SF, Utopies, sciences "dures"

Bavardage léger ou sérieux
Avatar de l’utilisateur
Iris
Grand Ancien
Messages : 16246
Inscription : 14 févr. 2011, 17:31
Localisation : Nord-Est de Lyon
Contact :

SF, Utopies, sciences "dures"

Message : # 3021Message Iris
29 mai 2011, 15:20

Salutations,

Je propose ici de rassembler les idées, liens, lectures qui ont en commun de permettre de se projeter dans un futur proche ou plus lointain, dans une perspective éventuellement de proposer un miroir à la société actuelle (politique-fiction, utopies, dystopies...).

Pour inaugurer je vous invite à jeter un coup d’œil à une série d'émissions philosophiques (Les nouveaux chemins de la connaissance sur France Culture) consacrées à la science-fiction :
  1. Jules Vernes (http://www.franceculture.com/emission-l ... teur-2011-)
  2. Utopies et dystopies (http://www.franceculture.com/emission-l ... 05-24.html)
  3. Ubik de P.K. Dick (http://www.franceculture.com/emission-l ... -05-25.htm)
  4. La guerre des étoiles comme fiction politique (http://www.franceculture.com/emission-l ... dans-une-g)
  5. L'intelligence artificielle (http://www.franceculture.com/emission-l ... ielle-2011)

Sur la Guerre des Étoiles...

Les épisodes 1, 2, 3 de la Guerre des Étoiles posent la problématique du tyrannicide : peut-on enfreindre le droit pour défendre la république contre le passage à un régime totalitaire ? Il y a un parallèle narratif entre l'histoire de la Rome Antique et Starwars, un lien entre peplum et science-fiction dans les thèmes (tyrannicide, liberté, don de soi à la cause...). Dans cette œuvre il y a surtout une ambition mythologique, et par contrecoup, politique également, mais cette dénonciation n'est pas le but premier.

La nature de la Force peut aussi être discutée et on peut négliger ses justifications pseudo-scientifiques a posteriori des épisodes 1, 2, 3. Le manichéisme domine largement les notions sur la Force, laquelle peut être lue et comprise différemment selon un filtre freudien ou bouddhiste par exemple. La peur entraîne la certitude du malheur qui pourtant n'était qu'une potentialité "le soupçon grandit en terreur", autant que l'espoir tend vers le bonheur, tout aussi potentiel et incertain. La peur pousse à une sombre agitation, notion qui se retrouve dans les lettres de Sénèque par exemple. L'existence de leçons de sagesse à une époque qui en diffuse si peu dans le public peut expliquer une partie du succès de l’œuvre.

La mécanisation de l'humain dans le cas de DarkVador peut être une métaphore de la peur de la mort, de la peur de la peur, devenir mécanique pour ne pas ressentir la condition humaine.

...

Avatar de l’utilisateur
Iris
Grand Ancien
Messages : 16246
Inscription : 14 févr. 2011, 17:31
Localisation : Nord-Est de Lyon
Contact :

(suite)

Message : # 3023Message Iris
29 mai 2011, 17:13

Sur Ubik de Philip K. Dick... (pour avoir les notions de base pour comprendre un peu : http://fr.wikipedia.org/wiki/Ubik)

"Je pense donc je suis" de Descartes est remis en cause : Ubik est une pensée sans existence. Il n'y a plus vraiment de porte de sortie, de manière kafkaïenne, la "sortie" est l'entrée dans un labyrinthe.

Suite à un attentat, le cours du temps se perd, devient chaotique, les objets vieillissent, ou se transforment en leurs constituants. Le passé est latent, il peut remonter à la surface, et dans cette perspective, l'Homme vivant contient non pas son être enfant, mais tous les Hommes antérieurs.

Il s'avère en réalité que tout le monde est mort sauf l'homme tué durant l'attentat. En définitive les protagonistes sont tous en "semi-vie" ou "semi-mort", leur identité soumise à un état cauchemardesque. Le temps vieillit différemment selon les protagonistes, certains se rapprochent plus vite que d'autres de la mort.

Les semi-vivants donnent les instructions pour fabriquer "Ubik", un dieu consommable, un élément de confort protéiforme qui fait oublier l'absurde de l'existence et de la mort.
Meneuse : Ombres d'Esteren | Dragons
Joueuse : Hellébore [Symbaroum]

Avatar de l’utilisateur
Iris
Grand Ancien
Messages : 16246
Inscription : 14 févr. 2011, 17:31
Localisation : Nord-Est de Lyon
Contact :

Re: SF, Utopies, sciences "dures"

Message : # 21668Message Iris
18 juil. 2013, 17:15

... Lecture laborieuse d'un article qui coûte en santé mentale...


" Nous pouvons facilement décrire la matière à des températures non nulles à l'aide d'une technique qui pourrait sembler draconienne : notre problème d'électrons intriqués à une température non nulle équivaut à l'étude d'un trou noir dans le cadre de la théorie des cordes."


... ça vaut les chiens de Tindalos avec la géométrie non euclidienne, hum ? :lol:
Meneuse : Ombres d'Esteren | Dragons
Joueuse : Hellébore [Symbaroum]

Avatar de l’utilisateur
Maëlys
Vénérable
Messages : 4615
Inscription : 11 sept. 2011, 12:03
Localisation : Caen - Basse Normandie

Re: SF, Utopies, sciences "dures"

Message : # 21685Message Maëlys
18 juil. 2013, 18:35

Je crois que je viens de subir une extinction neurale. :D

darkbaron
Vénérable
Messages : 3965
Inscription : 07 déc. 2012, 22:27
Contact :

Re: SF, Utopies, sciences "dures"

Message : # 21693Message darkbaron
18 juil. 2013, 19:40

Ah, ça, je maîtrise ! J'ai énormément entendu parler de la théorie des cordes... Dans la série "The Big Bang Theory". :oops:

Avatar de l’utilisateur
Iris
Grand Ancien
Messages : 16246
Inscription : 14 févr. 2011, 17:31
Localisation : Nord-Est de Lyon
Contact :

Re: SF, Utopies, sciences "dures"

Message : # 21696Message Iris
18 juil. 2013, 19:43

:lol: ...

Notez en outre qu'on parle de l'application de la théorie des cordes à des matériaux supraconducteurs dont les électrons agissent dans un état quantique d'intrication... c'est beau, hein ? ... :lol: ...

(ça se trouve je trahis même le propos en ayant compris des bêtises !)
Meneuse : Ombres d'Esteren | Dragons
Joueuse : Hellébore [Symbaroum]

darkbaron
Vénérable
Messages : 3965
Inscription : 07 déc. 2012, 22:27
Contact :

Re: SF, Utopies, sciences "dures"

Message : # 21702Message darkbaron
18 juil. 2013, 21:33

Iris a écrit :La mécanisation de l'humain dans le cas de DarkVador
Darth Vader ! Je déteste le "dark", ça fait tout sauf titre, ça fait gothique en manque de reconnaissance. Le pire, c'est que dès qu'il y a une traduction française, on retrouve le "dark", y compris dans le dernier MMO... ça me fait toujours bizarre quand je lis ça. :P

Avatar de l’utilisateur
Iris
Grand Ancien
Messages : 16246
Inscription : 14 févr. 2011, 17:31
Localisation : Nord-Est de Lyon
Contact :

Re: SF, Utopies, sciences "dures"

Message : # 21711Message Iris
19 juil. 2013, 08:05

Comme je ne suis pas une fanatique de l'univers, que je ne le connais que très superficiellement... la seule chose qui compte pour moi est d'être comprise... donc ça va :P (pis c'est un vieux post, y'a prescription de toute façon)
Meneuse : Ombres d'Esteren | Dragons
Joueuse : Hellébore [Symbaroum]

Avatar de l’utilisateur
Wolfen
Vénérable
Messages : 2635
Inscription : 01 mai 2013, 18:14

Re: SF, Utopies, sciences "dures"

Message : # 21727Message Wolfen
19 juil. 2013, 13:36

La traduction de Darth restera toujours Dark, c'est un acquis de traduction, changer cela maintenant perdrait pas mal de gens, même si effectivement Dark est affreux.

J'ai approximativement compris jusqu'à ça
" Nous pouvons facilement décrire la matière à des températures non nulles à l'aide d'une technique qui pourrait sembler draconienne : notre problème d'électrons intriqués à une température non nulle équivaut à l'étude d'un trou noir dans le cadre de la théorie des cordes."
Là j'ai eu l'impression d'écouter Sheldon présenter un truc totalement simple et logique mais dont je ne pipais pas un mot. Je pense donc repartir vers des choses à ma portée... Aditions et soustractions à deux chiffres.

Avatar de l’utilisateur
Iris
Grand Ancien
Messages : 16246
Inscription : 14 févr. 2011, 17:31
Localisation : Nord-Est de Lyon
Contact :

Re: SF, Utopies, sciences "dures"

Message : # 21729Message Iris
19 juil. 2013, 13:45

Coucou !

Pour comprendre (presque)
  • température non nulle = au-dessus du zéro absolu
  • intrication d'électrons = état bizarre dans lequel ils agissent bizarrement tous en choeur
  • trou noir = facile
  • théorie des cordes = postule par exemple que des particules qui sont des "points" pour nous pourraient être par exemple des fils (vu depuis une 5e dimension) voire des branes (super surface pluridimensionnelle)

... bon, je sortais juste cette phrase de l'article, parce qu'elle faisait merveilleusement ctulien ! :lol:
Meneuse : Ombres d'Esteren | Dragons
Joueuse : Hellébore [Symbaroum]

Répondre