[OdE - Chap. 8-48 ] Payer ses dettes

Campagne des Ombres d'Esteren. MJ Iris
Début : juin 2015
Avatar de l’utilisateur
Pwyll
Vénérable
Messages : 1050
Inscription : 15 janv. 2016, 20:28
Localisation : Sur l'interweb mondial de Vélizy-Villacoublay
Contact :

Re: [OdE - Chap. 8-48 ] Payer ses dettes

Message : # 72233Message Pwyll
22 janv. 2020, 00:37

Madennig était partie pour ne plus revenir ? Le coup de poignard reçu alors acheva définitivement son dernier espoir d'un retour à l'avant Moudenn. Le grand barbu croisa le regard de Jazkez, pour essayer d'y capter une tristesse partagée, peut-être.

Toutefois, l'avenir de Terfynisel restait ici en suspens. Pwyll avait tellement retourné ces questions durant son isolement qu'il avait envie de participer à ces échanges malgré sa situation plus que précaire.

Il leva la main.

(Je pars du principe que Blodwen accepte de lui donner la parole, dans le cas contraire, je modifierai le post en conséquence)

"Merci. De ce que j'ai vu à Moudenn, et pour vous rassurez madame, dit-il en regardant cette Rozenn aux traits particulièrement fins, Oanell n'y craint rien. Tairdelbach n'est pas de mèche avec ce mouvement qui voudrait contester le Roi et renvoyer les hilderins. On pourrait même dire, en prenant un peu de recul, que c'est une occasion inespérée pour Terfynisel de forger de profondes alliances sanctifiées par la promesse d'une future gratitude royale et hilderine. Il serait peut-être possible de créer une telle alliance sur la base d'arguments solides pour contrer celle que fomente sans doute l'autre branche de la famille Mac Lormel."

Pwyll écarta les bras pour signifier qu'il était déjà bien loin de son champ de compétence et de son droit à évoquer de tels sujets.

"Pour ce qui est des preuves, le Chevalier Jazkez comme moi-même connaissons des personnes qui ont directement participé à l'enlèvement. J'avais décidé de tenter des les arrêter et de les amener ici, mais les risques de réussite étaient faibles et ramener Uilleam ici m'a semblé prioritaire."

Il avait bien l'intention de rediscuter avec cette Rozenn du cas d'Aeldred au Chat, rares étaient ceux prêts à aider le garçon, il fallait, s'il en avait la possibilité, l'y encourager.
On dirait qu'ça t'gêne de marcher dans la boue !

Avatar de l’utilisateur
Casaïr
Vénérable
Messages : 4112
Inscription : 28 avr. 2015, 19:10
Localisation : Arlon, Belgique

Re: [OdE - Chap. 8-48 ] Payer ses dettes

Message : # 72234Message Casaïr
22 janv. 2020, 01:06

"Vous me voyez rassurée, dit Rozenn avec un soulagement manifeste. Oanell est une amie de longue date, la savoir loin d'ici m'angoissait un peu à dire vrai. Ce que vous nous rapportez est également intéressant, il serait possible d'agir sur deux fronts : récupérer ces personnes me semblent de la plus haute importance, car, si nous prouvons qu'il y avait un complot visant les hilderins, il sera alors possible de présenter Pwyll différemment, comme un agent envoyé en éclaireur et qui, malheureusement, se sera retrouvé débordé en territoire ennemi. "

"Dans le même temps, nous rapprocher de la branche de la famille fidèle au roi ne pourra que nous être profitable. J'imagine qu'ils prennent très mal un tel camouflet et il ne devrait guère être difficile de les motiver à nous aider, surtout si nous avons les preuves et les aveux de notre côté. Reste à discuter de ce que nous pourrions leur apporter en temps qu'alliés. Je ne suis pas ici depuis suffisamment longtemps pour connaître ce genre de détail et il est malheureux que votre clerc ne soit pas présent pour nous en faire part."


Cela pouvait ressembler à une pique envers Aeldred, mais c'était en réalité très éloigné de la réalité. Sans nouvelle de son logeur depuis son départ, Rozenn commençait lentement à s'inquiéter. Ce genre de mission diplomatique aurait déjà dû produire un résultat, ne serait-ce que par l'intermédiaire d'un rapport.
Il est toujours utile d'affronter un ennemi prêt à mourir pour son pays. Vous avez en définitive, lui comme vous, le même objectif en tête.

- Terry Pratchett, Va-t-en-guerre.

Avatar de l’utilisateur
Caeso Senjak Khan
Vétéran
Messages : 752
Inscription : 28 août 2017, 11:05

Re: [OdE - Chap. 8-48 ] Payer ses dettes

Message : # 72235Message Caeso Senjak Khan
22 janv. 2020, 01:22

Jazkez eut un petit sourire contrit envers Blodwen.

-Les alternatives sont à peine plus engageantes j'en ai peur. Pwyll dit vrai concernant ces personnes, je pense avoir réussi à identifier les ravisseurs de Madennig. Malheureusement ce ne sont que des secondes mains, sacrifiables, et difficile en l'état à relier au réel commanditaire supposé. Tu as bien fait de ramener ce traitre de Uilleam, pour sur. Je n'ai pas cru un instant que tu ais pu fuir avec lui dans les marais. Mais le prix de sa capture aura été bien lourd...

Il s'adressa de nouveau à son Seigneur.

-En ce qui concerne la partie judiciaire, j'aurais quelques propositions à faire. Pwyll nous dit qu'il est désormais "guérit" et pourtant la folie reste son meilleur atout. Je pense avoir réussi à convaincre le seigneur de Losgadh que Pwyll n'était plus lui même depuis qu'il a affronté cette créature féonde dans le marais. Le garder à Terfynysel, en plus de s'attirer les foudres de Losgadh aura tôt fait d'éventer la supercherie. Terfynysel pourra t'elle payer le prix de la grâce d'un homme sain d'esprit après le désastre qu'il a semé ? Je pense que la justice hilderine sera plus objective et équitable. Il est fautif certes, mais avoir capturé Uilleam jouera en sa faveur. A mon avis il serait plus intelligent de faire juger Pwyll à Déas. Nul doute que mon témoignage sur les causes de cet incident, c'est a dire la capture et la torture de mon Osfei et le fait que mon auxiliaire ait tout tenté pour la sauver saura trouver une oreille plus attentive et une sanction plus juste. Je pensais initialement et avec votre accord emmener seulement Uilleam à Déas, mais je suis sur que l'on pourrait se serrer un peu.
Joueur: Caeso Senjak Khan. Symbaroum - Le courroux du gardien
Joueur: Jazkez OdE - La foret engloutie

Avatar de l’utilisateur
Iris
Grand Ancien
Messages : 16375
Inscription : 14 févr. 2011, 17:31
Localisation : Nord-Est de Lyon
Contact :

Iarnuud et Adéodat

Message : # 72236Message Iris
22 janv. 2020, 08:59

Hafnir et Iarnuud échangèrent un regard. Adéodat ne semblait guère à l'aise non plus.

" Avant de parler de stratégie juridique et politique théoriquement secrètes pour sauver la tête d'un fugitif, ça ne vous dirait pas d'être entre personnes de confiance ? Aux dernières nouvelles, l'osfer Uilleam de Terkhên était accusé de désertion dans des circonstances troubles." grinça Iarnuud.

" Je peux faire emmener le prisonnier sous bonne garde et le ramener pour le moment où vous aurez besoin qu'il paraisse devant vous Madame." proposa Adéodat.
Meneuse : Ombres d'Esteren | Dragons
Joueuse : /

Avatar de l’utilisateur
Kiddle
Jeune pousse
Messages : 365
Inscription : 05 juin 2018, 08:00

Re: [OdE - Chap. 8-48 ] Payer ses dettes

Message : # 72238Message Kiddle
22 janv. 2020, 09:34

Etant donné que la gamin n'avait pratiquement rien à faire dans la conversation, ce qu'il fallait, pensait-il, c'était veiller à écouter poliment de façon à impressionner Roza. Mais lorsque Blodwen parlait, il paraissait souvent se retenir de dire quelque chose en se se plaquant les deux mains sur la bouche. Heureusement rien ne sortit de sa bouche et la conversation entre grandes personnes se poursuivait comme si rien ne s'était passé.
Le cancre

Avatar de l’utilisateur
Iris
Grand Ancien
Messages : 16375
Inscription : 14 févr. 2011, 17:31
Localisation : Nord-Est de Lyon
Contact :

Iarnuud

Message : # 72239Message Iris
22 janv. 2020, 11:22

Iarnuud invité à répondre sur le volet juridique :

" Je ne suis pas juriste de formation, je pratique par la force des choses. Mon expérience est que rien n'est jamais joué d'avance. Même si ce sont des enflures et des des sbires de comploteurs de Tuailles, ça fait mauvais genre d'attaquer tout le monde n'importe comment, sur de simples soupçons. Heureusement que tout le monde ne fait pas ça sinon ce serait un carnage permanent, chacun se faisant "justice" pour lui-même. La barbarie à l'état pur. Il y aura des conséquences. J'imagine moins graves que sans Uilleam."

" Concernant les modalités d'action avec Losgadh, il n'y a guère que la diplomatie et la force. Et j'entends par force débarquer avec des troupes en nombre suffisant pour rétablir l'ordre de manière définitive. "

Hafnir glissa : "Dans les marais, ça promet."

Iarnuud ne semblait pas étonné de la pique : "Je sais. Ce n'est pas pour rien que Tuaille n'en fait qu'à sa tête. Avec les terres de Dèas à côté qui n'ont jamais vraiment été loyales au roi, c'est le moins que l'on puisse dire. La moitié sud de la Forêt engloutie est dépourvue de cartes et à tendance séditieuse ou feonde en alternance."
Meneuse : Ombres d'Esteren | Dragons
Joueuse : /

Avatar de l’utilisateur
Casaïr
Vénérable
Messages : 4112
Inscription : 28 avr. 2015, 19:10
Localisation : Arlon, Belgique

Re: [OdE - Chap. 8-48 ] Payer ses dettes

Message : # 72242Message Casaïr
22 janv. 2020, 17:05

"L'emploi de la force me semble délicat dans un tel environnement, réfléchissait Rozenn à haute voix, d'autant que l'on ne connait pas les effectifs de Losgadh et qu'ils ont l'avantage de la connaissance du terrain. La diplomatie pourrait nous ouvrir d'autres portes, pour cela il faudrait, je pense, en discuter avec Tailderbach. En l'absence d'Oanell, s'il vous faut un intermédiaire, je veux bien me proposer, cela me permettra de me familiariser davantage avec les habitants de la forêt engloutie", ajouta complaisamment la magientiste.

"En parlant de cela, je ne saisis pas encore la totalité des relations de la région, mais j'ai l'impression qu'il y a d'importantes dissensions chez les Mac Lormel. Y aurait-il possibilité, au vu des actions intentées contre les hilderins, de couper la branche dissidente et de ramener Losgadh au sein de la plus saine ? J'imagine qu'il faudrait en passer par un jugement ducal à tout le moins ou en appeler à la justice hilderine en se rendant à Dèas, en espérant que cette affaire puisse sembler suffisamment importante pour que de si hautes autorités posent leurs yeux sur la région. Cela dit, cela serait également un bon début pour mater les mutins, non ? Nous aurions ainsi les coudées franches pour agir comme il nous convient."

Rozenn regrettait vaguement de ne pas avoir étudié davantage ces notions bien que cela ne soit pas sa vocation première. Il manquait apparemment un spécialiste de la question sur le domaine, voilà qui était malheureux.
Il est toujours utile d'affronter un ennemi prêt à mourir pour son pays. Vous avez en définitive, lui comme vous, le même objectif en tête.

- Terry Pratchett, Va-t-en-guerre.

Avatar de l’utilisateur
Iris
Grand Ancien
Messages : 16375
Inscription : 14 févr. 2011, 17:31
Localisation : Nord-Est de Lyon
Contact :

Guerre et procès

Message : # 72243Message Iris
22 janv. 2020, 18:18

"Ehem." mâchonna Iarnuud.

Hafnir commenta : " Conseillère Rozenn, je pense qu'il n'a jamais été sérieusement question de foncer tête baissée pour le seul plaisir de se faire massacrer. Je sais que les non-combattants imaginent toujours que nous n'avons que la bataille à l'esprit, mais le suicide fait rarement partie de nos intentions. " avant de se tourner vers Iarnuud : "Pardon pour cette intervention si toutefois vous teniez à prendre d'assaut les marais."

Un vague grognement servit de réponse.

" Plus sérieusement, l'ordre hilderin n'a pas le droit d'intervenir dans un domaine féodal sans l'autorisation formelle du seigneur ou en cas de trahison avérée, en tous cas déclarée comme telle par la couronne. On ne fait pas n'importe quoi. Il y a des règles. "

" La conseillère Rozenn et la seigneuresse Blodwen croiront qu'il n'y a aucun moyen d'agir en parlant de la sorte. " plaida Adéodat un peu embarrassé.

" Les procédures juridiques prennent trois plombes, y'a intérêt à être sûr d'avoir du solide. Après si Tairdelbach Mac Lormel veut dénoncer son oncle, ça faciliterait les choses, sans forcément tout régler d'un coup. J'imagine mal un coupable chargé de toutes les preuves venir sagement se rendre. Et sans rien de costaud pour le dénoncer, il pourra toujours jouer de manœuvres dilatoires pour gagner du temps. "

Hafnir reprit : "Pour résumer : utiliser la force directement ne peut se faire qu'avec les seules troupes de Terfynisel dans le cadre d'une guerre privée entre nobles ; les hilderins ne peuvent agir que si la Citadelle de Dèas leur donnent les coudées franches, mais si les Mac Lormel sont contre, ce sera illégal, donc un rapport de force qui peut jouer des tours ; les Ronces ne vous aideront sur aucun de ces aspects, cela sort totalement du cadre de l'accord de haie de ronces ; si vous voulez déclarer la guerre en grand aux Mac Lormel ou juste à une partie d'entre eux, il faut prévoir une accusation de trahison soutenue par la couronne ou au minimum le duché ; si elle ne fait pas consensus, les Mac Lormel appelleront des alliés et ce sera une guerre semi-privée entre deux alliances ; si vous préférez assassiner Gulguenn Mac Lormel, vous avez intérêt à ne pas vous faire attraper ; si le duché de Tuaille soutient vraiment les Mac Lormel, attendez vous à des surprises."
Meneuse : Ombres d'Esteren | Dragons
Joueuse : /

Avatar de l’utilisateur
Casaïr
Vénérable
Messages : 4112
Inscription : 28 avr. 2015, 19:10
Localisation : Arlon, Belgique

Re: [OdE - Chap. 8-48 ] Payer ses dettes

Message : # 72245Message Casaïr
22 janv. 2020, 18:33

Rozenn se renfonça dans son siège, visiblement contrariée.

"Dans ce cas, quelles sont les options qu'il nous reste ? Si ce Gulgan ou je ne sais quoi décide de nous attaquer, il est, actuellement, plus légitime que nous qui devons réunir des preuves de son forfait. D'ailleurs, au petit jeu des alliances, quelle est la position de Terfynisel en ce moment ?"
Il est toujours utile d'affronter un ennemi prêt à mourir pour son pays. Vous avez en définitive, lui comme vous, le même objectif en tête.

- Terry Pratchett, Va-t-en-guerre.

Avatar de l’utilisateur
Iris
Grand Ancien
Messages : 16375
Inscription : 14 févr. 2011, 17:31
Localisation : Nord-Est de Lyon
Contact :

Iarnuud, prof de droit

Message : # 72247Message Iris
22 janv. 2020, 20:36

Blodwen était un peu embarrassée :

" Rozenn, non ce n'est pas ça. Ah que tout serait plus simple pour vous résumer les problèmes et solution si Oanell était là ! Iarnuud, vous semblez avoir une bonne expérience déjà de ce type de problème, comment procéderiez vous ?"

L'officier hilderin soupesa un moment ce qu'il pouvait dire :

" Procès..."

" Ce n'est possible qu'avec des preuves écrites incriminant Gulguenn Mac Lormel, ou bien des témoins. S'ils sont douteux, comme des vagabonds ou des gens sans appartenance, il faut en avoir plus d'un. Les témoins doivent être directs, au maximum. Le seul qu'il y avait était Madennig, pour identifier ses ravisseuses et son lieu de captivité. Elle a été réformée pour... fragilité nerveuse. Elle n'était plus en mesure d'assumer sa charge après ce qu'elle avait vécu. Si vous voulez c'est l'équivalent d'une infirmité pour le domaine mentale. En clair, son témoignage, même si elle n'était pas partie, en l'état, serait ... fragile. Au mieux. "

" Donc si vous tenez à agir par cette voie, dénichez des témoins valables ou des preuves écrites de complot entre Gulguenn et Tuaille."

" Avec ça, l'ordre aura les moins d'agir avec légitimité."

" Je précise : légitimité signifie avoir le droit d'agir de la manière dont on le fait."

" Gulguenn Mac Lormel n'a pas le droit d'attaquer Terfynisel sans provocation. Et même, en cas de guerre privée seigneuriale, les belligérants sont censés respecter les règles de l'honneur, en théorie. Se déclarer officiellement la guerre, traiter correctement les prisonniers, les rendre contre rançon, etc. Encore une fois, il y a des règles !"
Meneuse : Ombres d'Esteren | Dragons
Joueuse : /

Répondre