Symbaroum 2.1 - Beren

MJ NaislEater

Modérateur : NailsEater

Avatar de l’utilisateur
NailsEater
Vénérable
Messages : 1432
Inscription : 29 sept. 2015, 18:30
Localisation : Strasbourg

Symbaroum 2.1 - Beren

Message : # 62025Message NailsEater
08 déc. 2017, 14:33

Beren sorti lui aussi de l'auberge. Il reprenait un pas plus assurait et se dirigeât vers sa destination. Les rues n'étaient pas pleines mais recommençaient à prendre vie. Il pouvait aisément se déplacer pour rejoindre son but.

Avatar de l’utilisateur
Rouge
Petite graine
Messages : 47
Inscription : 27 août 2017, 18:13

Re: Symbaroum 2.1 - Beren

Message : # 62133Message Rouge
13 déc. 2017, 14:31

L'air est frais de bon matin. Tant mieux, le froid tari les odeurs et calme les ardeurs.
Les ruelles se peuplent de plus en plus.
Appeurés et alertes, le regard des gens se posent des fois un peu trop sur le Manteau Noir, comme si il était lui même la solution ... ou le bourreau.
S'achetant deux pommes sur le chemin, Le Rouge en croque une et donne l'autre à son fidèle percheron, qui renâcle assez fréquemment.
*Lui aussi sent toute la tension qui flotte dans les airs ...*

En route vers la demeure de Baham, Beren fait un léger crochet par la crevasse, pour voir, de loin, le lieux du funeste épisode du jour d'avant, par pure curiosité.
Il avance toujours vers chez Baham, non loin du manoir de Noirenuit.
Symbaroum, Beren Le Rouge, d'autres questions ?

Avatar de l’utilisateur
Casaïr
Vénérable
Messages : 4005
Inscription : 28 avr. 2015, 19:10
Localisation : Arlon, Belgique

Re: Symbaroum 2.1 - Beren

Message : # 62135Message Casaïr
13 déc. 2017, 15:19

Le ciel au dessus de Fort Chardon n'était guère en accord avec les événements qui avaient secoué la ville, créant un décalage outrancier entre le bleu azur des cieux et les rues noires de monde -quoiqu'un peu moins aux alentours de la crevasse, le vent calme qui poussait paresseusement les nuages et la terreur sourde qui transpirait des habitants. L'atmosphère était désagréable et l'air empestait.

La maison de Baham, insensible à ce qui avait secoué la ville la veille, se tenait désormais devant les yeux du Manteau noir qui tapait du pied en réfléchissant. La désagréable sensation qu'il avait ressenti la première fois en pénétrant les appartement du conjureur revenait le harceler et il savait qu'il ne pourrait pas lui faire lâcher prise d'un simple revers de main. Soupirant, il poussa la porte du hall d'entrée, grimpa les escaliers qui menaient au deuxième étage qu'investissait tout l'appartement de l'homme -et que Beren supposait s'étendre bien au-delà. Il attrapa le heurtoir qui toqua contre la porte, le bruit se répercutant par écho dans toute la cage d'escalier, comme si quelqu'un cherchait à l'enfoncer plutôt qu'à simplement signaler sa présence.

Comme la fois précédente, Vélyos ouvrit la porte, un sourcil délicatement arqué pour montrer autant sa désapprobation que son étonnement à revoir l'importun.

"bien le bonjour. Que puis-je faire pour vous être utile ?" demanda-t-il simplement tout en bloquant consciencieusement l'encadrement de la porte.
Il est toujours utile d'affronter un ennemi prêt à mourir pour son pays. Vous avez en définitive, lui comme vous, le même objectif en tête.

- Terry Pratchett, Va-t-en-guerre.

Avatar de l’utilisateur
Rouge
Petite graine
Messages : 47
Inscription : 27 août 2017, 18:13

Re: Symbaroum 2.1 - Beren

Message : # 62161Message Rouge
14 déc. 2017, 14:52

Le masque que porte Beren Le Rouge ne permet pas de voir son expression, mais le visage de celui-ci affiche une moue de retenue.
La retenue d'envoyer chier ce domestique à l'allure outrancière, ce pédant personnage au comportement de caniche qui n'a de cesse de renifler le cul de son maître, en réclamant un bon susucre pour les services rendus.
bien le bonjour. Que puis-je faire pour vous être utile ?
"Partir de mon champ de vision"
Et Beren marche droit, bousculant Velyos comme s'il n'était que de l'air.

Une courbure ironique vers Baham, bien trop amorcée pour être sincère, s'impose juste après avoir passé le malheureux gêneur.
Symbaroum, Beren Le Rouge, d'autres questions ?

Avatar de l’utilisateur
Casaïr
Vénérable
Messages : 4005
Inscription : 28 avr. 2015, 19:10
Localisation : Arlon, Belgique

VOUS NE PASSEREZ PAS !!

Message : # 62163Message Casaïr
14 déc. 2017, 15:27

Baham prenait son petit-déjeuner quand Beren entra dans le salon, et...

"QUE VIENS-TU FOUTRE ICI, DANS MON SALON, SANS Y ÊTRE INVITÉ ?!"

La colère de l'homme était palpable et, instantanément, les ombres se déployèrent autour de Beren qui se sentit immédiatement paralysé.

"Personne, je dis bien, PERSONNE, ne vient chez moi sans MON autorisation !"
cracha-t-il, venimeux.
"Je suis navré, monsieur, il a forcé le passage..." s'excusa le majordome.
"Ne t'en veux pas, Vélyos. Les chiens errants n'apprennent les bonnes manières qu'à coup de trique. Tiens-tu tant à ce que je te dresse, chien ?..."

Les ombres enserraient les jambes et les bras du manteau noir et il les sentait ramper vers sa gorge qui déglutissait sous une forme primaire de pure frayeur. Il n'avait que peu de temps pour s'exprimer. Mieux valait bien choisir ses mots.
Il est toujours utile d'affronter un ennemi prêt à mourir pour son pays. Vous avez en définitive, lui comme vous, le même objectif en tête.

- Terry Pratchett, Va-t-en-guerre.

Avatar de l’utilisateur
Rouge
Petite graine
Messages : 47
Inscription : 27 août 2017, 18:13

Re: Symbaroum 2.1 - Beren

Message : # 62182Message Rouge
15 déc. 2017, 14:47

Les ombres entravent le corps d'Erenio, les tenèbres engloutissent tout espoir, la sombre peur cristallise par gouttes de sueurs.
L'étau corrupteur lui emprisonne la gorge. De vie à trépas, il ne reste que peu de temps.

Du haut de ses 16 saisons, le jeune Erenio a enfreint des règles importantes, et Maître Varimei n'en est que rageur et emprunt d'une sourde et froide colère.

"Il arrivera des fois où la situation fera que tu n'auras aucune échappatoire, une situation comme celle-ci, une situation que tu as provoqué.
-Mmmm.. Maître ! Le jeune homme s'étouffe, se débat inutilement. Dans un accès de témérité, il tente de s'approcher du Maître pour tenter de l'arrêter, mais celui-ci lève une main, et Erenio et violemment propulsé contre le mur de pierre du jardin printanier.
-Dos au mur, ta vie au bout d'une dague ou d'une volonté forte, tu devras renoncer si tu veux vivre.
Renoncer à ta liberté, à ton honneur, à ton courage. Car tu es fait comme un rat.
Dis-le, dis que tu te soumets jeune Erenio.

-mai ... arrrrh ... je ... maitre ... aaaah ... Erenio n'a plus de souffle, ses yeux sont exorbités, il va mourir, il le sait.
-Dis-le, repète Varimei, calmement, toujours dans sa froide colère.
-Arrrg je ... vais ....... mou ... rir...... Des larmes coulent, des spasmes parcourent le corps de l'adolescent.
-DIIIIIIIS LEEEEEEE !!! hurle le vieux Maître, il s’apprête à déchaîner tout sa puissance pour tuer le jeune corps frêle.
-... je .............. La trouble devient noire, la vie le quitte, le monde devient néant.
*... me soumets*

La prise est relâchée, Erenio tombe lourdement au sol, crachant, et respirant avec un sifflement inquiétant, pleurant, recroquevillé.
Maître Varimei se tourne vers une belle rose du jardin, caressant ses pétales, et parle avec tendresse et délicatesse.
"Vois-tu, jeune disciple, il faut toujours veiller à ne pas provoquer ce genre de situation, comme par exemple quand tu es allé au petit village d'à côté pour voir un fille, et que les gens t'y ont vu, alors que je te l'ai interdit. Car tu en paieras le prix, ta vie, ton honneur, ou ta liberté.
C'est bête, parce-que les habitants de ce village vont devoir mourir à cause de toi. Tu comprends Erenio ?"

A cette phrase, la rose se fane instantanément, jusqu'à devenir poussière.

Erenio, par terre, la main sur sa gorge, le visage planté dans le sol, grimaçant de douleur, répond d'une voix rauque, douloureuse, et mal assurée :
"Oui Maître ... je comprends Maître ..."

---

Les ombres entravent le corps de Beren, les tenèbres engloutissent tout espoir, la sombre peur cristallise par gouttes de sueurs.
L'étau corrupteur lui emprisonne la gorge. De vie à trépas, il ne reste que peu de temps.

Il connaît la finalité, il sait qu'il n'est pas assez puissant pour lutter de cette façon, il sait qu'il s'est mit dans le pétrin, et qu'il doit laver sa faute en sacrifiant quelque chose, si il ne veut perdre sa vie.
Sa dignité ne repartira pas entière de cette maison.
Il le sait.

Entravé, terrifié, traumatisé aussi, d'un événement effroyable qui se répète, Beren n'a qu'une chose à faire.
"Je vous adresse mes excuses ... Les ombres se rapprochent.
Cela ne ... se repetera ... plus ! Les ombres enserrent sa gorge.
J'ai ... des ... infor...mations ... pour ... vous !"
Symbaroum, Beren Le Rouge, d'autres questions ?

Avatar de l’utilisateur
Casaïr
Vénérable
Messages : 4005
Inscription : 28 avr. 2015, 19:10
Localisation : Arlon, Belgique

Faut pas fâcher Papa...

Message : # 62192Message Casaïr
15 déc. 2017, 18:56

"Des informations ?"

Baham leva un sourcil incrédule, mais sa fureur semblait diminuer, ainsi que la prise sur la gorge du manteau noir. Il n'était toutefois pas libre de ses mouvements, tout au plus sa vie n'était plus en danger. Pour le moment. Baham se leva pesamment, fit le tour de sa proie comme le ferait un loup avant la curée, se demandant s'il fallait porter le coup de grâce ou non.

"Des informations..." répéta-t-il, songeur.

D'un claquement de doigt il le relâcha et Beren tomba au sol, trempé de sueur.

"Parle, et vite. J'espère que ce que tu as pour moi vaut la peine de te montrer irrespectueux."
Il est toujours utile d'affronter un ennemi prêt à mourir pour son pays. Vous avez en définitive, lui comme vous, le même objectif en tête.

- Terry Pratchett, Va-t-en-guerre.

Avatar de l’utilisateur
Rouge
Petite graine
Messages : 47
Inscription : 27 août 2017, 18:13

Re: Symbaroum 2.1 - Beren

Message : # 62218Message Rouge
18 déc. 2017, 15:16

*Si tu savais espèce de foutu ... non rien.
La brume du matin sous un soleil blanc.*

Beren, tombant lourdement au sol, reprenant son souffle quelques secondes, en arrive à se demander si Baham peut lire dans les esprits.
Un gros sac peut-être, mais un terrifiant gros sac.
En tout cas il a bien fait de hisser le drapeau blanc.

"Il ne s'agit peut-être pas d’impétueux conjureurs, mais du clan de la Bête, les restes du défunt clan Jézora." dit Beren en se massant la gorge, et en se dégourdissant ses membres ankylosés.
*Est-ce qu'il va se contenter de ça ? Parce-que moi aussi j'ai besoin d'informations ...
Symbaroum, Beren Le Rouge, d'autres questions ?

Avatar de l’utilisateur
Casaïr
Vénérable
Messages : 4005
Inscription : 28 avr. 2015, 19:10
Localisation : Arlon, Belgique

Re: Symbaroum 2.1 - Beren

Message : # 62226Message Casaïr
18 déc. 2017, 18:59

"Les Jézora ?"

Cette fois, ce fut au tour de Baham de rester sans voix.

"Comment ont-ils pu survivre ? La purge avait été totale..."

L'homme faisait les cent pas dans son salon, réfléchissant aux implications, oubliant son "invité", et sa tête n'annonçait pas que du bon.

"Tu as une preuve de ce que tu avances ? Ou une façon de m'en obtenir une ? Pas que je ne veuille te croire sur parole mais ça... c'est plutôt inquiétant. Très inquiétant même. Il me faudrait l'assurance que ce que tu dis est vrai. Et donne-moi plus de détails"

Le ton, bien que ferme, n'était plus du tout colérique. Baham semblait suffisamment interloqué pour en oublier toute véhémence. Il lui fit même signe de s'asseoir.
Il est toujours utile d'affronter un ennemi prêt à mourir pour son pays. Vous avez en définitive, lui comme vous, le même objectif en tête.

- Terry Pratchett, Va-t-en-guerre.

Avatar de l’utilisateur
Rouge
Petite graine
Messages : 47
Inscription : 27 août 2017, 18:13

Re: Symbaroum 2.1 - Beren

Message : # 62267Message Rouge
20 déc. 2017, 14:37

Beren s'assied. Encore engourdit. Encore traumatisé, sans le laisser paraître, en essayant de le cacher du moins.
Un rapide coup d'oeil lui fait entrevoir un éclair de rictus qui s'évanouit très vite sur les lèvres de Vélyos.
*Les Jezora ? Ce n'est pas le plus intéressant à mes yeux ...*

"La perle trouvée sur le cadavre d'un contact, une femme liée à la catastrophe d'hier, était bien sombre.
J'ai transféré toute la Corruption pour qu'elle soit pure.
La mage a percé son secret, et une oreille pointue lui a clairement signalé que les restes du clan de Jezora est maintenant le clan de la Bête.
Sans doute que les magies sorcières ont quelques similitudes avec les arts sombres..."
finit-il sur un air pensif, feignant d'être détaché par ce qui venait de se passer un instant auparavant.
"Voyez que je suis venu dans de bonnes intentions après tout" ajoute-t-il d'un air légèrement sarcastique même si Beren sait que Baham le tient par les couilles.
Symbaroum, Beren Le Rouge, d'autres questions ?

Répondre