[OdE - Chap. 12-01] Flambeaux dans la brume

Ici sont rassemblées les parties ouvertes.

Pour le HRP voir ci-dessous.
Avatar de l’utilisateur
Iris
Grand Ancien
Messages : 16828
Inscription : 14 févr. 2011, 17:31
Localisation : Nord-Est de Lyon
Contact :

[OdE - Chap. 12-01] Flambeaux dans la brume

Message : # 74550Message Iris
21 déc. 2020, 17:45

Les nuits d’été étaient brèves. Dans la Forêt Engloutie, les grenouilles demeuraient silencieuses et soudain se mettaient à coasser si fort qu’il fallait hausser le ton pour s’entendre. Leur chant provenait de toutes parts dans la végétation dense. Elles se trouvaient sur les nénuphars des clairières, dans les roseaux fins des bords d’îlots, sur les racines partiellement aériennes de saules et palétuviers.

Dans le douloureux demi-sommeil de l’inconscience, ils percevaient le mouvement de la barque et l’humidité, tout autant qu’ils étaient assaillis par le concert discordant et épuisant des batraciens. L’obscurité était un peu réduite par la clarté diffuse d’une lanterne de lucioles hallucinantes. Enfermées dans le papier ciré, elles permettaient aux navigateurs de se diriger avec l’assurance de ceux qui connaissent bien leur environnement.

Bien qu’attachés, ils étaient déposés avec autant de délicatesse qu’on pouvait en espérer en cette circonstance – laquelle d’ailleurs ? Que s’était-il passé ? Leurs souvenirs étaient confus. Ils se rappelaient avoir été en visite chez le vecteur Fredelme, un soir. L’ambiance était cordiale. Aeldred, Gweneth et Ludd s’y trouvaient pour dîner et discuter. Des étrangers avaient surgi pour enlever l’uniste, mais ils n’avaient pas prévu la présence des autres. Il eut un grand moment de confusion, mais Aeldred et Gweneth portaient des hexcelsis sur leur poitrine, et le vecteur Fredelme les traitait avec la plus grande prévenance. Les inconnus décidèrent d’emmener les invités du vecteur. Il fallait faire vite ! La nuit était courte et la route était longue.

La liqueur de morphène troublait l’esprit. Comment savoir combien de temps s’était écoulé ? Est-ce que le ciel devenait insensiblement plus clair ? Les cimes des arbres étaient d’un noir profond, mais les étoiles avaient disparu.
Les prisonniers retrouvaient leurs sens, encore engourdis, et découvraient leurs ravisseurs anxieux. Ces gens ressemblaient à des villageois, mais ils portaient tous un hexcelsis. Leurs vêtements étaient de facture artisanale modeste, peut-être en fibre d’ortie ? Ils avaient été tissés sur de petits métiers comme on peut en trouver dans les fermes. Ils se distinguaient également par le fait qu’ils n’étaient, pour la plupart, pas teints. Les manteaux en couleur brun sombre tranchaient. Le blanc – ou le non-teint – était une couleur arborée par les fidèles ardents des paroles du prophète Soustraine. Cependant, aucun des prisonniers n’avait connaissance d’une communauté uniste dans la Forêt Engloutie. Il y avait un monastère près de Llewellen et un vecteur à Terfynisel, et la présence du Temple n’allait pas plus loin – du moins le croyaient-ils jusque-là.

« Ils reprennent conscience !

– On devrait leur ôter les baillons ?

– On ne risque plus rien, ça devrait aller, oui. »

L’instant d’après, les prisonniers pouvaient parler et se tenaient assis dans deux barques à fond plat qui naviguaient côte à côte.

« Pardon, vraiment… On ne voulait pas que ça se passe comme ça… On voulait aller vite… Il ne fallait pas laisser de traces, qu’on nous suive, vous comprenez ? C’était nécessaire, si on avait pu faire autrement… Vecteur, nous avons besoin de vous ! »

Tous les regards des ravisseurs se tournaient vers l’homme de foi qui était dépassé par la situation. Il ne faisait nul doute qu’en dépit des moyens douteux employés, les prisonniers n’étaient pas en danger. Ils étaient attachés par précaution, pour éviter des luttes au pire moment, et dans l’attente d’explications qui devaient permettre d’évacuer tout malentendu. Des échanges de paroles confus se succédèrent, mêlant réponses hésitantes du vecteur et excuses mortifiées des ravisseurs – néanmoins déterminés à arriver à bon port. En définitive, le vecteur obtint la libération de tous les prisonniers contre la promesse d’accepter de se rendre au village des ravisseurs.

« Nous devrions faire connaissance de manière plus civilisée, suggéra Fredelme. Vous savez apparemment qui je suis. Aussi laissez-moi vous présenter l’Élu de l’Unique Aeldred, vassal de la seigneuresse Blodwen de Terfynisel. Si vous estimez devoir être respectueux envers moi, soyez le encore plus à son égard, car l’Unique L’a ramené d’entre les morts pour nous guider dans les heures sombres. La clerc Gweneth est une femme sage et érudite, qui sera de bon conseil. L’artisan Ludd est un homme inventif et plein de ressource, à même de résoudre les problèmes les plus compliqués. »
Meneuse : Ombres d'Esteren | Dragons
Joueuse : /

Avatar de l’utilisateur
Casaïr
Vénérable
Messages : 4335
Inscription : 28 avr. 2015, 19:10
Localisation : Arlon, Belgique

Re: [OdE - Chap. 12-01] Flambeaux dans la brume

Message : # 74552Message Casaïr
21 déc. 2020, 18:58

Aeldred n'était pas du genre à se mettre en colère facilement, mais il était très loin d'avoir apprécié la façon dont la soirée fut écourtée. Il jeta un regard noir à leurs ravisseurs plus terrorisés que leurs prisonniers, et massa ses poignets et chevilles endolories par la corde. Le mal de crâne provoqué par la drogue n'améliorait guère son humeur et s'il retenait ses coups, c'était uniquement par respect pour le vecteur.

"Faire vite ne vous obligeait pas à nous enlever, surtout si c'est notre aide que vous recherchez, gronda le jeune homme peu amène. Vous avez donc sérieusement intérêt à expliquer votre comportement. À ce propos, où nous emmenez-vous ? Je croyais que les seuls unistes en Forêt Engloutie avaient trouvé la foi grâce à Fredelme."

Il se tourna vers son ami.

"Avez-vous entendu parler d'un autre vecteur envoyé ici avant votre départ ?"

Il sentait bien que la réponse serait négative, les unistes voyageaient de villes en villages lorsqu'ils cherchaient de nouveaux fidèles. Celui qui avait converti les vauriens assis en face d'eux pouvait venir de n'importe où, voire être arrivé bien après Fredelme.
Il est toujours utile d'affronter un ennemi prêt à mourir pour son pays. Vous avez en définitive, lui comme vous, le même objectif en tête.

- Terry Pratchett, Va-t-en-guerre.

Avatar de l’utilisateur
Azaghâl
Petite graine
Messages : 41
Inscription : 30 juil. 2020, 21:16

Re: [OdE - Chap. 12-01] Flambeaux dans la brume

Message : # 74553Message Azaghâl
21 déc. 2020, 20:12

Ludd adressa un rictus sardonique à ses ravisseurs. Pour l'heure, leur manque d'assurance excitait moins la colère chez le jeune artisan qu'une humeur sarcastique.

"Diantre, moi qui m'étais joint par curiosité à une causette d'unistes, v'là que j'vais pas tarder à crouler sous les bondieuseries, faut croire.
Et des jobards qui existaient pas dans la région d'après le patron, encore ! Ma parole, alors c'est ça que vous appelez un miracle ?"


Mais alors même qu'il lançait sa pique, la brume se dissipant peu à peu de son esprit le rappela à des préoccupations moins légères. Il se mis à palper avec précaution les replis de son manteau et, en lui-même, il ne tarda pas à remercier avec soulagement quelque entité mystique aléatoire pour la douceur dont avaient fait preuve les inconnus pendant son inconscience...
Image Ludd Einach, l'atelier sur pattes. (Esteren - la Forêt Engloutie)

Avatar de l’utilisateur
Gweneth
Jeune pousse
Messages : 202
Inscription : 09 déc. 2018, 19:42

Re: [OdE - Chap. 12-01] Flambeaux dans la brume

Message : # 74554Message Gweneth
22 déc. 2020, 00:47

Gweneth écouta les explications maladroites de leur ravisseurs avec l'esprit encore embrumé. La jeune femme semblait se remettre moins vite que ses compagnons.

Se massant les zones marquées et douloureuses que serraient les liens quelques instant plus tôt, elle laissa intervenir le vecteur, Aeldred et Ludd, avant d'intervenir. Tout comme l'élu, elle souhaitait savoir où ils se rendaient.

« Je ne peux que me joindre à mes compagnons et regretter cet épisode rocambolesque. Il y a effectivement des manières plus simples de demander de l'aide... Allez-vous finir par nous dire où nous allons ? » demanda-t-elle d'un ton calm et qu'elle essaya de rendre le plus chaleureux possible malgré les circonstances.

Avatar de l’utilisateur
Iris
Grand Ancien
Messages : 16828
Inscription : 14 févr. 2011, 17:31
Localisation : Nord-Est de Lyon
Contact :

Petit matin, quelque part

Message : # 74555Message Iris
22 déc. 2020, 19:44

Tandis qu’Aeldred s’emportait, le vecteur Fredelme bougeait les lèvres silencieusement avec une expression très embarrassée. Il aurait voulu arrêter toute tension à un moment où les choses paraissaient pouvoir s’arranger.

L’expression de Fredelme disait son ignorance à propos de la présence de vecteurs dans la région. Il n'eut pas le temps de parler car Ludd bouillonnait.

L’artisan de la capitale, pris dans l’examen de ses poches cachées, ne vit pas les échanges de regards sombres. Sa saillie moqueuse générait un problème pris très au sérieux.


« Ma Sœur… commença un homme au début de la vingtaine, aussitôt interrompu par un autre à peine plus âgé.

- Attends, on ne peut pas parler devant lui. dit-il en désignant Ludd.

– Qu’est-ce qu’on doit faire ? s’émut une femme coiffée de 6 nattes qui paraissait perdue.

– Vous avez voulu l’emmener avec les autres alors qu’il n’avait pas d’hexcelsis, persifla la plus jeune du groupe. Ils savent pas où ils sont, ni où on va, on n’a qu’à le laisser là, il retournera chez lui le païen de la ville – l’athée ? »

Ce n’était qu’une question rhétorique, mais les termes de « païen » et « athée » provoquaient des remous.

« Nous ne pouvons pas mettre le village en danger avec un athée païen ! protesta en tremblant la femme aux six nattes.

– Allons, vous ne pouvez pas songer à abandonner maître Ludd sur un îlot, ce serait le condamner à une mort certaine ! s’inquiéta le vecteur.

– Ne nous disputons pas ! supplia le plus âgé. Il doit y avoir une solution pour aborder ça… L’Unique nous a permis de rencontrer la Sœur Gweneth en plus du Frère Fredelme, et même… l’élu Aeldred… C’est peut-être un signe ?

– Surtout le signe qu’on aurait dû s’en tenir au plan… grinça la plus jeune.

– Bagloc a raison, nous n’allons pas nous disputer. Vecteur Fredelme, mon nom est Gourien. Pour ce qui est ce l’endroit dont nous venons, nous ne pouvons vous dire où il se trouve, si ce n’est dans la Forêt Engloutie. La sécurité de notre communauté en dépend. Elle a déjà échappé à de graves persécutions de païens. Nous avons besoin de votre aide contre des démons. Vous êtes notre seul espoir. »

Au mot démon, les yeux de Fredelme grandirent de surprise et peut-être de peur, mais il prit sur lui de ne rien dire.
Meneuse : Ombres d'Esteren | Dragons
Joueuse : /

Avatar de l’utilisateur
Casaïr
Vénérable
Messages : 4335
Inscription : 28 avr. 2015, 19:10
Localisation : Arlon, Belgique

Re: [OdE - Chap. 12-01] Flambeaux dans la brume

Message : # 74556Message Casaïr
22 déc. 2020, 20:34

Des démons ? Aeldred traduisit le terme par "feondas" et ses yeux s'assombrirent davantage. Il soupira alors que les inconnus se disputaient au sujet de Ludd.

"Je vais mettre les choses au clair immédiatement, lâcha-t-il calmement, mais toujours aussi fermement : Maitre Ludd est l'artisan chargé de remettre en état le village dont j'ai la charge, si vous souhaitez le débarquer ici, je ne vous accompagnerai pas et contrairement à lui, je connais bien la forêt, je saurai y survivre."

Il les fixa chacun tour à tour, avec moins de méfiance que de remontrance dans le regard.

"Le fait d'avoir été attaqué par des non croyants par le passé ne doit pas aveugler votre esprit au point de voir des ennemis en chaque individu qui n'aurait pas accueilli la parole de Soustraine, car si nous en étions encore à ce stade de défiance, il n'y aurait tout simplement aucun uniste en Taol-Kaer, même si la guerre remonte déjà à cinquante ans. J'accorde toute ma confiance à Maitre Ludd et peux affirmer que, malgré son côté sarcastique que j'aime assez, c'est aussi quelqu'un de pratique, bien obligé de supporter les lubies de son jeune seigneur, fussent-elles religieuses. Maintenant, et à moins que vous n'ayez à redire, expliquez-nous quels sont les démons que vous évoquez, puisqu'il n'est pas encore à l'ordre du jour de parler de votre communauté."
Il est toujours utile d'affronter un ennemi prêt à mourir pour son pays. Vous avez en définitive, lui comme vous, le même objectif en tête.

- Terry Pratchett, Va-t-en-guerre.

Avatar de l’utilisateur
Azaghâl
Petite graine
Messages : 41
Inscription : 30 juil. 2020, 21:16

Re: [OdE - Chap. 12-01] Flambeaux dans la brume

Message : # 74557Message Azaghâl
23 déc. 2020, 03:42

Avec ses sourcils haussés et son regard braqué sur les étrangers d'un air bravache, il était manifeste que Ludd prenait fort mal l'agressivité fulgurante de ses ravisseurs. Leur attitude avait instantanément ravivé chez lui de vieux a-priori hostiles que l'ouverture d'esprit des unistes de Terfynisel n'avait encore pu que mettre en sourdine. Il ne dit mot cependant, ne voulant pas ruiner les efforts d'Aeldred pour contrôler la situation.

Les mains encore pâteuses des effets de la drogue, Ludd s'occupa donc plutôt à tirer sa pipe, à la bourrer et à l’allumer tant bien que mal avec un briquet à silex. L'artisan se sentirai plus à l'aise avec sa bouffarde au bec pour profiter du spectacle. et à tout point de vue.
Image Ludd Einach, l'atelier sur pattes. (Esteren - la Forêt Engloutie)

Avatar de l’utilisateur
Gweneth
Jeune pousse
Messages : 202
Inscription : 09 déc. 2018, 19:42

Re: [OdE - Chap. 12-01] Flambeaux dans la brume

Message : # 74558Message Gweneth
23 déc. 2020, 14:54

Le terme de "démons" dégrisa instantanément Gweneth qui regarda le groupe de fidèles avec compassion. Elle comprenait maintenant mieux leur angoisse et le côté précipité de leur enlèvement.

« Je suis d'accord avec Aeldred, si vos propos sont vrais, ne perdons pas notre temps en tergiversations inutiles. Surtout que rien ne garantit que les autorités de Terfynisel ne chercheront pas à nous retrouver si elles constatent notre disparition subite. » Elle se permit un regard inquiet à l'élu.

D'un ton beaucoup plus rassurant elle conclut : « De plus, je suis sûre que les compétences de maître Ludd nous seront fort utiles... Donc, on vous écoute... »

Avatar de l’utilisateur
Iris
Grand Ancien
Messages : 16828
Inscription : 14 févr. 2011, 17:31
Localisation : Nord-Est de Lyon
Contact :

Séparation ?

Message : # 74560Message Iris
23 déc. 2020, 15:33

Aeldred avait gagné considérablement en assurance depuis l’époque où il était modeste chasseur de rats, mais son ton manquait encore de force et d’ampleur. Son discours visait à défendre Ludd et vanter ses mérites, mais attirait surtout l’attention sur l’artisan.

La confiance était difficile à gagner. Les ravisseurs cherchaient des réponses auprès du vecteur Fredelme.

« Frère Vecteur… » murmurait anxieusement la femme nattée.

– Tu transmettras la Vérité à toute personne croisant ton chemin, récita l’un des hommes par devers lui.

– Je ne crois pas qu’ils pourront nous retrouver. Ils pourront juste trouver une piste menant aux eaux…

– Brewal, on pourrait se rassembler sur une barque et laisser l’artisan repartir, avec… On ne peut pas partir avec un seigneur, ils vont ratisser le marais !

– Ils ne nous trouveront pas, tu peux me croire, répondit un autre.

– Vecteur, s’il vous plait… insista la femme nattée.

– Ne vous inquiétez pas, je viendrai.

– Et les autres ? Est-ce qu’il faut leur dire ?

– On ne va pas raconter notre vie à…

– Des démons hantent les abords du village et des gens deviennent fous, résuma la plus jeune. Vous en savez assez, et on n’a pas besoin de gens qui s’enfoncent les mains dans les poches avec leur pipe. C’était de toutes façons une erreur…

– Suffit Lawena. Tu maîtriseras tes passions et seras modéré en toute chose.

– Aeldred, Gweneth, Ludd. Nos chemins se séparent peut-être ici. J’aurais aimé voir le temple que vous édifierez… » murmura le Fredelme avec émotion et détermination.
Meneuse : Ombres d'Esteren | Dragons
Joueuse : /

Avatar de l’utilisateur
Gweneth
Jeune pousse
Messages : 202
Inscription : 09 déc. 2018, 19:42

Re: [OdE - Chap. 12-01] Flambeaux dans la brume

Message : # 74561Message Gweneth
23 déc. 2020, 15:50

Gweneth écarquilla les yeux quand elle crut comprendre ce qu'insinuait le vecteur. Elle s'en offusqua et ajouta, autant pour Fredelme que pour les ravisseurs :

« J'espère que vous plaisantez, mon père. Ces gens sont des fidèles de l'Unique venus vous chercher car ils ont besoin d'aide. Or sur leur route ils croisent l'Elu. Est-ce un hasard ? Je ne crois pas ! Il s'agit clairement de la volonté de l'Unique qui a voulu que nous soyons avec vous à ce moment précis. Et si je suis là moi aussi avec maître Ludd c'est que nous avons notre part à jouer dans les plans du Seigneur. Non, non, et non, je me refuse à vous laisser...» elle se tourna vers les inconnus « tous... L'Unique a voulu que nous soyons tous ensemble sur cette barque à cet instant précis. Et donc tous ensemble nous viendrons vous aider. Que le Prophète m'en soit témoin ! »
Dernière modification par Gweneth le 23 déc. 2020, 16:26, modifié 1 fois.

Répondre