[PEC] - BOTTTOS Chap V - Jusqu'au commencement

Campagne de Crépuscule (2010-2013)
Crépuscule
Mathusalem
Messages : 5537
Inscription : 17 févr. 2011, 17:16

Re: [PEC] - BOTTTOS Chap V - Jusqu'au commencement

Message : # 27503Message Crépuscule
19 oct. 2013, 12:59

«Tu es morte oui, mais tu es bien vivante. A l'origine, tu as été tué par le tir Dullahan, Ben nous a hébergé avec Tom, Roxie et Amanda dans une maison à Hawaii. Tonton et tata m'ont éduqués avec l'aide d' Amanda. On aura l' occasion de rattraper le temps perdu, mais pour en venir au fait, quand mes dons se sont accrus, j'ai cherché le moyen de changer les choses, j'ai fait des recherches qui m'ont conduites à développer la technologie des sauts spaciotemporels. Il m'a fallut du temps pour maîtriser l' espace-temps, mais j'y suis parvenu, j'ai pu commencé à mettre en oeuvre mon projet de vous réunir tous les deux, sans alterer le fil du temps, c'est la règle primordiale.

Ça a commencé par isoler ces terres hors de la Toile dimensionnelle et ... Euh, excuse moi ... Je rentre dans mon charabia de scientifique. En gros pour faire simple, on est sur une île située dans une mer où aucune voie ne mène.

Pour répondre à ta question, je ne me suis pas trompé, je vous ai retiré de la Toile au moment de votre mort. »
MJ:Warhammer, MektonZ
PJ:[AdC] Agent Irish

Ainsi que d'innombrables PJ sacrifiés sur l'autel de la Fortune, Impératrice des Mondes ...

Avatar de l’utilisateur
Iris
Grand Ancien
Messages : 16863
Inscription : 14 févr. 2011, 17:31
Localisation : Nord-Est de Lyon
Contact :

L'éternité c'est long, surtout vers la fin :-P

Message : # 27506Message Iris
19 oct. 2013, 18:41

Lucrèce accusa le coup... Morte... plus personne ne l'attendait, ne songeait à elle ni rien... elle était... finie... disparue... elle n'aurait aucune seconde chance dans un lointain futur, rien ne changerait plus jamais...

" Alors il était impossible d'échapper aux visions de Maig... dans cette dimension ou celle de Luther bis... je suis morte... "

Même avec des penchants suicidaires, cette révélation pour une jeune femme de vingt ans, ça faisait tout drôle et c'était un sacré choc. Il y a une différence entre vouloir que la souffrance cesse, et constater la brutalité de la réalité de cette fin.

" J'avais vingt ans... je retrouve un fils que je n'ai jamais connu, et qui est plus âgé que moi... d'ailleurs... appelle-moi simplement Lucrèce, être appelée "Mère", vu les circonstances d'une grossesse que je n'ai pas vécu et pour un enfant qui est maintenant plus vieux que moi... ça n'a pas trop de sens... que pourrais-je t'apporter ou t'enseigner ? Tout ce dont tu avais besoin, d'autres y ont pourvu. Luther et moi... nous sommes connus pendant quoi...? A peine deux semaines ? ... Nous sommes des inconnus les uns pour les autres..."

Et à la perspective de passer des années avec Luther avec personne d'autre à qui parler, Lucrèce se demandait s'il n'allait pas finir par la détester, après tout, elle n'était qu'une fille banale, d'une intelligence moyenne, qui n'avait jamais rien accompli de sa vie...

" Si nous sommes hors du temps et de l'espace, qu'est-ce que ça veut dire ? ... Pas de télé, d'internet, de mode, de magazine... jamais de fête, de réception, de sortie, de cinéma, de restaurant..."

" Luther... aimait les sciences... que fera-t-il ? ... je ne suis même pas une bonne interlocutrice, je ne connais rien à rien... "

Songeant à cet homme, plus âgé qu'elle, qui l'appelait "Mère", scientifique accompli et à côté à Luther qui était également expérimenté, brillant, ... il y avait matière à complexer un peu... Le "père" et le "fils" avaient encore une différence d'âge qui ne choquait pas trop, et ils pouvaient discuter de travaux scientifiques, mais elle ? Initialement elle n'était qu'une vendeuse en parfumerie... elle pratiquait la danse, le jogging, un peu le ju-jitsu... Ensuite sa vie était devenue un cauchemar ininterrompu... Qui enfin trouvait son terme, heureusement... mais qu'allait-elle faire à présent ? C'est que l'éternité, ça peut être long... Et la vie sur une île déserte, ça ne s'improvise pas... noix de coco tous les jours, ça peut devenir lassant...

" Et nous ne devons pas avoir d'enfants, parce qu'ils seront enfermés ici... puisqu'ils ne peuvent pas être nés de deux personnes mortes... "

... d'ailleurs, en l'absence de technologie ou contraception, ça impliquait plus ou moins l'abstention...

" Pourquoi dire que nous ne sommes qu'à moitié mort poserait problème ? Luther vient de trop loin dans le futur ? La moindre action à mon époque +25 ou 30 ans, c'est bien trop tôt ? C'est ça ?..."

" Mais les Ethoriens qui nous avaient attaqué, comment as-tu pu leur échapper ? "

" ... et d'ailleurs, quel nom t'a-t-on donné ? "

...
Meneuse : Ombres d'Esteren | Dragons
Joueuse : /

Avatar de l’utilisateur
Iris
Grand Ancien
Messages : 16863
Inscription : 14 févr. 2011, 17:31
Localisation : Nord-Est de Lyon
Contact :

Suite des questions

Message : # 27513Message Iris
20 oct. 2013, 09:44

Lucrèce sortait de la seconde pire heure de sa vie...

La première : Luther était mort malgré tous ses efforts, des spectres avaient volé leurs corps et c'était un cauchemar à bord où une entité maléfique voulait la posséder...

La seconde : Elle arrivait à Avalon, était attaquée par des Ethoriens, Maig lui annonçait sa mort, les korrigans sa grossesse, puis les "dieux" s'étaient avérés des enflures criminelles qui d'après Zoréo n'auraient même pas dû pouvoir sortir de leur domaine, puis elle avait été tuée. En théorie elle aurait dû mourir, vu l'état du bébé dans la vision, au plus, un

" A la réflexion, je n'avais aucun moyen d'échapper à la mort. Si je m'étais interposée pour sauver Ben, j'étais morte. Compter sur mes plantes ne servait à rien. J'ai essayé de tirer Ben à terre, cet idiot a voulu me rattraper au lieu de m'aider... moi qui croyait qu'à la CIA on leur apprenait au moins à se jeter au sol en cas d'attaque... et si j'avais voulu me jeter à terre seule, en l'abandonnant, ... je m'en serais voulu... et probable qu'il m'aurait rattrapée et que je serais morte quand même. "

" Au moins je suis morte stupidement, mais en sauvant Ben... qui m'a tuée... au final... je n'ai vu que la mort, sans cesse... Celle de Luther, celle des Ethoriens de ma dimension... Armis... et les Atlantes m'ont dit que si mon enfant vivait ses descendants causeraient les pires désastres... Si la grossesse arrivait à terme, je causais des boucles et nœuds mortels dans le futur... si j'avortais, je causais la mort de tous ceux liés de près ou de loin aux Ethoriens, donc Grayson et Amanda étaient condamnés à mort."

Lucrèce était peut-être hors du monde, mais pour elle... tout ça, c'était il y a très peu de temps... et elle se voyait à peine sortie d'un piège inextricable... en n'étant pas vraiment sûre d'en être libérée...

" Pourquoi avoir envoyé une carte postale pour faire venir Ben ? ... Il était dans la vision de Maig qui annonçait ma mort, il lui a confié l'enfant comme dans la vision, elle la accepté, de même, comme dans la vision... et au final, m'a privé de ma dernière minuscule chance de survivre. Tu dis que nous ne pouvons avoir aucun contact avec l'extérieur pour ne pas intervenir, mais qu'est-ce que c'était... à part une intervention qui m'a ... amenée... à mourir conformément à une vision ? "

Elle était vivante et trouvait encore à se plaindre... d'être morte...

" Tu dois me détester. Tu défies l'espace et le temps, et tu ne récupères qu'une mère ... qui ne t'a jamais touché... je n'en ai pas eu le temps... le temps de rien... ni de me faire à l'idée d'avoir un enfant... Ni rien... En moins de deux heures j'ai appris simultanément que j'étais enceinte et allais mourir peu de temps après avoir accouché... en sachant que Luther était mort à cause de cette conception... et je voyais se dérouler sous mes yeux les composantes de la vision de Maig qui annonçait ma mort."

... et se tournant vers Luther, qui n'était pas vraiment son Luther, mais un peu Luther quand même : " De quoi es-tu mort ?"

... " Luther... j'étais désespérée de te voir sombrer dans le Néant... Je suis heureuse de te revoir... mais il s'est passé tant de choses depuis... j'ai l'impression d'avoir perdu la raison... et je ne suis plus sûre de rien..."

...
Meneuse : Ombres d'Esteren | Dragons
Joueuse : /

Avatar de l’utilisateur
Iris
Grand Ancien
Messages : 16863
Inscription : 14 févr. 2011, 17:31
Localisation : Nord-Est de Lyon
Contact :

Encore quelques questions

Message : # 27526Message Iris
20 oct. 2013, 18:35

Métajeu a écrit :Vu que c'est la fin de tout... et qu'on est manifestement sorti de la perspective "mettre le perso en pause dans l'éventualité que peut-être éventuellement il finisse par devenir agent de l'étrange dans l'agence avec Ben"... il va y avoir quelques points en plus à préciser... surtout qu'ils appartiennent au passé de M. X Maître du Temps et de l'Espace ...

Allez, hop, encore des points à rajouter sur l'épilogue ! :P ... C'est comme ça, zigouillée au bout de 5 chapitres à devenir folle, Lucrèce veut avoir le fin mot de tout ce qui s'est passé ! ;)
Lucrèce ne savait toujours pas quoi penser... elle était passablement choquée, désorientée, affolée, inquiète, angoissée... toutes les précédentes fois que cela semblait s'arranger (et être une morte vivante, était-ce un progrès ?), cela se dégradait très vite et devenait bien pire... Elle gardait un souvenir amer des derniers jours : Zoréo qui lui disait qu'il était possible d'être rassurée sur le cours du temps... la mort de Luther était à peu près contrebalancée par le fait que les Ethoriens ne la traquaient plus... puis soudain l'avalanche : éthoriens, grossesse, mort annoncée, sort de l'univers suspendu à celui de son enfant, les "dieux" qui étaient d'anciens Atlantes aussi mauvais que les Ethoriens, l'accouchement... Qui pourrait encaisser tout cela d'affilée sans perdre la raison ou au moins aller très, très mal ? ...

... et maintenant... Luther, sans être Luther, était là... son fils anonyme et plus vieux qu'elle... et jamais plus jamais le droit de sortir d'une prison dorée...

Elle regarda autours d'elle... Qu'y avait-il ?... Nature sauvage ?... Luther, dans quel état était-il ? Depuis combien de temps semblait-il là ? ...

...

Une pensée mauvaise traversa Lucrèce qui songea à Zoréo... S'il ne lui avait pas dissimulé sa grossesse, elle aurait eu le temps de s'y faire et n'aurait pas eu à apprendre cette nouvelle en même temps que sa mort prochaine...

" J'en veux à Zoréo. S'il ne m'avait pas caché ma grossesse alors qu'il le savait, tout aurait été différent... Il aurait tout de même pu me prévenir aussi sur le fait que le temps passé dans un monde hors du monde peut avoir des conséquences... Je n'aurais pas pris le risque d'y aller en sachant que je pouvais mourir en couche immédiatement en sortant... Je n'aurais pas tout pris d'un coup dans la figure, je n'aurais pas manqué de devenir folle... je le suis peut-être d'ailleurs vraiment... Et cet idiot de korrigan, sous prétexte d'être dévoué m'a menti par omission, puis en me disant que les visions ne sont jamais ce qu'elles semblent être... Ces dissimulations n'ont fait que précipiter ma fin. Je me demande ce qu'il a trouvé à dire après ça, lui et ses bonnes paroles... "

" J'ai l'impression d'avoir été manipulée et menée en bateau de bout en bout. Je n'ai jamais rien compris, jamais rien influé ni maîtrisé. "

A l'adresse de son fils qui était trop vieux pour qu'elle le voit comme tel :

" Avec toutes tes études, tu as fini par savoir pourquoi le Destin m'avait pris en grippe à ce point ? J'ai l'impression que l'univers s'est ligué pour me broyer, méthodiquement, en me retirant tout ce que je pouvais avoir, en me laissant espérer et en me retirant toujours plus."

Et perplexe, passant en revue les points d'interrogation nombreux restés en suspend :

" Tiens, la Confrérie Noire, après nous avoir pourri la vie sur le bateau, qu'ont-ils fait ?... Le Capitaine Arwald et son équipage, ont-ils trouvé ce qu'ils cherchaient dans l'Atlantide ? ... Et le pauvre Grayson qui s'est fait posséder par cet esprit maléfique ? "

" Tu parlais d'un oncle et d'une tante... j'imagine que ça veut dire que Tom et Roxie se sont mariés... encore un truc que j'ai manqué... comme tout en fait... Quand toute cette histoire a commencé je n'avais pas de passé ni de mémoire, maintenant je n'ai pas d'avenir et personne ne sait que j'existe."

... fataliste Lucrèce voyait une boucle cruelle se nouer et finir son histoire... en fait, sa vie n'avait été que le prologue de celle de ce fils inconnu. Il était plus intelligent, puissant, créatif, aimé, talentueux que ce qu'elle serait jamais... Elle avait entrevu ce que serait l'avenir à être la mère d'un tel enfant... ce devait être comme d'être du rose pastel à côté d'un rouge profond : fade et terne. L'homme, cet espèce de demi-dieu du Temps et de l'Espace, avait dû espérer faire le bonheur de ses parents morts sans qu'il ait pu les connaître. Mais Lucrèce, brisée, était-elle seulement encore capable d'être heureuse ? Surtout maintenant... qu'elle entrevoyait une éternité de solitude loin du monde... où tout le monde la croyait morte... et avait fini par l'oublier...

" Quand nous mourrons, que ce passera-t-il ? Nous sombrerons dans le Néant ? "

...
Meneuse : Ombres d'Esteren | Dragons
Joueuse : /

Crépuscule
Mathusalem
Messages : 5537
Inscription : 17 févr. 2011, 17:16

Re: L'éternité c'est long, surtout vers la fin :-P

Message : # 28352Message Crépuscule
21 nov. 2013, 01:19

Allez, je vais essayer de répondre histoire qu'on puisse clôturer ... peut être que Lucrèce restera sur sa faim sur certaines questions ...
Iris a écrit : " Alors il était impossible d'échapper aux visions de Maig... dans cette dimension ou celle de Luther bis... je suis morte... "

En fait, si, tu en as échappé, mais j'ai fait en sorte que ça ne change rien aux conséquences de cette vision.

Iris a écrit :" Si nous sommes hors du temps et de l'espace, qu'est-ce que ça veut dire ? ... Pas de télé, d'internet, de mode, de magazine... jamais de fête, de réception, de sortie, de cinéma, de restaurant..."

" Luther... aimait les sciences... que fera-t-il ? ... je ne suis même pas une bonne interlocutrice, je ne connais rien à rien... "
Si ça t’intéresses, tu pourras apprendre, mais tu peux aussi te dire que tu es en vacances prolongées, en agir comme tel. Et si tu cherches du travail ... on trouvera de quoi t'occuper
Iris a écrit : " Et nous ne devons pas avoir d'enfants, parce qu'ils seront enfermés ici... puisqu'ils ne peuvent pas être nés de deux personnes mortes... "
Si vous voulez me faire des petits frères et des petites soeurs, mais effectivement, il faudra qu'ils restent ici.
Ici, ils sont libres, et à l'abri. Et l'endroit pourra évoluer, en revanche, il lui montrera le mal que causent les noeuds temporels et les raisons pour lesquels il lutte contre
Iris a écrit : " Mais les Ethoriens qui nous avaient attaqué, comment as-tu pu leur échapper ? "
Sans rentrer dans les détails, il semble que leur processus de voyage temporel présente des défauts, il est perturbé par la forte présence d'eau à proximité ... le choix d'Hawai de Ben a été particulièrement efficace, et avec une famille et des amis que j'ai eu, les quelques tentatives ont échouées.
Iris a écrit : " ... et d'ailleurs, quel nom t'a-t-on donné ? "
Lug, c'est le nom qu'on m'a donné à plusieurs reprises et que j'ai fini par adopter.
Plus tard, en en discutant, tu apprendras que Lug est une divinité celte associée à la lumière stellaire, ce que est bien ce que représente visuellement ses sauts temporels. De plus, étant le fruit des Thuatha, la référence au Lug dans ces mythes est intéressante. C'est une divinité à part, indépendante, polytechnicien. Il restaure l'ordre après que les dieux soient tombés dans l'oppression, tout comme votre fils, qui vous l'apprendrez, use son don pour contrer les perturbateurs de cosmos, les tresseurs de destins etc ...

Lucrèce, Luther ... il devait avoir un nom en Lu ... et Lug est aussi associé à Lugdunum .. Lyon .. d'où venait Lucrèce ... :)
MJ:Warhammer, MektonZ
PJ:[AdC] Agent Irish

Ainsi que d'innombrables PJ sacrifiés sur l'autel de la Fortune, Impératrice des Mondes ...

Crépuscule
Mathusalem
Messages : 5537
Inscription : 17 févr. 2011, 17:16

Re: Suite des questions

Message : # 28353Message Crépuscule
21 nov. 2013, 01:52

Iris a écrit :
" Pourquoi avoir envoyé une carte postale pour faire venir Ben ? ... Il était dans la vision de Maig qui annonçait ma mort, il lui a confié l'enfant comme dans la vision, elle la accepté, de même, comme dans la vision... et au final, m'a privé de ma dernière minuscule chance de survivre. Tu dis que nous ne pouvons avoir aucun contact avec l'extérieur pour ne pas intervenir, mais qu'est-ce que c'était... à part une intervention qui m'a ... amenée... à mourir conformément à une vision ? "
Lug prendra le temps de lui expliquer que dans la dimension où il était intervenu, elle n'était pas morte, elle n'a pas été atteinte par le tir, il l'a contré. Mais effectivement, il a planifier son intervention pour pouvoir la sauver, tout comme il l'a fait avec Luther, sans causer de noeud, de perturbations majeures. Pour la carte, il n'y ai pour rien. Maig semblait croire que c'était l’œuvre de Morrigan
Iris a écrit : " Tu dois me détester. Tu défies l'espace et le temps, et tu ne récupères qu'une mère ... qui ne t'a jamais touché... je n'en ai pas eu le temps... le temps de rien... ni de me faire à l'idée d'avoir un enfant... Ni rien... En moins de deux heures j'ai appris simultanément que j'étais enceinte et allais mourir peu de temps après avoir accouché... en sachant que Luther était mort à cause de cette conception... et je voyais se dérouler sous mes yeux les composantes de la vision de Maig qui annonçait ma mort."

... et se tournant vers Luther, qui n'était pas vraiment son Luther, mais un peu Luther quand même : " De quoi es-tu mort ?"

... " Luther... j'étais désespérée de te voir sombrer dans le Néant... Je suis heureuse de te revoir... mais il s'est passé tant de choses depuis... j'ai l'impression d'avoir perdu la raison... et je ne suis plus sûre de rien..."

...
L'expérience qu'ils vivaient perturbait également les pensées de Luther, même s'il comprenait surement un peu plus que Lucrèce les histoires de saut temporel. Il avait seulement eu un peu plus de temps pour s'y faire, mais dans les premiers temps, le souvenir si proche de la douleur de ses remords, les images de celle qui avait causé en lui tant de changement, d'émotions, transformée à cobaye, en sujet d'expérience ... Ils avaient une deuxième chance ici, c'est ainsi qu'il le voyait à présent.

Luther, sans l'intervention de Lug, devait être abattu en tentant désespérément de s'infiltrer dans le centre de recherche où était réalisées le projet 'Ethor' (où Lucrèce était le sujet de test).
MJ:Warhammer, MektonZ
PJ:[AdC] Agent Irish

Ainsi que d'innombrables PJ sacrifiés sur l'autel de la Fortune, Impératrice des Mondes ...

Crépuscule
Mathusalem
Messages : 5537
Inscription : 17 févr. 2011, 17:16

Re: Encore quelques questions

Message : # 28354Message Crépuscule
21 nov. 2013, 02:39

Iris a écrit :
Métajeu a écrit :Vu que c'est la fin de tout... et qu'on est manifestement sorti de la perspective "mettre le perso en pause dans l'éventualité que peut-être éventuellement il finisse par devenir agent de l'étrange dans l'agence avec Ben"... il va y avoir quelques points en plus à préciser... surtout qu'ils appartiennent au passé de M. X Maître du Temps et de l'Espace ...

Allez, hop, encore des points à rajouter sur l'épilogue ! :P ... C'est comme ça, zigouillée au bout de 5 chapitres à devenir folle, Lucrèce veut avoir le fin mot de tout ce qui s'est passé ! ;)
Oui, c'était effectivement une conclusion pour Lucrèce, pas une pause. Allez voyons ça ...
Iris a écrit :
Lucrèce ne savait toujours pas quoi penser... elle était passablement choquée, désorientée, affolée, inquiète, angoissée... toutes les précédentes fois que cela semblait s'arranger (et être une morte vivante, était-ce un progrès ?), cela se dégradait très vite et devenait bien pire... Elle gardait un souvenir amer des derniers jours : Zoréo qui lui disait qu'il était possible d'être rassurée sur le cours du temps... la mort de Luther était à peu près contrebalancée par le fait que les Ethoriens ne la traquaient plus... puis soudain l'avalanche : éthoriens, grossesse, mort annoncée, sort de l'univers suspendu à celui de son enfant, les "dieux" qui étaient d'anciens Atlantes aussi mauvais que les Ethoriens, l'accouchement... Qui pourrait encaisser tout cela d'affilée sans perdre la raison ou au moins aller très, très mal ? ...

... et maintenant... Luther, sans être Luther, était là... son fils anonyme et plus vieux qu'elle... et jamais plus jamais le droit de sortir d'une prison dorée...

Elle regarda autours d'elle... Qu'y avait-il ?... Nature sauvage ?... Luther, dans quel état était-il ? Depuis combien de temps semblait-il là ? ...

...
Luther était là depuis plusieurs mois, et sachant que Lucrèce arriverait, amenée par Lug, il l'attendait avec impatience, et une certaine crainte, que penserait-elle d'un homme qui l'avait trahi, l'avait livrée ... Il craignait qu'elle le déteste pour ça ...
Techniquement, il l'a livré fin décembre, après quelques semaines les remords l'avait complétement envahis au point de tenter son acte désespéré. Même si cela se passait dans un autre 'fil', le temps est passé de la même manière dans la version où Lucrèce a été sauvée, et comme vous étiez en octobre quand Lug t'as récupéré, ça te donne une idée de la durée qu'il a attendu pour te voir arriver. (passant par divers états d'esprit.)
Iris a écrit :
Une pensée mauvaise traversa Lucrèce qui songea à Zoréo... S'il ne lui avait pas dissimulé sa grossesse, elle aurait eu le temps de s'y faire et n'aurait pas eu à apprendre cette nouvelle en même temps que sa mort prochaine...

" J'en veux à Zoréo. S'il ne m'avait pas caché ma grossesse alors qu'il le savait, tout aurait été différent... Il aurait tout de même pu me prévenir aussi sur le fait que le temps passé dans un monde hors du monde peut avoir des conséquences... Je n'aurais pas pris le risque d'y aller en sachant que je pouvais mourir en couche immédiatement en sortant... Je n'aurais pas tout pris d'un coup dans la figure, je n'aurais pas manqué de devenir folle... je le suis peut-être d'ailleurs vraiment... Et cet idiot de korrigan, sous prétexte d'être dévoué m'a menti par omission, puis en me disant que les visions ne sont jamais ce qu'elles semblent être... Ces dissimulations n'ont fait que précipiter ma fin. Je me demande ce qu'il a trouvé à dire après ça, lui et ses bonnes paroles... "
Là, Zoréo est bien coupable de ne pas t'avoir révélé ta grossesse, vu ton état psychologique, il a laissé faire 'la nature', mais bon son point de vue n'est pas forcément le meilleur, c'est le sien. Après, personne ne savait pour les effets sur le temps, Ni Zoréo ni sa copine chevaucheuse d'écureuil .. éventuellement Maig' pouvait supposer quelque chose à partir des mythes celtiques mais ... vous n'avez pas vraiment eu l'occasion de parler longtemps ... vu que ses premières phrases ont été 'sympathiques'. Une raison de plus de lui en vouloir :p même si c'était pas volontaire.

Après, pour la vision, là elle aurait pu être fausse (elle l'a d'ailleurs été en partie, mais ça aurait pu finir complétement différemment ... avec des impacts différents, si par exemple tu avais choisi l'option 'Belle au bois dormant' ;)
Iris a écrit :
" J'ai l'impression d'avoir été manipulée et menée en bateau de bout en bout. Je n'ai jamais rien compris, jamais rien influé ni maîtrisé. "

A l'adresse de son fils qui était trop vieux pour qu'elle le voit comme tel :

" Avec toutes tes études, tu as fini par savoir pourquoi le Destin m'avait pris en grippe à ce point ? J'ai l'impression que l'univers s'est ligué pour me broyer, méthodiquement, en me retirant tout ce que je pouvais avoir, en me laissant espérer et en me retirant toujours plus."
La réponse ne te plaîra peut être pas, mais de ce que j'en ai vu ... un coïncidence est à l'origine de cela, et le reste est une réaction en chaîne.
C'est le croisement entre la lignée des Enfants de Myrddin et le cycle temporel nécessaire aux éthoriens pour retrouver la Terre. Après, les enfants de Myrdin était protégés dans des Havres, il n'y en avait que peu d'entre eux susceptibles de croiser la route des rares éthoriens présent simultanément, encore moins de croiser le seul possédant des objets atlantes pouvant révéler la particularité de leur héritage. Cette coïncidence à fait de Lucrèce la clef du destin, ou la clef des futurs, la rendant la cible des différents acteurs des certains futurs, susceptibles de pouvoir mettre la main dessus.
Iris a écrit : Et perplexe, passant en revue les points d'interrogation nombreux restés en suspend :

" Tiens, la Confrérie Noire, après nous avoir pourri la vie sur le bateau, qu'ont-ils fait ?... Le Capitaine Arwald et son équipage, ont-ils trouvé ce qu'ils cherchaient dans l'Atlantide ? ... Et le pauvre Grayson qui s'est fait posséder par cet esprit maléfique ? "
Lug raconte à Lucrèce toute l'histoire ... mais pour la joueuse ... c'est une autre histoire (Tout ça, ça peut être des éléments d'une future partie d'agent spéciaux ...
Iris a écrit :
" Tu parlais d'un oncle et d'une tante... j'imagine que ça veut dire que Tom et Roxie se sont mariés... encore un truc que j'ai manqué... comme tout en fait... Quand toute cette histoire a commencé je n'avais pas de passé ni de mémoire, maintenant je n'ai pas d'avenir et personne ne sait que j'existe."

... fataliste Lucrèce voyait une boucle cruelle se nouer et finir son histoire... en fait, sa vie n'avait été que le prologue de celle de ce fils inconnu. Il était plus intelligent, puissant, créatif, aimé, talentueux que ce qu'elle serait jamais... Elle avait entrevu ce que serait l'avenir à être la mère d'un tel enfant... ce devait être comme d'être du rose pastel à côté d'un rouge profond : fade et terne. L'homme, cet espèce de demi-dieu du Temps et de l'Espace, avait dû espérer faire le bonheur de ses parents morts sans qu'il ait pu les connaître. Mais Lucrèce, brisée, était-elle seulement encore capable d'être heureuse ? Surtout maintenant... qu'elle entrevoyait une éternité de solitude loin du monde... où tout le monde la croyait morte... et avait fini par l'oublier...
Tu peux toujours aller te noyer dans l'océan sans fin :)
Iris a écrit : " Quand nous mourrons, que ce passera-t-il ? Nous sombrerons dans le Néant ? "

...
Pas de Néant, ce qui est arrivé à Luther est la répercussion d'une perturbation de l'espace-temps suite à une modification de l'existence des 'racines' d'une population. Cette perturbation ne se propage que sur le nouveau 'fil', l'ancien (celui qui était déjà existant) reste identique. L'"île" elle est sur son propre fil en quelque sorte, non reliée directement aux autres, ne pouvant pas subir les effets des perturbations ... brefs .. du charabia mais de ce côté là, vous êtes tranquilles.



Pour conclure, le nouveau royaume où il était allait évoluer au fur et à mesure des opportunités que rencontrera Lug (Nouvelles personnes, nouveaux lieux, nouveaux objets (dont des livres) ) et des réalisations de Lucrèce et Luther. En effet, avec l'aide de ses dons (toujours actifs) et de ceux de Luther, à deux, ils avaient de quoi construire des bâtiments à la fois féérique par le côté végétation et moderne (pouvoir sur les métaux et la manipulation atomique de Luther). En ce lieu, ils étaient libres de créer à leur guise, de le modeler en partie au gré de leurs envies.
MJ:Warhammer, MektonZ
PJ:[AdC] Agent Irish

Ainsi que d'innombrables PJ sacrifiés sur l'autel de la Fortune, Impératrice des Mondes ...

Avatar de l’utilisateur
Iris
Grand Ancien
Messages : 16863
Inscription : 14 févr. 2011, 17:31
Localisation : Nord-Est de Lyon
Contact :

Re: [PEC] - BOTTTOS Chap V - Jusqu'au commencement

Message : # 28359Message Iris
21 nov. 2013, 09:29

Passé le temps des explications (longues, fastidieuses vu le niveau de Lucrèce en science et son état d'extrême épuisement), ...

... un bain, du repos, des repas au calme, beaucoup de consolations et paroles rassurantes dans un contexte aussi paisible que possible...

Quelques mauvaises pensées à l'égard de Zoréo en espérant qu'il avait pu voir à quel point il s'était comporté en idiot et avait nui à Lucrèce... et qu'il en avait bien bavé, tient ! Saleté de Korrigan ! Il faudrait du temps pour qu'elle lui pardonne ce qu'elle considérait comme un comportement proche de la trahison.

Ensuite... coincée là pour toujours... ne pas pouvoir aller au monde...

... il restait que le monde pouvait peut-être venir à elle...

...

Peut-être deviendrait-elle finalement une sorte de reine de conte de fée, à créer des châteaux merveilleux et des jardins enchanteurs de partout... Les décors qu'on voyait parfois rêvé pour les Elfes de Tokien, ou d'autres films à beaux décors... Pendant un temps elle avait oublié sa vie au Havre, restait maintenant à tout oublier et repartir à zéro...

...

Si le paradis n'existait pas... Lucrèce tenterait de le créer...

...Un nouveau monde...

...Fonder... un univers... merveilleux... (un peu médiéval-fantastique, avec plus de confort tout de même...)
Meneuse : Ombres d'Esteren | Dragons
Joueuse : /

Verrouillé