Etude d'un livre

Modérateur : Amnèsya

Avatar de l’utilisateur
Amnèsya
Vénérable
Messages : 3757
Inscription : 23 mars 2013, 13:52
Localisation : Quelque part le plus loin possible

Etude d'un livre

Message : # 73240Message Amnèsya
30 avr. 2020, 11:47

Etudier un ouvrage de façon classique

Un ouvrage se définit de la manière suivante :
Complexité : C'est la difficulté à étudier l'ouvrage
Mythe : facteur qui indique le nombre de réussite nécessaire lors d'un test prolongé
Durée : Valeur temporelle à appliquer à chaque jet de dès pour le test prolongé
SAN : Indique le pourcentage en Mythe de Chtlulhu qu'il est possible de gagner à chaque réussite obtenue lors de l'étude de l'ouvrage ainsi que le nombre de point de santé mentale perdu à chaque test.


Pour réussir l'étude d'un ouvrage il faut prendre son temps. L'unité de base est une durée d'étude de 4 à 6h.
Il faut réaliser un test en opposition entre la complexité du livre et le niveau de bibliothèque de l'investigateur. Celui qui à la meilleure qualité de réussite. (Echec, Réussite, Réussite spéciale, Réussite Critique) remporte l'opposition en favorisant l'investigateur en cas d'égalité).

Pour considérer comme acquis, il faut utilisé un test prolongé. Le facteur de Mythe indiqué dans chaque ouvrage représente le nombre de réussite à obtenir, et le facteur de durée, la valeur temporelle de chaque tentative.
La qualité de la réussite influe sur le résultat.
Une réussite normale : Le lecteur gagne le facteur SAN en pourcentage dans la compétence mythe de Chtlulhu, et perd autant en santé mentale.
Une réussite spéciale : Le lecteur a détecté un sortilège présent dans l'ouvrage, mais ne l'a pas compris. Il devra l'étudier pour le maîtriser. Par ailleurs, il a compris. Le concept exposé dans le livre. le facteur SAN et Mythe sont multipliés par deux.
Une réussite critique : Le lecteur a détecté un sortilège présent dans l'ouvrage, et l'a compris. Par ailleurs, il a compris le concept clef exposé dans le livre. Le facteur SAN et Mythe sont multipliés par cinq. La durée d'étude est diminuée d'une unité de temps.
Échec : Le lecteur perd du temps.
Maladresse : Le lecteur doit abandonné l'étude car l'ouvrage est trop complexe. Il ne pourra retenté l’étude que dans 4 x le facteur durée.

Etude rapide :
Il est possible qu'un investigateur ne cherche pas l'étude approfondit du livre, mais seulement à savoir s'il peut y contenir un indice, un sort, un truc miracle pour se sortir de la situation.
On effectue pour cela un test simple de bibliothèque modulé de facteur à la discrétion du MJ :
Une réussite normale : Indice évident ;
Une réussite spéciale : Indice dissimulé ;
Une réussite critique : Indice secret.

Etudier un sort :
L'investigateur devra passer une durée égale à la durée indiquée pour l'ouvrage afin de le comprendre et réussir un test d'intuition opposé à la complexité de l'ouvrage dont il est issus.
C’était compliqué alors j’ai tenté d’expliquer ce qu’était le Graal pour que tous comprenne. C’était difficile alors j’ai essayé de rigoler pour que personne ne s’ennuie. J’ai raté mais je veux pas qu’on dise que j’ai rien foutu parce que c’est pas vrai.

Répondre