[Oikouméné] Guerriers des Gaules Chap 2.1 - Les ailes du destin

Ici sont rassemblées les parties ouvertes.

Pour le HRP voir ci-dessous.
Crépuscule
Mathusalem
Messages : 5803
Inscription : 17 févr. 2011, 17:16

[Oikouméné] Guerriers des Gaules Chap 2.1 - Les ailes du destin

Message : # 75714Message Crépuscule
13 nov. 2022, 23:49

Image

Tout débuta quelques mois auparavant, la nouvelle République romaine a conquit ces dernières années toute la péninsule italienne et à poser le pied à Messine, en Sicile, île alors fortement occupée par les carthaginois, déclenchant la première guerre punique. C'est au début de l'été de l'année qui vit débuter le siège d'Agrigente que, sur la côte bordant le nord de la Mer du Milieu, à Massalia, dans l'un des dortoirs du port, qu'Eccomar se réveilla encore inquiété par le rêve qu'il venait de revivre, ce même rêve qui le hante depuis cet épisode sur cette colline au nord de Tolosa, ce loup qui leur était apparu. Il avait d'abord pensé que c'était un signe du dieu Belenos, une bonne augure pour leur mission, mais depuis leur retour, il avait plusieurs fois fait ce rêve étrange, le son sourd et régulier d'un coup de maillet planant dans les bois quand les ombres alentours s'étirent dans sa direction, prenant la forme d'une tête de loup dans les mâchoires s'abattent sur sa jambe et l'entraîne dans les Ténèbres. Il y avait longuement réfléchis, il pensait à présent que ce loup était celui de Sucellos. Si c'était un songe prophétique, Eccomar se demandait ce qu'il avait pu faire pour attirer l'attention du dieu au maillet.

Image

Ce matin là, le regard plongé dans l'horizon au dessus de la mer que l'aurore tentait d'or, il pria Brigantia, mère de tous les dieux, qu'elle le guide vers la résolution de cette énigme. Alors que dans son dos, l'astre émergeait au dessus du Massif de la Grotte Sacrée (tel était le nom que lui donnait les locaux) , il vit dans la première lueur du jour, voler une triade de corbeaux volant vers le nord. Il y vit un signe divin, il était familier de l'ornithomancie, la divination par l'observation du vol des oiseaux, et ce matin là, il décida de suivre les signes.

Quand il annonça son départ aux Tolosates qui l'accompagnaient, pour tenter de résoudre ce mystère onirique et tenter de savoir ce qu'il pouvait présager, ces derniers plièrent bagage et il était inutile d'essayer les faire changer d'avis. Où Eccomar irait, ils l'accompagnerait. C'est ainsi que le silencieux Luern, le jovial Grannus, les deux vétérans, et le jeune Caleto chevauchèrent vers le nord à ses côtés.

(Lame Rouge n'était pas de l'expédition, il avait été envoyé remettre sur pied le refuge de Mutta, ils ne l'avaient que peu revu depuis leur précédente mission).

Était-ce une boussole divine ou le fruit de l'esprit de voir ce que l'on cherche à voir (et les deux étaient-ils vraiment incompatible ?), le fait est que peu de temps après leur départ, ils croisèrent un trio de corbeaux s'envolant à leur approche. Eccomar suivit leur direction. Leur pérégrination les fit traverser les terres des Salyens au nord de Massilia. Grannus leur indiqua que les relations avec les grecs étaient tendus et plusieurs des peuples des confédérations gauloises vivant dans ces régions n'étaient pas amicaux avec ceux qui étaient en relation avec les "emporiès" (les négoçiants). Il préconisa de ne pas s'attarder et de se faire discrets.

Leur errance les mena tout d'abord à proximité de l'opppidum Amboliacense. Le peuple des Tritolii qui l'occupait était coutumier des voyageurs, mais il était inutile de s'attarder et ils continuèrent à suivre la piste auspicieuse. Eccomar restant attentif aux signes, ils avançaient à une allure moyenne et la matinée fut bien entamée quand les rives de Druentia apparurent face à eux, au pied du massif Louerion, peu élevé mais s'étalant en gorge bordées de falaises. De leur côté de la rivière, en contrebas de leur piste, s'étendaient des marais inhospitaliers, et n'ayant revu de triade de corvidés depuis un bon moment et craignirent devoir s'y aventurer. Mais c'est alors qu'ils les virent s'envoler depuis les branches des arbres d'un petit bosquet, suivant le lit de la rivière vers le nord ouest.

Longeant les marais et le cours de Druentia, ils franchirent la rivière à un gué en amont de Kaballiôn moins d'une heure plus tard. Sur l'autre rive, se trouvait un petit rassemblement de marchands, mais la petite troupe n'avait besoin de rien et il ne s'y attardèrent pas. Devant eux, sur une colline surplombant la rivière se dessinait les palissades de l'oppidum de Kabâllion vers lequel leur progression les menait, mais quelque chose fit stopper Eccomar qui demanda à ses compagnons de faire silence. Ils distinguèrent alors plusieurs croâssement au loin qui ressemblaient presque à des voix criant "Laaaa Laaaa". Ecommar les suivit alors plein nord. Il se passa encore plus de deux heures sans autres auspices quand ils atteignirent un val étroit, nommé la vallée close pour les gens de la région.

Image

Le druide se demandait si son expédition n'était pas une belle idiotie et s'il ne s'était pas trompé dans ses interprétations des signes. Le soleil était au zénith et leurs estomacs réclamait leur pitance. Une rivière serpentait au creux de la vallée, et à défaut de trouver une réponse, peut être trouveraient-ils un endroit tranquille pour se poser et abreuver leurs montures. Avançant encore un peu ils decouvrirent ce qui donnait son nom à ce lieu : c'était un cul de sac terminant sur un petit lac entouré de roche d'où naissait la rivière.

Image

Impossible de continuer plus au nord à cheval. C'est alors qu'il les vit, dans un arbre en bordure du lac, trois corbeaux observant les hauteurs au dessus du lac. L'un d'eux s'envola en silence pour disparaître au delà de l'arrête rocheuse de la falaise. Il savait ce que cela signifiait, il devait le suivre, seul.

Image
MJ:Warhammer, MektonZ
PJ:[AdC] Agent Irish

Ainsi que d'innombrables PJ sacrifiés sur l'autel de la Fortune, Impératrice des Mondes ...

Avatar de l’utilisateur
Cialf
Vénérable
Messages : 2622
Inscription : 16 avr. 2014, 23:58

Re: [Oikouméné] Guerriers des Gaules Chap 2.1 - Les ailes du destin

Message : # 75715Message Cialf
17 nov. 2022, 00:52

Nous n'avons pas cherché le contact des habitants le long de notre route. En somme, ces tribus doivent être bien connues des Tolosates qui viennent régulièrement leur acheter du vin, de l'huile d'olive et des denrées de luxe que leur fournissent les Grecs, les Carthaginois ou les Etrusques. Nous n'avons pas grand chose à y apprendre et en nous attardant, nous risquerions d'être entraînés dans leurs querelles. Il paraît que leurs rapports avec les Grecs sont tendus, en ce moment. Cela a-t-il un rapport avec les rumeurs de guerre au-delà de la mer ?

Helios, comme l'appellent les Grecs, commence à frapper fort de son épée dorée. Nous faisons route de bonne heure et ménageons une sieste à l'ombre au milieu du jour pour reposer les chevaux. Jusqu'ici, les signes nous ont mené sur des chemins assez commodes, comme quand les Trois Grues ont guidé le Taureau divin. Mais plus nous avançons, plus les parois rocheuses se rétrécissent. Je commence à me demander si les corbeaux ne se moquent pas de nous en nous rappelant qu'ils peuvent aller sur des chemins réservés au peuple ailé. Nous débouchons dans une cuvette fermée par des murailles abruptes. Le passage est inaccessible aux voyageurs à quatre pattes et presque autant à ceux à deux pattes. Je descends de cheval et fais signe à mes compagnons de desseller leurs montures pour se préparer à une halte.

Grannus a la carrure du Taureau divin mais je crois qu'il est peu tenté par l'escalade. Luern, comme d'habitude, parle peu et cherche la solution la plus raisonnable. Caleto est jeune et agile, je sens que l'escalade le tente :

- Compagnons, jusqu'ici, j'ai eu les signes que j'espérais. A présent, ils m'indiquent que le chemin est pour moi seul. Non, Caleto, il vaut mieux que tu m'attendes ici avec les autres.

Je me défais de mon épée et de tout ce qui m'encombre, ne gardant qu'un poignard à la ceinture. Je bois une grande gorgée à la rivière en remerciant la Fae qui la garde fraîche. Mes caligaes sont neuves et souples et ne me gênent pas quand je commence à grimper.
Joueur: Deucalion, garde de patrouille (Légendes de la garde). Iontaise Sul, chasseuse/guide (Ombres d'Esteren). Eccomar fils de Lucterios, druide (Oikoumenè). Haytham, voleur/soldat déserteur (Conan d6). Nakajima Koebi, mechapsychologue (Mekton Z).

Crépuscule
Mathusalem
Messages : 5803
Inscription : 17 févr. 2011, 17:16

Re: [Oikouméné] Guerriers des Gaules Chap 2.1 - Les ailes du destin

Message : # 75717Message Crépuscule
19 nov. 2022, 01:57

Eccomar était optimiste sur ses capacités mais au pied de la roche, il comprit que l'ascension nécessitait les qualités d'un athlète, en revanche, il avait un bon sens de l'observation et ne tarda pas à repérer le sentier qui longeait la falaise en montant sur une pente plus accessible vers le sommet.

Il sentait le regard de Caleto sur lui et arrivé sur le plateau, il le vit en contrebas prêt de la rivière et put lui signifier gestuellement que tout allait bien.
Image

L'endroit était boisé mais le sol calcaire était propice aux fissures dans la roche et probablement parfois des avens, il lui faudrait avancer prudemment. Il entendit les battements d'ailes de son guide s'eloignang sous la canopée sans le voir distinctement.
MJ:Warhammer, MektonZ
PJ:[AdC] Agent Irish

Ainsi que d'innombrables PJ sacrifiés sur l'autel de la Fortune, Impératrice des Mondes ...

Avatar de l’utilisateur
Cialf
Vénérable
Messages : 2622
Inscription : 16 avr. 2014, 23:58

Re: [Oikouméné] Guerriers des Gaules Chap 2.1 - Les ailes du destin

Message : # 75718Message Cialf
19 nov. 2022, 22:38

Hum… Les Faes peuvent aider les voyageurs mais aussi les attirer pour les noyer. J'adresse un signe rassurant à Caleto puis détourne les yeux de leur humide bassin pour continuer prudemment, en gardant une prise sur la paroi tant que c'est possible. L'oiseau m'accompagne, je l'entends, je suis sur la bonne voie.

Que vais-je trouver en haut ? Les dieux peuvent se manifester sous toutes sortes d'apparences.
Joueur: Deucalion, garde de patrouille (Légendes de la garde). Iontaise Sul, chasseuse/guide (Ombres d'Esteren). Eccomar fils de Lucterios, druide (Oikoumenè). Haytham, voleur/soldat déserteur (Conan d6). Nakajima Koebi, mechapsychologue (Mekton Z).

Répondre