[PEC] - BOTTTOS Chap V - Jusqu'au commencement

Campagne de Crépuscule (2010-2013)
darkbaron
Vénérable
Messages : 3970
Inscription : 07 déc. 2012, 22:27
Contact :

Re: [PEC] - BOTTTOS Chap V - Jusqu'au commencement

Message : # 21376Message darkbaron
13 juil. 2013, 23:38

Tout en continuant son chant et en marchant, Maig observa la lumière. Elle n'y croyait pas : elle avait réussi à ouvrir la porte entre les deux mains ! Elle avait finalement eu une bonne idée... Elle ne pensait pas y parvenir, mais c'était bel et bien ouvert. Sa joie fut rapidement remplacée par la peur au moment où elle fut absorbée. La jeune femme étant complètement éblouie par cette lumière, elle ne voyait rien, mais elle avait l'étrange sentiment de... chuter vers le haut ? Bon, certes, elle n'était pas une spécialiste en physique, mais pour elle, c'était insensé ! Et ensuite, elle marchait à la verticale... C'était fou !

À cause de tout cela, elle avait mal au cœur et elle ne voyait presque rien. Néanmoins, même avec la vue trouble, elle put discerner la forme lumineuse auréolée d'une crinière rousse et, surtout, entendre sa voix, qu'elle reconnut bien évidemment sans la moindre difficulté.

Bien qu'incapable d'exprimer non-verbalement sa joie en raison de son tournis, Maig s'exclama :

"Grand-mère ? Nous sommes enfin réunis ! La dernière fois ? Nous nous sommes déjà vues par le passé ? Nous sommes à Avalon ?"

Crépuscule
Mathusalem
Messages : 5796
Inscription : 17 févr. 2011, 17:16

Re: [PEC] - BOTTTOS Chap V - Jusqu'au commencement

Message : # 21521Message Crépuscule
16 juil. 2013, 19:18

darkbaron a écrit : "Grand-mère ? Nous sommes enfin réunis ! La dernière fois ? Nous nous sommes déjà vues par le passé ? Nous sommes à Avalon ?"

"La dernière fois, tu était encore un bébé.

Oui, tu es à Avalon, ici, les choses sont différentes de ce que tu connais, tu le constateras rapidement.

Mais .. tu n'es pas seule ? Qui t'accompagne ?"


Après Maig, C'est Lucrèce puis Zoréo qui arrivèrent. Maig commençait à se sentir mieux et ses yeux s'habituaient à la lumière. Elle et sa grand-mère 'réceptionnèrent' les nouveaux arrivants. Armis fut le dernier. La banshee dans sa robe blanche fut particulièrement surprise de découvrir un atlante parmi le groupe, bien plus que Zoréo que tout le monde pouvait voir à présent. Mais à la vue de l'épée que tenait Lucrèce, toute son attention se porta sur elle.

"Voilà une visite bien surprenante. Enchantée, je suis Maryanne, la grand-mère de Maighread.
Je vois que vous amenez avec vous le dernier Talisman ... Votre venue va changer bien des choses je présume."
Iris a écrit : " Je viens ici pour un problème de paradoxe temporel et d'avenir merdique. J'ai besoin d'informations claires pour savoir quoi faire. Si vous ne pouvez pas me répondre, dites-le de suite, je repartirais et vous laisserais célébrer gentiment vos retrouvailles."
"Dagda est le maître de ce Sidh, et règne sur le temps, l'éternité et les éléments, il aura la réponse à vos questions, cela ne fait aucun doute. Mais, il faudra attendre un peu, j'irai quérir une entrevue, en attendant, je vous accueillerai si vous le souhaitez dans ma demeure."

A première vue, le paysage ressemblait à une grande prairie verdoyante. Ils se trouvaient dans un cromlech, devant une pierre levé qui trônait au centre. Mais en regardant au loin, il aperçurent ce qu'ils crurent être une falaise avec une cascade mais cette dernier semblait bouger légèrement, et il constatèrent après un instant qu'effectivement, elle s'élevait, et n'était rattachée à rien, il s'agissait d'un immense rocher flottant dans l'air. En y regardant bien, il apercevait de toute part à l'horizon d'autres ombres, légèrement mouvante également.
MJ:Warhammer, MektonZ
PJ:[AdC] Agent Irish

Ainsi que d'innombrables PJ sacrifiés sur l'autel de la Fortune, Impératrice des Mondes ...

Avatar de l’utilisateur
Iris
Grand Ancien
Messages : 16881
Inscription : 14 févr. 2011, 17:31
Localisation : Nord-Est de Lyon
Contact :

Hep, MJ, ne pars pas trop loin ! On avance !!

Message : # 21524Message Iris
16 juil. 2013, 19:33

Lucrèce, avec un ton sinistre et funeste qui pourrait presque plaire à une banshee :

" Mon nom est Lucrèce, ou Alice, ou peu importe. Zoréo est le korrigan qui m'accompagne, et Armis avec l'épée est atlante. Ah oui, nous ne sommes pas spécialement amis avec votre petite fille, c'est moi qui lui ai fendu la lèvre d'un coup de poing après qu'elle m'ait expliqué qu'en plus de tous ce que j'ai dû supporter, j'avais en prime une mort naze à subir prochainement avec un bébé dont je n'ai jamais voulu d'un homme mort à peine après m'avoir mise en cloque. "

Car oui, Lucrèce a rendu l'épée à Armis avant de partir en pestant pour revenir en grommelant.
Maryanne a écrit :"Voilà une visite bien surprenante. Enchantée, je suis Maryanne, la grand-mère de Maighread.

Je vois que vous amenez avec vous le dernier Talisman ... Votre venue va changer bien des choses je présume."
" Si vous le dites."

Franchement, que le monde change, là, elle s'en fichait. Elle se sentait arnaquée par le destin et voulait juste en finir rapidement.
Maryanne a écrit :"Dagda est le maître de ce Sidh, et règne sur le temps, l'éternité et les éléments, il aura la réponse à vos questions, cela ne fait aucun doute. Mais, il faudra attendre un peu, j'irai quérir une entrevue, en attendant, je vous accueillerai si vous le souhaitez dans ma demeure."
" Eh bien j'attendrais. Du moment que ce n'est pas neuf mois, ça fera l'affaire je suppose."

Et Lucrèce de suivre la banshee et sa petite fille, découvrir un nouveau monde en essayant de deviner ce qui allait encore mal tourner cette fois. D'abord il y avait eu Julien, le bellâtre idéal... tueur en série... Puis Luther, l'homme idéal, agent alien infiltré du futur et mourant tragiquement après l'avoir mise enceinte (fumier ! elle pouvait en dire tout le mal possible, il n'existait plus du tout, réduit au néant absolu)... Puis la croisière de rêve qui virait au cauchemar et pire que ça... Et son sauvetage idyllique qui était rapidement assombri par des affreux méchants qui la traquaient et en voulaient à son enfant avant même qu'elle sache qu'elle était enceinte, de quoi déduire qu'ils venaient du futur et voulaient éviter le génocide des éthoriens... Ah oui, sa mort annoncée... bref, à chaque fois que c'était joli, agréable, plaisant et prometteur, ça tournait le plus mal possible. Donc maintenant... eh bien, elle se préparait à la prochaine révélation désastreuse. Elle voyait bien un "mais si, gardez l'enfant, confiez le nous si vous n'en voulez pas..." ... Ben voyons, un enfant non désiré, meurtrier de son père, bientôt de sa mère, et qui allait attirer un max d'emmerdes ! ... et puis l'abandonner, ce serait juste être une garce de mauvaise mère, en plus de tout le reste, donc non : avortement ou pas, mais mais pas d'abandon ... Lucrèce songeait vaguement qu'une certaine Marie avait dû penser sensiblement la même chose qu'elle voilà 2000 ans, et ce n'était vraiment pas un cadeau la vie qu'elle avait eue derrière. ... Suicide ?... seule porte de sortie ?...
Meneuse : Ombres d'Esteren | Dragons
Joueuse : /

Crépuscule
Mathusalem
Messages : 5796
Inscription : 17 févr. 2011, 17:16

Re: [PEC] - BOTTTOS Chap V - Jusqu'au commencement

Message : # 22116Message Crépuscule
26 juil. 2013, 01:58

Maryanne les conduisit à travers la plaine verdoyante. Le ciel était lumineux, pourtant, on n'y distinguait pas d'astre. Au loin un troupeau d'équidés à la robe blanche chevauchait.

Après une petite marche, ils commencèrent à apercevoir la fin de la prairie et le bord d'une falaise, jonchée de rocher. Elle s'approcha du bord et sembla chercher quelque chose du regard parmi les rochers.

"Mm, voyons ... oui, celui ci conviendra."

Elle s'approcha d'une pierre plate relativement large et monta dessus.

"Allez monter sur la pierre et asseyez vous."

Une fois tout le monde à bord, elle sortit un médaillon qu'elle portait autour du cou et qui était caché à l'intérieur de sa robe. Au milieu de cet objet, une pierre était encastrée, Lucrèce put y reconnaître l'étrange teinte de celle de l'arme d'Elis. Le médaillon dans sa main elle s'agenouilla et la posa contre la pierre. Des veinures d'une lueur bleutée commencèrent à apparaître, se diffusant depuis le contact. Elle s'étendirent bientôt dans tous le rochers et se dernier commença à léviter.

Ils s'envolèrent ainsi et s'éloignèrent de la falaise, flottant sur la pierre au dessus du vide. En dessous, il y avait d'autres terres suspendues certaines petites, d'autres plus grandes, et derrière ce paysage baigné par la lumière céleste, tout en bas les ténèbres formaient la toile de fond, la nuit perpétuelle. Elle les conduisit ainsi jusqu'à une petite montagne flottant seule à l'ombre d'une terre particulièrement vaste aux falaises parcourues de centaines de cascades. Sur l'un des versants, se trouvait une maison faite de pierre blanches soigneusement taillées. Le bâtiment pouvait rappeler l'aspect l'architecture de l'antiquité. Ils atterrirent non loin, sur un large corniche herbeuse. Ils suivirent un petite voie pavée pour rejoindre la demeure de Maryanne.

Devant la petite bâtisse de pierre blanche, Maryanne s'arrêta prêt d'une fontaine faite d'un pilier portant une coupelle, l'eau débordant de la coupelle s'écoulait dans une petite rivière qui serpentait vers la falaise. Elle se pencha et murmura au dessus de l'eau. Après quelque instant, l'eau s'éleva de quelques centimètres, prenant une forme étrange, avec ce qui semblait être une tête et deux petits bras. La créature d'eau secoua la tête et sauta de la coupelle pour disparaître dans la petite rivière, seul une vague en V permit de deviner son déplacement.

"Voilà, il n'y a plus qu'à attendre"

Durant le trajet ou une fois arrivé, Maryanne était tout disposée à répondre aux interrogations de sa petite fille. Dans un premier temps, elle expliqua rapidement qu'Avalon répondait à d'autres lois physiques que celles qu'ils ont connus jusque là. A l'attention de Lucrèce, elle précisa que cela pourrait être nocifs aux humains qui ne sont pas de sang sacré qui restent trop longtemps ici, il faudra qu'elle reparte après avoir eu son entrevue.
Je vous laisse poser vos questions si vous en avez, après quoi on passera à la suite
MJ:Warhammer, MektonZ
PJ:[AdC] Agent Irish

Ainsi que d'innombrables PJ sacrifiés sur l'autel de la Fortune, Impératrice des Mondes ...

Avatar de l’utilisateur
Iris
Grand Ancien
Messages : 16881
Inscription : 14 févr. 2011, 17:31
Localisation : Nord-Est de Lyon
Contact :

Sang sacré ?

Message : # 22151Message Iris
26 juil. 2013, 20:52

Marianne a écrit :A l'attention de Lucrèce, elle précisa que cela pourrait être nocifs aux humains qui ne sont pas de sang sacré qui restent trop longtemps ici, il faudra qu'elle reparte après avoir eu son entrevue.
Lucrèce n'essaya même pas de lui expliquer qu'elle pouvait se changer en buse, qu'elle animait les plantes, et que par conséquent, elle ne rentrait pas dans la catégorie des humains normaux.

" Nocif ? Vu mon espérance de vie et le contenu de ladite vie, c'est sans importance. "

" Rassurez-vous je ne comptais pas squatter votre paradis."

Et à part ça, elle attend bien sagement en silence, laissant Armis ou Zoréo parler s'ils étaient de meilleure humeur qu'elle.
Meneuse : Ombres d'Esteren | Dragons
Joueuse : /

darkbaron
Vénérable
Messages : 3970
Inscription : 07 déc. 2012, 22:27
Contact :

Re: [PEC] - BOTTTOS Chap V - Jusqu'au commencement

Message : # 22196Message darkbaron
28 juil. 2013, 02:16

Maighread restait plutôt silencieuse pour une Banshee, complètement soufflée par ce nouveau monde qu'elle découvrait tout juste alors qu'elle en avait toujours fait partie, en quelque sorte... C'était comme... En fait, elle avait d'une certaine façon l'impression d'être Superman devant une vision de Krypton. D'accord, ses parents étaient ses véritables parents, mais elle avait jusqu'ici ignoré l'existence d'un monde auquel elle appartenait, tout comme lui...

Bref, tout cela pour dire que la jeune rouquine ne parla sans doute pas durant tout le trajet, préférant largement consacrer son temps à admirer le monde dans lequel sa grand-mère vivait. Toutefois, elle finit par demander, assez curieuse au sujet de cette histoire de sang :

"Je suppose que j'ai du sang sacré ? Qu'est-ce que tout cela fait moi ? Est-ce que j'appartiens désormais à ce monde ?"

Après un peu d'hésitation, elle ajouta une dernière question qui lui trottait en tête :

"Aurai-je une mission en tant que fille d'ici ?"

Crépuscule
Mathusalem
Messages : 5796
Inscription : 17 févr. 2011, 17:16

Re: [PEC] - BOTTTOS Chap V - Jusqu'au commencement

Message : # 22675Message Crépuscule
08 août 2013, 00:44

Marianne réponds à son petite fille, la voix calme et avenante :

"Oui, notre sang est issu d'une union entre l'un des premiers gaëls arrivés sur la côte d'Erin et un membre des Tuatha Dé Danann.

Cela fait de toi une bansidh, tu appartiens autant à ce monde qu'à l'Autre. Autrefois, nous servions les Tuatha Dé Danann et étions leur intermédiaire avec l'Autre monde, mais ils ont depuis longtemps cessé de s'occuper de leurs anciennes terres. Leur vie est aujourd'hui consacrée au savoir, et à sa perpétuation. Tu pourras apprendre auprès d'eux. ton seul devoir sera de t'assurer que ces arcanes ne se perdent pas."


Zoréo interrogea Marianne au sujet des korrigans. Ces derniers vivraient dans un autre territoire du Sidh, les Tuatha ont assez peu de relations avec eux.

Armis quant à lui, semblait ne pas en revenir d'être dans ce qu'il nommait d'après les légendes des abyssaux, 'les Terres Oubliées". Il semblait impatient de rencontrer les Tuathas.
Il était courtois et ouvert à la discution. Il s'interressa à ce Maig pensait de tout ça, de ce qu'elle comptait faire. Entre le nihilisme de Lucrèce et le silence de Zoréo, qui semblait déçu de ne peux rencontrer un de ses cousins, la présence d'Armis était plutôt agréable et réconfortante.

Il fut ensuite temps de se rendre au palais de Dagda, un palais qui semblait être fait de glace, sans pour autant dégager la moindre froideur. C'était un lieu étincellant, la lumière était partout et les arrêtes des colonnes et des arches scintillaient.

Dans la grandeur de ces lieux, la présence d'habitant était infime, le lieux semblait quasiment désert, pas un garde, seulement un ou deux personnes entrevues dans une allée. Ce n'est qu'arrivés à la grande salle qu'ils trouvèrent 3 personnes. Deux hommes dont le physique rappellait celui d'Armis, la peau de l'homme au centre, était cependant plus d'un ton gris clair légèrement bleuté. La troisième personne est une femme à la chevelure d'un roux particulièrement proche du rouge, contrastant avec la pâleur de sa peau. Il leur furent présenté comme Nuada, Dadga (au centre) et Morrigan.

Dadga, une fois les nouveaux arrivants introduits, demanda à ce que Lucrèce, qui était venue quérir des réponses dans son savoir, présente sa requête en détaillant les sources de son questionnement.
MJ:Warhammer, MektonZ
PJ:[AdC] Agent Irish

Ainsi que d'innombrables PJ sacrifiés sur l'autel de la Fortune, Impératrice des Mondes ...

Avatar de l’utilisateur
Iris
Grand Ancien
Messages : 16881
Inscription : 14 févr. 2011, 17:31
Localisation : Nord-Est de Lyon
Contact :

Re: [PEC] - BOTTTOS Chap V - Jusqu'au commencement

Message : # 22679Message Iris
08 août 2013, 10:17

Lucrèce avec sa mine lasse, déjà fatiguée à l'idée de devoir tout raconter pour se faire rembarrer ensuite...

" Je venais pour savoir si les Ethoriens avaient cessé d'être une menace... après la mort brutale de Luther Irons... et d'autres infiltrés de ce peuple... mais honnêtement, après l'attaque dont nous avons fait l'objet juste avant d'entrer chez vous, les prophéties de mort que j'ai reçue de l'apprentie-banshee et les korrigans qui me disent que je suis enceinte d'un homme du futur mort et qui a rejoint le néant, je pense que je vous fais perdre mon temps en vous racontant l'histoire et en vous demandant des informations sur le cours du temps."

Après ce préambule, et un soupir blasé :

" Il était une fois une parfumeuse sans passé..."

Et de raconter sa vie, le plus résumé possible : apparition amnésique, parfumeuse, l'apprenti tueur en série, Luther Irons, la recherche de l'Atlantide, le vol de l'épée de Nuadha par Armis, le départ précipité, la révélation des Ethoriens, la mort de Luther qu'il avait été impossible d'empêcher, le vol de corps, la Confrérie noire,le naufrage mystérieux, la crainte que les autres ne meurent, la CIA, Armis et l'Atlantide, la nouvelle de la mort d'autres Ethoriens, l'espoir que tout pourrait se terminer heureusement, mais vérification sur le cours du temps, la piste de Zoréo, et en fait, encore un espoir détruit."

" Pour tout dire, ma décision est pour ainsi dire prise. Je ne vois pas pourquoi je garderais un enfant qui n'a pas été désiré, qui a causé la mort de son père, bientôt la mienne, et pourquoi je m'acharnerais à fuir encore et encore pendant des mois avant de finir tuée par des ennemis dont j'ignore tout. Ma vie est un cauchemar sans fin, et maintenant que je sais que dans la mort, seul le Néant m'attend, la seule chose que je souhaite, c'est disparaître. Que tout s'arrête. Puisque je ne serais jamais tranquille, puisque le destin se moque constamment de moi, me faisant entrevoir une amélioration pour systématique me broyer l'instant d'après, je n'ai plus d'autre intention que d'en finir. "

" Je précise que mon aptitude à la confiance a été passablement mise à mal. Tout le monde jusqu'ici m'a menti : Julien, Luther, tout l'équipage du bateau, même Zoréo qui m'a caché ma grossesse et essaie de me faire gober que la vision de Maig n'est pas ce qu'elle est, que ça pourrait être autre chose... C'est insultant de me prendre à ce point pour une gourde... même si de toute évidence je suis vraiment une idiote ballotée par le flot d'événements qui me dépassent et sur lesquels je n'ai aucune prise... Comme si tous ces menteur avaient l'idée dérisoire que c'est bien de vivre avec une ignorance heureuse jusqu'au prochain désastre."

" Au final, c'est juste par une forme de curiosité morbide que je viens encore vous poser la question."

" Si vous voulez vraiment faire quelque chose pour moi : une fois que vous m'aurez répondu, réduisez-moi à Néant, une bonne fois pour toute."

...
Meneuse : Ombres d'Esteren | Dragons
Joueuse : /

Crépuscule
Mathusalem
Messages : 5796
Inscription : 17 févr. 2011, 17:16

Attention, mal de tête assuré ...

Message : # 22816Message Crépuscule
09 août 2013, 00:27

Le silence retomba suite au récit de Lucrèce. Les mots de la parfumeuse avait éveiller tour à tour une étincelle d'intérêt dans l'oeil des trois antiques être.

Dagda prit le temps de repenser à tout ce qu'il venait d'entendre. Son visage laissait voir qu'il semblait touché par ce que vivait la jeune femme, du moins, c'est ce de quoi cela avait l'air.

Morrigan fut la première à rompre le silence :
"Vos souffrances sont nombreuses, les sources du temps vous ont entraîné dans leur tourment, et vous arrivez à nous tel un navire brisé par le tourbillon qui l'a conduit jusque là.

Ici vous trouverez des réponses, fille de Myrddin, et avec ce savoir, seul vous serez maîtresse de votre destinée , il vous appartiendra alors de choisir ."


Puis Nuada parla à son tour "Aujourd'hui, elle revient devant moi et avec elle, la Clef s'est révélée. Enfin les portes vont s'ouvrir, mais ce que sera l'horizon, seuls ceux qui franchiront le seuil le verront.".

Dagda finit par se lever et dit simplement à Lucrèce : "Venez avec moi"

Sur quoi il la conduit dans un couloir, seul. Pendant ce temps, Nuada fit signe à Armis d'approcher pour s'entretenir avec lui. Enfin Morrigan regardait les bansidh avec un visage assez perturbant, à la fois chaleureux et inquiétant, comme s'il y avait un mélange d'amour maternel dans son sourire et de froideur dans son regard.
Maig peux échanger avec sa grand mère, interroger Morrigan , visiter les lieux ou s'interroger sur son avenir ... enfin bref, hésites pas à te manifester si tu le souhaites.
Il arrivèrent dans une pièce circulaire, la lumière irradiait les lieux par un dôme transparent dont chaque angle étincellait.

"Je vais te donner les réponses, et je ne te révelerai ce qui est, sans mensonge ni artifice.

Le temps est comme un fil, au commencement, ce n'est qu'une ligne, droite, sans obstacle."


Il posa la main sur le mur de glace à moins qu'il ne s'agisse d'un minerai rappellant le quartz ou le cristaln mais comme marbré à l'intérieur. Un trait émétant un lueur bleutée, semblable à celle parcourant l'épée ou la roche volante, se dessina depuis sa main et se prolongea sur le mur parcourant tout le tour de la pièce.

"Ce fil , tout aussi infini qu'il soit, est contraint par un espace fermé, il se propage, telle une spirale."

Et le trait continue sa course, montant en spirale.

"Mais il arrive que cet espace, qui parait si immobile et stable, soit secouer par des perturbations, et le parcours du fil se trouve dévier, et dès lors, il arrive que le fil s'emmêle sur lui même par moment."
Un vibration parcoure la pièce et le trait si régulier prends une forme ondulé moins ordonnée et le fil continuant de s'étendre à changer de direction, et chaque fois qu'il croise son propre parcours, il se divise, créant de plus en plus de fils.

"Quand il se heurte à lui même, il s'effiloche, et un autre fil se répand, tandis que le premier persiste. Dans ce fil, une nouvelle réalité s'écrit, mais la précédante réalité reste tout autant concrète sur le fil originel.

De ce que tu as dit, je peux conclure que les Ethoriens ont heurté le fil du temps et créer des noeuds. Quand ce Luther Irons a créer une fissure dans le fil, une nouvelle réalité s'est manifestée sur un nouveau fil, mais tout deux continuez à vivre la réalité originel sur l'autre fil. En revanche, la fissure à affectée les racines mêmes des Ethoriens, dans ce nouveau fil, ne seront pas, et lui et les siens présents sur ce fil dans cet espace ne peuvent pas être.

Cependant, chaque fissure qui a eu lieu a créer son propre fil, et probablement que à plus ou moins grande envergure, il y eu de nombreux croisement et donc de nombreuses divisions de la réalité, chacune suivant son propre fil mais tout comme j'ai découvert de nombreux secrets sur les arcanes du temps, d'autres, sur d'autres fils y sont également parvenus.

Dans notre fil, Ici et Maintenant, les Ethoriens ne sont plus, mais je pense que ceux qui ont tenté de te capturer viennent d'un autre fil, et sont capable de voyager entre les fils. Cela nous amène à toi. tu dois te demander pourquoi toi.

Ton enfant qui va grandir en toi es une clef, la clef d'un des noeuds, probablement l'un des noeuds les plus importants. Ils ont d'après moi tenter de t'empêcher d'arriver jusqu'à moi, jusqu'au choix qui se présente à toi.

Si tu met cet enfant au monde, il pourra être manipulé, et la nouvelle réalité se propagera, semblable à ce qu'elle est aujourd'hui, peu de gens seront affectés par la fissure, et les erreurs faite avec ses dons dans les réalités précédantes se répéteront certainement, et les fils continueront de se mêler.

Si tu ne met pas cet enfant au monde, la fissure sera grande, le noeud détruit, et la nouvelle réalité sera tout autre, de nombreuses personnes, arrachés de leur racines, disparaîtront de cette réalité, mais nous pourrons construire l'avenir sur un nouvelle axe."

Si tu comprends pas tout... c'est normal ... moi même ... :)
MJ:Warhammer, MektonZ
PJ:[AdC] Agent Irish

Ainsi que d'innombrables PJ sacrifiés sur l'autel de la Fortune, Impératrice des Mondes ...

Avatar de l’utilisateur
Iris
Grand Ancien
Messages : 16881
Inscription : 14 févr. 2011, 17:31
Localisation : Nord-Est de Lyon
Contact :

En effet, rien capté...

Message : # 22818Message Iris
09 août 2013, 07:36

Lucrèce et la physique ou la métaphysique... ce n'était pas trop ça...

" Excusez-moi, mais je ne suis pas très intelligente, je vous l'ai dit... je ne suis pas sûre de comprendre toutes ces histoires de nœuds et de ficelle effilochée..."

" D'où sort la vision de Maig ? De l'avenir peu fissuré mais complètement emmêlé ?"

" On parle des dons anormaux de cet enfant ?... A vous entendre, il est une calamité à venir, en plus de coûter ma vie et celle de Luther !"

" Si l'enfant ne naît pas... qui disparaîtra ? Concrètement, selon A ou B, qui vit et qui meurt ? "

" Si j'ai bien compris, là, j'ai déjà tué les Ethoriens ici... mais ceux d'une autre dimension, d'un autre fil débarquent pour sauver leurs cousins ? "

" D'un côté j'ai déjà exterminé un peuple entier... et l'homme que... enfin... Luther... je suis... un monstre... et si je laisse mon enfant exister, il sera pire que moi..."

" De l'autre je détruis le lien entre les mondes et le nouveau monde sera sans éthorien, c'est ça ? A quoi est-il censé ressembler ? Et les Ethoriens de l'autre dimension, ils restent tranquilles, c'est juste qu'ils ne débarquent pas ? "

" Je pense... que le mieux est que ni moi ni cet enfant n'existent. Nous sommes déjà les meurtriers de milliards de personnes, ça suffit comme ça."

...
Meneuse : Ombres d'Esteren | Dragons
Joueuse : /

Verrouillé