin - matinée

Message : # 71277Message Madennig
09 sept. 2019, 11:36

Oregen regarda l'entrave qui lui tenait le bras, une main gigantesque qu'elle n'aurait pas aimé prendre en plein visage. Malgré cela, elle ne decolerait pas.

"Mon mari ? Il est fermier... Et il est encore pire que moi quand il s'agit de prêter des intentions aux gens. Par exemple, là tout de suite, il dirait que tu cherches à m'impressionner !"

Elle se tenta de dégager son bras de l'emprise de Pwyll.

"Je vais voir ce que je peux faire pour sortir tes amis du village. Mais aucune promesse. Comme tu dis, je ne peux pas me permettre de désobéir ouvertement. Par contre..."

Elle semblait s'adoucir soudain.

"Je trouve que c'est pire d'être une roture et de laver les bottes de ces précieux petits garçons qui pleurent à la moindre echarde. Il faut bien qu'ils recrutent des gens comme nous, en leur promettant de l'avancement, pour mieux leur faire faire les pires choses ! Ce que j'en pense ? Ta Mad, elle ferait mieux de quitter ce monde là. Si elle refuse, quitte la. Elle t'attirera que des problèmes ! Quand on a du talent, on défend les siens et on évite de croire que les Hilderins défendent les pauvres gens. C'est que de la parade, du miel pour laquer un rôti de rat, de l'esbroufe ! "

Elle lui fit un signe de tête pour le saluer et avant de s'éloigner :

" Prends soin de toi, Pwyll, fais le bon choix. "
Maden(n)ig. OdE - La Forêt Engloutie
Verema. Symbaroum - Le Courroux du Gardien

Avatar de l’utilisateur
Pwyll
Vétéran
Messages : 924
Inscription : 15 janv. 2016, 20:28
Localisation : Sur l'interweb mondial de Vélizy-Villacoublay
Contact :

Re: [OdE Chap 8-30] Losgadh - 17e ceitean / 06 juin - matinée

Message : # 71278Message Pwyll
09 sept. 2019, 11:58

Sacrément agitée, la caboche de la gamine, se dit-il en lui lâchant le bras.

"T'impressionner ? Tsss, je voulais juste que tu comprennes bien que c'est dangereux si tu m'aides. Fais au mieux et pour le reste, Mad et moi on doit survivre avant de penser à l'avenir. Que le souffle d'Adhar t'accompagne, Oregen."

Il devait juste espérer qu'elle ne change pas soudain d'avis pour aller le dénoncer, elle ne semblait pas être quelqu'un de très stable... mais il serait tout de même surpris qu'elle le trahisse ainsi, c'était pas une mauvaise bougresse.

Au moins, il ne risquait pas de blesser son futur mari dans une altercation, ça le rassurait un peu.

Pwyll reporta son attention sur la suite, qui ne s'annonçait pas folichonne.

De ce qu'il avait aperçu de la forteresse de Losgadh, pouvait-on en faire le tour, quelles fortifications, combien de tours ?
On dirait qu'ça t'gêne de marcher dans la boue !

Avatar de l’utilisateur
Pwyll
Vétéran
Messages : 924
Inscription : 15 janv. 2016, 20:28
Localisation : Sur l'interweb mondial de Vélizy-Villacoublay
Contact :

Re: [OdE Chap 8-30] Losgadh - 17e ceitean / 06 juin - matinée

Message : # 71284Message Pwyll
09 sept. 2019, 18:50

Pwyll observait le petit château dominant Losgadh en ruminant. S’il tentant de s’y introduire, il y aurait à coup sûr des blessés et peut-être des morts, des gens qui n’avaient rien demandé. Il n’avait pas même la certitude que Madennig y était détenue, juste une forte intuition.

Pire, il était probable qu’il blesse ou tue des gardes sans même parvenir, au final, à libérer Madennig ou à échapper aux poursuivants…

S’il attendait la nuit, seuls les C’maoghs savaient si elle serait encore là, emportée plus loin, voire déjà morte.

Il ne comprenait rien aux motifs de cet enlèvement. Terfynisel ignorait même l’existence de Losgadh ou Gulguen jusqu’alors. Qui avait ordonné cet enlèvement ? Peut-être pas le seigneur directement, mais une coterie interne ou encore… bah, retourner tout ça sans cesse ne servait à rien. Il devait se concentrer uniquement sur ce qu’il pouvait tenter, concrètement.

Soit il partait ou essayait de partir. Soit il se cachait et observait, quitte à s’introduire de nuit… soit il essayait de capturer une personne haut placée au château, mais en cas de réussite, cela impliquait sans doute une forme de torture pour obtenir la vérité et Pwyll savait qu’il en serait incapable, à froid.

En désespoir de cause, il restait cette tentative improbable et sans doute inattendue d’un homme seul prenant d’assaut une place forte. Discrètement, du moins si possible, dans un premier temps et ensuite... tout deviendrait imprévisible.

Il ignorait combien la petite forteresse pouvait compter de gardes en faction. A Terfynisel il y en aurait eu combien ? Cinq ? Ici… dix, vingt ?

Tout en ressassant ces pensées, le gaillard observait le pourtour du château pour déterminer quel bâtiment lui permettrait d’accéder, avec sa corde, à la partie la moins visible du chemin de ronde.

Il exploitait les ruelles étroites pour se mouvoir tout autour et notait mentalement la présence de soldats, en patrouille ou statiques, sur les remparts. Il s’efforçait également d’évaluer à quel point il serait exposé à la vue des gens du village en grimpant sur telle ou telle portion du mur d’enceinte.
On dirait qu'ça t'gêne de marcher dans la boue !

Avatar de l’utilisateur
Kiddle
Jeune pousse
Messages : 260
Inscription : 05 juin 2018, 08:00

Re: [OdE Chap 8-30] Losgadh - 17e ceitean / 06 juin - matinée

Message : # 71285Message Kiddle
10 sept. 2019, 16:51

Kiddle, quant à lui, s'était rendormi d'un sommeil lourd. Sous drogue.
Il rêvait.
Le rêve d'un oiseau.
Vole, s'envole...
Vole au dessus des toits...
Le cancre

Avatar de l’utilisateur
Pwyll
Vétéran
Messages : 924
Inscription : 15 janv. 2016, 20:28
Localisation : Sur l'interweb mondial de Vélizy-Villacoublay
Contact :

Re: [OdE Chap 8-30] Losgadh - 17e ceitean / 06 juin - matinée

Message : # 71288Message Pwyll
11 sept. 2019, 01:41

Dès que Pwyll estima avoir réuni assez d'informations sur les tours et chemins de ronde du château, et surtout sur le risque de se faire voir en passant depuis tel ou tel bâtiment, il finit pas jeter son dévolu sur une bâtisse suffisamment haute et proche du mur d'enceinte, dans un angle de vue qui ne donnait directement sur aucune place ou ruelle trop passante à cette heure.

Allez, que les C'maoghs m'aident, ferment les yeux ou, au pire, me pardonnent.

Même s'il n'était pas très manuel, Pwyll savait fabriquer des collets. Il appliqua le principe à la corde de 10 pas qu'il sortit de son sac pour préparer un nœud coulant et agripper un merlon au sommet du mur d'enceinte.

Une fois cela fait, il vérifia une dernière fois les alentours, le chemin de rond, et commença l'escalade du bâtiment adossé au château.

Une fois arrivé au sommet de la construction civile, en faisant très attentions à la solidité de là où il posait ses appuis, il tenta au plus vite de lancer sa corde pour l'accrocher au mieux pour ensuite, dans l'idée, atteindre le chemin de ronde en se hissant à la corde tout en s'aidant des pieds sur la muraille du château.
On dirait qu'ça t'gêne de marcher dans la boue !

Avatar de l’utilisateur
Iris
Grand Ancien
Messages : 16091
Inscription : 14 févr. 2011, 17:31
Localisation : Nord-Est de Lyon
Contact :

Vers 13h30-14h00

Message : # 71290Message Iris
11 sept. 2019, 09:02

Pwyll avait pu profiter du calme relatif du déjeuner et de la tranquillité de la ville alors largement dépeuplée pour procéder à des repérages. Les murs ne présentaient pas un vrai défi pour lui, en revanche, tous les bâtiments étaient habités. Impossible d'aller dans un immeuble quelconque sans risquer de tomber sur des gens.

La pause du déjeuner arriverait prochainement à son terme.

Pwyll venait de grimper jusqu'à un petit chemin de ronde surplombant une cour étroite et donnant sur un château de trois étages sur rez-de-chaussée et probablement pourvu de sous-sol au vu de ce qu'il devinait. L'ambiance était détendue, mais en cas de problème, les défenseurs pourraient aisément arriver et bloquer les issues, avec l'efficacité de guêpes défendant leur nid.
Meneuse : Ombres d'Esteren | Dragons
Joueuse : Hellébore [Symbaroum]

Avatar de l’utilisateur
Pwyll
Vétéran
Messages : 924
Inscription : 15 janv. 2016, 20:28
Localisation : Sur l'interweb mondial de Vélizy-Villacoublay
Contact :

Re: [OdE Chap 8-30] Losgadh - 17e ceitean / 06 juin - matinée

Message : # 71291Message Pwyll
11 sept. 2019, 12:53

Pwyll s'accroupit dès qu'il eut posé le pied sur le chemin de ronde. Il récupéra sa corde et la rangea prestement.

Après avoir embrassé du regard ce bâtiment qui pourrait devenir son cairn funéraire, le fermier reconverti dans l'assaut de forteresse se dirigea vers la tour la plus proche afin de ne pas rester trop longtemps exposé.

Une porte fermait-elle l'accès à cette tour, ou s'agissait-il simplement d'une arcade ouverte ? Quoi qu'il en soit, il prêta l'oreille vers l'intérieur de la tour avant de décider s'il pouvait s'y engager et comment.

Il avait en tête de repérer le moindre trousseau de clés visible tout du long de son parcours afin de s'en emparer et des les enfouir dans son sac.
On dirait qu'ça t'gêne de marcher dans la boue !

Avatar de l’utilisateur
Iris
Grand Ancien
Messages : 16091
Inscription : 14 févr. 2011, 17:31
Localisation : Nord-Est de Lyon
Contact :

Vers 13h30-14h00

Message : # 71300Message Iris
12 sept. 2019, 22:02

Une porte qui n'était pas fermée à clef. Le bas de la tour était un lieu de stockage avec un escalier étroit comme une échelle pour monter.

Le premier coup d'oeil de Pwyll lui avait permis de repérer aux fenêtres et au bruit une salle commune, dans l'un des premiers sous-sol. C'était sans doute là que les serviteurs mangeaient, et les cuisines étaient proches.

Pour l'instant la cour était vide, personne ne paraissait excessivement sur ses gardes.

Il y avait un autre sous-sol, quelques marches puis une porte. En s'y rendant, Pwyll constata que la porte était fermée. Des soupiraux donnaient une vague idée de la zone : une salle de garde, puis couloir sombre.
Meneuse : Ombres d'Esteren | Dragons
Joueuse : Hellébore [Symbaroum]

Avatar de l’utilisateur
Pwyll
Vétéran
Messages : 924
Inscription : 15 janv. 2016, 20:28
Localisation : Sur l'interweb mondial de Vélizy-Villacoublay
Contact :

Re: [OdE Chap 8-30] Losgadh - 17e ceitean / 06 juin - matinée

Message : # 71302Message Pwyll
13 sept. 2019, 01:36

Pwyll examina la structure de la porte verrouillée pour déterminer si elle semblait s'ouvrir vers l'intérieur ou l'extérieur.

Dans les deux cas, il libérerait ses haches et se préparerait à un affrontement après avoir toqué.

Si la porte s'ouvrait vers l'extérieur, il se plaquerait le long du mur pour coincer son pied dans l'ouverture par surprise et, dans le même élan, élargir le passage en poussant du genou et de l'épaule avant d'entrer en repoussant l'ouvreur à l'intérieur de la pièce et, si possible, refermer la porte derrière lui.

Si elle s'ouvrait vers l'intérieur, il éviterait juste un éventuel judas et se préparerait à repousser de toutes ses forces la personne qui ouvrirait la porte vers l'intérieur de la pièce, avec l'idée encore une fois d'entrer et de refermer ensuite derrière lui.

Si une question retentissait sans que la porte ne s'ouvre, il tenterait d'une voix un peu étouffée "Galettes beurre et miel ?"
On dirait qu'ça t'gêne de marcher dans la boue !

Répondre