[OdE - Chap. 12-01] Flambeaux dans la brume

Ici sont rassemblées les parties ouvertes.

Pour le HRP voir ci-dessous.
Avatar de l’utilisateur
Casaïr
Vénérable
Messages : 4335
Inscription : 28 avr. 2015, 19:10
Localisation : Arlon, Belgique

Bonjour, voici mon CV de rencontre du troisième type...

Message : # 74562Message Casaïr
23 déc. 2020, 16:01

La réaction de Gweneth amusa Aeldred malgré lui alors même qu'il était d'accord avec elle. Il posa doucement une main sur son épaule dans un geste d'apaisement.

"C'est certain, Fredelme, il est hors de question que mon plus vieil ami risque sa vie seul, nous sommes tous dans le même bateau. Sans mauvais jeu de mots." Il sourit brièvement avant de retrouver son sérieux. "Pour en revenir à notre affaire, des gens devenus fous, j'en ai connu, j'en ai même tué. J'ai vu les Limbes tenter de s'imposer dans un village près de chez moi, je les ai même brièvement arpentés avant que l'Unique ne me ramène à la vie, et je ne souhaiterai une telle expérience pas même à mon pire ennemi. Je me suis donné pour mission d'aider au mieux de mes capacités cette forêt et il m'est donc impossible d'ignorer votre... "demande", aussi cavalière fût-elle. Que vous ne vouliez pas indiquer la direction de votre village, soit, mais en quoi parler des démons qui vous attaquent pourrait vous nuire ? Vous avez besoin de nous, notre présence ici en est la preuve irréfutable. Comme le dit Gweneth, l'Unique nous a mis sur votre route et rien que pour cela, je me dois de vous aider. Donc il serait temps de parler sérieusement de ce qui vous accable."
Il est toujours utile d'affronter un ennemi prêt à mourir pour son pays. Vous avez en définitive, lui comme vous, le même objectif en tête.

- Terry Pratchett, Va-t-en-guerre.

Avatar de l’utilisateur
Azaghâl
Petite graine
Messages : 41
Inscription : 30 juil. 2020, 21:16

Re: [OdE - Chap. 12-01] Flambeaux dans la brume

Message : # 74564Message Azaghâl
23 déc. 2020, 21:38

*Puf puf...*

Tout en tirant tranquillement sur sa pipe, Ludd ne manquait pas une miette de cette conversation rocambolesque. De victimes collatérales d'un enlèvement, voilà que ses compagnons se sentaient à présent une âme de chevaliers blancs, convaincus qu'il était de leur devoir de participer à ce qui ressemblait à cette expédition de sauvetage surnaturelle. Ludd savait bien qu'ici, au beau milieu de nulle part, il était lié à ses compagnons, alors il allait bien devoir s’accommoder de leurs intentions. ça ne le dérangeait pas, du moins si cette petite bande voulait bien lui lâcher un peu les basques.
D'ailleurs, toute cette histoire lui rappelait diablement le micmac fantomatique dont il avait eu les échos à son arrivée à Terfynisel, et Ludd commençait à penser qu'en s'installant à Cartref, il n'allait pas tarder à considérer comme banales de telles affaires... Peut-être Aeldred se disait-il justement qu'il pouvait y avoir un lien entre ces événements similaires se passant tous dans la même région... C'était du moins ce que Ludd se demandait au vu de qu'il avait pu entendre sur ce sujet.
En tout cas, les choses étant ce qu'elles étaient, autant prendre le boernac par les cornes et profiter de la situation pour en apprendre un maximum. Cette aventure semblait terriblement périlleuse pour un non-initié, mais comme souvent chez Ludd, la curiosité était la plus forte. Une pensée fugitive lui traversa tout de même l'esprit : dommage que la jeune Ethel ne soit pas avec eux, elle avait l'air plutôt au fait de tout ce qui relève du pas-très-naturel, et Ludd aurait apprécié avoir un point de vue non-uniste pour mettre en perspective les événements.
Image Ludd Einach, l'atelier sur pattes. (Esteren - la Forêt Engloutie)

Avatar de l’utilisateur
Iris
Grand Ancien
Messages : 16828
Inscription : 14 févr. 2011, 17:31
Localisation : Nord-Est de Lyon
Contact :

L'heure du choix

Message : # 74567Message Iris
24 déc. 2020, 15:08

Tandis que la conversation semblait s’orienter vers une décision courageuse de se lancer sans un doute vers le village uniste mystérieux, le vecteur Fredelme observait toujours l’artisan qui tirait sur sa pipe :

« Maître Ludd, je suis sûr que nos compagnons seront d’accord pour vous ramener en sécurité à Terfynisel. Il est hors de question que vous ayez à prendre des risques qui vous sont imposés. L’Unique nous laisse en toute chose libre de nos choix. Les coïncidences sont des messages, mais elles ont un sens propre à chacun d’entre nous. Peut-être votre mission est-elle de retourner au village et éviter que nos proches s’inquiètent. »

Les propos du vecteur rencontraient l’assentiment de plusieurs ravisseurs. Ramener Ludd à la civilisation représentait un détour et un risque, mais la perspective d’amener un païen athée dans leur foyer paraissait plus difficile à accepter.

Meneuse : Ombres d'Esteren | Dragons
Joueuse : /

Avatar de l’utilisateur
Azaghâl
Petite graine
Messages : 41
Inscription : 30 juil. 2020, 21:16

Re: [OdE - Chap. 12-01] Flambeaux dans la brume

Message : # 74568Message Azaghâl
24 déc. 2020, 18:26

Diable, voilà qui ressemblait à un choix en règles finalement. Grâce à Fredelme. Bien, mais cela ne changerait rien, si ce n'est qu'il n'allait plus pouvoir se plaindre aussi facilement, maintenant. Car non, il n'allait pas abandonner ce tout frais seigneur qui lui avait offert le gite et de l'ouvrage dans son futur village, et maintenant qu'il était là, il ne manquerait pas non plus cette occasion d'en savoir plus sur les adeptes du Temple et leurs manières. Par ailleurs ce serait l'opportunité de voir de ses propre yeux les hantises qui semblaient peupler si densément la vie de ses nouveaux voisins.
Quant à savoir si tout cela ensemble valait le risque que l'artisan s'apprêtait à prendre, il était clair que ce n'était pas le cas. Mais lorsque l'intérêt de Ludd était éveillé, ce genre de considérations avaient une fâcheuse tendance à finir en sourdine.

Avec un soupir enfumé, Ludd répondit donc :

"J'vous remercie d'intercéder, Vecteur, mais soyons honnête : qui pourrait résister à l'appel du destin, lorsque celui-ci est apporté par de si aimables et gracieux messagers ? Pas moi en tout cas."
Il adressa un sourire plein de dents aux unistes, avant de reprendre à leur intention.
"Allons messieurs dames, ne vous fâchez pas pour si peu. Oui vous allez devoir supporter mes manières et réciproquement, mais si je vous fais peur, vous pourrez toujours vous rassurer en vous disant que je ne suis pas plus méchant que vous ne l'êtes, n'est-ce pas ?"
Image Ludd Einach, l'atelier sur pattes. (Esteren - la Forêt Engloutie)

Avatar de l’utilisateur
Gweneth
Jeune pousse
Messages : 202
Inscription : 09 déc. 2018, 19:42

Re: [OdE - Chap. 12-01] Flambeaux dans la brume

Message : # 74570Message Gweneth
26 déc. 2020, 16:52

Gweneth trouva le sarcasme de l'artisan un peu dangereux. Néanmoins, elle n'y pouvait rien et se contenta d'attendre la réponse des ravisseurs. Les mains jointes, elle adressa une prière silencieuse à l'Unique.

Avatar de l’utilisateur
Casaïr
Vénérable
Messages : 4335
Inscription : 28 avr. 2015, 19:10
Localisation : Arlon, Belgique

Re: [OdE - Chap. 12-01] Flambeaux dans la brume

Message : # 74571Message Casaïr
26 déc. 2020, 21:10

À la pique de l'artisan, Aeldred ne put s'empêcher de rire.

"Voilà qui est dit, nous vous suivons. Et si l'idée d'emmener un non croyant dans votre village vous hante encore, dites-vous que c'est aussi une possible occasion de lui ouvrir les yeux. Nous ne sommes pas tous nés avec la foi, moi en tout cas je ne l'ai embrassé que récemment et ma sœur me répétait souvent qu'on n'attrapait pas les mouches avec du vinaigre --Désolé, Ludd, pour l'analogie. Pour propager la foi, il faut bien parvenir à convertir aussi les athées, non ?"

Malgré son sourire, le jeune homme espérait que ces paroles pleines de bon sens suffiraient à faire accepter la présence de l'ostien parmi eux.
Il est toujours utile d'affronter un ennemi prêt à mourir pour son pays. Vous avez en définitive, lui comme vous, le même objectif en tête.

- Terry Pratchett, Va-t-en-guerre.

Avatar de l’utilisateur
Iris
Grand Ancien
Messages : 16828
Inscription : 14 févr. 2011, 17:31
Localisation : Nord-Est de Lyon
Contact :

Sous-chapitre 2 - Bandionach

Message : # 74572Message Iris
28 déc. 2020, 17:26

Le chemin vers Bandionach – la communauté de la Blancheur Immaculée – est long depuis les rivages de la Forêt Engloutie, de l’ordre d’une quinzaine d’heures depuis Terfynisel. On découvre plusieurs paysages, tantôt le marais est un vaste lac, tantôt il devient un bois sombre et dense, plein de racines aériennes, ici les îlots sablonneux sont nombreux, là on devine des vestiges de tours de pierre remontant à un lointain passé.

Après tant de tours et détours pour éviter les grands arbres effondrés ou les taillis trop denses, tandis que le soleil est par moment à peine discernable au travers des cimes, il est bien difficile de s’orienter.

Enfin, voici le village uniste, dont l’entrée est marquée par une jetée bien entretenue et la présence de plusieurs barques. Les arrivants découvrent une colonne de bois gravée d’un hexcelsis et sur laquelle poussent des plantes grimpantes à l’éclatante floraison blanche. Plus loin, le chemin se poursuit, tournant et allant vers les habitations. Sur la gauche, s’élève un bâtiment tout en bois, construit avec soin, peint en blanc, et entouré d’un péristyle et d’un jardin ornemental. Sur la droite, apparaissent des habitations, également en bois, mais toutes peintes dans un brun si sombre qu’il en paraît noir.



L’arrivée des voyageurs ne passa pas inaperçue. On se saluait et des gens couraient depuis la place pour prévenir les autres habitants qui demeuraient plus loin. En cette belle journée d’été, le rassemblement devait se faire tout naturellement sur la place devant le temple.

La fatigue du voyage pesait et n’était soulagée que par la perspective d’un repos bien mérité dans un lieu qui paraissait accueillant. Les accompagnateurs – ravisseurs des invités se détendaient et s’étiraient.

« Père ! » lança Brewal à un homme dans la force de l’âge, brun et à l’épaisse barbe, vêtu presque entièrement de noir. Le chef de la communauté avait une mine sévère qui n’était atténuée que par sa satisfaction de voir le vecteur arriver. En revanche, il n’attendait pas d’autres personnes. Son fils prit en charge les présentations tandis que de plus en plus de gens arrivaient – dont beaucoup de jeunes de moins de quinze ans, plus que ce que l’on a coutume de voir dans un village talkéride :

« Voici le vecteur Fredelme que nous attendions tous. L’Unique a voulu qu’il soit accompagné. Voici la sage clerc, Gweneth, venue nous aider. Voici Aeldred Mac Terfynisel. C’est… Un chevalier-clerc du domaine Terfynisel ; il étudie les écritures auprès de la Sœur Gweneth, et tenait à nous aider. Et voici Ludd, un artisan qui… était avec eux et… qui a senti que le destin l’appelait ici.
» Ils ont juré qu’ils seraient discrets s’ils devaient quitter les lieux.

– Bienvenue à Bandionach, la communauté de la Blancheur Immaculée. Nous vous remercions d’avoir répondu à l’appel du conseil de la communauté. Pour le temps de votre séjour, vous serez ici traités à égalité, comme si vous étiez des nôtres. Nous partagerons le pain et le logis. »

Il eut un léger froncement de sourcils de réflexion :

« Nous n’avions pas prévu tant de… d’aide. Il faudra sûrement vous répartir dans différentes familles. Si vous restez, la communauté s’unira pour édifier les bâtiments où vous pourrez vivre dignement. Nous sommes toujours heureux que la communauté s’agrandisse. Y’a-t-il parmi vous des couples ou des personnes mariées ? »
Meneuse : Ombres d'Esteren | Dragons
Joueuse : /

Avatar de l’utilisateur
Azaghâl
Petite graine
Messages : 41
Inscription : 30 juil. 2020, 21:16

Re: [OdE - Chap. 12-01] Flambeaux dans la brume

Message : # 74573Message Azaghâl
28 déc. 2020, 19:00

La nuit avait fait place au jour au fil des longues heures du trajet. Malgré le manque de véritable repos, Ludd s'était d'abord fait violence pour ne pas céder à nouveau à l'influence léthargique de la drogue, dont l'effet était insidieusement revenu tandis que la montée d'adrénaline du réveil se dissipait. Mais lorsque le jour livide et lointain commença à chasser les ténèbres, en revanche, il ne fut plus pour lui question de fatigue. Les paysages qu'il traversait paraissaient tour à tour grotesques ou formidables à ses yeux naïfs de citadin, comme tout droit sortis des contes de sa grand-mère. Son regard flottait de toutes parts sur les eaux et entre les racines des arbres, tentant de percer l'obscurité du sous-bois à la recherche de quelque forme nouvelle et fantastique. Il observa avec intérêt les arbres vénérables -trop tordus pour de la charpenterie de marine, mais idéaux pour de robustes arcs de balistes-, et les ruines colonisées par la mousse qu'ils croisaient lui faisaient presque regretter son manque d'instruction historique.

Enfin, ils arrivèrent à la colonie uniste : "la communauté de la Blancheur Immaculée". Un nom qui ne manquait pas d'ironie pour un hameau qui pataugeait dans les tourbières, se disait Ludd tout en répondant d'un signe de tête poli mais sobre au salut du chef qui ne s'était pas encore présenté. L'artisan prit bonne note de la promesse de bons traitements et espéra qu'elle se confirmerait sur la durée, surtout s'il allait devoir se séparer de ses compagnons. Cette dernière perspective ne l'enchantait pas, mais il ne dit rien.
Tout en écoutant, son attention se déporta discrètement sur les bâtiments du village. De loin, ils semblaient relativement bien construits, probablement mieux que les masures de Cartref. Le problème de l'humidité devait ici prendre des proportions bien pires, cependant, et il se réjouissait de voir que le bois avait été choisi pour y pallier. Ludd commença donc à inspecter les maisons du regard avant de pouvoir le faire de plus près : toitures, traitement du bois, fondations... Pour lui qui allait avoir la reconstruction d'un village à organiser dans la région, c'était de moment de voir quelles idées ingénieuses les locaux avaient trouvé pour s'adapter à leur environnement.
Dernière modification par Azaghâl le 04 janv. 2021, 23:14, modifié 1 fois.
Image Ludd Einach, l'atelier sur pattes. (Esteren - la Forêt Engloutie)

Avatar de l’utilisateur
Casaïr
Vénérable
Messages : 4335
Inscription : 28 avr. 2015, 19:10
Localisation : Arlon, Belgique

Re: [OdE - Chap. 12-01] Flambeaux dans la brume

Message : # 74574Message Casaïr
29 déc. 2020, 05:03

Aeldred avait été soulagé que leurs "hôtes" ne débarquent pas Ludd même s'ils n'avaient pas semblés plus convaincus que cela par son petit discours. Il était également ravi d'enfin arriver à bon port. Tout le long de la route, il avait examiné la forêt en se demandant si cette partie faisait partie du domaine de Terfynisel ou non. C'était possible : apparemment, les limites semblaient floues, aux dires de Rozenn. Le jeune seigneur avait tenté de comprendre ce qu'elle lui racontait, mais elle avait alors parlé avec une telle volubilité qu'il n'avait au final pas retenu plus de la moitié des questions que se posaient la jeune femme. Et voilà maintenant qu'ils se trouvaient tous dans une bien étrange communauté, bien établie et uniquement composée d'unistes. Il observa ce petit miracle ô combien fragile qui se maintenait vaille que vaille dans l'une des régions les moins hospitalières de Taol-Kaer.

"Merci pour votre accueil, répondit Aeldred à l'homme qui leur faisait face, sans doute leur chef. Je dois dire que... l'invitation que vos camarades nous ont transmises nous a donné envie d'en apprendre davantage, et pas uniquement sur la situation que vous traversez en ce moment, mais nous aurons le temps d'en parler plus tard, j'imagine. Et pour répondre à votre question, nous sommes tous célibataires."
Il est toujours utile d'affronter un ennemi prêt à mourir pour son pays. Vous avez en définitive, lui comme vous, le même objectif en tête.

- Terry Pratchett, Va-t-en-guerre.

Avatar de l’utilisateur
Iris
Grand Ancien
Messages : 16828
Inscription : 14 févr. 2011, 17:31
Localisation : Nord-Est de Lyon
Contact :

Gweneth ?

Message : # 74581Message Iris
03 janv. 2021, 11:32

– Très bien. Confrère Ludd et Confrère Aeldred, vous logerez avec les jeunes, dans les étages. L’accès à la majorité ici n’est pas déterminée par des rites païens, mais par les sacrements : l’Acceptation ou le mariage. Frère Fredelme et Sœur Gweneth, nous vous logerons avec les adultes au rez-de-chaussée.

– Aerdan, mon époux, dit une femme en noir qui s’approchait, en s’adressant au chef.

– Noenys, mon épouse, répondit le chef, en lui donnant apparemment la parole.

– Brewal, mon fils, je suis heureuse de te revoir porteur de bonnes nouvelles. Ici, les troubles n’ont hélas pas cessé. Les brumes matinales et vespérales sont aussi menaçantes que les nuits d’hiver. Le conseil a déterminé de nouvelles règles pour nous protéger. Nous nous rassemblons tous pour célébrer Vespérine au temple et nous rentrons dans nos foyers sans plus en sortir jusqu’à Unicine. Albines et Estellines sont célébrées dans les foyers. »

Les heures des prières variaient selon les saisons. En été, aux abords du solstice, Albines avait lieu aux premières lueurs, vers 3h30, et Unicine deux heures plus tard, juste après que l’on ait préparé le petit-déjeuner et mis la maison en ordre. Vespérine faisait suite au repas du soir, vers 20h30 et précédait la prière du coucher, Estellines, une heure après.
« Seuls les porteurs de rouge sont autorisés à sortir de nuit et uniquement en cas d’extrême nécessité. »

Les nouveaux venus remarquèrent que les couleurs des croyants obéissaient à des codes stricts. Le blanc et le noir étaient les teintes les plus répandues. Si le blanc était un tissu non teint, en revanche, le noir ici était d’une profondeur rare et précieuse, une obscurité presque brillante. Les ornements étaient essentiellement des broderies évoquant l’hexcelsis et le jardin de l’Unique aux fleurs immaculées. Les porteurs de rouge étaient minoritaires, on discernait des brassards ou des écharpes. Les individus ainsi marqués portaient tous des armes, haches et épées courtes dans ce rassemblement.

« L’opportunité d’exorciser la Consœur Gwentrod au temple a été évoquée, mais nous attendions la venue du Frère Fredelme pour mener à bien les rites qui permettront de chasser les démons de nos terres et les consacrer. »
Le vecteur s’inclina, ému et honoré de toute la responsabilité qui lui incombait. Il s’inquiétait d’être à la hauteur des événements, mais cette aventure dans une communauté pionnière était de ces événements grisants qui l’avaient conduit à quitter son pays natal. Il était déterminé à servir.
Meneuse : Ombres d'Esteren | Dragons
Joueuse : /

Répondre