[OdE - Chap. 11-03] Fantôme de chair

Ici sont rassemblées les parties ouvertes.

Pour le HRP voir ci-dessous.
Avatar de l’utilisateur
Iris
Grand Ancien
Messages : 16732
Inscription : 14 févr. 2011, 17:31
Localisation : Nord-Est de Lyon
Contact :

[OdE - Chap. 11-03] Fantôme de chair

Message : # 73883Message Iris
17 juil. 2020, 14:15

Veilana et Jazkez étaient revenus sur leurs pas, retournant à l'auberge du Gros Hêtre. La supposée héritière Mac Herneg n'était guère satisfaite de la situation, mais ne disait pratiquement rien.
La nuit était tombée quand un colosse en armure, aux vêtements tachés de sang séché, arriva à son tour, la mine sombre.

Ni Nep, ni Divemeria n'étaient avec lui.
Meneuse : Ombres d'Esteren | Dragons
Joueuse : /

Avatar de l’utilisateur
Pwyll
Vénérable
Messages : 1167
Inscription : 15 janv. 2016, 20:28
Localisation : Sur l'interweb mondial de Vélizy-Villacoublay
Contact :

Re: [OdE - Chap. 11-03] Fantôme de chair

Message : # 73884Message Pwyll
17 juil. 2020, 14:46

Barbe constellée de sang et de boue, chargée de brindilles, comme ses cheveux. Ongles noircis de sang et de terre. Visage marqué par la fatigue. Pwyll était de retour.

"Chevalier, Dame Mac Herneg... me voici." Il saisit le regard de Jazkez, et vit sa compréhension d'une situation grave.

"Divemèria est tombée...au combat. Grâce à elle, j'ai pu mettre une autre petite dizaine hors jeu. J'ignore où est Nep, mais il a eu une sacrée diversion. Dive, son corps, je l'ai ramené. Mais on devrait partir tout de suite. Trop facile de me suivre. J'ai... enfin, je m'occuperai du reste pour elle."

Il passa sa langue dans une bouche trop sèche. Il y vida ce qu'il avait sauvé de sa gourde en dernier recours.

"L'embuscade, c'était à 150, 200 pas des ruines, pas plus ! Ils sont nombreux, après avoir perdu vingt soldats, il leur en restait pour me courser. Ils ont un cercle de pierres maudites autour des ruines, c'est fou autant de sorcellerie en un seul lieu ! Par tous les C'maoghs ! Voilà."
On dirait qu'ça t'gêne de marcher dans la boue !

Avatar de l’utilisateur
Caeso Senjak Khan
Vétéran
Messages : 913
Inscription : 28 août 2017, 11:05

Re: [OdE - Chap. 11-03] Fantôme de chair

Message : # 73886Message Caeso Senjak Khan
17 juil. 2020, 22:57

Retrouver la route de l’auberge n’avait pas été très difficile mais Jazkez ne pouvait s’empêcher de ressentir une certaine frustration. La certitude à présent d’être devancé et attendu partout ne lui plaisait guère pas plus que ces deux tentatives d’atteinte à leurs personnes en quasi impunité. Ils n’auraient pas toujours cette chance de s’en sortir à si bon compte. C’est avec ces idées toujours en tête que Jazkez vit surgir Pwyll à la nuit tombée. Son allure n’était que le reflet de son humeur maussade et n’augurait rien de satisfaisant.

...

Ainsi donc Divemeria n’était plus... Son premier ressentit fut la surprise. Son imaginaire associait surtout les Osags à des guerriers dont l'étrange particularité semblait être de ne jamais vouloir mourir malgré les nombreux coups savamment portés à cette fin. Que Divemeria ait succombé et que Pwyll soit toujours là pour lui annoncer la nouvelle était au final plutôt une bonne chose. Il observa son ami d’un œil rassuré et chassa de son esprit les sentiments mortifères comme il en avait l’habitude.

-Nous allons l’enterrer et lui offrir le repos qu’elle mérite. Une fois ceci fait j’aimerais que nous ayons une petite conversation avec l'aubergiste. Une telle concentration d’hommes d’armes avec de tels agissements ne peut lui être inconnu et la moitié d’entre eux doivent venir se saouler ici. Inutile de quitter cet endroit à cette heure ci pour courir la campagne de nuit comme des bêtes traquées. A priori ils savent très bien ou nous sommes et j’ose espérer qu’ils vont se donner un petit temps de réflexion après cette seconde défaite. J’aimerais également laisser une chance à Nep pour nous rejoindre. Si leur repaire était tout juste à proximité comme tu le dis alors il devrait forcément avoir bénéficié de votre acte de bravoure. Dans le cas contraire il devra se montrer très convaincant à m’expliquer pourquoi..

Il se tourna alors vers Veilana pour recueillir ses impressions.
Joueur: Caeso Senjak Khan. Symbaroum - Le courroux du gardien
Joueur: Jazkez OdE - La foret engloutie

Avatar de l’utilisateur
Pwyll
Vénérable
Messages : 1167
Inscription : 15 janv. 2016, 20:28
Localisation : Sur l'interweb mondial de Vélizy-Villacoublay
Contact :

Re: [OdE - Chap. 11-03] Fantôme de chair

Message : # 73887Message Pwyll
18 juil. 2020, 01:53

Enterrer Dive, poser des questions et dormir ici... hmmm. Pwyll devait obéir, mais sachant qu'on avait déjà mis une jarre sous le lit de Veilana ici-même, qui empêcherait quinze tueurs de venir les tirer par les pieds avant le chant du coq ? Il devait se reposer, mais pourquoi pas s'occuper tout de suite de Dive.

Pwyll se demanda un instant s'il fallait mener le rituel à proximité des gens du coin déjà enterrés, mais... l'osag n'avait rien de commun. Autant la laisser à part. Elle rejoindrait le cycle quoi qu'il en soit.

Il demanda à un palefrenier s''il pouvait emprunter une pelle. Il réunissait ses souvenirs de ces moments passés à observer avec minutie les rites funéraires menés par les démorthèns.

Il laissa Veilana et Jazkez échanger quelques mots avant de leur proposer d'assister à la cérémonie. Pour commencer, il faudrait transporter le corps en dehors de la petite bourgade, dans le giron de Corhan-Rin. Si les cinglés des ruine devaient débarquer ici, ce serait en leur absence, avec un peu de chance. Dans le cas contraire, Pwyll ne s'attendait pas vraiment à pouvoir dormir. Drôle de vie que celle où le simple sommeil devient un luxe. Drôle de vie.
On dirait qu'ça t'gêne de marcher dans la boue !

Avatar de l’utilisateur
Iris
Grand Ancien
Messages : 16732
Inscription : 14 févr. 2011, 17:31
Localisation : Nord-Est de Lyon
Contact :

Mini post pour articulation espace-temps

Message : # 73913Message Iris
20 juil. 2020, 14:26

Veilana avait du mal à s'exprimer en la circonstance, là où les deux compagnons d'armes parlaient avec aisance et gravité.

" ...Si nous partons Nep aura du mal à nous retrouver... mais rester... pour quoi faire ? On ne sait rien... alors... "

Elle acquiesça pour ce qui était de questionner l'aubergiste.

Pwyll repartit seul pour inhumer Divemeria, attirant un peu l'attention des quelques personnes encore éveillées.
Meneuse : Ombres d'Esteren | Dragons
Joueuse : /

Avatar de l’utilisateur
Pwyll
Vénérable
Messages : 1167
Inscription : 15 janv. 2016, 20:28
Localisation : Sur l'interweb mondial de Vélizy-Villacoublay
Contact :

Re: [OdE - Chap. 11-03] Fantôme de chair

Message : # 73920Message Pwyll
20 juil. 2020, 21:17

Pwyll renonça à demander aux quelques couche-tard où était le champ aux ancêtres dans le coin. Divmèria n'était pas du tout d'ici, la rapprocher des morts des environs n'avait aucun sens.

Le grand costaud s'éloignait avec son funeste fardeau sur l'épaule, équipé d'une pelle. Il réprima un bâillement à s'en décrocher la mâchoire et tentait de saisir l'ambiance des lieux. Même s'il serait encore en bord de pré ou de chemin, il voulait s'éloigner de la bourgade et du bâti.

Il repéra une butte à la croisée de deux chemins, l'un où passait du bétail à en croire les traces et l'autre partant plus directement vers la forêt. Même si ce n'était même pas aussi haut que lui, c'était quand même mieux que le ras du sol.

Pwyll alluma une torche qu'il planta dans le sol pour être éclairé, puis il hissa le corps et inspecta le terrain pour éviter d'être coincé par des racines, ce qui le força à s'éloigner un peu plus de la route. Il commença à creuser une fosse oblongue de près de cinq pieds de profondeur. Il chercha dans les environs ou dans les pelletées extraites de petits cailloux ainsi que des roches friables pour en recouvrir le fond de la fosse. Une fois le corps de Divmèria déposé sur ce lit minéral, il invoqua son image dans l’œil de son esprit et superposa l'Osag dansante sur fond de feux-follets et d'impressions qui désignaient pour lui Corahn-Rin. Il invita la Trinité à faire bon usage de cette puissance vitale.

Enfin, Pwyll se mit en quête de pierres nettement plus lourdes et massives pour recouvrir la dépouille. Ce n'était pas chose aisée, il parcourut les prés environnants, quelques bordures de chemin sur plusieurs centaines de pas. C'était harassant et ce qu'il trouva ne lui convenait qu'à moitié. C'est donc un mélange de pierres et terre qui recouvrit le corps. Pwyll souhaita que cela suffise pour que tout soit fait au mieux.

L'envie de dormir qui aurait dû venir naturellement était repoussée par le concentration que mettait Pwyll a laisser s'éloigner le souvenir de Dive. Il ne devait pas l'appeler par sa rancœur envers ses tueurs, l'aider à rejoindre paisiblement le cycle. Il murmura : "Au revoir Dive, et bonjour. Tu es déjà partout autour de nous. Peut-être les C'maoghs réutiliseront un peu de toi dans plusieurs enfants à naître, dans un aiglon brisant sa coquille ou une petite caernide aux pattes encore flageolantes. Pars en paix." Quelques larmes vinrent rencontrer un modeste sourire en rebondissant sur sa barbe fournie.

De l'aide aurait été bienvenue et tout cela avait pris du temps. Plus qu'à espérer que les deux nobles seraient encore de ce monde à son retour.
On dirait qu'ça t'gêne de marcher dans la boue !

Avatar de l’utilisateur
Caeso Senjak Khan
Vétéran
Messages : 913
Inscription : 28 août 2017, 11:05

Re: [OdE - Chap. 11-03] Fantôme de chair

Message : # 73934Message Caeso Senjak Khan
22 juil. 2020, 15:47

Jazkez attendit que Pwyll revienne de sa dure mais nécessaire besogne et se mit en quête de l'aubergiste. Il avait laissé Veilana dans sa chambre en lui priant de n'ouvrir à personne jusqu'à leur retour et de se tenir prête au cas ou ils devraient d'aventure quitter les lieux plus rapidement que prévus. Il s'attabla au comptoir et patienta le temps de s'assurer que la salle était calme et l'aubergiste proche de lui.

-Sympa cette auberge, qu'on se disait avec mon ami un peu grognon que tu vois là. J'en ai pas vu trente six à la ronde. Sûr que si j'squattais dans le coin un vieux chateau en ruine avec ma bande de gueux, j'hésiterais pas à venir ici souvent pour me rincer le gosier et me vanter de mes méfaits. Ben tu vois, il se trouve qu'en à peine une journée moi et mon ami très énervé ici présent on s'est fait attaqué trois fois par une bande de salopards qui en avait clairement après notre peau. On peut pas vraiment les louper ils utilisent une espèce de sorcellerie qu'ils nous balancent à la gueule dans des putains de petites jarres en terre cuite. Les mêmes que celle qu'on a trouvé sous notre lit ici dans ton auberge l'autre nuit et qui a failli nous péter entre les doigts. Du coup mon ami ici présent pense que tu es complice et que tu mérites le même sort funeste que ces imbéciles qui ont tenté de s'en prendre à nous, en gros t'ouvrir le crane avec sa hache pour voir si tu es un tant soit peu intelligent.

Jazkez se retourna vers Pwyll distraitement.

-Tu en as refroidi combien tu m'as dit ? quinze ? seize ?

Il reprit à l'intention de l'aubergiste et commença à se curer les ongles de sa main gauche avec sa dague.

-Du coup on est pas d'accord avec mon ami là, et ça a tendance à l’énerver encore plus. Je lui ai dit justement que tu m'avais l'air très intelligent au contraire et qu'il n'y avait pas besoin de t'ouvrir le crane pour s'en assurer et qu'en bon aubergiste intelligent tu allais nous expliquer rapidement tout ce que tu savais sur ces gens et tacher de nous convaincre de ne pas te faire bouffer une de ces putain de jarre qu'on a récupéré sur leurs cadavres.
Joueur: Caeso Senjak Khan. Symbaroum - Le courroux du gardien
Joueur: Jazkez OdE - La foret engloutie

Avatar de l’utilisateur
Iris
Grand Ancien
Messages : 16732
Inscription : 14 févr. 2011, 17:31
Localisation : Nord-Est de Lyon
Contact :

A l'auberge de la Halte Tranquille

Message : # 73947Message Iris
22 juil. 2020, 22:27

Il était fort tard quand Jazkez et Pwyll se décidèrent à s'adresser à Baellec de la Halte Tranquille du Gros Hêtre. L'aubergiste nettoyait au comptoir, tandis que sa fille et son épouse en faisaient autant non loin, allant et venant pour que l'établissement soit propre au petit matin. Deux frères de Baellec s'activaient à l'extérieur.

Baellec avait compris très vite que le chevalier hilderin et son auxiliaire maculé de sang séché allaient poser problème. Il posa ce qu'il avait entre les mains, se tenant calmement, attentifs, évaluant certainement la gravité de la situation.

Le long discours de Jazkez et la mine patibulaire de Pwyll attirèrent l'attention des proches de Baellec qui officiaient non loin, son épouse en premier. Elle s'était arrêtée de ranger, tendant certainement l'oreille, tout en incitant sa fille à finir. L'enfant, dans les 12 ans ne comprenait pas bien ce qui se passait, mais ne pouvait pas ignorer la tension devenue palpable dans la salle commune de l'établissement.

- Bael ! intervint Meliora à la menace de de Jazkez.

L'interpellé répondit seulement d'un geste de la main qui se voulait apaisant et suggérer de ne pas s'en mêler. L'enfant rejoignit sa mère. De là où ils étaient Jazkez et Pwyll n'entendaient pas ce qu'elles se disaient.

Dans le même temps, Baellec répondit :

" Nous n'avons rien à faire avec vos histoires. Nous sommes désolés pour ce qui est arrivé hier soir ici, mais ça ne veut pas dire que nous sommes complices avec qui que ce soit. "

" Si vous parlez du château en ruine des Mac Siog, c'est à une vingtaine de kilomètres d'ici, les gens de là-bas ne s'amusent pas à venir exprès pour goûter mon cidre. Allez donc voir à Croisferna, sur les terres Mac Siog. Plein sud sur 22 km."
Meneuse : Ombres d'Esteren | Dragons
Joueuse : /

Avatar de l’utilisateur
Pwyll
Vénérable
Messages : 1167
Inscription : 15 janv. 2016, 20:28
Localisation : Sur l'interweb mondial de Vélizy-Villacoublay
Contact :

Re: [OdE - Chap. 11-03] Fantôme de chair

Message : # 73950Message Pwyll
23 juil. 2020, 12:32

Pwyll se s'attendait pas à cette approche et à ce que le chevalier l'utilise comme épouvantail.

Suite à la réponse de Bael, il fit un pas de plus, tranquille, vers le comptoir et fit signe à l'homme de s'approcher à porter d'oreille en ajoutant un petit "T'inquiète pas, la hache est rangée."

Si l'homme obtempérait, Pwyll lui dirait, tout bas :

"Monsieur, c'est votre établissement, ici, vot' famille. On va rien faire, on n'est pas des brutes. Le chevalier là, il est à cran. Vous avez forcément su pour le corps que j'suis parti enterrer. Une hilderine assassinée. Comprenez bien comme ça pèse sur nous. Donc, évitons les problèmes, que vot' fille ou frérot ou aut' aille pas courir chercher la garde, on f'ra pas de problème, ce s'rait mauvais pour vous s'ils venaient. Donc merci pour Croisferna. J'sens qu'y a encore un p'tit que'qu'chose. On n'est pas les méchants, ici, même si on joue les durs. Y aurait pt'et quelqu'un du coin qui a des contacts avec ces gens d'la ruine ? Après ça et cette nuit, vous reverrez jamais nos tronches, promis."
On dirait qu'ça t'gêne de marcher dans la boue !

Avatar de l’utilisateur
Caeso Senjak Khan
Vétéran
Messages : 913
Inscription : 28 août 2017, 11:05

Re: [OdE - Chap. 11-03] Fantôme de chair

Message : # 73951Message Caeso Senjak Khan
23 juil. 2020, 12:58

Jazkez sembla se détendre à la réponse de l'aubergiste et laissa Pwyll finir sa discussion. Il sortit alors quelques daols et les laissa sur le comptoir.

-Pour le dérangement. Vous excuserez mon emportement mais la journée a été longue et la nuit d'avant peu reposante. J’apprécierai que vous nettoyez d'avantage sous vos lits si d'aventure je devais séjourner à nouveau dans votre auberge.

Il se leva et attendit que Pwyll soit prêt.

-Nous partirons demain matin après le petit déjeuner.

Il regagna ensuite sa chambre.
Joueur: Caeso Senjak Khan. Symbaroum - Le courroux du gardien
Joueur: Jazkez OdE - La foret engloutie

Répondre