[Symbaroum] Noirelande - Thar et Anesha

MJ NaislEater

Modérateur : NailsEater

Avatar de l’utilisateur
Casaïr
Vénérable
Messages : 4005
Inscription : 28 avr. 2015, 19:10
Localisation : Arlon, Belgique

C'est une tornade, un ouragan ? Non, juste un vieux...

Message : # 59024Message Casaïr
19 mai 2017, 00:39

"Qu'est-ce... ?"

Il s'en était fallut de peu que je me retrouve projetée à terre par le passage du type le plus furibard que j'avais jamais vu. "E...dogaï ?" réalisais-je brutalement. Toutefois, la terreur que m'inspira la scène n'avait qu'une seule équivalence : ma mission dans Davokar. Bon, en y repensant plus tard, je me rendis compte que c'était sans doute un peu exagéré mais, sur l'instant, j'avais l'impression que le vieil alchimiste aurait pu tuer quiconque se serait mis en travers de sa route.

Tremblante, cherchant à récupérer un semblant de dignité, je lançais au gobelin : "Bonne chance pour le déloger, je pense qu'il va y avoir un règlement de compte d'ici peu. Je plains celui qui tombera face à lui."

Saluant de nouveau les deux hommes, je pris vivement la poudre d'escampette, Cendres sur mes talons.

"Tu vois, dans la forêt tu m'as terrifié. Eh bien, je crois que je viens de trouver plus effrayant que toi. Brrr !"
Dernière modification par Casaïr le 19 mai 2017, 15:36, modifié 1 fois.
Il est toujours utile d'affronter un ennemi prêt à mourir pour son pays. Vous avez en définitive, lui comme vous, le même objectif en tête.

- Terry Pratchett, Va-t-en-guerre.

grayfoxliquid
Jeune pousse
Messages : 224
Inscription : 19 mai 2016, 13:26

Re: [Symbaroum] Noirelande - Thar et Anesha

Message : # 59028Message grayfoxliquid
19 mai 2017, 09:29

Chanteur pressait le pas, sans pour autant courir. Sa stature imposante effrayait déjà suffisamment de monde, s'il se mettait à courir, il allait probablement alerter la garde.
Une fois de plus, c'était en chantant à voix basse, par réflexe, qu'il arriva chez le gobelin qui venait de parler à une femme.

"Salut l'ami. Je voudrais savoir si tu avais vu passer cet Edogaï. Il vient de quitter le maire en furie et m'a laissé en plan..."

Avatar de l’utilisateur
Casaïr
Vénérable
Messages : 4005
Inscription : 28 avr. 2015, 19:10
Localisation : Arlon, Belgique

Décidément, j'arriverai jamais à partir !

Message : # 59037Message Casaïr
19 mai 2017, 17:38

Je n'avais pas encore fait dix mètres qu'un ogre me dépassa en chantonnant. C'était déjà bien assez étonnant pour que je ralentisse le pas et me tourne pour le suivre du regard, avant de voir qu'il se dirigeait vers la tour de l'Ordo Magica décidément bien fréquentée aujourd'hui, et de l'entendre demander après Edogaï.

"Bon sang, Oncle Edogaï a adopté un autre ogre ? Je ne sais pas lequel de vous deux je dois plaindre le plus, persiflais-je gaiement. S'il continue de la sorte, il pourra monter une mission !"

Je demandais à Cendres de m'attendre, ce qu'il fit en bâillant ostensiblement avant de se coucher, m'avançais vers le géant en lui tendant la main.

"Je m'appelle Anesha et je suis la presque-nièce d'Edogaï -histoire trop longue à raconter maintenant,
ajoutais-je vivement en agitant une main. Je ne sais pas depuis combien de temps tu connais le Vieux Ronchon, alors un conseil : je ne sais pas ce qui l'a mis dans cet état mais il vaudra mieux éviter de le contrarier tant qu'il sera comme ça. Si un regard pouvait tuer, il aurait fait un carnage."

Un grognement impatient provenant du félispectre me rappelant à l'ordre, je me tournais vers lui.

"Oui, je sais, tu as faim ! Tu as tout le temps faim, espèce d'og... enfin de truc affamé,
me repris-je avant d'ajouter au nouveau venu perplexe : Bref, j'ai des affaires qui m'attendent ! J'imagine que si tu traînes avec Ronchon Premier, on aura l'occasion de se revoir assez vite. À plus tard ! Et bonne chance surtout !"

Sans attendre de réponse, je me précipitais en avant, direction la Sorcière et son familier, Cendres ouvrant la voie.
Il est toujours utile d'affronter un ennemi prêt à mourir pour son pays. Vous avez en définitive, lui comme vous, le même objectif en tête.

- Terry Pratchett, Va-t-en-guerre.

grayfoxliquid
Jeune pousse
Messages : 224
Inscription : 19 mai 2016, 13:26

Re: [Symbaroum] Noirelande - Thar et Anesha

Message : # 59106Message grayfoxliquid
23 mai 2017, 10:12

Chanteur restait interloqué. Le visage de la dame semblait lui dire quelque chose, mais il avait à peine le temps de réaliser qu'elle lui parlait qu'elle s'en était déjà allée.
L'air circonspect, il se retourna vers Godalg devant la tour de l'Ordo.

"C'est moi ou les gens ici sont bizarres ? D'abord cet Edogaï et maintenant celle-là..."

Avatar de l’utilisateur
NailsEater
Vénérable
Messages : 1432
Inscription : 29 sept. 2015, 18:30
Localisation : Strasbourg

Re: [Symbaroum] Noirelande - Thar et Anesha

Message : # 59107Message NailsEater
23 mai 2017, 10:21

"C'est moi ou les gens ici sont bizarres ? D'abord cet Edogaï et maintenant celle-là..."
Le gobelin haussa les épaules. Visiblement il ne comprenait pas plus que l'ogre ce qu'il se passait ici.

"Moi tout ce que je sais c'est que je toucherai pas ma solde de la journée ... Les gens ont aucune considération pour les portiers."

Avatar de l’utilisateur
Etmer_Fachronies
Petite graine
Messages : 65
Inscription : 08 sept. 2016, 12:20
Localisation : Tour des Fachronies
Contact :

Fort-Chardon - A la poursuite du sorcier pressé

Message : # 59108Message Etmer_Fachronies
23 mai 2017, 10:28

Le Gobelin leur indiqua l’adresse de la magicienne, tout content de faire son office avec zèle. Anesha avait eu une bonne initiative en lui posant la question. Alors que Thar s’apprêtait à remercier le peau-verte, un bruit violent le fit sursauter. Qu’était-ce ? Une charge de cavalerie lourde ? Des fantassins à pieds qui sonnaient l’assaut ? Le monstre né de Gorak s’était réveillé et leur intimait vengeance ?

La main partant vers le manche de sa hache, Thar pivota in extremis pour voir un projectile humain le dépasser à toute vitesse, ses pas battant les pavés dans un bruit de tonnerre. Dans un réflexe de survie, le gobelin se jeta de côté, évitant la bombe grincheuse qui le dépassa sans un regard.

- Que, bafouilla l’homme des clans... Edoguaï ?

Mais oui, il s’agissait bien du sorcier, qui venait de le dépasser à une allure que Thar ne lui soupçonnait pas. L’alchimiste était passé trop vite, mais Thar avait noté sa figure déformée par la rage.

- Oh, Edoguaï, attends donc !

Pas de réponse. Seul l’écho des pas dans les étages fit réponse à l’interjection de Thar.

L’homme des clans gronda pour lui-même, plus sidéré qu’énervé :

- Qu’Uron m’étouffe, quels démons le pourchassent pour l’envoyer ainsi au trot ?

Mais avant que le forgeron puisse pousser plus loin sa réflexion, un ogre massif surgit de la rue dans son s’en vint questionner le petit gobelin, toujours recroquevillé sur le bas-côté :

- Salut l'ami. Je voudrais savoir si tu avais vu passer cet Edogaï. Il vient de quitter le maire en furie et m'a laissé en plan...

Thar le reconnu. Chanteur ! C’était Chanteur, l’ogre qui était venu les trouver de par la garde, une fois qu’ils en avaient eu fini avec le Gorak monstrueux. Oui, il avait suivi ce matin Edoguaï, c’était logique de le voir ici.

De toute évidence, Anesha ne le remit pas, car elle s’avança vers lui et se présenta gaiement. Encore sous le choc, Thar l’écouta d’une oreille distante faire ses présentations, un peu sidéré entre le contraste de sa voix enthousiaste et le passage furieux de leur ami savant.

Alors que la jeune femme leur faisait un signe et partait d’un pas vif, Thar se ressaisit.

- Bonne route, jeune fille, les mânes veillent sur toi, lui lança-t-il une main ouverte vers le ciel.

Il pivota alors vers Chanteur qui entamait une discussion avec le portier, et s’adressa à l’ogre d’une voix pressante.

- Chanteur, c’est bien ça ? Heureuse rencontre, les esprits te soient propices. Nous avions déjà discuté l’autre jour, quand nous avions remis élucidé l’affaire de l’écorcheur. C’est ce jour où nous avions la main sur le crâne maudit, et avions confié ses restes au chef des Manteaux Noirs. Tu étais avec Edoguaï, c’est bien ça ? Sais-tu la cause de la rage qui l’anime ?

D’un geste, Thar invita son nouveau comparse à le suivre.

- Viens, nous discuterons en chemin ! Suivons donc ce vieux fou, les dieux seuls savent ce dont il est capable en cet instant !
La Tour vous accueille, voyageur. Bienvenue en mon blog des Fachronies.

Verrouillé