[OdE - Chap. 10-05] Les nombreux projets de Rozenn

Ici sont rassemblées les parties ouvertes.

Pour le HRP voir ci-dessous.
Avatar de l’utilisateur
Kiddle
Jeune pousse
Messages : 455
Inscription : 05 juin 2018, 08:00

Re: [OdE - Chap. 10-05] Les nombreux projets de Rozenn

Message : # 74616Message Kiddle
14 janv. 2021, 18:41

Un homme qui a l'estomac vide est souvent incapable de réfléchir. Je me rends compte que mon refus était prématuré. Notre commanderesse, à Déas, nous a donné nos ordres. Parmi lesquels, nous manquons de cartes, de relevés sur les lieux de population. J'en parlerai à Ser Iarnuud. Ne vous inquiétez pas, sourit Uilleam qui se voulait à présent rassurant, lorsque les intérêts convergent, les portes s'ouvrent.
Le cancre

Avatar de l’utilisateur
Iris
Grand Ancien
Messages : 16828
Inscription : 14 févr. 2011, 17:31
Localisation : Nord-Est de Lyon
Contact :

Re: [OdE - Chap. 10-05] Les nombreux projets de Rozenn

Message : # 74633Message Iris
19 janv. 2021, 22:54

– Tout est pour le mieux alors. » conclut Oanell tandis que les allers et retours depuis la cuisine commençaient et que l’intendant

Après le déjeuner

Uilleam avait ramené la monture empruntée à Swelbecky et commencé à organiser l’opération de chasse. Il avait eu la satisfaction d’obtenir l’assistance de la manicle hilderine sise à Swelbecky et une manicle du domaine de Terfynisel, grâce à l’influence de Rozenn. Les premières recherches avaient pu établir que le feond n’était plus au même endroit.
Meneuse : Ombres d'Esteren | Dragons
Joueuse : /

Avatar de l’utilisateur
Casaïr
Vénérable
Messages : 4335
Inscription : 28 avr. 2015, 19:10
Localisation : Arlon, Belgique

Re: [OdE - Chap. 10-05] Les nombreux projets de Rozenn

Message : # 74639Message Casaïr
21 janv. 2021, 00:02

"Tsss..."

Rozenn sifflait son mécontentement, même si elle aurait pu prévoir une telle chose. Néanmoins, même si le feond se voulait malin, la magientiste n'imaginait pas perdre un duel d'intelligence contre lui.

"Le drewllifig s'est déplacé, mais il reste possible de le trouver par déduction. Je vous résume ce que nous savons : il utilise comme leurre une sorte de pseudopode..." Elle s'arrêta immédiatement. Eux non plus risquaient de ne pas gagner contre elle. Elle reprit : "... d'antenne, donc avec ce qui ressemble à un nénuphar au bout, d'où le surnom de "feond-nénuphar" que j'entends parfois. Il faut savoir que les vrais nénuphars ne poussent pas n'importe où : dans des eaux peu profondes, sans le moindre courant et surtout ils ont besoin d'un maximum de soleil. Le moyen le plus sûr donc de le trouver est de vérifier les nénuphars ne respectant pas ces règles, qu'ils soient perdus au milieu des roseaux, cachés à l'ombre d'un grand arbre ou appréciant la vigueur d'une rivière. Autre chose : s'il est parfaitement capable de se battre grâce à ses tentacules, il ne semble pas particulièrement apprécier d'être blessé. Quand sire Uilleam et moi l'avons débusqué la première fois, il aurait facilement pu nous tuer, hors, il a suffit d'une seule attaque réussie contre lui pour qu'il prenne ses... tentacules à son cou. S'il en a un. Quand nous serons certains de l'avoir trouvé il faudra donc tout faire pour l'empêcher de fuir. Et c'est là qu'il sera certainement le plus dangereux."

"Sire Uilleam, quelque chose à rajouter ?"
Il est toujours utile d'affronter un ennemi prêt à mourir pour son pays. Vous avez en définitive, lui comme vous, le même objectif en tête.

- Terry Pratchett, Va-t-en-guerre.

Avatar de l’utilisateur
Kiddle
Jeune pousse
Messages : 455
Inscription : 05 juin 2018, 08:00

Re: [OdE - Chap. 10-05] Les nombreux projets de Rozenn

Message : # 74641Message Kiddle
21 janv. 2021, 19:47

En résumé, dame Perreg, si un nénuphar suspect est repéré, la consigne est de ne pas s'en approcher, dans la mesure du possible garder une certaine distance, et revenir calmement sans coups de rames précipités.

Il faudra dresser un plan de rivière. Les patrouilleurs vont se déployer en aval et en amont de la zone déjà fouillée, nous aurons besoin d'une carte, à la fois pour coordonner les recherches, et pour relever les éventuels endroits où coincer la bête.

Pour l'assaut final, j'ai pensé au concours d'un appât, une chèvre aurait pu faire l'affaire, mais j'en doute, cette créature s'attaque aux humains. Utilisons sa méthode pour la tromper, usons d'un leurre. Fixons un pantin de bois sur une barque. Connaissez-vous à Terfynisel un artisan capable de fabriquer un mannequin rapidement ?
Le cancre

Avatar de l’utilisateur
Casaïr
Vénérable
Messages : 4335
Inscription : 28 avr. 2015, 19:10
Localisation : Arlon, Belgique

Re: [OdE - Chap. 10-05] Les nombreux projets de Rozenn

Message : # 74650Message Casaïr
22 janv. 2021, 19:31

"Un mannequin ?" s'étonna Rozenn qui réfléchit à la question. "Tout dépend ce que vous souhaitez, mais peut-être pouvons-nous gagner du temps en récupérant un épouvantail dans un champs ? À moins que vous ou la garde de Terfynisel ne dispose de mannequins d'entrainement ? Mes propres compétences dans ce domaines sont, je pense, insuffisantes, même si cela ne doit être bien sorcier à fabriquer. Disons que je ne serais certainement pas la plus rapide. Il y a Ludd, l'artisan nouvellement arrivé d'Osta-Baille et déjà recruté par Aeldred afin d'expertiser le village dont il a hérité, mais j'imagine qu'il pourrait aisément nous donner un coup de main si cela s'avérait nécessaire."
Il est toujours utile d'affronter un ennemi prêt à mourir pour son pays. Vous avez en définitive, lui comme vous, le même objectif en tête.

- Terry Pratchett, Va-t-en-guerre.

Avatar de l’utilisateur
Kiddle
Jeune pousse
Messages : 455
Inscription : 05 juin 2018, 08:00

Re: [OdE - Chap. 10-05] Les nombreux projets de Rozenn

Message : # 74656Message Kiddle
24 janv. 2021, 19:33

Sire Aeldred n'a pas perdu son temps, et il a bien fait. Je trouverai quelqu'un sur le chantier. Une couturière fera le reste. La chose est simple et ne devrait pas nous retarder. Cet après-midi je convoque nos patrouilleurs : l'opération Nénuphar démarre demain matin.

En effet, ils auraient pu bricoler un épouvantail, mais ils venaient d'un milieu aisé ou noble, et Uilleam avait pris l'habitude de faire exécuter certaines tâches, quitte à payer de sa poche. Ses derniers mots dit avec emphase (il reprenait goût à l'action), il se leva, serrant vigoureusement la main du capitaine Adéodat :

Capitaine, merci.
Le cancre

Avatar de l’utilisateur
Iris
Grand Ancien
Messages : 16828
Inscription : 14 févr. 2011, 17:31
Localisation : Nord-Est de Lyon
Contact :

12e oghmios / 30 juin 910

Message : # 74657Message Iris
25 janv. 2021, 22:42

Au matin du 12e jour du mois d’oghmios 910, un vent fort soufflait depuis le sud-est, porteur d’humidité. Il annonçait de fortes pluies. Les paysans mettaient à l’abri tout ce qui pouvait souffrir des intempéries. Cela n’entamait en rien la détermination du chevalier Uilleam. Grâce à Rozenn, il avait regagné en crédit, suffisamment pour se voir confier une manicle de patrouilleurs de Terfynisel et la manicle d’auxiliaires hilderins en charge de la petite tour de Swelbecky.

Le noble guerrier et la conseillère Rozenn montaient des chevaux de la seigneuresse Blodwenn de Terfynisel. Ce matin, tout le monde les avait encouragés et admonesté à la prudence. Le feond était dangereux, la stratégie que le couple de circonstance avait élaborée pourrait suffirait-elle à ramener tous les combattants en vie et en bonne santé ? Le mannequin commandé par le chevalier était couché en travers du dos d’un caernide et suscitait des réactions de curiosité et parfois de doute. Les gens étaient partagés entre le désir ardent que l’opération fût couronnée de succès, menée par des héros, et un scepticisme résigné. Les enfants au contraire, étaient enthousiastes, enchantés du spectacle qu’offraient la belle citadine Rozenn, le noble chevalier Uilleam et le pantin sans apprêt.

Les Ronces à la Rosace faisaient partie des spectateurs. Ils auraient dû chasser le monstre. N’était-ce pas leur raison d’être ? Roparz et Cendres, autrefois stationnés à Swelbecky, demeuraient en retrait. Personne n’oserait se moquer en face d’eux, mais certains n’en pensaient pas moins. Leur temps ici était compté, une époque prenait fin.

Comme poussé par le vent, le groupe avançait d’un pas vif vers sa destination. Uilleam et Rozenn, deux étrangers, ne connaissaient que les noms de leurs compagnons et savaient simplement que Burgred était leur chef. Ce sergent piéton dirigeait son petit groupe composé de trois jeunes hommes, tout juste vingt ans et célibataires, et d’un archer dont l’âge était difficile à définir.

Ledit Burgred, la cinquantaine, moustachu, cheveux courts, était connu pour être rigide et tenir sa maison comme une caserne ; on le disait bon charpentier et toujours disposé à aider.

Fragan était renfermé et ne s’exprimait que pour évoquer le marais comme un lieu maléfique. Un de ses amis y était mort alors qu’ils étaient partis pêcher ensemble, il ne s’en était jamais remis. Ses fiançailles avec la sœur du défunt avaient été rompues.

Kevan était habituellement en charge de garder la porte du château de Terfynisel, avec une mollesse flegmatique qui en irritait certains. Il était fort possible que son attitude lui avait valu de venir aujourd’hui.

Dubthach était un beau jeune homme, mais affligé d’un bégaiement qui l’incitait à parler le moins possible. Il se dégageait de lui une odeur marquée de tabac.

Ulfang fermait la marche et se distinguait à la fois par son archer, et par un visage ridé. Son allure plutôt vive dénotait avec l’âge qu’on pouvait vouloir lui attribuer. Il faisait partie des soldats qui étaient un peu fermiers, un peu éleveur, un peu chasseur.

À Swelbecky, il régnait une animation rare et les habitants des fermes les plus proches étaient venue voir les guerriers qui venaient traquer le feond des marais.
Meneuse : Ombres d'Esteren | Dragons
Joueuse : /

Avatar de l’utilisateur
Kiddle
Jeune pousse
Messages : 455
Inscription : 05 juin 2018, 08:00

Re: [OdE - Chap. 10-05] Les nombreux projets de Rozenn

Message : # 74660Message Kiddle
27 janv. 2021, 09:25

Les préparatifs suscitèrent de l'intérêt, tantôt de l'espoir, tantôt du scepticisme. L'enthousiasme des enfants gonfla le coeur de Uilleam. Il n'était pas insensible aux attentes. Il remarqua Roparz à l'écart, se dit qu'il perdait gros en mettant une brute de côté. Comment y remédier ? il faudrait y penser. Avant le départ, dans la cour du château, il passa en revue les hommes du capitaine Burgred. Équipement, tenue, nom ? Il hochait la tête. On n'était pas à l'armée, il n'allait pas être trop exigeant et pourtant. Ce qu'ils allaient devoir accomplir ne serait pas une simple ballade de routine, le moindre faux pas, le moindre relâchement se paierait cher. Il lui sembla qu'il pouvait se fier au capitaine, un homme solide.
Puis, un coup d'oeil complice à Rozenn : prête pour Swelbecky ? Là-bas les hilderins les attendaient.
Le cancre

Avatar de l’utilisateur
Casaïr
Vénérable
Messages : 4335
Inscription : 28 avr. 2015, 19:10
Localisation : Arlon, Belgique

Re: [OdE - Chap. 10-05] Les nombreux projets de Rozenn

Message : # 74661Message Casaïr
27 janv. 2021, 19:21

Rozenn ne s'était pas attendue à pareil attroupement et, si elle comprenait parfaitement aussi bien les attentes que la résignation, elle ne pouvait s'empêcher de rougir légèrement devant ce rassemblement. Son rôle dans cette chasse se limiterait à des conseils et au rappel des consignes, mais elle devrait également faire attention à ne pas être un poids pour les autres, quitte à rester sur la rive à bonne distance. Elle aperçut les Ronces et un sentiment coupable l'envahit. Elle aurait souhaité leur en parler, les inviter à la chasse, l'efficacité de leur groupe y aurait grandement gagné. C'était aussi -- et malheureusement -- ceux qui comptaient le moins d'effectif et, bien que leur rôle premier soit la chasse aux feondas, elle s'était prise à douter que cela suffise. Elle réalisa alors qu'elle répétait sans doute la même erreur que bien des gens : privilégier l'ordre hilderin à celui des Ronces, alors que ces derniers n'avaient pas à rougir de leurs faits d'armes. Il était cependant trop tard désormais et elle prierait tout le temps du chemin jusqu'à Swelbecky d'avoir pris la bonne décision. Mais elle n'en était pas encore là. Elle se rappelait les quelques minutes qui avaient précédé leur départ, les passait et les repassait en boucle dans sa tête pour s'assurer d'avoir été la plus précise possible.

"Je sais que je suis nouvelle dans la région", avait-elle dit aux soldats réunis devant elle après avoir de nouveau rappelé les consignes, "mon rôle ici est de vous expliquer ce que nous savons. Cela peut vous sembler peu et c'est assez vrai. Mais ces seuls indices nous aideront grandement dans notre chasse. Ce n'est donc pas à moi de vous donner d'ordres, plutôt des conseils en vérité. En voici quelques uns : privilégiez autant que possible les lances et armes similaires et, si vous n'avez pas d'autre choix que d'utiliser un couteau ou une épée, frappez d'estoc. Si vous deviez tomber dans la rivière, l'eau vous empêchera d'utiliser des mouvements amples. Prévoyez également des cordes, je ne sais pas si vous savez nager et le feond aime à se cacher au plus profond du lit de la rivière, nous devons donc pouvoir nous entraider au maximum de nos possibilités. Pas d'héroïsme mal placé non plus, on n'attaque pas ce monstre seul, mais en groupe. Il n'aime pas être blessé, mais si nous ne lui en laissons pas le choix, il se défendra de toute la brutalité dont il est capable. S'il vous attrape avec ses tentacules, plantez-les de la pointe de votre arme, tranchez-les s'il le faut."

Maintenant qu'ils étaient partis, sa nervosité grandissait et cela se sentait : elle n'avait jamais eu entre ses mains autant de vies à la fois, et elle n'était pas là pour les soigner, mais pour les envoyer combattre un feond. Les envoyez à la mort, peut-être. Un goût de bile envahit sa bouche à cette seule pensée qu'elle tenta de repousser vaille que vaille. Elle avait pris tout ce qu'elle pouvait de bandages, d'onguent pour les blessures, une scie au cas où elle devrait amputer un membre pour sauver une vie. Les fontes de son cheval étaient pleines à ras bord de son appréhension. En voyant le clin d'œil de Uilleam, elle ne put s'empêcher d'attraper sa main qu'elle serra avec force.

"Dites-moi que j'ai fait tout ce qu'il fallait. Dites-moi que j'ai fait le bon choix."
Il est toujours utile d'affronter un ennemi prêt à mourir pour son pays. Vous avez en définitive, lui comme vous, le même objectif en tête.

- Terry Pratchett, Va-t-en-guerre.

Avatar de l’utilisateur
Kiddle
Jeune pousse
Messages : 455
Inscription : 05 juin 2018, 08:00

Re: [OdE - Chap. 10-05] Les nombreux projets de Rozenn

Message : # 74672Message Kiddle
29 janv. 2021, 09:17

Le poids des doutes ne se partageait pas avec les soldats. S'il était parfois capable de hurler sur ses hommes, Uilleam était une vraie pâte avec les femmes. Il se sentit déconcerté, ému car elle cramponnait sa main. La prise de commandement en duo avait quelque chose d'inédit.

Soldats, notre objectif avec dame Perreg est que vous reveniez entiers et vivants. Nous prendrons le temps et les précautions nécessaires. Vous embarquerez à deux et trois par barque et naviguerez ensemble. Vous êtes en mission de reconnaissance. Dès l'instant où vous apercevez un nénuphar, potentiellement un feond, ne tentez rien qui puisse le mettre en fuite, faites demi-tour, revenez calmement au fort. Le stratagème établi en dépend. Une fois ferré, le feond tombera entre nos mains. Tout cela je le répéterai à Swelbecky où nous joignons la manicle hilderine. En toutes choses, vous obéirez au capitaine Burgred ici présent. Un report pour cause d'intempéries est envisagé. Le capitaine recevra les ordres de route. Je veux de la discipline. Messieurs, la population compte sur vous, en avant !

Mais, bien-sûr vous avez fait le bon choix, vous avez fait tout ce qu'il fallait, chuchota-t-il à l'oreille de Rozenn, cela repose aussi sur moi, vous n'êtes pas seule.

Et tandis qu'ils chevauchaient en tête du convoi :

Tout le monde n'a pas la chance d'avoir une médecine en mission. Je suis heureux de voir vos fontes bien remplies, mais qu'avez-vous emporté qui prenne autant de place ? Voulez-vous que je soulage votre monture ?
Le cancre

Répondre