Beren - Chez Baham

MJ NaislEater

Modérateur : NailsEater

Avatar de l’utilisateur
NailsEater
Vénérable
Messages : 1432
Inscription : 29 sept. 2015, 18:30
Localisation : Strasbourg

Beren - Chez Baham

Message : # 61169Message NailsEater
07 nov. 2017, 16:22

La maison dans laquelle vivait Baham était somme toute assez jolie. Il avait le luxe d'avoir deux étages complets pour lui seul, à mi-hauteur de la maison. Positionnée juste en face de la garnison, la maisonnette semblait assez bruyante, des parents couraient après leurs enfants, des gardes aux aguets surveillaient les rues cherchant à calmer et rassurer les habitants. Certains avaient déjà installés leurs affaires dans une charette et se préparé à quitter la ville ... juste au cas où.

Beren était donc devant cette maison et savait de source sure que Baham se trouvait bien à l'intérieur de son appartement. La porte de la maison était ouverte et les voisins de l'homme lui avait proposé de passer puisqu'il était un ami de Baham.

Avatar de l’utilisateur
Rouge
Petite graine
Messages : 47
Inscription : 27 août 2017, 18:13

Re: Beren - Chez Baham

Message : # 61185Message Rouge
08 nov. 2017, 15:08

"Une maison ... tu parles, il a toute une énorme demeure à lui tout seul en pleine ville." grommelle Beren Le Rouge, avec une pointe de jalousie.
*Il a l'air d'avoir beaucoup de moyens pour un simple contact ... je devrais me méfier, d'autant plus que le bâtiment d'en face, ce n'est rien de moins que la garnison.
Les gardes là ... tiens salut l'affreux.*
Un bref moment les regards se sont croisés avec un lancier à la mine patibulaire, un peu sur le qui-vive avec toute cette agitation.

Beren a attaché sont cheval à quelques pas d'ici, pas juste devant la maison. Ce n'est pas le moment d'attirer l'attention.
Même si il pense être relativement en sécurité de ce côté-là : pendant que ses pas l'amènent vers l'entrée, ouverte, la rue est bondées de gens effrayés, certains ont une charrette déjà remplie de leurs affaires.
Au moment d'arriver sous le porche de la maison, trois voisins l'interpellent :
-S'lutations m'sire ! Vous cherchez quequ'un ou quequ'chose ?
-Une simple connaissance, ça sera rapide. Savez-vous si c'est bien ici que vit un cher monsieur nommé Baham ?

Les villageois affairés à mettre difficilement un meuble au sommet d'une charrette déjà très fortement remplie s'arrêtent. La charrette émet un petit craquement inquiétant mais ça n'a l'air d'alerter personne.
-Baham vous dites ? rétorque l'un.
-Parbleu ! Mais allez-y rentrez, buvons un verre ensemble si vous êtes un ami de Baham ! Et puis ....
-Je ne suis pas son ... ami, je ...
-Mais j'vous servirais une p'tite niôle moi ! Une vieille prune vous m'en direz des nouvelles !
-C'est fort aimable à vous mais ...
Une forte femme, avec un embonpoint certain et des bras musclés par une vie de labeur, arrive à grands pas, la mine rouge.
-Jonio ! Toi et tes deux crétins, vous allez finir de débarasser nos affaires oui ! Plus vite on s'ra préparés, plus vite on aura déguerpi, à moins que tu t'foutes de not' sécurité credieu ! ...
La femme commence limite à taper sur le pauvre mari qui se voulait juste sympathique.
-Mais ma mie ... Désolé je ... Oui très bien ! On s'affaire ! On s'affaire !
Le lancier à la mine patibulaire de tout à l'heure arrive, les sourcils froncés. Il n'a pas encore compris son erreur.
-Tout va bien m'sieurs dames ?
-Oh ! Vous on vous a rien d'mandé hein ! Si vous protegiez le petit peuple de temps en temps ....
La dispute continue comme ça puis s'arrête au bout de quelques minutes, le garde ayant choisit l'option de fuir tranquillement, il a compris qu'il fallait adopter l'attitude soumise du mari pour ne pas que ça empire.
Ici, tout le monde sait qu'il ne faut jamais emmerder Gloria la Charmante.

Personne n'a remarqué que le Manteau Noir n'est plus là, et que ses pieds l'ont déjà amené à franchir la porte.
*Bon sang ... La tactique des mecs sympas qui te plantent plus tard un poignard dans le dos ... Il y a même un garde à ta solde.
Baham tu es bien plus intelligent que je ne le pensais, tu as tout prévu ! J'aurais dû mieux me préparer. Je me suis fourré dans la gueule du loup !*

Beren Le Rouge est sur ses gardes, il regarde attentivement la pièce avant de continuer.
Symbaroum, Beren Le Rouge, d'autres questions ?

Avatar de l’utilisateur
Casaïr
Vénérable
Messages : 3971
Inscription : 28 avr. 2015, 19:10
Localisation : Arlon, Belgique

Re: Beren - Chez Baham

Message : # 61186Message Casaïr
08 nov. 2017, 15:29

Beren emprunta l'escalier comme le lui avaient obligeamment indiqué les si charmants voisins du non moins sympathique monsieur Baham, se demandant intérieurement s'il ne faisait pas une erreur de calcul en venant ici, sur le terrain de cet étrange personnage. Las, arrivé sur le palier, il frappa trois coups sèchement :

*toc ! toc ! toc !*

Il n'eut pas à attendre longtemps quand un homme, manifestement pas Baham mais plutôt bien habillé, ouvrit la porte, toisant son visiteur de haut en bas puis de bas en haut.

"Plait-il ? Ce n'est pas le jour des livraisons et nous n'acceptons ni mendiants ni colporteurs à domicile."
Il est toujours utile d'affronter un ennemi prêt à mourir pour son pays. Vous avez en définitive, lui comme vous, le même objectif en tête.

- Terry Pratchett, Va-t-en-guerre.

Avatar de l’utilisateur
Rouge
Petite graine
Messages : 47
Inscription : 27 août 2017, 18:13

Re: Beren - Chez Baham

Message : # 61297Message Rouge
13 nov. 2017, 15:08

"Baham m'attend. J'espère pour toi que ta bonne conduite est de notoriété publique et que tu n'as rien à te reprocher, sans quoi je me verrais dans l'obligation de chercher quelques indices chez toi, j'en ai le pouvoir. Maintenant conduis-moi à lui, et ne t'avises plus de m'insulter, bougre d'imbécile."

De sous la capuche qui lui tombe sur le visage, Le Rouge ne peut qu'espérer que ce crétin de majordome n'a pu que mal distinguer son visage.
*C'est moi le crétin ... mon masque bon sang...*
Le Rouge met donc son masque, avant d'aller voir Baham.
Et quand le majordome le regarde, d'un air étonné, Beren Le Rouge le regarde de ses yeux gris et perçants, le genre de regards pleins de sous-entendus menaçants.
Symbaroum, Beren Le Rouge, d'autres questions ?

Avatar de l’utilisateur
Casaïr
Vénérable
Messages : 3971
Inscription : 28 avr. 2015, 19:10
Localisation : Arlon, Belgique

Chaud et froid

Message : # 61303Message Casaïr
13 nov. 2017, 15:49

L'homme qui accueillait Beren faillit répondre quand un petit bruit de pas dans l'escalier résonna, juste avant qu'une petite tête blonde ne pointe dans la lumière.

"B'jour Msieur Vélyos !"
"Bonjour, mon garçon, répondit Vélyos gentiment. Que fais-tu ici, tu devrais veiller sur ta petite sœur enfin."
"Y a pu b'soin ! Elle est guérie ! Elle s'est enfin réveillée ! M'man m'envoie avec une tarte à la rhubarbe pour m'sieur Baham. J'peux aller le voir ?"
"Evidemment, il sera ravi de ces nouvelles."

Il ébouriffa la chevelure d'un garçon âgé d'à peine huit ans qui fonça immédiatement à l'intérieur.

"La jeunesse. Si "Monsieur" veut bien me suivre..."

Sans attendre plus longtemps, Vélyos entraina son invité dans le grand appartement de Baham. Celui-ci était décoré avec goût bien qu'un peu ostentatoire, l'homme était riche et tenait à le faire savoir. De là où ils étaient ils pouvaient entendre des rires enfantins et une voix plus grave, mais il n'était guère possible d'entendre ce qui se disait. Ils franchirent une porte qui les menait dans un vaste salon faisant également office de bureau ou de salle de réunion vu la masse de papiers qui trainaient çà et là. Baham était assis dans un profond canapé de cuir rouge situé dans le coin nord, avec l'enfant à ses côtés. Une table basse avait été rapprochée et tous deux s'empiffraient de tarte. L'arrivée de Vélyos et de Beren n'entachait pas leur hilarité complice.

"Allez Medan, file rejoindre te maman, et remercie-la de ma part pour cette tarte, elle est absolument délicieuse."
"J'y manquerai pas, M'sieur Baham, que Prios veille sur vous."

Le garçon partit tranquillement sous le regard bienveillant de Baham qui changea du tout au tout une fois sûr de ne pas être interrompu.

"C'est ça, pour toi, une tenue plus classe ? Bordel je ne la donnerai pas même à mon palefrenier, et Prios sait qu'il a mauvais goût."

Vélyos se retint de sourire alors qu'il s'inclinait.

"Avez-vous encore besoin de moi, Monsieur ?"
"Non, tu peux disposer. Ho, et range cette tarte avant que je ne mange tout. Tu pourras en prendre une part, elle est tout à fait exquise."

Le majordome disparut, et l'homme jeta un regard torve au trublion qui venait le déranger en ce jour.

"Dis-moi ce que tu veux et je verrai si je consent à t'aider. Mais je te rappelle que mon aide est tout sauf gratuite, alors réfléchis bien ! Et ne t'assieds pas, tu vas salir mes fauteuils."
Il est toujours utile d'affronter un ennemi prêt à mourir pour son pays. Vous avez en définitive, lui comme vous, le même objectif en tête.

- Terry Pratchett, Va-t-en-guerre.

Avatar de l’utilisateur
Rouge
Petite graine
Messages : 47
Inscription : 27 août 2017, 18:13

Re: Beren - Chez Baham

Message : # 61329Message Rouge
14 nov. 2017, 14:49

*Mais .... mais ... maimaimaimais ... C'est quoi ce délire ?
Une gigantesque maison bien à lui, un majordome, des enfants qui lui apportent une foutu tarte à la rhubarbe ! Mais c'est qui ce gros lard bon sang ?*


Le Rouge hésite une seconde, réfléchissant à tout ça. Une seconde pendant laquelle Baham fronce le sourcil.
Beren Le Rouge reprend ses esprits. Ce doit être une personnage assez influente dans le gouvernement de la ville, bien appréciée en tout cas. Aurait-elle quelque lien avec le gouvernement de Fort-Chardon ou de la province ?
*Mais je ne peux pas utiliser mes techniques ... si je le fais ... je serais démasqué par la suite. Ou alors je devrais le tuer. Mais on saurait que c'est moi quoi qu'il arrive ... Et puis il y a des enfants ... Misère de misère ...*

"Eh bien ? Tu attends le déluge ?"

"Je vous ai dit ce que je voulais. Les informations que vous détenez, celles-là même qui m'ont fait envoyé ici par Maître Varimei, que vous connaissez je présume. Ces mêmes informations qui sont liées à la crevasse et aux abominations qui en sont sorties il y a peu. Ces mêmes informations vous dis-je, qui concernent quelques occultistes ayant les yeux plus gros que le ventre. Et vous voyez très bien de quoi je parle Baham. Je ne suis pas venu ici dans ce trou puant, crotté des pieds à la tête, ayant traversé rivières et montagnes, bandits et ... autres, bref tout ce chemin, pour vous voir, VOUS !" Beren a fait un pas en avant et pointe un gros doigt ganté vers Baham.
Symbaroum, Beren Le Rouge, d'autres questions ?

Avatar de l’utilisateur
Casaïr
Vénérable
Messages : 3971
Inscription : 28 avr. 2015, 19:10
Localisation : Arlon, Belgique

Re: Beren - Chez Baham

Message : # 61339Message Casaïr
14 nov. 2017, 16:15

"Évite de prendre tes grands airs avec moi, gronda Baham. Je pourrai me débarrasser de toi en clin d'œil sans le moindre remord. Et sans en être plus inquiété que cela : après tout, tu n'es personne ici."

Baham souriait de toutes ses dents, certain de son fait, et il sembla que les ombres s'obsurcissaient autour de l'homme. Cela ne dura que le temps d'un souffle, le temps qu'une goutte d'eau glacée dégouline le long de la colonne vertébrale de Beren : si le visiteur avait encore des scrupules, il sentait que son hôte n'en aurait absolument aucun.

"Ce sont bien des conjureurs qui sont dans le coup, confirma Baham alors que les ombres reprenaient leur place docilement. Qui ils sont par contre je ne sais pas. Pas encore en tout cas. Et je suis incapable de te dire s'il s'agit d'un effet voulu de leur part ou s'ils ont échoué dans les grandes largeurs. J'ai bien une idée sur la question mais tant que je n'en saurai pas plus, je préfère garder cela pour moi. Après tout c'est tout frais -ou tout chaud, selon comment on se place. Je peux toutefois te dire qu'ils ne font pas partie du même groupe que moi, sinon j'aurai déjà eu vent de leurs intentions."

Il eut un large sourire à ces propos, comme s'il lui venait en tête une plaisanterie, à priori douteuse lorsque l'on connaissait le personnage.

"Ho, tant que j'y pense, on vous a vu, avec cette potiche d'Anadéa, tes drôles de compagnons et toi. La fille qui vous accompagne a plutôt l'air jolie même si ce n'est pas mon genre." Un nouveau sourire, de prédateur cette fois. "Méfie-toi un peu plus, gamin, si je sais où vous étiez, d'autres le savent aussi. Et à Fort Chardon, tout se monnaie, même les informations. Tout à un prix, votre vie comme votre mort..."
Il est toujours utile d'affronter un ennemi prêt à mourir pour son pays. Vous avez en définitive, lui comme vous, le même objectif en tête.

- Terry Pratchett, Va-t-en-guerre.

Avatar de l’utilisateur
Rouge
Petite graine
Messages : 47
Inscription : 27 août 2017, 18:13

Re: Beren - Chez Baham

Message : # 61382Message Rouge
15 nov. 2017, 14:57

"Tu es un bon élève tu sais.
Mais en société tu as encore beaucoup de choses à apprendre ...
Une leçon essentielle avec laquelle tu as beaucoup de mal, serait de jauger à sa juste valeur la personne en face de toi, qu'elle quelle soit.
Ne pas sous-estimer, rester sur ses gardes, se méfier comme il faut, mais intérieurement.
Ton visage, jamais ne doit laisser transparaître cela.
N'oublie jamais ça Erenio."


Beren Le Rouge se remémore les paroles du Maître.
*Comment ai-je pu être aussi bête. Maître, pardonnez-moi car cette leçon, je l'apprends comme un fer chauffé à blanc posé sur ma naïveté, et je l'apprendrais peut-être dans le sang, tôt ou tard.
Ces ombres étaient ... terrifiantes. Mais fugaces.
Ma méprise est terrible !
Je ne suis qu'un piètre apprenti face à lui.
Et moi qui n'ai même pas pensé à regarder son ombre, de toute façon, je ne vais pas le faire maintenant, en face de lui.*

Beren Le Rouge prend un air stoïque, ce qui vient de se passer ne lui a fait ni chaud ni froid. Du moins essaie-t-il de le laisser paraître.
"Je vois. Puisque l'heure est à monnayer des informations presque déduites, je vous dirais de mon côté que des Manteaux Noirs sont en ville, ou arriveront d'ici peu, peut-être est-ce d'eux dont vous parliez.
Je pourrais vous rendre quelques services. En effet tout a un prix. Mais moyennant les informations que je recherche."
*En toute sécurité. Mais si je dis ça, je mets en position de faiblesse, même si il le sait.*
Quel prix allait lui demander Baham pour tout ce qu'il voulait savoir ?

Il repense à ses compagnons, dont Baham vient de lui parler.

"Je dois enquêter sur cette crevasse, cette faille. Suite à ce que je vois, on pourrait monnayer. A moins que vous n'ayez quelque chose à me dire."

Beren Le Rouge se tourne, faisant voleter sa cape usée, et s'apprête à sortir en faisant un bref hochement de tête à Baham. En guise de salut.
*La brindille, jolie ? C'est vrai qu'elle est mignonne ... Mais à quoi je pense moi ?
Bon apparemment mon masque ne sert à rien avec Baham, je suis grillé par quelques personnes ...
Merde !*
Symbaroum, Beren Le Rouge, d'autres questions ?

Avatar de l’utilisateur
Casaïr
Vénérable
Messages : 3971
Inscription : 28 avr. 2015, 19:10
Localisation : Arlon, Belgique

Re: Beren - Chez Baham

Message : # 61384Message Casaïr
15 nov. 2017, 15:16

Baham était silencieux, hochant la tête.

"Pour le prix... Je te recontacterais, finit-il par dire en souriant. Un jour prochain, il se pourrait que j'ai besoin de tes services. Et ne t'avises pas de vouloir me filer entre les pattes : je saurai te retrouver..."

Là dessus il agita une clochette d'argent et Velyos revint dans le grand salon.

"Reconduis notre invité jusqu'à la sortie."
"Bien entendu, Maître Baham. Si monsieur veut bien me suivre..."
Il est toujours utile d'affronter un ennemi prêt à mourir pour son pays. Vous avez en définitive, lui comme vous, le même objectif en tête.

- Terry Pratchett, Va-t-en-guerre.

Verrouillé