[OdE - Chap. 8-48 ] Payer ses dettes

Campagne des Ombres d'Esteren. MJ Iris
Début : juin 2015
Avatar de l’utilisateur
Pwyll
Vénérable
Messages : 1167
Inscription : 15 janv. 2016, 20:28
Localisation : Sur l'interweb mondial de Vélizy-Villacoublay
Contact :

Re: [OdE - Chap. 8-48 ] Payer ses dettes

Message : # 72248Message Pwyll
22 janv. 2020, 22:24

Pwyll se racla la gorge, toujours un peu mal à l'aise d'oser ajouter son grain de sel au vu de sa piètre situation.

"Si j'essaie de résumer un peu, il faut y aller progressivement. Il faut définir une stratégie d'ensemble, des objectifs intermédiaires et ce n'est pas avec une seule action juridique ou un coup d'éclat militaire qu'on pourra les atteindre. Si intervention finale de la Couronne il doit y avoir, ce sera uniquement après avoir réuni des éléments très forts.

Comme Jazkez à déjà dû le dire, Tairdelbach semble une bonne piste à travailler pour affermir la position de Terfynisel, mais il faudra lui proposer du concret dans une relation donnant-donnant, c'est loin d'être un imbécile. Reste à voir les autres voisins, vous évoquiez les Mac Herneg par exemple.

Pour Gulguenn, puisqu'on l'a évoqué de nom, il faut avancer avec prudence, ce qui suppose de trouver des sources d'information.

Après reste la question du danger qui pèse sur tout le monde, depuis le cœur du marais, pendant que les clans se tirent dans les pattes, une menace bien plus sérieuse risque de surgir. Envoyez-moi à Deas ou je ne sais quoi, je l'aurai bien mérité, mais je pense encore que je vous serez plus utile vivant que mort ou qu'enfermé loin d'ici, malgré mes graves manquements. Je suis volontaire pour tenter de vous rapporter ce qui se trame dans les endroits les plus dangereux de la Forêt engloutie.
"
On dirait qu'ça t'gêne de marcher dans la boue !

Avatar de l’utilisateur
Caeso Senjak Khan
Vétéran
Messages : 913
Inscription : 28 août 2017, 11:05

Re: [OdE - Chap. 8-48 ] Payer ses dettes

Message : # 72249Message Caeso Senjak Khan
23 janv. 2020, 01:05

Jazkez leva distraitement la main.

-Voila, Pwyll a tout compris dans l'ensemble. Va falloir y aller doucement. En gros ça veut dire que vous pouvez tous aller tranquillement vous coucher. C'est pas demain la veille qu'on lui rendra la monnaie de son daol à Gulguen, si c'est bien lui le commanditaire. Je vous rappelle que pour le moment tout ce qu'on a c'est la présomption que la fille du vieux pécheur est bien la ravisseuse de Mad. De plus, la seule chose qui la relierait à Gulguen serait qu'elle habite et travaille peu ou prou sur son domaine. Ça fait un peu maigre pour déclarer la guerre à son voisin ou même intenter un procès pas vrai ? Non je pense que si l'on veut coincer Gulguen, ce sera sur autre chose que le rapt d'une osfei au fin fond de la foret engloutie. Surtout que la dite Osfei est revenue au bercail saine et sauve et qu'en effet son témoignage ne sera plus recevable désormais. Une démonstration de force de l'ordre hilderin dans les marais est exclue naturellement. Raser Losgadh ou une autre place forte n'est pas un problème en soi, c'est toujours faisable dès lors qu'on s'en donne les moyens. Le problème c'est l'après. Une fois la bataille terminée, le bénéfice de la manœuvre ne peut être consolidé qu'en occupant le terrain avec des de troupes et pour un temps suffisamment long en vue de rétablir une autorité avec de meilleures dispositions. Ni la topographie des lieux, ni les enjeux ne justifient une telle mesure pour le moment. Notre meilleur atout est à mon avis Tairdelbach. Il connait le territoire, les personnes. Il a probablement déjà des yeux et des oreilles aux endroits clés. Il nous reste à trouver quel serait son intérêt à nous aider et quoi lui proposer en échange.

Il se réinstalla confortablement dans le fond de son siège.

-En gros la seule chose de certaine aujourd'hui c'est que Pwyll a baffé le rejeton d'une notable de Tuaille et a failli faire de même avec le seigneur de Losgadh. Je pense que ce n'est pas Gulguen qui a un problème aujourd'hui, mais Terfynysel. Pour l'instant les agresseurs et les fous furieux c'est nous, pas eux. Et il va falloir commencer par s'occuper de changer ça, avant toute autre chose, Morcaï et Féonds compris.
Joueur: Caeso Senjak Khan. Symbaroum - Le courroux du gardien
Joueur: Jazkez OdE - La foret engloutie

Avatar de l’utilisateur
Iris
Grand Ancien
Messages : 16724
Inscription : 14 févr. 2011, 17:31
Localisation : Nord-Est de Lyon
Contact :

Blodwen et Iarnuud

Message : # 72250Message Iris
23 janv. 2020, 09:50

Blodwen intervint à ce moment :

" Si je vous suis bien, votre idée est de faire juger Pwyll et Uilleamn à la citadelle de Dèas pour leurs manquements envers la discipline de l'ordre ? Mais le cas échéant, en cas de demande de réparation de Losgadh ou de Tuaille, quelle que soit d'ailleurs la nature de la réparation demandée, qui devrait s'en charger ?"

" J'entends par là que Pwyll était garde-feond et auxiliaire hilderin au moment des faits. Il était d'ailleurs auxiliaire avant d'être garde-feond. L'antériorité primerait-elle en la matière ?"

Elle regarda Iarnuud qui lui fit signe qu'il l'ignorait :

" On peut avoir le même genre de problème lorsqu'un seigneur intermédiaire refuse d'obéir au roi. Le serment de vassalité de ses chevaliers les oblige-t-il à servir leur seigneur ou le seigneur du seigneur ? "

" Ici on a deux autorités : Terfynisel et l'ordre hilderin. Il y a des arguments pour donner la priorité à l'un comme à l'autre dans le cas qui nous concerne. C'était une délégation hilderine au service de Terfynisel."

" Je suppose que si une des deux autorités se déclare responsable des agissements de Pwyll et que l'autre accepte, ça peut se résoudre ainsi. "
Meneuse : Ombres d'Esteren | Dragons
Joueuse : /

Avatar de l’utilisateur
Pwyll
Vénérable
Messages : 1167
Inscription : 15 janv. 2016, 20:28
Localisation : Sur l'interweb mondial de Vélizy-Villacoublay
Contact :

Re: [OdE - Chap. 8-48 ] Payer ses dettes

Message : # 72253Message Pwyll
23 janv. 2020, 16:11

Même si c'était en grimaçant un peu, Pwyll reconnut :

"Ce que dit le commandant Iarnuud nous confirme que le chevalier Jazkez a raison, réglons mon cas à Deas, d'autant que la plupart des éléments concernent bien l'ordre hilderin. Du côté de Gulguen toutefois, ce n'est pas juste la fille du pêcheur, c'est bien plus qui pointe vers lui, c'est juste que pour le moment, on ne peut rien prouver."

Les yeux un peu dans le vague, il ajouta :

" Pour ce qui est des feondas, Dreins ou morcails, c'est eux qui décident de l'urgence de la question, rarement nous."
On dirait qu'ça t'gêne de marcher dans la boue !

Avatar de l’utilisateur
Kiddle
Jeune pousse
Messages : 433
Inscription : 05 juin 2018, 08:00

Re: [OdE - Chap. 8-48 ] Payer ses dettes

Message : # 72254Message Kiddle
23 janv. 2020, 19:13

Kiddle commençait à bouillonner, il leva la main.

Même si j'suis pas le mieux placé pour parler, sauf vot' respect ma Dame Blodwen…

Dame Blodwen, j'pense en vous écoutant que vous avez raison. Vous présentez vos excuses à vos voisins pour la folie furieuse incompréhensible de vot' garde-feond, mais c'est pas suffisant, il faut en plus un garant qui puisse payer pour les victimes. Bah, négociez ce prisonnier hilderin que vous avez capturé, qui sait si ça peut les intéresser ?

Il sentait déjà les crispations pointer, il se tourna vers Pwyll.

L'aut' solution, celle de Jazkez, pas besoin que Terfynisel s'en mêle, c'est parfait. Pwyll, y'aura une enquête, espérons, parce que si le rapt d'une Osfei, c'est pas suffisant alors, Mad a raison, faut jamais s'engager dans l'Ordre.

Il prit une grande inspiration, ça sentait bon le renvoi pur et simple de Terfynisel.

D'ailleurs, c'est dommage, elle était le seul témoin.
Le cancre

Avatar de l’utilisateur
Caeso Senjak Khan
Vétéran
Messages : 913
Inscription : 28 août 2017, 11:05

Re: [OdE - Chap. 8-48 ] Payer ses dettes

Message : # 72256Message Caeso Senjak Khan
23 janv. 2020, 23:14

Jazkez haussa un sourcil d’étonnement à la prise de parole de Kiddle. Celui ci avait de la chance d'être en vie et ne s'en rendait même pas compte. Si lui-même n'était pas venu le chercher à Losgadh pour le ramener précipitamment à Mouden c'est probablement lui qui aurait servi de monnaie d'échange contre Pwyll à l'heure actuelle.

-Qu'est ce que tu racontes gamin. Uilleam ne les intéresse pas et quand bien même...Arrête de dire des âneries. On va passer directement à l'aut' solution.

Il se retourna vers Pwyll.

-Personne n'a jamais envie d’être jugé pour des actes qu'il estime juste et oui, si Mad avait été à Losgadh les choses auraient été différentes. Mais au delà de ça il y a un point important que nous devrions tous avoir en tête. Si nous avons pu repartir de Mouden libres et non inquiétés c'est parce que Tairdelbach y a consenti. Et s'il y a consenti c'est parce que Pwyll s'est constitué prisonnier et que je lui ai indiqué mon intention de l'emmener à Déas pour qu'il y soit jugé, ce que ses clercs ont d'ailleurs bien notifié. Le fait qu'il... échappe à ma vigilance sur le chemin du retour était un coup du sort malheureux et j'en assume la responsabilité. Loués soient les C'Maoghs ce mal a engendré un bien plus important en nous livrant Uilleam. Mais maintenant que tu es de retour l'accord que nous avons passé avec Tairdelbach revient d'actualité. Comment penser établir une relation durable et de confiance avec lui s'il a l'impression que nous nous sommes joués de lui ? Qui plus est cela le mettrait dans une situation difficile avec Losgadh et ses voisins qui l'accuseront vite d'avoir été trop complaisant avec nous et d'avoir favoriser ta fuite. Aller à Déas comme annoncé renforcera aussi notre aura auprès de Mouden et dédouanera Tairdelbach de tout reproche que ne manquera pas d'utiliser Gulguen contre lui.
Joueur: Caeso Senjak Khan. Symbaroum - Le courroux du gardien
Joueur: Jazkez OdE - La foret engloutie

Avatar de l’utilisateur
Casaïr
Vénérable
Messages : 4275
Inscription : 28 avr. 2015, 19:10
Localisation : Arlon, Belgique

Re: [OdE - Chap. 8-48 ] Payer ses dettes

Message : # 72257Message Casaïr
24 janv. 2020, 00:42

"Je ne pense pas qu'il faille s'inquiéter outre mesure du fait que Pwyll ne soit pas déjà parti pour Dèas, estima Rozenn, une main sous le menton. Après tout, même si c'est là-bas que l'attend son jugement, il peut tout à fait avoir été interrogé ici de manière préliminaire afin de déterminer s'il fallait compter sur d'autres nuisances qu'il aurait pu créer --sauf votre respect, bien entendu, ajouta-t-elle à l'intention du géant blond--, et je ne parle même pas de la présence de Uilleam. Dans ce cas, un délai d'une ou plusieurs journées avant le départ n'est pas totalement déraisonnable. Vous pourriez même prétexter qu'il vous a conduit à lui dans l'espoir de voir sa peine réduite, qui pourrait alors vous blâmer pour ce coup de filet ?"

"De plus, vous l'aviez vous-même décrit comme atteint par une fièvre féonde,
rappela la jolie magientiste, dans ce cas, et en plus de tout de ce que j'ai déjà cité auparavant, un examen de sa personne par un médecin compétent me parait plus que nécessaire afin de s'assurer à la fois de la bonne santé du, voire des prisonniers, mais également de prévenir une crise future lors du transfert pour Dèas. Cela nous donne une excuse parfaite pour cette prise de temps et surtout de conserver notre crédibilité en montrant que nous parons à toute éventualité. D'autant que les cultures de virus demandent un peu de temps."

Que ce qu'elle affirma soit vrai ou non n'entrait pas en ligne de compte du présent raisonnement de la magientiste : ce n'était certainement pas ici, dans la Forêt Engloutie, que l'on emploierait de tels termes et, en tant que scientifique, l'on ne pourrait que lui accorder le fait qu'elle savait de quoi elle parlait. Elle regardait Jazkez du coin de l'œil, pensive. Elle ne voulait pas paraître insistante, mais puisqu'il avait remis le couvert à ce sujet...

"En ce qui concerne Tairdelbach, avez-vous déjà une petite idée sur la façon d'approfondir nos liens ? Je ne sais pas, a-t-il besoin d'une matière première ou d'un bien spécifique que, par le plus grand des hasards, nous serions les seuls à posséder ?"

Au ton qu'elle employait, il était clair pour tout le monde que Rozenn ne croyait guère obtenir une réponse positive à sa question, d'autant qu'elle aurait nettement préféré aborder le sujet qui la titillait vraiment : faudrait-il en passer par un mariage pour sceller durablement une alliance entre les deux maisons ? Mais elle ne connaissait pas suffisamment Blodwen pour savoir si ce sujet pouvait être évoqué ou non. De plus, l'absence d'Oanell était tout aussi préjudiciable car son avis avait la même importance, en tant qu'héritière de la maison Terfynisel.
Il est toujours utile d'affronter un ennemi prêt à mourir pour son pays. Vous avez en définitive, lui comme vous, le même objectif en tête.

- Terry Pratchett, Va-t-en-guerre.

Avatar de l’utilisateur
Pwyll
Vénérable
Messages : 1167
Inscription : 15 janv. 2016, 20:28
Localisation : Sur l'interweb mondial de Vélizy-Villacoublay
Contact :

Re: [OdE - Chap. 8-48 ] Payer ses dettes

Message : # 72258Message Pwyll
24 janv. 2020, 01:23

"Dire la vérité sera plus simple il me semble. Tairedelbach... Un soutien solide déjà, une proposition d'alliance tout simplement, utile pour ses propres ambitions et peut être un avantage en rapport avec le projet de route commerciale qui passerait par ici ? Un avantage financier, des perspectives de négoce ?"
On dirait qu'ça t'gêne de marcher dans la boue !

Avatar de l’utilisateur
Iris
Grand Ancien
Messages : 16724
Inscription : 14 févr. 2011, 17:31
Localisation : Nord-Est de Lyon
Contact :

Blodwen

Message : # 72261Message Iris
24 janv. 2020, 14:19

Blodwen synthétisa :

" De ce que je retiens, Jazkez, Pwyll et Uilleam vont à Dèas. L'ordre hilderin pourrait se porter garant pour Pwyll qui serait considéré avant tout comme auxiliaire hilderin. L'accord faisant de Pwyll le ... c'était une question de protection, non ? Pwyll se portait garant pour Aeldred au chat en servant Jazkez jusqu'à ce que l'osfer estime la dette payée ? "

" Des patrouilles accrues ici pour mieux connaître le domaine et aviser des menaces évoquées par Pwyll."

" Il faudra cartographier convenablement la Forêt engloutie, domaine de Terfynisel, abords de Moudenn, voie jusqu'à Losgadh... Nous ne savons même pas si les terres des Mac Lormel ont les pieds secs à l'est -- comme Terfynisel en substance au nord. "

" Favoriser au maximum de bonnes relations avec Tairdelbach Mac Lormel, sur la base de l'entraide et de la compréhension de ses besoins. Oanell à son retour nous aidera sûrement."

" Nous manquons d'alliés. Nos relations avec les Mac Elowan sont déplorables ; rien encore du côté Mac Trahern ou Mac Herneg. Il faudra sûrement passer en revue les maisons nobles sur les deux côtés de la route du sel, pour trouver des appuis jusqu'à Ostreach à l'Est et Louarn puis Llewellen à l'Ouest."

" Nous avons des terres, mais pas assez d'habitants pour les exploiter. Il faut inviter les gens à venir."
Meneuse : Ombres d'Esteren | Dragons
Joueuse : /

Avatar de l’utilisateur
Casaïr
Vénérable
Messages : 4275
Inscription : 28 avr. 2015, 19:10
Localisation : Arlon, Belgique

Re: [OdE - Chap. 8-48 ] Payer ses dettes

Message : # 72264Message Casaïr
24 janv. 2020, 20:24

Pwyll a écrit :
24 janv. 2020, 01:23
"Dire la vérité sera plus simple il me semble."
"Pas dans toutes les situations, se permit de reprendre Rozenn. En l'occurrence, il s'agirait d'un aveu de faiblesse : si nous avouons que nous n'avons pas été capables de maîtriser un seul homme, ce indépendamment de sa force, nous courons le risque de voir nos futurs alliés considérer nos actions futures avec circonspection, dans le meilleur des cas. S'ils ont la faiblesse de laisser s'échapper un simple prisonnier, comment pourrions-nous les croire lorsqu'ils affirment être fiables pour cette affaire ?', voilà ce qu'ils pourraient se dire et je serai bien en peine de leur donner tort. Les apparences, maitre Pwyll, c'est ce qui compte en premier lieu dans la noblesse et il nous faut soigner la nôtre."

Elle se rendit compte du ton très professoral de sa voix et toussa dans sa main pour changer de contenance : "Et puis, ne dit-on pas que chaque mensonge contient une part de vérité ?" ajouta-t-elle d'un ton un rien plus malicieux.

"À ce propos, je souhaiterai examiner ser Uilleam ainsi que maître Pwyll. Certes, je sais qu'ils ne sont pas malades, cependant je préférerai les savoir en bonne santé pour le voyage qui les attend. Considérez cela comme la conscience du médecin que je suis avant toute chose. Quant au volet diplomatique, je ne suis certes pas barde, encore moins détentrice d'un quelconque titre et ne souhaite donc pas m'arroger de privilèges auxquels je ne peux prétendre, mais je sais manier les mots et ai déjà eu affaire à des nobles à la capitale, certes dans des circonstances différentes. Vous pouvez donc compter sur moi si d'aventure vous aviez besoin de mes compétences."
Dernière modification par Casaïr le 25 janv. 2020, 00:20, modifié 3 fois.
Il est toujours utile d'affronter un ennemi prêt à mourir pour son pays. Vous avez en définitive, lui comme vous, le même objectif en tête.

- Terry Pratchett, Va-t-en-guerre.

Répondre