[OdE - Chap. 8-48 ] Payer ses dettes

Campagne des Ombres d'Esteren. MJ Iris
Début : juin 2015
Avatar de l’utilisateur
Iris
Grand Ancien
Messages : 16375
Inscription : 14 févr. 2011, 17:31
Localisation : Nord-Est de Lyon
Contact :

[OdE - Chap. 8-48 ] Payer ses dettes

Message : # 72220Message Iris
21 janv. 2020, 12:35

C'était le matin à Terfynisel, les plus matinaux réveillaient leurs proches, car il se passait quelque chose d'extraordinaire. Pwyll le colosse supposé fou, le fugitif qui avait échappé aux hilderins, revenait de lui-même avec Uilleam de Terkhên, le traître, comme prisonnier. La nouvelle se répandait comme une traînée de poudre, au point que même Rozenn, Kiddle et Madennig -- qui préparait son départ -- étaient au courant.

La seigneuresse Blodwen organisait une réunion extraordinaire dans la grande salle du château. S'y trouvaient Iarnuud, Hafnir et Adéodat du côté des notables chargés de l'ordre. Du côté des conseillers civils, Rozenn était conviée, grâce à sa nouvelle amitié avec Blodwen. Les témoins importants tels que Jazkez et Kiddle (et Madennig si elle n'avait pas déjà disparu sans laisser de traces) étaient invités.

Blodwen : "Pwyll, vous voici alors que nous avions perdu espoir de vous retrouver. Vous paraissez avoir retrouvé la raison."
Meneuse : Ombres d'Esteren | Dragons
Joueuse : /

Avatar de l’utilisateur
Pwyll
Vénérable
Messages : 1050
Inscription : 15 janv. 2016, 20:28
Localisation : Sur l'interweb mondial de Vélizy-Villacoublay
Contact :

Re: [OdE - Chap. 8-48 ] Payer ses dettes

Message : # 72221Message Pwyll
21 janv. 2020, 13:45

Pwyll baissa la tête avant de la relever pour soutenir les regards des membres de l'assistance et surtout celui de Blodwen. Il essaya de parler le mieux qu'il pouvait, prenant exemple sur les tournures des nobles ou bardes qu'il avait pu côtoyer au cours de sa vie et notamment ces derniers mois.

"Dame Blodwen, merci de me permettre de paraître et parler devant vous. Quand j'ai quitté Terfynisel la dernière fois, c'était porteur de tout l'honneur que vous m'aviez fait avec ce titre et cette mission de Garde Feond."

Il se redressa encore davantage, dominant d'une tête au moins les gens assemblés. Il luttait avec les émotions, mes ses yeux étaient humides.

"Je reparais aujourd'hui devant vous, ayant manqué à toutes mes obligations de vous représenter dignement et ayant même mis en danger un peu de la réputation de Terfynisel du fait de mes actes. Folie et raison se démènent en chacun de nous je suppose et ce qui est certain, c'est que j'ai agit follement et, par honte des dommages que j'ai causé, j'ai cherché à me faire passer pour fou quand le chevalier Jazkez m'a retrouvé. A vrai dire, si j'ai préféré fuir le jugement des hilderins, c'est toutefois par profonde conviction que la Forêt engloutie court un double et grave danger. Me permettez-vous d'en dire plus ici ?"
On dirait qu'ça t'gêne de marcher dans la boue !

Avatar de l’utilisateur
Iris
Grand Ancien
Messages : 16375
Inscription : 14 févr. 2011, 17:31
Localisation : Nord-Est de Lyon
Contact :

Blodwen

Message : # 72222Message Iris
21 janv. 2020, 13:53

La seigneuresse était perplexe et réservée, mais avait une attitude d'écoute ouverte.

" Continuez. Mieux vaut pour tout le monde faire la lumière sur les événements. Fuir n'est jamais la bonne chose à faire. Je vous écoute."
Meneuse : Ombres d'Esteren | Dragons
Joueuse : /

Avatar de l’utilisateur
Pwyll
Vénérable
Messages : 1050
Inscription : 15 janv. 2016, 20:28
Localisation : Sur l'interweb mondial de Vélizy-Villacoublay
Contact :

Re: [OdE - Chap. 8-48 ] Payer ses dettes

Message : # 72223Message Pwyll
21 janv. 2020, 14:20

Pwyll parcourut à nouveau l'assistance du regard, sans parvenir à y deviner la frimousse de Madennig. Où pouvait-elle bien être ? Il se concentra toutefois pour répondre. Il y avait plus important que lui ou même que Mad.

"Merci. Le premier de ces dangers est non seulement séditieux envers la couronne et les représentants hilderins de son autorité, mais vise sans doute aussi la main mise sur les fiefs de la Forêt engloutie. Ce danger est politique, militaire et bien humain. L'enlèvement de l'osfei Madennig a été conduit sous les ordres d'un seigneur du sud des marais que je ne nommerai pas ici. J'ai commis moult erreurs dans mon obsession de la sortir des griffes de ses ravisseurs, mais il est certains que nul brigand n'a organisé cela et que certains à Losgadh étaient complices. Elle serait morte si les C'maoghs n'avaient miraculeusement permis qu'elle survive aux blessures de sa fuite. A ce sujet, l'interrogation de Uilleam pourra en apprendre davantage, puisque c'est lui qui l'a recueillie à demi morte.

Il y a plus à dire au sujet de cette menace, mais pas ici, je pense, même si ce n'est pas à moi d'en décider.
"

Pwyll observa à nouveau l'auditoire et nulle trace d'Ultana... difficile de savoir avec elle, mais peut-être... oui peut-être le tsioghair ? Et Aeldred alors ?

"Le second danger est, je le crains, pire encore et de nature plus ancienne et mystique, même si la main de l'homme n'y est évidemment pas étrangère. Ces derniers mois, en plusieurs occasions dans les terres alentours, nous avons pu découvrir des vols ou récupérations d'objets de pouvoir maléfiques liés notamment aux morcails, par exemple aux barreaux de roseaux. Lors du passage à Moudenn, avant l'enlèvement, nous avons appris, avec le chevalier Jazkez, qu'une sorte de culte sévit dans le cœur profond de la Forêt engloutie. Ensuite, alors que j'échappais aux soldats de Losgadh suite aux graves erreurs commises dans l'espoir de récupérer l'Osfei dont je suis fautif d'être tombé amoureux, j'ai senti une présence inquiétante dans la nature. Ces éléments sont malheureusement liés, je le crains, alors que des insensés cherchent à réveiller un mal oublié, celui peut-être qui répondaient aux rituels ignobles d'un temps ancien, dont nous avions trouvé des traces."

Pwyll leva la main pour apaiser les craintes éventuelles d'un interminable monologue.

"J'en termine en vous disant que je m'en remets ici à votre justice, dans l'espoir le plus humble que vous pourriez néanmoins et malgré mes erreurs de jugement, utiliser encore mes quelques compétences pour continuer à protéger Terfynisel et ses habitants, peut-être en me sortant parfois et sous surveillance, de la geôle que je mérite certainement. Je reviendrai à votre guise sur les événements de Losgadh et sur Uilleam."
On dirait qu'ça t'gêne de marcher dans la boue !

Avatar de l’utilisateur
Iris
Grand Ancien
Messages : 16375
Inscription : 14 févr. 2011, 17:31
Localisation : Nord-Est de Lyon
Contact :

Re: [OdE - Chap. 8-48 ] Payer ses dettes

Message : # 72224Message Iris
21 janv. 2020, 14:54

Blodwen écoutait avec gravité. Ce n'était pas une seigneuresse sanguinaire, même si elle pouvait agir avec rigidité et colère par moment.

" Ultana m'avait dit -- une des rares choses qu'elle a daigné me dire, mais sans plus d'explications -- ... "

Un soupir ponctua la réponse, Blodwen éprouvait de la rancoeur envers la demorthèn.

"... que la lignée Terfynisel était maudite, ou liée à quelque chose d'approchant. Je n'y avais pas prêté grande attention alors, voyant cela surtout comme des superstitions ou une des ses... bizarreries... Quoi qu'il en soit les événements récurrents m'inclinent à penser qu'il se passe des choses et qu'il n'est pas possible de rester à attendre."

" Oanell est partie chez mes cousins pour présenter nos excuses pour les événements de Losgadh. J'espère que les choses se passent bien. Nous n'avons vraiment pas besoin d'avoir encore des voisins avec lesquels être en mauvais termes. En les Mac Elowan trop contents de nous saigner et lorgner sur la route ; les Mac Trahern chez qui Aeldred est en visite diplomatique après des années de silence ; et les Mac Herneg qui doivent au mieux nous prendre pour des excentriques à passer deux fois chez eux sans les visiter."

" Terfynisel, Ronces et Hilderins partagent le même intérêt je crois à faire la lumière sur les profondeurs du marais. Nous manquons de tout : de cartes, de connaissances sur l'histoire, sur les forces, sur les ressources..."

" Oanell s'étonnait de la présence d'un cadet d'une haute famille du duché de Tuaille à Losgadh au moment de votre... disons crise de folie temporaire. "

Iarnuud se permit d'intervenir : "Le duché de Tuaille est de renommée publique en délicatesse avec l'ordre hilderin et a toujours eu du mal à accepter que la couronne soit désormais à Osta-Baille après que Tuaille ait été la capitale de Taol-Kaer un certain temps. "

Blodwen hocha la tête : " Le conseiller du duc Guénal le Patient nous avait demandé de nous rapprocher des Mac Lormel et voir comment les choses allaient, il prétextait la question fiscale, mais avec ces éléments nouveaux, peut-être avait-il d'autres idées en tête ? "

Ledit Guénal le Patient était lui-même renommé pour ne pas être du tout partisan de l'ordre hilderin à Llewellen, la chose ne manquerait pas de saveur.
Meneuse : Ombres d'Esteren | Dragons
Joueuse : /

Avatar de l’utilisateur
Pwyll
Vénérable
Messages : 1050
Inscription : 15 janv. 2016, 20:28
Localisation : Sur l'interweb mondial de Vélizy-Villacoublay
Contact :

Re: [OdE - Chap. 8-48 ] Payer ses dettes

Message : # 72226Message Pwyll
21 janv. 2020, 17:56

Écoutant avec attention, le fermier raté était déjà un peu étonné que la salle ne se soit pas encore écroulée sur sa caboche. Blodwen n'était pas idiote, les éléments qu'elle réunissait avaient du sens. Une coterie contre la couronne et son bras armée plus une menace plus sérieuse sortie des profondeurs du temps et de la maladie qui rongeait Corahn Rin...

Quitte à remettre ensemble des pièces éparpillées, Pwyll profita du court moment de flottement pour intervenir...

"Je, euh pardon d'intervenir, je pensais juste, sur l'aspect ancien et mystique de la menace, on parle de sorcières au cœur de la forêt. Celle qui aurait apparemment envoûté Uilleam pourrait faire partie de ce groupe, ce qui renforce l'idée que les objets maudits et anciens les intéresseraient.

Concernant Tuaille, je confirme la présence à Losgadh d'un certain Meveneg, j'ai oublié son nom de famille, mais il disait être fils de la maîtresse de l'échiquier du Duc de Tuaille. Je, aheum, je l'ai assommé.
"
On dirait qu'ça t'gêne de marcher dans la boue !

Avatar de l’utilisateur
Iris
Grand Ancien
Messages : 16375
Inscription : 14 févr. 2011, 17:31
Localisation : Nord-Est de Lyon
Contact :

Blodwen

Message : # 72227Message Iris
21 janv. 2020, 18:49

Blodwen ne semblait pas spécialement heureuse des complications avec Tuaille :

" Merci Pwyll. Son nom est Meveneg Mac Ternael. Oanell est à Moudenn avec Tairdelbach Mac Lormel pour trouver comment arranger la situation. D'après elle, la ville de Losgadh est très désireuse de te voir pendu, mais les négociations sont courantes en cas de violence. C'est pourquoi par exemple tu t'étais retrouvé au service de l'ordre hilderin en tant que garant d'Aeldred-au-chat après la tentative de meurtre de celui-ci."

"Tout ça risque de coûter encore cher... " soupira-t-elle.

Qui pour se porter garant ? Qui pour devenir esclave des victimes ou faire une proposition qui soit considérée comme acceptable ?

" En parlant d'Aeldred-au-chat, sans garant, l'affaire finirait par revenir sur la table." remarqua Iarnuud sans entrain. De fait, il n'était pas non plus heureux de la situation globale, avec deux fugitifs, des traîtres, des sorcières...
Meneuse : Ombres d'Esteren | Dragons
Joueuse : /

Avatar de l’utilisateur
Casaïr
Vénérable
Messages : 4112
Inscription : 28 avr. 2015, 19:10
Localisation : Arlon, Belgique

Chuis en retard, en retard, en retard !

Message : # 72228Message Casaïr
21 janv. 2020, 20:00

La blonde Rozenn avait un peu de mal à croire ce qui se passait devant ses yeux. Lorsque la nouvelle du retour de Pwyll accompagné d'un traître hilderin était parvenue jusqu'à ses oreilles alors qu'elle se promenait sur le petit marché du village, elle était loin de s'imaginer le voir en chair et en os depuis la salle du château en réunion extraordinaire moins d'une heure plus tard. Elle avait tout juste eu le temps de se coiffer alors qu'en de telles occasions il était essentiel de ne point faire ombrage au seigneur --en l'occurrence à la seigneuresse-- et son entourage en paraissant attifée comme l'as de pique. Être conviée par Blodwen l'avait également surprise, mais toutefois heureuse d'avoir su gagner son estime, elle souhaitait encore moins la décevoir en quelque point qu'il fût.

Désormais assise, elle écoutait les échanges et révélations apportés par Pwyll et cela ne lui plaisait qu'à moitié, la région semblait assise sur une poudrière ne demandant qu'une étincelle pour exploser. Et elle ne pensait qu'à la partie "normale", elle préférait laisser le surnaturel pour plus tard ; si elle n'en faisait plus de cauchemars, elle ne désirait rien moins que de s'en tenir le plus possible éloignée pour les années à venir. La jeune femme toussota dans sa main afin d'attirer doucement l'attention avant de prendre la parole.

"Ser Iarnuud, loin de moi l'idée d'influencer vos décisions à venir, mais je pense que le cas du second Aeldred peut attendre encore un peu. D'ailleurs, au vu de la situation actuelle, je ne pense pas que vos supérieurs à Dèas voient d'un mauvais œil que vous privilégiez la sécurité du plus grand nombre. Toutefois, s'il faut vous tranquilliser à ce sujet, je veux bien --pour l'instant du moins-- poser mon regard sur lui, j'ai l'impression que nous nous sommes entendus et j'aimerai tenter quelque chose. Rien d'invasif, juste un peu de psychologie", précisa-t-elle avec un sourire.

"Concernant ce que nous rapporte cet homme..."

Rozenn prit une profonde inspiration. Il y avait énormément de choses à dire, mais elle devait prioriser ses pensées et ses paroles.

"Je laisserai l'occulte à ses spécialistes, ce n'est guère mon domaine d'expertise, aussi me concentrerai-je sur le reste." Elle se tourna vers le géant blond dont la stature, même à cette distance, l’intimidait quelque peu. "De ce que vous prétendez, un seigneur est responsable de l'enlèvement de l'osfei Madennig, accusation particulièrement grave mais je gage que vous le saviez déjà, autrement vous n'en auriez pas parlé ici. De cet enlèvement découle tous vos actes récents dont, malheureusement, cet accès de violence sur une personne de haute naissance. Je ne vous jugerai pas, ce n'est pas de ma responsabilité, toutefois..."

Elle n'avait parlé qu'à peu de personnes encore, en dehors de son activité de médecine, mais ces quelques personnes semblaient tenir Pwyll en haute estime. Par égard pour eux, elle ne pouvait jeter l'opprobre sur cet homme, bien que ses actions irréfléchies puissent causer un incident diplomatique particulièrement grave. Elle soupira profondément.

"Toutefois, reprit-elle, vous devez bien comprendre que nous ne pouvons nous appuyer que sur votre parole et que la situation actuelle appelle à la prudence. Si l'on admet un instant que vous ayez raison, il vous faudra prouver, d'une façon ou d'une autre, vos dires. Cela atténuera d'autant la colère de Tuaille quant à vos exactions sur l'un des représentants de leur duché. Nous ne pourrons malheureusement pas compter sur Madennig, ajouta-t-elle d'un air désolé, celle-ci a quitté la région hier en milieu d'après-midi pour ne plus revenir, cependant je ne pense pas que son témoignage aurait pu nous apporter quelque chose, autrement Ser Iarnuud ici présent en aurait déjà fait écho."

Elle se tourna vers Blodwen, légèrement crispée.

"Une autre chose à prendre en considération : Si Pwyll devait avoir raison quant au commanditaire de cet acte, je crains que la sécurité d'Oanell ne soit pas garantie..."
Il est toujours utile d'affronter un ennemi prêt à mourir pour son pays. Vous avez en définitive, lui comme vous, le même objectif en tête.

- Terry Pratchett, Va-t-en-guerre.

Avatar de l’utilisateur
Caeso Senjak Khan
Vétéran
Messages : 752
Inscription : 28 août 2017, 11:05

Re: [OdE - Chap. 8-48 ] Payer ses dettes

Message : # 72229Message Caeso Senjak Khan
21 janv. 2020, 20:23

Jazkez observa Pwyll à la mention du départ de Madennig mais n'intervint pas. Il attendit que cette dernière ait terminé de s'exprimer puis releva.

-Envoyer Oanell à Losgadh n'était pas la meilleur idée qui soit mais nous en avons déjà parlé lors du précédent conseil et nous n'avions pas beaucoup d'autres choix. De ce point de vue là, rien n'a beaucoup changé d'ailleurs.

Le jeune homme eut un regard faussement interrogateur.

-Qui pour se porter garant de qui et comment et décidé par qui ? Je trouve que cette situation commence à devenir compliquée. Peut-être que Losgadh a raison et qu'il vaudrait mieux pendre tout le monde ? En échange d'Oanell ?

Le chevalier interrogea Blodwen du regard en haussant les épaules d'un air perplexe.
Joueur: Caeso Senjak Khan. Symbaroum - Le courroux du gardien
Joueur: Jazkez OdE - La foret engloutie

Avatar de l’utilisateur
Iris
Grand Ancien
Messages : 16375
Inscription : 14 févr. 2011, 17:31
Localisation : Nord-Est de Lyon
Contact :

Blodwen

Message : # 72232Message Iris
21 janv. 2020, 21:32

" Osfer Jazkez ce n'est pas drôle, épargnez-nous ce genre de traits d'humour."

Blodwen avait répondu en premier, mais elle n'était sans doute pas la seule à penser quelque chose de ce genre.

" Nous verrons plus tard pour Aeldred au chat, mais il est certain que je ne veux pas de fou meurtrier en liberté sans surveillance."
Meneuse : Ombres d'Esteren | Dragons
Joueuse : /

Répondre